Alte Pinakothek

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alte Pinakothek
Image illustrative de l'article Alte Pinakothek
Informations géographiques
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Ville Munich
Adresse Barer Straße 27
D-80799 Munich
Coordonnées 48° 08′ 54″ nord, 11° 34′ 12″ est
Informations générales
Date d’inauguration 1836
Collections Renaissance, Baroque...
Nombre d’œuvres +800
Superficie + ? m2
Informations visiteurs
Site web pinakothek

L'Alte Pinakothek (Ancienne Pinacothèque) est un musée situé à Munich, en Allemagne. Elle est partiellement fermée de 2014 à 2017 pour cause de rénovations.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ses galeries sont essentiellement dédiées à l'art européen du XIIIe au XVIIIe siècle. La Alte Pinakothek forme avec la Neue Pinakothek (XVIIIe-XIXe siècle) et la Pinakothek der Moderne (XXe siècle) un gigantesque complexe muséographique.

L'institution fut fondée au XVIe siècle par le duc Guillaume IV de Bavière, qui commanda des scènes historiques aux peintres les plus réputés de son temps. Le bâtiment de 1826 fut très endommagé au cours de la Seconde Guerre mondiale. Il est l'œuvre de l'architecte Leo von Klenze, pour accueillir les collections de peinture des Wittelsbach.

La collection[modifier | modifier le code]

Environ 800 peintures sont exposées en permanence dans 19 salles et 47 cabinets. Des expositions temporaires ont lieu régulièrement.

Peinture allemande du XIVe-XVIIe siècle[modifier | modifier le code]

La Alte Pinakothek possède l'une des plus importantes collections mondiales de peinture allemande ancienne, notamment des œuvres de Stefan Lochner, d'Albrecht Dürer (Les Quatre Apôtres, l’Autoportrait à la fourrure), d'Albrecht Altdorfer (la Bataille d'Alexandre) (Suzanne au bain), de Lucas Cranach l'Ancien (La crucifixion du Christ), de Hans Holbein, ainsi que de Matthias Grünewald, Michael Pacher, Hans Baldung Grien, Hans von Aachen, Adam Elsheimer, ou Johann Liss. Cette partie du musée a été le théâtre d'un vandalisme mémorable d'un aliéné, Hans-Joachim Bohlmann, le 20 avril 1988.

Peinture hollandaise du XIVe-XVIIe siècle[modifier | modifier le code]

L'exceptionnelle collection de peinture hollandaise, l'une des plus réputées au monde, comprend notamment des chefs-d'œuvre de Dierick Bouts (Ecce Agnus Dei), de Lucas van Leyden, d'un suiveur de Jérôme Bosch (Fragment du Jugement Dernier), de Rembrandt van Rijn, de Pieter Lastman, de Frans Hals, d'Adriaen van Ostade, de Jan Steen ou encore de Gerard Terborch.

Peinture flamande du XIVe-XVIIe siècle[modifier | modifier le code]

La collection de peinture flamande est également très fournie et comprend des œuvres de Rogier van der Weyden, Hans Memling, Jan Mabuse, Pieter Brueghel l'Ancien (Tête de paysanne), Jan Brueghel l'Ancien, Pierre Paul Rubens (Sous la tonnelle de chèvrefeuille, La Chasse au lion, Le Massacre des Innocents), Jacob Jordaens, Antoine Van Dyck (Suzanne et les vieillards) et Adriaen Brouwer. La collection de Rubens est l'une des plus importantes au monde ainsi que celle de tableaux de Van Dyck.

Peinture italienne du XIIIe-XVIIe siècle[modifier | modifier le code]

Toutes les écoles de la peinture italienne renaissante et baroque sont représentées, avec des œuvres de Giotto, Fra Angelico (Enterrement du Christ), Fra Filippo Lippi (Annonciation à la Vierge Marie), Sandro Botticelli (La Lamentation sur le Christ mort), Le Pérugin, Lorenzo Lotto, Titien (La Couronne d'Épines), Le Tintoret, Raphaël (La Sainte Famille et La Madone Tempi), Léonard de Vinci (La Madone à l'œillet), Guido Reni, Tiepolo, Francesco Guardi, Canaletto (Piazetta à Venise).

Peinture française du XVIIe et XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

Malgré les étroites relations des Wittelsbach avec la France, cette collection est l'une des plus petites. On y trouve notamment des œuvres de Claude Lorrain (Vue d'un Port au Soleil couchant), Nicolas Poussin (Midas et Bacchus), Jean-Honoré Fragonard (Demoiselle au Chien), François Boucher (Madame de Pompadour), Chardin, Maurice-Quentin de la Tour (Mademoiselle Ferrand médite sur Newton), Nicolas Lancret, Claude Joseph Vernet (Port oriental au Coucher de Soleil).

Peinture espagnole du XVIe-XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

Bien qu'elle soit la plus petite, tous les grands maîtres de la peinture espagnole sont représentés dans cette collection, notamment Murillo (Le Mangeur de melon et de raisin), Vélasquez (Jeune Noble espagnol), El Greco (Le Dépouillement du Christ), de la Cruz (L'Infante Isabelle Claire Eugénie d'Espagne), Ribera (Saint Barthélémy) et Zurbarán (Saint François en extase). Les peintures de Goya sont exposées à la Neue Pinakothek.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :