Yellow Red KV Malines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis FC Malines)
Aller à : navigation, rechercher
Ne pas confondre avec le KRC Malines.
FC Malines
Logo du FC Malines
Généralités
Nom complet Yellow Red Koninklijke Voetbalclub Mechelen
Surnoms Malinwa, de Kakkers, les Sang et Or
Noms précédents Football Club Malinois (1904-1929)
Royal Football Club Malinois (1929-1952)
Koninklijke Football Club Malinois (1952-1970)
Koninklijke Voetbalclub Mechelen (1970-2003)
Fondation 1904
Statut professionnel Depuis 1974
Couleurs Noir, Jaune et Rouge
Stade Stade AFAS (depuis 1911)
(16 700 places)
Siège Kleine Nieuwedijk, 53
2800 Mechelen
Championnat actuel Division 1B
Président Drapeau : Belgique Johan Timmermans
Entraîneur Drapeau : Pays-Bas Dennis van Wijk
Joueur le plus capé Drapeau : Belgique Albert De Cleyn (488)
Meilleur buteur Drapeau : Belgique Albert De Cleyn (377)
Site web http://www.kvmechelen.be/
Palmarès principal
National[1] Champion de Belgique (4)
Coupe de Belgique (2)
Champion de D2 (6)
Champion de D3 (1)
International[1] Coupe des Coupes (1)
Supercoupe de l'UEFA (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Neutre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de Belgique de football 2017-2018
0

Dernière mise à jour : 26 juin 2017.

Le Yellow Red KV Mechelen est un club de football belge basé à Malines. Il est également appelé FC Malinois (d'où tire son nom la fédération de supporteurs Malinwa). Le club est présidé par Johan Timmermans. Il évolue en 2017-2018 en première division belge. Le FC Malines est le dernier club belge à avoir remporté une coupe européenne (Coupe des vainqueurs de coupe en 1988).

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondation du club (1904-1906)[modifier | modifier le code]

La pratique du football est à mettre à l'actif de certains élèves de l'internat Saint-Victor d'Alsemberg, où le football était déjà pratiqué à l'époque. Ceux-ci veulent profiter de leur temps libre pour pratiquer ce nouveau sport d'une manière quelque peu organisée dans leur ville natale de Malines. Le football y étant encore presque inconnu dans la ville. Pour compléter l'équipe, d'autres étudiants de la ville et de Louvain s'y ajoutent, notamment ceux de la l'Université de Louvain et du collège Saint-Rombout de Malines.

Le club ne possédant pas encore de terrain, il joue d'abord sur un terrain d'entraînement militaire de l'Antwerpsesteenweg avant de louer un terrain aux Chemins de Fer Belges à la Pansisusdreef. Le site est surnommé « Blok 16 » en référence au nom d'un poste d'aiguillage tout proche. Ce terrain, mis en ordre par les membres du club, deviendra le premier terrain officiel du FC Malinois. Le premier but étant fait de deux bâtons avec un cordon. Pour la somme de 20 Francs belge, le club peut alors se permettre un but en bois, planté dans le sol pour chaque rencontre. Par la suite, les joueurs du FC Malinois commence à mettre en place le « Blok 16 » pour un coût de 100 Francs belge. Cette somme est dépensée pour le déracinement et le rangement de la terre, l'achat d'un deuxième but et de deux filets à oiseaux pour faire office de fillet. Un chalet, utilisé comme vestiaires, se situe dans une auberge à trois minutes à pied du terrain. Le rival du club, le Racing Malines ayant également du mal à trouver un terrain approprié, joue aussi sur l'Antwerpsesteenweg pendant un certain temps avant que le conseil d'administration du Racing Malines ne propose au FC Malinois de louer le terrain pour 1 jour par semaine. Avec l'accord du FC Malinois, les deux clubs s'entraînent sur le même terrain, à savoir le « Blok 16 ».

Entre-temps, le nombre de joueurs a augmenté et, en octobre 1904, une réunion inaugurale a eu lieu dans la « Cave de Munich », située à l'IJzerenleen, une rue commerçante de Malines. C'est à cet endroit que la décision finale a été prise de créer un club de football appelé Football Club Malinois[2]. Le premier président, Theophile Delvaulx, également étudiant à l'Université de Louvain est désigné à la tête du club. Le premier match officiel du FC Malines est disputé contre le Stade Louvaniste (0-9 pour les Louvanistes).

En 1905, l'État belge revendique le site du « Blok 16 » ayant servi de terrain pendant la première année d'existence du club. Pour cause, le Gouvernement belge avait besoin du site pour construire la ligne ferroviaire Bruxelles-Malines-Anvers. Mais, à la fin de l'année 1905, un « groupe » constitué de 21 membres du FC Malinois garantit la location d'un terrain avec vestiaire entre la Tervuren Steenweg et le Vaart, aujourd'hui nommé Voetbalstraat. Suite à cette décision de l'État belge, le club rival de la ville, le Racing Malines se retrouve sans terrain.

Peu après l'acceptation des conditions de location du terrain, des mesures nécessaires sont prises pour le rendre jouable. Le terrain étant marécageux, celui-ci devait être assourdi et drainé. Des cendres et déchets d'une usine à gaz à proximité sont utilisés. L'inauguration du nouveau site sur le Vaart s'est accompagnée du premier match de 1ère division dans la ville de Malines, entre le Royal Antwerp FC et Daring Bruxelles.

Afin d'améliorer la situation financière du club malinois, plusieurs compétitions de courses de vélo sont organisées entre Anvers et Malines, avec départ à Berchem, près d'Anvers, au café « De Robinet » et arrivée sur le site du Vaart. De cette façon, le but du club était d'attirer le plus de personnes afin de faire connaître le club.

Débuts du club (1906-1940)[modifier | modifier le code]

Le Football Club Malinois existe déjà depuis 16 mois lorsque, lors de l'assemblée générale tenue à Bruxelles le dimanche 28 janvier 1906. A cette date, le club devient officiellement membre de l'URBSFA. Suite à cette affiliation, le club est doté d'un conseil d'administration avec le chanoine et footballeur Francis Dessain comme président, Denis Huyghebaert comme secrétaire et Charles Sterckx comme trésorier. Les couleurs du club deviennent le jaune et le rouge, les couleurs de la ville de Malines.

