ProChoix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Pro-choix.

ProChoix est une revue et un site web s'intéressant aux questions politiques et religieuses. Elle se définit comme une « revue d'investigation, de réflexion et d'analyse au service de la défense des libertés individuelles menacées par l'essentialisme, le racisme, l'intégrisme et toute idéologie totalitaire ou anti-choix »[1],[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondée en novembre 1997 par Fiammetta Venner, Caroline Fourest et Moruni Turlot, la revue avait d'abord pour objectif de défendre le droit à l'avortement (son nom en référence au Mouvement pro-choix[3] s'oppose à celui des mouvements Pro-vie). Son champ de lutte s'est peu à peu élargi à la défense des autres droits des femmes[4], des homosexuels[5] et de l'ensemble des droits individuels[6].

Dans le cadre de cette lutte, elle s'est fréquemment opposée à l'extrême droite[7] et aux religions, en tant qu'elles se mêlent de politique. À ce titre, elle a aussi pu être très critique envers l'islam[8]. Ces prises de position lui ont valu très souvent d'être accusée d'islamophobie[9], terme qu'elle récuse[10]. Caroline Fourest et Fiammetta Venner accusent ce mot d'être une création des mollahs iraniens, ce qui est contesté[Par qui ?][11].

D'après Franck Frégosi, c'est une média actif « dans la dénonciation du différentialisme » auquel s'allient des musulmans laïques[12].

Anciens participants[modifier | modifier le code]

Anne Zelensky[13] et Pascal Hilout[14] ont aussi participé à cette revue, avant de rejoindre le groupe Riposte laïque. Anne Zelensky quitte Riposte laïque en février 2014, étant en désaccord avec les attaques régulières de certains contributeurs contre les actions du ministère des droits des femmes [15].

Subventions[modifier | modifier le code]

ProChoix reçoit en 2011 une subvention de 12 000  de la part de la Mairie de Paris[16],[17]. Cette subvention est reconduite en 2012, puis 10 000  en 2013[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Présentation de la revue
  2. ProChoix, Index savant, le portail des revues de la Francophonie
  3. « Cabinet de lecture », Champ psy, 2/2010 (n° 58), p. 223-242. URL : http://www.cairn.info/revue-champ-psy-2010-2-page-223.htm DOI : 10.3917/cpsy.058.0223 Frédérique Debout
  4. prochoix.org
  5. prochoix.org L'Observatoire du PACS
  6. « prochoix.org La démocratie américaine suspendue à un juge »
  7. Au cours de l'élection présidentielle française de 2002
  8. prochoix.org Manifeste des douze : « Ensemble contre le nouveau totalitarisme »
  9. « ProChoix ou comment disqualifier l’autre en le traitant d’“islamiste” », Oumma.com, 8 janvier 2004.
  10. « Ne pas confondre islamophobes et laïques », Libération, 17 novembre 2003
  11. Pourquoi Valls n’aime pas le mot « islamophobie », Rue89, 4 août 2013.
  12. Fregosi Franck, « Formes de mobilisation collective des musulmans en France et en Europe », Revue internationale de politique comparée, 1/2009 (Vol. 16), p. 41-61. URL : http://www.cairn.info/revue-internationale-de-politique-comparee-2009-1-page-41.htm DOI : 10.3917/ripc.161.0041
  13. « Anne Vigerie et Anne Zelensky, « "laïcardes" puisque féministes », ProChoix no 25 »
  14. « Pascal Hilout, «Islamophobie ou peur des islamistes?», Prochoix no 26-27 »
  15. Anne Zelensky démissionne de la rédaction de Riposte Laïque, disons.fr, 18 février 2014
  16. « Subventions : Delanoë sème à tous les vents »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Amaury Brelet, Valeurs actuelles, 16 février 2012
  17. CONSEIL DE PARIS Conseil Municipal Extrait du registre des délibérations, 25 juillet 2011
  18. Conseil de Paris, 12 et 13 novembre 2013, page 13.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]