Loto du patrimoine

From Wikipédia
Jump to navigation Jump to search

Le loto du patrimoine, commercialisé sous l'appellation « Super Loto Mission Patrimoine »[1], est un jeu de loto créé par la Française des jeux afin de récolter des fonds destinés à la Fondation du patrimoine pour assurer l'entretien de monuments considérés comme étant en péril, qu'il s'agisse de monuments historiques ou non.

Le premier tirage de ce loto a lieu à l’occasion des Journées européennes du patrimoine, les 15 et [2]. Ce dispositif a été adopté grâce à un amendement au projet de loi de finances rectificative pour 2017 adopté en . L'affectation des fonds sera déterminée par une convention entre le ministère de la Culture et la Fondation du patrimoine[2].

La deuxième édition de la Mission Patrimoine se déroule en deux temps en 2019. Le tirage du Loto du Patrimoine a lieu le dimanche , pour la Fête nationale[3]. Le jeu de grattage est quant à lui mis en vente pour les Journées européennes du patrimoine (13 au ).

Les monuments qui pourront bénéficier de cette nouvelle ressource ont été identifiés dans le cadre de la mission confiée à Stéphane Bern par le président de la République Emmanuel Macron en [4]. Cette mission a permis d'identifier 270 monuments, dont 18 sites « emblématiques » qui figureront sur les billets de loto vendus[5],[6] (cf. liste ci-dessous).

Historique[edit | edit source]

En , François de Mazières plaide pour qu'un tirage exceptionnel du loto soit organisé à l’occasion des Journées européennes du patrimoine et que les bénéfices en soient affectés à la préservation du patrimoine par l'entremise du Centre des monuments nationaux ou de la Fondation du patrimoine[7].

Pour ce faire, lorsqu'il était député de la XIVe législature, il a fait adopter un amendement[8], dans le cadre de la loi de finances 2015[9] (amendement soutenu par Patrick Bloche, président de la commission des Affaires culturelles et de l'Éducation à l'Assemblée nationale, membre de la majorité socialiste) pour demander qu'un rapport sur ce tirage exceptionnel soit remis au gouvernement. Le , lors de l'examen du projet de loi création, architecture et patrimoine, il fait adopter un second amendement[10] sur le même sujet, en prévoyant la gestion des fonds par la Fondation du Patrimoine. Ce rapport conclura à un coût trop élevé de l'opération pour un rendement trop faible et entraînera son abandon. Dans son essai sur Le Grand Gâchis culturel, François de Mazières déplore ces conclusions : « C'est dommage, car la Française des Jeux a toutes les cartes en main pour mettre à profit l’amour que portent les Français à leur patrimoine ».

Le , la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, lors de la présentation de sa stratégie pluriannuelle en faveur du patrimoine, annonce qu'un tirage du loto[11] sera organisé en , avec un jeu de grattage au profit des monuments, lors des Journées du patrimoine. Le journaliste Stéphane Bern a fortement mobilisé pour faire aboutir cette initiative[12].

Une deuxième édition a lieu en . Le loto du patrimoine reçoit un prix Historia, le prix spécial du jury, cette même année.

Le budget pour l'année fiscale 2020 prévoit de supprimer l'exonération fiscale dont bénéficie le loto du patrimoine et d'affecter le produit des taxes au financement du sport et à la sécurité sociale. Cette décision provoque des protestations de Stéphane Bern[13].

Liste des projets[edit | edit source]

Pour chaque année :

Voir aussi[edit | edit source]

Liens externes[edit | edit source]

Références[edit | edit source]

  1. « Loto du patrimoine 2019 - Date, montant: ce qu'il faut savoir », sur FranceSoir, (consulté le 15 avril 2019)
  2. a et b « Création d’un loto du patrimoine », sur Ministère de la Culture (consulté le 28 mai 2018).
  3. « Super Loto du Patrimoine 2019 », sur par Tirage-Gagnant.com, (consulté le 12 juin 2019)
  4. « Mission d'identification du patrimoine immobilier en péril - mission "Stéphane Bern" - Ministère de la Culture », sur www.culture.gouv.fr (consulté le 28 mai 2018).
  5. Présentation de la mission Bern “Patrimoine en péril” et publication de la liste des projets retenus
  6. Claire Bommelaer, François-Xavier Bourmaud et Marcelo Wesfreid, « Le Figaro dévoile la liste des monuments retenus pour bénéficier du loto du patrimoine », sur Le Figaro, (consulté le 28 mai 2018).
  7. « Le maire de Versailles voudrait que le Loto aide à restaurer le patrimoine », sur Ouest France, (consulté le 16 juin 2018).
  8. « Amendement de Mazières - rapport loto du patrimoine », sur Assemblée Nationale,
  9. « Un loto pour financer le patrimoine ? », www.cnewsmatin.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 31 août 2017)
  10. « Amendement de Mazières, adopté rapport sur loto du patrimoine avec gestion des fonds par la Fondation du Patrimoine », sur Assemblée nationale,
  11. Claire Bommelaer, « Françoise Nyssen annonce un loto et un jeu de grattage pour sauver le patrimoine », sur Le Figaro, (consulté le 16 juin 2018).
  12. Emmanuel Lévy, « Un loto pour financer le patrimoine : quand Stéphane Bern fait les poches des pauvres », sur Marianne, (consulté le 16 juin 2018).
  13. Justin Boche, « Loto du patrimoine : Stéphane Bern de nouveau remonté contre la majorité », Lyon Capitale, 17 décembre 2019, en ligne.