En 1911, Francis Dessain fait l'acquisition, avec quelques autres personnes, du terrain sur lequel le club joue encore actuellement. Il s'agit d'une parcelle située derrière une caserne d'artillerie, ce qui vaut au stade son surnom (Achter de kazerne : « derrière la caserne » en néerlandais) [3].

En 1926, le club reçoit de la fédération le numéro de matricule 25 et est champion au 2e niveau national[4]. Le 15 mai 1929, le club reçoit le titre de Société Royale et change sa dénomination en Royal Football Club Malinois[5]. La même année, il s'installe pour de nombreuses saisons dans la division d'honneur (D1).

Les trois titres (1940-1950)[modifier | modifier le code]

Au terme de la saison 1942-1943, le RFC Malinois, entraîné par Gabriël Noëth, remporte son premier titre de champion de Belgique en devançant de deux points le Beerschot. Malines met un point final à la saison en battant le Racing Club de Bruxelles par 7 buts à 1[6]. Le club malinois remporte son deuxième titre en 1945-1946 et son troisième en 1947-1948. Au cours de cette saison, le club enchaîne 17 victoires de suite. Parmi ses joueurs on trouve Bert De Cleyn et Victor « Torke » Lemberechts[7].

Une Coupe de Belgique et ascenseur entre Division 1 et Division 2 (1950-1982)[modifier | modifier le code]

En 1951, le président Francis Dessain décède. C'est son neveu Patrick Dessain qui prend la tête du club[7]. Le club est encore vice-champion en 1954 mais au terme de la saison 1955-1956, il termine dernier et est relégué en deuxième division. Après un titre en D2, il évolue à nouveau en D1 en 1963-1964 mais redescend en D2 au terme de la saison. L'année suivante, il est une nouvelle fois promu en D1. Il termine à la sixième place du championnat 1965-1966.

En 1966-1967, Malines accède à la finale de la Coupe de Belgique après avoir éliminé le FC Cappellen, Diest, le FC Bruges, le Daring Club de Bruxelles et le Sporting d'Anderlecht [8]. Le club perd cette finale 3-1 en prolongation contre le Standard de Liège. Fi Vanhoof, futur entraîneur du KV, joue alors pour l'équipe malinoise. En 1969, le club termine avant-dernier du championnat et redescend en D2 pour deux saisons. Le , le club change sa dénomination officielle en Koninklijke Voetbalclub Mechelen [4]. En 1971-72, le club promu en D1 termine sixième du championnat. Il reste en D1 pour six saisons. En 1976-1977, il termine avant-dernier et est relégué.

L'époque Cordier et la Coupe d'Europe (1982-1992)[modifier | modifier le code]

En 1981, le KV Malines remonte en Division 1 mais termine dernier du championnat 1981-1982. Il remporte le championnat de Division 2 en 1983, est à nouveau promu en Division 1, termine à nouveau sixième après une promotion et s'apprête à écrire les plus belles pages de son histoire. En effet, à la suite de la promotion en Division 1 en 1981, la société Telindus dirigée par John Cordier devient sponsor du club. En 1982, John Cordier est nommé président du KV Malines. En 1987, le club engage Aad de Mos comme entraîneur et professionnalise entièrement la structure du club[9]. Le club termine deuxième du championnat derrière Anderlecht. Cette seconde place lui assure déjà d'accéder aux compétitions européennes. La même année, le FC Malines effectue également un bon parcours en Coupe de Belgique en éliminant successivement Lommel, l'Antwerp, Seraing, Beveren et Winterslag. Le , Malines affronte en finale le Football Club Liégeois. Les Malinois remportent la seconde Coupe de Belgique de leur histoire grâce un but de Piet den Boer[9]. Cette victoire leur permet d'accéder à la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe 1988.

En Coupe d'Europe, Malines élimine successivement le Dinamo Bucarest, Saint Mirren Mirren, le FK Dynamo Minsk et Atalanta Bergamasca Calcio. Il accède ainsi à la finale à Strasbourg face à l'Ajax Amsterdam. Piet den Boer marque un but pour Malines qui tiendra le coup le reste du match[10]. Le petit club belge se fait ainsi une place parmi les grands d'Europe. En championnat, le FC Malines est vice-champion pour la deuxième fois de son histoire derrière le FC Bruges.

La saison suivante, toujours sous la conduite de l'entraîneur Aad de Mos et renforcé par le Néerlandais John Bosman et les deux espoirs belges, Bruno Versavel et Marc Wilmots, Malines est champion de Belgique pour la quatrième fois. En Coupe de Belgique, le club malinois est éliminé en demi-finale par le RSC Anderlecht. En Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe, Malines élimine FC Avenir Beggen (5-0, 3-1), Anderlecht (1-0, 2-0), Eintracht Francfort (0-0, 1-0) mais s'incline en demi-finale face à la Sampdoria (2-1, 0-3). Par contre, le club remporte la Supercoupe de l'UEFA contre le PSV Eindhoven. À la fin de la saison, Aad de Mos annonce son départ pour Anderlecht, le concurrent n°1 du club.

En 1989-1990, Malines commence la saison avec un nouvel entraîneur, Ruud Krol. Au bout de quelques mois, l'expérience n'est pas jugée concluante et il est remplacé par Fi Van Hoof. Le FC Malines joue la Ligue des champions et élimine Rosenborg BK et Malmö FF. En quart de finale, Malines affronte l'AC Milan. Le match aller au Stade du Heysel à Bruxelles se solde par un nul (0-0). Dans le stade de Milan, les Malinois résistent durant le temps réglementaire mais sont éliminés à la suite de deux buts milanais en prolongation. En championnat, Malines est troisième derrière Anderlecht et le FC Bruges qui est à nouveau champion.

