Antonio Fontanesi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Antonio Fontanesi
Antonio fontanesi, primi del '900.JPG

Antonio Fontanesi

Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Antonio Fontanesi (né le à Reggio d'Émilie, en Émilie-Romagne - mort le ) à Turin) est un peintre et graveur italien du XIXe siècle.

Antonio Fontanesi alla fontana (1867-1869)
Antonio Fontanesi (Corsa al pascolo Galleria Sabauda, Turin

Biographie[modifier | modifier le code]

Antonio Fontanesi s'est formé à l'école de Reggio d'Émilie qui marque son passage de la décoration à la scénographie et à la peinture murale. Sa conversion à la peinture de paysage, naturelle et rapide est influencée par les évènements politiques dans lesquels il est impliqué et qui l'obligent à s'exiler à Turin, Lugano, Genève, et à effectuer de nombreux voyages en France. En 1869 il enseigne la peinture de paysage à l'Accademia Albertina de Turin qu'il quitte afin d'enseigner pendant deux ans auprès de l'Académie de Tokyo.

De 1876 à 1878, il introduisit l'enseignement de la peinture à l'huile à l'école d'art du génie civil. Il est un des nombreux conseillers et formateurs étrangers recrutés par le gouvernement de Meiji avec pour objectif de se former auprès de l'école de l'Occident dans les domaines du savoir technique, scientifique, juridique et artistique.

Avec cet effet d'apprentissage, le Japon échappera à la colonisation subie par tout le reste du continent asiatique.

Fondée en 1876, l 'école d'art du génie civil met en place l'étude du corps humain à partir de modèles vivants et le travail systématique d'après nature dans la représentation des paysages.

Fontanesi se réfère dans son enseignement pictural à Corot et à Millet[1].


Il revient à Turin en 1878 où il reprend son poste à l'Accademia jusqu'à sa mort. En 1901 la Biennale de Venise lui rend hommage grâce à une grande exposition de ses peintures.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notes de Jirô Taniguchi dans Les Gardiens du Louvre - Futuropolis - Editions Louvre - 2014 - 978-2-75481-015-9

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mason, Penelope, Histoire de l'art japonais. Prentice Hall (2001) (ISBN 0131176021)
  • Sadao Tsuneko, et al, Découverte de l'art au Japon:Une analyse historique. Oxford University Press (2003). (ISBN 477002939X)
  • Yamada, Chisaburo, Art moderne japonais. Monumenta Nipponica, Vol. 3, No. 2 (Jul., 1940), pp. 567-578