Mobigo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mobigo
Image illustrative de l’article Mobigo

Situation Bourgogne-Franche-Comté
Type Autocars
Entrée en service
Propriétaire Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté
Site internet www.viamobigo.fr
Réseaux connexes TER Bourgogne-Franche-Comté

Mobigo est le réseau de transport interurbain routier de la région Bourgogne-Franche-Comté. Il complète le réseau ferré TER.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , la loi NOTRe a transféré des départements aux régions l'organisation du transport routier de voyageurs. En Bourgogne-Franche-Comté, les réseaux départementaux de la Côte-d'Or, du Doubs, de la Haute-Saône, du Jura, de la Nièvre, de Saône-et-Loire et de l'Yonne ainsi que le réseau Livéo de la région Franche-Comté sont successivement regroupés sous la marque Mobigo.

Le , 14 lignes routières TER et Livéo Besançon-Gray changent de nom pour devenir des lignes de cars Mobigo[1].

Le , les lignes des réseaux Transco, Mobidoubs, Lignes saônoises, JuraGo, Réseau interurbain de la Nièvre, Buscéphale et TransYonne deviennent Mobigo et changent de numérotations[2]. Seules 2 lignes Besançon - Vesoul restent sous la marque « Livéo-Mobigo ».

Le réseau Mobigo ne comporte pas de lignes propres à la desserte du Territoire de Belfort. En effet, le SMTC 90 est autorité organisatrice de la mobilité sur l'ensemble du territoire de ce département, intégralement couvert par le réseau Optymo.

Exploitation[modifier | modifier le code]

Les services d'autocars Mobigo sont assurés, selon les lignes, avec des modes d'exploitation différents : par des transporteurs privés en délégation de service public ou directement via une société publique locale. La SPL Mobilités Bourgogne-Franche-Comté, dont la Région est le principal actionnaire[3], exploite certaines lignes. Cette structure est issue de la fusion des anciennes SPL ou Régies départementales existantes.

Réseau[modifier | modifier le code]

La numérotation des lignes est harmonisée au niveau régional au 1er septembre 2018[4] :

  • 100 à 199 : lignes de Côte-d'Or ;
  • 200 à 299 : lignes du Doubs ;
  • 300 à 399 : lignes du Jura ;
  • 400 à 499 : numéros non-attribués ;
  • 500 à 599 : lignes de la Nièvre ;
  • 600 à 699 : lignes de Haute-Saône ;
  • 700 à 799 : lignes de Saône-et-Loire ;
  • 800 à 899 : lignes de l'Yonne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Mobigo, une nouvelle marque pour les transports en commun », sur bourgognefranchecomte.fr, (consulté le 10 février 2018).
  2. « Nouvelle numérotation de lignes », sur viamobigo.fr, (consulté le 31 août 2018).
  3. « Bourgogne-Franche-Comté : une nouvelle structure régionale pour les transports publics », France Bleu,‎ (lire en ligne)
  4. « Nouvelle numérotation de lignes », sur http://viamobigo.fr, (consulté le 7 septembre 2018)