En 1991, Malines s'incline en finale de la Coupe de Belgique contre le FC Bruges (3-1) et termine deuxième du championnat à trois points d'Anderlecht. Au niveau européen, Malines est éliminé au premier tour de la Coupe UEFA par le Sporting Lisbonne. L'année suivante, Malines est également éliminé au premier tour de la Coupe UEFA, cette fois par le PAOK Salonique. À nouveau finaliste de la Coupe de Belgique en 1992, les Malinois perdent face au Royal Antwerp FC (2-2, 9-8 aux tirs au but).

En 1992, John Cordier annonce qu'il quittera le monde du football au terme de la saison. Le club, alors entraîné par Georges Leekens, doit faire face à d'importants problèmes financiers. Plusieurs joueurs avaient été achetés par le président John Cordier lui-même. Celui-ci est forcé de les vendre pour ne pas mettre plus en péril sa société. Cela marque la fin d'une époque faste pour le club de Malines. Sportivement, le club est éliminé au deuxième tour de la Coupe de l'UEFA par Vitesse Arnhem. La saison suivante, Malines atteint le troisième tour et perd contre Cagliari. Willy Dussart reprend brièvement la présidence et cède sa place à Jef de Graef en mai 1994[11].

Déclin, descente et liquidation (1992-2002)[modifier | modifier le code]

Au cours des saisons suivantes, le KV Malines continue sa descente au point d'être relégué en 2e division au terme du championnat 1996-1997. Jef de Graef laisse alors la présidence à Willy Van den Wijngaert. Entre 1997 et 2003, Malines alterne entre les championnats de Division 2 en 1998, 1999 et 2002 et de Division 1 en 2000, 2001 et 2003. Mais le club connaît surtout de graves problèmes extra-sportifs. Van den Wijngaert investit énormément dans le club mais ses investissements ne suffisent pas à combler les dettes. Aad de Mos est de retour au club en tant que directeur technique. Cependant, Aad de Mos et d'autres managers mettent le club dans de graves problèmes financiers à cause de dépenses importantes. En 2002, les salaires des joueurs ne sont plus payés régulièrement. En novembre 2002, Willy Van den Wijngaert démissionne. Les affaires courantes sont alors confiées à un groupe de quatre personnes dont le porte-parole est Johan Willemen. Le , le club est mis en liquidation[12],[13].

Le sauvetage par les supporteurs (2002-2003)[modifier | modifier le code]

Malgré ses problèmes, le club peut compter sur ses supporteurs. C'est d'ailleurs en partie à ceux-ci que le FC Malines doit sa survie. Mark Uytterhoeven, Piet den Boer et Fi Vanhoof s'organisent pour sauver le club. L'asbl « Red KV » est créée et tente de se positionner comme repreneur potentiel du club. Il est proposé aux supporteurs d'investir 1 000 euros chacun. En cas d'échec ces 1 000 euros leur seraient reversés. Les employés du club acceptent également d'abandonner certains arriérés de traitement que leur doit le FC Malines. Le club est ainsi sauvé par différentes actions menées sous le slogan « We doen het gewoon zelf » (« Nous le ferons nous-mêmes »). Mark Uytterhoeven est président pour 12 jours. C'est ensuite Johan Timmermans qui reprend la direction du club. En championnat, l'équipe entraînée par Alexandre Czerniatynski parvient à terminer la saison avec ses jeunes, ses réservistes et des joueurs prêtés par d'autres clubs belges comme le Standard de Liège, l'Excelsior Mouscron ou encore le KSC Lokeren. Le KV Malines, avant-dernier du championnat et sportivement relégué en Division 2, ne demande pas sa licence pour l'année suivante et recommence donc la saison 2003-2004 en Division 3. Le club subit donc une rétrogradation financière en passant directement en Division 3 avec neuf points de pénalité[14]. Le , le club est renommé Yellow-Red KV Mechelen[4].

Division 2 puis montée en Division 1 (2005-2007)[modifier | modifier le code]

En 2005, le KV Malines remporte le titre en Division 3 et monte en Division 2. Après sa première saison en Division 2, au cours de laquelle les Malinois se retrouvent en bas du classement, les dirigeants du club décident de changer la politique du club. Pour cause, de nombreux joueurs sont remerciés et le club attire quelques jeunes joueurs belge. La saison 2006-2007 commence avec neuf nouveaux joueurs. Sous la direction de l'entraîneur Peter Maes, le club atteint le tour final, disputé entre autres contre le KV Courtrai et les clubs anversois du Royal Antwerp FC et du Lierse SK. Grâce à ses 16 points sur 18, le club s'assure d'un retour en Division 1 pour la saison 2007-2008[15].

Le renouveau du club (2008-2009)[modifier | modifier le code]

Après le maintien obtenu lors de la saison 2007-2008, le FC Malines réussit une belle saison 2008-2009. Avec le maintien assuré, le club se hisse en finale de la Coupe de Belgique (Cofidis cup) face au KRC Genk (finale perdue 2 buts à 0). Pour arriver au stade de cette compétition, ils ont éliminé Exc. Veldwezelt (3B) (4-2), RSC Anderlecht (2-1), KV Courtrai (Aller 1-0, Retour 0-0), et en demi-finale le CS Bruges (Aller 1-2, Retour 2-1, t.a.b. 5-3).

La descente en D1B (2017-2018)[modifier | modifier le code]

Lors de la dernière journée de phase régulière de Pro League et malgré sa victoire 2-0 face à Waasland-Beveren, le KV Malines descend en D1B à cause d'une moins bonne différence de but que le KAS Eupen[16].

Identité du club[modifier | modifier le code]

Couleurs et blason[modifier | modifier le code]

Armes de Malines
Blason du club

Le club malinois porte simplement les couleurs de la ville de Malines : le rouge et le jaune. Son blason est également celui de la ville. Les armes actuelles (d'or à trois pals de gueules) correspondent à celles du Comté de Malines à partir de 1490, date à laquelle l'empereur Frédéric III autorisa l'ajout d'un aigle (aigle monocéphale de sable). Le blason du club est surmonté d'une couronne (signe du titre de société royale) et mentionne la date de fondation du club (1904) et son nom (K.V. Mechelen).

