Éditions Michel Lafon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Michel Lafon)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Éditions Robert Laffont.
logo
Logo de Éditions Michel Lafon
Repères historiques
Création 1980
Fondateur(s) Michel Lafon
Fiche d’identité
Statut éditeur indépendant
Siège social Neuilly-sur-Seine
Drapeau de la France France
Spécialité(s) littérature générale
Diffuseur(s) Editis Interforum
Site officiel www.michel-lafon.fr

Les éditions Michel Lafon sont une maison d'édition française indépendante qui publie près de 150 livres par an dans des domaines très divers: littérature française, littérature étrangère, beaux livres et livres scolaires.

C'est l'une des plus importantes maisons d'édition françaises.

Création[modifier | modifier le code]

En 1980, Michel Lafon crée sa maison d'édition. Il a derrière lui un parcours déjà riche et atypique: tour à tour patron de presse "il a créé le magazine Podium, puis dirigé Hachette Presse Jeunesse" et producteur de télévision.

L'éditeur est distribué par la plateforme de distribution d'Editis, Interforum en France, Suisse, Belgique et par les Messageries ADP au Canada.

En 2005, les éditions Michel Lafon rachètent les éditions Privé, puis créent en 2010 Michel Lafon Éducation pour développer, avec le soutien de l’Unesco, une collection d’ouvrages scolaires à destination des élèves et des étudiants d’Afrique.

En 2012 une filiale canadienne, Michel Lafon Canada, et Michel Lafon Poche voient le jour.

Ligne éditoriale[modifier | modifier le code]

Les éditions Michel Lafon ont un catalogue de littérature générale très varié. Elles publient à la fois :

  • des romans français ;
  • des romans étrangers ;
  • des romans et albums jeunesse ;
  • des documents ;
  • des témoignages ;
  • des biographies ;
  • des beaux livres ;
  • des guides pratiques ;
  • des livres scolaires.

Auteurs connus de la maison d'édition[modifier | modifier le code]

De nombreux auteurs et personnalités ont publié chez Michel Lafon :

Lien externe[modifier | modifier le code]