Giovanni Segantini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Giovanni Segantini
Segantini 1878.jpg

Portrait en 1878

Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Mouvement
Œuvres réputées
Autoportrait en 1893

Giovanni Segantini (né à Arco sur le lac de Garde le - mort dans le Schafberg Pontresina le ) est un peintre italien[1] rattaché au courant du symbolisme. C'est un peintre de genre, qui a représenté des sujets typiques, dont des paysages de montagnes. Pour Philippe Dagen du journal Le Monde, "il s'agit d'un des artistes majeurs de son temps, entre symbolisme, postimpressionnisme et primitivisme"[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il perd sa mère à sept ans, et son père un an plus tard puis il fréquente l'Académie des beaux-arts de Brera à Milan.

En 1895, il reçoit le premier Grand Prix de la première Biennale de Venise.

Il s'installe en Suisse, à Maloggia, près de Saint-Moritz, en Haute-Engadine, où il peint de nombreux paysages et meurt. Sur sa tombe est écrit « Arte e amore vincono il tempo » (« L'art et l'amour triomphent du temps »).

Il est l'oncle de Rembrandt Bugatti et d'Ettore Bugatti.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Expositions (sélection)[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Giovanni Segantini - Magie des Lichts de Christian Labhart, Suisse, 2015, documentaire, couleur, 82min.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon Annie-Paul Quinsac, Segantini, né à Arco dans le Trentin irrédentiste n'a jamais pu renoncer à la citoyenneté autrichienne, et n'ayant pas répondu à l'appel des listes de conscription, il fut considéré comme déserteur par l'Autriche-Hongrie. Bien qu'exposant dans les sections italiennes et désirant être italien, l'Autriche refusa de l'affranchir de sa nationalité autrichienne et il ne put jamais obtenir de passeport italien.
  2. Philippe Dagen, « Giovanni Segantini, le Gauguin des Alpes », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • Édouard Vallet
  • Segantini : catalogo generale / Annie-Paule Quinsac. Milano : Electa, c1982.

Sur les autres projets Wikimedia :