Le maillot des joueurs est traditionnellement rouge et jaune également, avec certaines variations au cours des saisons (emplacement et alternance des bandes par exemple). On constate par exemple en 2009 que la bande centrale du maillot est jaune et non rouge comme sur le blason (et les maillots de saisons précédentes).

Palmarès et statistiques[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès de l'équipe première du KV Malines
Compétitions nationales Compétitions internationales
Compétitions régionales Tournois saisonniers

Trophées individuels[modifier | modifier le code]

Meilleurs joueurs Meilleurs buteurs Meilleur gardien de but Entraîneur de l'année Prix du fair-play

Soulier d'or belge (3) :

Joueur de l'année (2) :

Meilleur jeune pro de l'année (1) :

Meilleurs buteurs du championnat de Belgique (1) :

Meilleur buteur du championnat de Belgique D2 (1) :

Gardien de l'année (4) :

Entraîneur de l'année (2) :

Prix du fair-play (2) :

Bilan[modifier | modifier le code]

Statistiques arrêtées au 31 mai 2017


Saisons jouées en nationales
Niv Divisions Jouées Titres TM Up TM Down
I 1re nationale 67 4
II 2e nationale 31 6 3
III 3e nationale 2 1
IV 4e nationale 0 0
V 5e nationale 0 0
 
  TOTAUX 100 11 3 0
  • TM Up= test-match pour départager des égalités, ou toutes formes de Barrages ou de Tour final pour une montée éventuelle.
  • TM Down= test-match pour départager des égalités, ou toutes formes de Barrages ou de Tour final pour le maintien.

Participation aux championnats nationaux[modifier | modifier le code]

Parcours européens[modifier | modifier le code]

Compétition Participations Matchs joués Vict. Égal. Déf. bp bc +/-
Ligue des champions 1 6 2 3 1 9 3 +6
Coupe des Vainqueurs de Coupe 2 17 13 3 1 26 8 +18
Coupe UEFA 4 14 3 5 6 14 15 -1
Supercoupe de l'UEFA 1 2 1 0 1 3 1 +2
Total 8 39 19 11 9 52 27 +25
Saison Compétition Tour Club Domicile Extérieur Neutre
1987-88 Coupe des Vainqueurs
de Coupe
1er t Drapeau de la Roumanie Dinamo Bucarest 1-0 2-0
1/8 Drapeau de l'Écosse St. Mirren FC 0-0 2-0
1/4 Drapeau de l'URSS FK Dynamo Minsk 1-0 1-1
1/2 Drapeau de l'Italie Atalanta Bergame 2-1 2-1
Finale Drapeau des Pays-Bas Ajax 1-0
1988 Supercoupe de l'UEFA Finale Drapeau des Pays-Bas PSV Eindhoven 3-0 0-1
1988-89 Coupe des Vainqueurs
de Coupe
1er t Drapeau du Luxembourg FC Avenir Beggen 5-0 3-1
1/8 Drapeau de la Belgique RSC Anderlecht 1-0 2-0
1/4 Drapeau de l'Allemagne Eintracht Francfort 1-0 0-0
1/2 Drapeau de l'Italie UC Sampdoria 2-1 0-3
1989-90 Ligue des champions 1er t Drapeau de la Norvège Rosenborg BK 5-0 0-0
2e t Drapeau de la Suède Malmö FF 4-1 0-0
1/4 Drapeau de l'Italie AC Milan 0-0 0-2 (prolong.)
1990-91 Coupe UEFA 1er t Drapeau du Portugal Sporting Lisbonne 2-2 0-1
1991-92 Coupe UEFA 1er t Drapeau de la Grèce PAOK Salonique 0-1 1-1
1992-93 Coupe UEFA 1er t Drapeau de la Suède Örebro SK 2-1 0-0
2e t Drapeau des Pays-Bas Vitesse Arnhem 0-1 0-1
1993-94 Coupe UEFA 1er t Drapeau de la Suède IFK Norrköping 1-1 (prolong.) 1-0
2e t Drapeau de la Hongrie MTK Hungária FC 5-0 1-1
1/8 Drapeau de l'Italie Cagliari Calcio 1-3 0-2

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Présidents[modifier | modifier le code]

Au cours de son histoire, le club a été dirigé par dix présidents différents. Francis Dessain est celui qui est resté le plus longtemps à la présidence (45 ans), alors que Mark Uytterhoeven n'y resta que 12 jours[17].

Présidents du KV Malines
Rang Nom Période
1 Drapeau : Belgique Théophile Delvaulx 1904-1906
2 Drapeau : Belgique Francis Dessain 1906-1951
3 Drapeau : Belgique Patrick Dessain 1951-1977
4 Drapeau : Belgique Herman Candries 1977-1982
5 Drapeau : Belgique John Cordier 1982-1992
Rang Nom Période
6 Drapeau : Belgique Willy Dussart 1992-1994
7 Drapeau : Belgique Jef De Graef 1994-1997
8 Drapeau : Belgique Willy Van den Wijngaert 1997-2002
9 Drapeau : Belgique Mark Uytterhoeven 2003
10 Drapeau : Belgique Johan Timmermans 2003-

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

De la saison 1910-1911 à la saison 2017-2018, 46 entraîneurs se sont succèdé à la tête du KV Malines. Certains ont entraîné le club plusieurs fois comme Gabriël Noëth, Désiré Bourgeois, Piet Teughels, Fi Van Hoof, Franky Vercauteren ou encore Aleksandar Janković. Le record de longévité revient à William Maxwell (15 ans)[18],[19].

Entraîneurs du KV Malines
Rang Nom Période
1 Drapeau : Belgique Francis Dessain 1911-1925
2 Drapeau : Écosse William Maxwell 1925-1940
3 Drapeau : Belgique Gabriël Noëth 1940-1943
4 Drapeau : Belgique Désiré Bourgeois 1943-1952
5 Drapeau : Belgique Désiré Bourgeois et Gabriël Noëth 1952-1953
6 Drapeau : Belgique Gabriël Noëth (2) 1953-1954
7 Drapeau : Belgique Désiré Bourgeois (2) 1954-1955
8 Drapeau : Belgique Albert De Cleyn 1955-1957
9 Drapeau : Belgique Lucien Bertuelens 1957-1959
10 Drapeau : Belgique Émile Stijnen 1959-1961
11 Drapeau : Belgique Frans De Rijcke 1961-1962
12 Drapeau : République populaire roumaine Oliver Gaspar 1962-1965
13 Drapeau : Hongrie András Dolgos 1965-1968
14 Drapeau : Belgique Piet Teughels 1968-1969
15 Drapeau : Angleterre Keith Spurgeon 1969-1970
Rang Nom Période
16 Drapeau : Belgique Gustaaf Van den Bergh 1970-1975
17 Drapeau : Belgique Guillaume Patry (intérim) 1975
18 Drapeau : Belgique André Bollen 1975-1977
19 Drapeau : Angleterre John Talbut 1977-1978
20 Drapeau : Belgique Piet Teughels (2) 1979
21 Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Nedeljko Bulatović 1979-1981
22 Drapeau : Belgique Kamiel Van Damme 1981-1982
23 Drapeau : Belgique Jaak Kuterna (intérim) 1982
24 Drapeau : Pays-Bas Leo Canjels 1982-1984
25 Drapeau : Allemagne Ernst Künnecke 1985-1986
26 Drapeau : Pays-Bas Aad de Mos 1986-1989
27 Drapeau : Pays-Bas Ruud Krol 1989
28 Drapeau : Belgique Fi Van Hoof 1989-1991
29 Drapeau : Belgique Georges Leekens 1991-1992
30 Drapeau : Belgique Fi Van Hoof (2) 1992-1994
Rang Nom Période
31 Drapeau : Belgique Walter Meeuws 1994-1995
32 Drapeau : Belgique Willy Reynders 1995-1996
33 Drapeau : Belgique Zivica Kanacki (intérim) 1996
34 Drapeau : Belgique Georges Heylens 1996-1997
35 Drapeau : Belgique Franky Vercauteren 1997-1998
36 Drapeau : Belgique Rudi Verkempinck 1998-1999
37 Drapeau : Belgique Gunter Jacob et Valère Billen 1999
38 Drapeau : Belgique Gunter Jacob 1999-2000
39 Drapeau : Belgique Lei Clijsters 2000
40 Drapeau : Belgique Valère Billen 2000-2001
41 Drapeau : Pays-Bas Barry Hulshoff 2001
42 Drapeau : Belgique Fi Van Hoof (3) 2001-2002
43 Drapeau : Belgique Stéphane Demol 2002
44 Drapeau : Belgique Alexandre Czerniatynski 2002-2003
45 Drapeau : Belgique Zivica Kanacki (intérim) 2003-2004
Rang Nom Période
46 Drapeau : Belgique Rik Vande Velde 2004-2005
47 Drapeau : Belgique Zivica Kanacki (intérim) 2005
48 Drapeau : Pays-Bas André Wetzel 2005
49 Drapeau : Belgique Zivica Kanacki (intérim) 2005-2006
50 Drapeau : Belgique Peter Maes 2006-2010
51 Drapeau : Belgique Marc Brys 2010-2012
52 Drapeau : Belgique Harm van Veldhoven 2012-2013
53 Drapeau : Belgique Franky Vercauteren (2) 2014
54 Drapeau : Serbie Aleksandar Janković 2014-2016
55 Drapeau : Belgique Tom Caluwé (intérim) 2016
56 Drapeau : Belgique Yannick Ferrera 2016-2017
57 Drapeau : Belgique Tom Caluwé (intérim) 2017
58 Drapeau : Serbie Aleksandar Janković (2) 2017-2018
59 Drapeau : Pays-Bas Dennis van Wijk 2018-

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

Champions de Belgique[modifier | modifier le code]

Les équipes qui remportent le championnat de Belgique marquent l'histoire du club, elles constituent pour ce faire un amalgame de talents dont les qualités permettent de dominer la saison footballistique en Belgique. Le KV Malines remporte le titre de champion de Belgique à quatre reprises en 1943, 1946, 1948 et en 1989.

Ces titres se répartissent à travers deux période de succès pour le club malinois que sont les années 1940 et la fin des années 1980. Les années 1940 verront les malinois être 3 fois champion de Belgique tandis que la fin des années années 1980 verra un seul sacre de champion de Belgique et une seule victoire en Coupe de Belgique sur le plan national. Cependant, sur le plan européen, le club malinois sera vainqueur de la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe et de la Supercoupe de l'UEFA.

Lors des trois sacres de champion de Belgique dans les années 1940, les équipes sont successivement entraînées par Gabriël Noëth puis par Désiré Bourgeois, son ex-coéquipier malinois. Lors de ces 3 titres, le principal gardien titulaire est Jean Smits bien que Karel Cannaerts soit le gardien du titre en 1943. Dans l'équipe-type des joueurs ayant disputé le plus de rencontres au cours de ces saisons, la défense se compose de Jules Vandendriesch, Jozef Laureyns et Jan Mertens. Au milieu de terrain, Henri Coppens, Willy Vermeulen et Alfons Van Haezendonck complètent l'équipe. En attaque, l'équipe est alimenté par Victor Lemberechts, Gaston Perremans, Lucien Bertuelens ainsi que le prolifique buteur Albert De Cleyn[20],[21],[22].

Le titre de 1989 est obtenu avec une équipe dont Michel Preud'homme garde les cages, la défense centrale est constituée de Wim Hofkens et Graeme Rutjes. Les arrières latéraux sont composés de Geert Deferm et Koen Sanders. Le milieu de terrain est occupé par Marc Emmers, Bruno Versavel, Marc Wilmots et Erwin Koeman. Le duo formé par Piet den Boer et John Bosman est chargé du front de l'attaque[23],[24].

Finales de la Coupe de Belgique[modifier | modifier le code]

Vainqueur de compétitions européennes[modifier | modifier le code]

L'équipe victorieuse de la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe en 1987-1988 face à l'Ajax Amsterdam est presque similaire à celle du titre, gagné un an plus tard, en 1989. Ainsi, Michel Preud'homme garde les cages, la défense centrale est constituée de Lei Clijsters et Graeme Rutjes. Les arrières latéraux sont composés de Geert Deferm et Koen Sanders. Le milieu de terrain est occupé par Marc Emmers, Erwin Koeman et Wim Hofkens. Les flancs de l'attaque sont composés d'Eli Ohana et Pascal De Wilde. Piet den Boer est chargé du front de l'attaque[25],[26].

Joueurs en équipe de Belgique[modifier | modifier le code]

Dix-huit joueurs ont porté le maillot de l'équipe de Belgique de football alors qu'ils évoluaient au KV Malines, pour un total de 258 sélections. Le premier d'entre eux est le milieu de terrain Auguste Hellemans en 1928. Il totalise vingt-huit sélections durant sa carrière au KV Malines. Le joueur qui totalise le plus de sélections en ayant évolué au KV Malines est le gardien de but Michel Preud'homme, avec cinquante-deux sélections. Vient ensuite en deuxième position, dans ce classement, l'attaquant Victor Lemberechts. Grâce à ses vingt-huit sélections, Auguste Hellemans et Marc Emmers sont les troisièmes joueurs le plus sélectionné du club[27].

Le tableau suivant donne la liste actualisée au 26 mars 2018 des joueurs du KV Malines en équipe de Belgique, le nombre de sélections et la période correspondante, ainsi que le nombre total de sélections en incluant les périodes où le joueur était dans un autre club de football.

Joueurs du KV Malines en équipe de Belgique
Joueur Sélections Période Sél. (total)
Christian Benteke 1 2010 33
Désiré Bourgeois 2 1934 2
Lei Clijsters 25 1986-1991 40
Henri Coppens 19 1945-1950 19
Alexandre Czerniatynski 5 1993-1994 31
Glen De Boeck 1 1993-1995 36
Albert De Cleyn 12 1946-1948 12
Paul De Mesmaeker 1 1987 1
Marc Emmers 28 1988-1992 37
Auguste Hellemans 28 1928-1934 28
Joueur Sélections Période Sél. (total)
Victor Lemberechts 42 1945-1955 42
Michel Preud'homme 52 1986-1994 58
Koen Sanders 4 1989-1990 4
Félix Van Campenhout 2 1931 2
Yvo Van Herp 3 1973-1974 3
Willy Vermeulen 2 1946-1947 2
Bruno Versavel 23 1988-1991 28
Marc Wilmots 8 1990-1991 70
Total 258 1928-2010 488

Liste des joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

Tous les joueurs présents dans cette liste ont soit participé activement à un titre remporté avec Malines, obtenu une récompense individuelle sous le maillot malinois, ou fait une brillante carrière après avoir transité par Malines.

Effectif professionnel actuel[modifier | modifier le code]

Effectif Yellow Red KV Malines de la saison 2017-2018
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[28] Nom Date de naissance Sélection[29] Club précédent
26 G Drapeau de la Belgique Coosemans, ColinColin Coosemans 03/08/1992 (25 ans) Belgique -19 ans Waasland-Beveren
32 G Drapeau de la Belgique De Schoenmaeker, JelleJelle De Schoenmaeker 23/03/1999 (19 ans)
Formé au club
49 G Drapeau du Luxembourg Moris, AnthonyAnthony Moris 29/04/1990 (27 ans) Luxembourg K Saint-Trond VV
2 D Drapeau de la Belgique Paulussen, LaurensLaurens Paulussen 19/07/1990 (27 ans) Belgique -19 ans KVC Westerlo
4 D Drapeau de la Belgique De Witte, SethSeth De Witte 18/10/1987 (30 ans)
K Lierse SK
5 D Drapeau de la Serbie Vitas, UrošUroš Vitas 06/07/1992 (25 ans) Serbie espoirs KAA La Gantoise
6 D Drapeau de la Colombie Mera, GermánGermán Mera 05/03/1990 (28 ans)
Club Bruges KV
15 D Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Cocalić, EdinEdin Cocalić 05/12/1987 (30 ans) Bosnie-Herzégovine Maccabi Haïfa FC
18 D Drapeau de la Côte d'Ivoire flèche vers la droite Bagayoko, MamadouMamadou Bagayoko 31/12/1989 (28 ans) Côte d'Ivoire OH Louvain
22 D Drapeau de la Belgique Cobbaut, EliasElias Cobbaut 24/11/1997 (20 ans) Belgique espoirs Formé au club
29 D Drapeau de la Belgique Van Cleemput, JulesJules Van Cleemput 04/11/1997 (20 ans) Belgique -19 ans Formé au club
30 D Drapeau de la Belgique Smolders, HannesHannes Smolders 24/02/1998 (20 ans)
Formé au club
44 D Drapeau de la Belgique De Bie, MaximeMaxime De Bie 13/12/2000 (17 ans) Belgique -18 ans Formé au club
3 M Drapeau du Maroc El Messaoudi, AhmedAhmed El Messaoudi 03/08/1995 (22 ans) Maroc Lierse SK
6 M Drapeau de la Belgique Schoofs, RobRob Schoofs 23/03/1994 (24 ans) Belgique -19 ans La Gantoise
7 M Drapeau de la Belgique Matthys, TimTim Matthys 23/12/1983 (34 ans) Belgique espoirs RAEC Mons
8 M Drapeau du Costa Rica Leal, RandallRandall Leal 14/01/1997 (21 ans) Costa Rica espoirs Belén FC
11 M Drapeau de la Belgique Rits, MatsMats Rits 18/07/1993 (24 ans) Belgique -19 ans Ajax Amsterdam
14 M Drapeau de la Belgique Jubitana, DenzelDenzel Jubitana 06/05/1999 (18 ans)
Formé au club
17 M Drapeau du Burkina Faso Boni, TrovaTrova Boni 21/12/1999 (18 ans)
Formé au club
20 M Drapeau de la Grèce Kolovós, DimítrisDimítris Kolovós 27/04/1993 (24 ans) Grèce Olympiakos Le Pirée
28 M Drapeau de la Tunisie Camus, FabienFabien Camus 28/02/1995 (23 ans) Tunisie Royal Antwerp FC
34 M Drapeau de la Belgique Zeroual, MohamedMohamed Zeroual 27/02/1999 (19 ans) Belgique -17 ans Formé au club
40 M Drapeau du Mali Sylla, YacoubaYacouba Sylla 29/11/1990 (27 ans) Mali Stade rennais
77 M Drapeau de la Belgique Claes, GlennGlenn Claes 08/03/1994 (24 ans) Belgique -19 ans Lierse SK
9 A Drapeau du Danemark Pedersen, NicklasNicklas Pedersen 10/10/1987 (30 ans) Danemark La Gantoise
19 A Drapeau du Monténégro Bećiraj, FatosFatos Bećiraj 05/05/1988 (29 ans) Monténégro Dynamo Moscou
21 M Drapeau de la France Tainmont, ClémentClément Tainmont 13/02/1986 (32 ans)
Sporting Charleroi
27 A Drapeau du Burkina Faso Bandé, HassaneHassane Bandé 30/10/1998 (19 ans) Burkina Faso Formé au club
41 A Drapeau du Burkina Faso Ouattara, AbouAbou Ouattara 26/12/1999 (18 ans)
Formé au club
47 A Drapeau de la Belgique flèche vers la droite Kawaya, AndyAndy Kawaya 23/08/1996 (21 ans) Belgique espoirs RSC Anderlecht
99 A Drapeau de la France flèche vers la droite Verdier, NicolasNicolas Verdier 17/01/1987 (31 ans)
KAS Eupen
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
  • Drapeau : Belgique Sven Swinnen
Entraîneur(s) des gardiens
Kinésithérapeute
  • Drapeau : Belgique Fons Vranken
  • Drapeau : Belgique Chris Crab
  • Drapeau : Belgique Bart De Bruyn
  • Drapeau : Belgique Wout Verhoeven
  • Drapeau : Belgique Tom Bouteligier
  • Drapeau : Belgique Kris Van Crombrugge (ostéopathe)
Médecin(s)
  • Drapeau : Belgique Marc Vanhoudt
  • Drapeau : Belgique Robin Vanhoudt
  • Drapeau : Belgique Hendrik Gevers

Légende

Consultez la documentation du modèle


Joueurs prêtés
Poste Nat. Nom Date de naissance Sélection Club en prêt
999 D Drapeau du Maroc Rherras, FaycalFaycal Rherras 07/04/1993 (25 ans) Maroc Hibernian FC
999 D Drapeau de la Belgique Mingiedi, CedricCedric Mingiedi 05/12/1994 (23 ans)
KFC VW Hamme
999 M Drapeau de la Belgique Corryn, AlexanderAlexander Corryn 03/01/1994 (24 ans) Belgique -19 ans Royal Antwerp FC
999 M Drapeau de la Belgique Kindermans, JonathanJonathan Kindermans 27/12/1994 (23 ans)
Royale Union SG
999 A Drapeau de la Belgique Peffer, JordyJordy Peffer 04/11/1996 (21 ans)
KVC Westerlo

Structures du club[modifier | modifier le code]

Structures sportives[modifier | modifier le code]

Stades[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Stade AFAS.
Photographie d'une pelouse verte lors d'un match.
Le Stade Achter de Kazerne avant sa rénovation en 2015.
Plan du Stade Veolia Achter de Kazerne
Le Stade Achter de Kazerne avant sa rénovation en 2015.

La parcelle actuelle a été acquise en 1906 par quelques personnes dont le président Francis Dessain. Le stade Veolia est surnommé Achter de Kazerne ("derrière la caserne") car la parcelle achetée se trouvait derrière une caserne d'artillerie. Le stade a une capacité de 13 123 places assises et debout.

École des jeunes[modifier | modifier le code]

La Veolia Jeugdacademie (Académie Veolia des jeunes), est l'école des jeunes du club. Elle est dirigée par Guido Vanherp. La direction technique de l'académie est confiée à Zivicka Kanacki (entraîneur de l'équipe première entre 2004 et 2006), assisté de Tom Delay (jusqu'aux U10), Geert De Cock (jusqu'aux U14) et Rudy Geens (au-delà des U14). Guido Troch est responsable de la formation des gardiens[30]. Une vingtaine d'entraîneurs prennent en charge les différentes équipes de jeunes[31].

Aspects juridiques et économiques[modifier | modifier le code]

Statut juridique et légal[modifier | modifier le code]

Le club fonctionne sous la forme juridique d'une association sans but lucratif. Son nom officiel est "Yellow-Red KV Mechelen v.z.w." (v.z.w. pour "vereniging zonder winstoogmerk",'association sans but lucratif en néerlandais[32]). Cette association est née à la suite de la dissolution en mai 2003 de l'asbl KV Mechelen qui gérait le club précédemment[13]. L'assemblée générale compte une trentaine de membres. L'asbl est gérée par un conseil d'administration de vingt personnes. La gestion journalière est confiée à douze de ces administrateurs[33].

Organigramme[modifier | modifier le code]

  • Johan Timmermans : président
  • Silveer Dauwe : vice-président
  • Yves Cloots : executive manager
  • Jan Van Asbroeck : coordinateur
  • Thierry Steemans : directeur financier
  • Fi Vanhoof : directeur technique
  • Marc Faes : directeur commercial
  • cinq autres administrateurs ont des fonctions
    administratives, logistiques ou de conseil.

Conseil d'administration[modifier | modifier le code]

 
  • Silveer Dauwe
  • Marie-Paule De Bell
  • Jan De Craen
  • Chris Deprez
  • Marc Faes
  • Francis Goossens
  • Luc Houman
 
  • Karel Keuleers
  • Thierry Lammar
  • Stefaan Leroux
  • Thierry Steemans
  • Johan Timmermans
  • Koen Torfs
  • Jan Van Asbroeck
 
  • Francis Van Campenhout
  • Hans Van Der Biesen
  • Guy Vanherp
  • Fi Vanhoof
  • Rita Verlinden
  • Jurgen Vertongen

Éléments comptables[modifier | modifier le code]

Transferts les plus coûteux[modifier | modifier le code]

Les deux tableaux ci-dessous synthétisent les plus grosses ventes et achats de joueurs dans l'histoire du club malinois.

Arrivées record[34]
Rang Joueur Montant Provenance Date
1er Drapeau : Belgique Rob Schoofs
Drapeau : Colombie Germán Mera
1 M€ Drapeau : Belgique La Gantoise
Drapeau : Belgique Club Bruges KV
5 juillet 2017
9 janvier 2018
2e Drapeau : Mali Yacouba Sylla 750 K€ Drapeau : France Stade Rennais FC 17 janvier 2018
3e Drapeau : Pays-Bas René Eijkelkamp 726 K€ Drapeau : Pays-Bas FC Groningue juillet 1990
4e Drapeau : Grèce Dimítris Kolovós 700 K€ Drapeau : Grèce Olympiakos 1er juillet 2017
Départs record[35]
Rang Joueur Montant Destination Date
1er Drapeau : Burkina Faso Hassane Bandé 8,25 M€ Drapeau : Pays-Bas Ajax Amsterdam 1er juillet 2018
2e Drapeau : Serbie Miloš Kosanović
Drapeau : Serbie Ivan Obradović
2,5 M€ Drapeau : Belgique Standard de Liège
Drapeau : Belgique RSC Anderlecht
7 janvier 2016
1er juillet 2015
3e Drapeau : France Julien Gorius 2 M€ Drapeau : Belgique KRC Genk 1er juillet 2012
4e Drapeau : Belgique Jordi Vanlerberghe 1,9 M€ Drapeau : Belgique Club Bruges KV 1er juillet 2017
Légende : M€ = millions d'euros.

Sponsors[modifier | modifier le code]

Période Sponsors maillot
1973-1975 Rena Conserven
1975-1978 Pas de sponsors maillot
1978-1979 Heikip
1979-1980 ABC (Algemene Bouwwerken Candries)
1980-1983 Telindus
1983-1990 TeVe-Blad
1990-1992 HCS
1992-1993 Stone Lease
1993-1996 Lease Plan
1996-1998 Veralu
1998-2002 Bofin
2002-2003 Avaya
2003-2006 Scarlet
2006-2007 Gybels
2007- Telenet et AFAS

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Affluence et supporters[modifier | modifier le code]

Évolution des affluences moyennes lors des matches à domicile du KV Malines lors des 10 dernières saisons[36]
Saison 2007-2008 2008-2009 2009-2010 2010-2011 2011-2012 2012-2013 2013-2014 2014-2015 2015-2016 2016-2017
Assistance 11 143 11 079 11 654 11 220 10 251 10 159 9 414 9 502 9 963 11 517

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. Le site officiel du club mentionne octobre 1904. Selon le Dictionnaire des clubs affiliés à l'URBSFA depuis 1895 : "Lors de la requête auprès du cabinet du Roi, en 1929, pour obtenir le titre de société royale, Alfred Verdyck secrétaire général de l'Union royale belge des sociétés de football association (URBSFA) - reprenant "La pièce officielle émanant de l'Administration Communale de Malines [qui] portait comme date de fondation de ce club : 1903" - signale que "depuis que le club est affilié à notre Fédération (...), son papier à en-tête mentionne 1904 comme année de fondation"'. En fait, en 1912, le papier à en-tête du club mentionnait "Fondé en 1905". FOOT CENTENAIRE A.S.B.L. Dictionnaire des clubs affiliés à l'URBSFA.
  3. YRKV Mechelen. KV Mechelen officiële website. L'histoire: fondation. Consulté le 25 janvier 2009.
  4. a, b et c Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées dico
  5. Cette dénomination sera utilisée par le club jusqu'au 19/09/1946. Elle le sera aussi par le Moniteur belge jusqu'au 22/09/1951 et par les services administratifs de l'URBSFA jusqu'au 05/12/1953. Dans la pratique, la dénomination Koninklijke Football Club Malinois, bien qu'elle n'ait jamais été officialisée est utilisée à partir de 1953 (par le club à partir du 11/07/1953, par les services administratifs de l'URBSFA à partir du 08/08/1953 et par le Moniteur belge dès le 28/11/1953). FOOT CENTENAIRE A.S.B.L. Dictionnaire des clubs affiliés à l'URBSFA. Consulté le 25 janvier 2008
  6. YRKV Mechelen. KV Mechelen officiële website. L'histoire: le premier titre de champion. Consulté le 25 janvier 2009.
  7. a et b YRKV Mechelen. KV Mechelen officiële website. L'histoire: le second et le troisième titre de champion. Consulté le 25 janvier 2009.
  8. YRKV Mechelen. KV Mechelen officiële website. L'histoire: la première finale de la Coupe de Belgique. Consulté le 25 janvier 2009.
  9. a et b YRKV Mechelen. KV Mechelen officiële website. L'histoire: à nouveau en finale de la Coupe de Belgique. Consulté le 25 janvier 2009.
  10. YRKV Mechelen. KV Mechelen officiële website. L'histoire: une Coupe d'Europe. Consulté le 25 janvier 2009.
  11. YRKV Mechelen. KV Mechelen officiële website. L'histoire: le grand vide. Consulté le 25 janvier 2009.
  12. (nl) « Geschiedenis 2002 », Wayback Machine,‎ (lire en ligne)
  13. a et b Voir la publication de l'asbl KV Mechelen au Moniteur belge en date du 2003-05-16.
  14. (nl) « Geschiedenis 2003 », Wayback Machine,‎ (lire en ligne)
  15. (nl) « Geschiedenis 2005-2007 », Wayback Machine,‎ (lire en ligne)
  16. « Sorti du banc, Toyokawa sauve Eupen à lui tout seul, Malines en D1B », RTBF Sport,‎ (lire en ligne)
  17. (nl) « Liste des présidents du KV Malines », Malinwa Statistics,‎ (lire en ligne)
  18. (nl) « Liste des entraineurs du KV Malines », Malinwa Statistics,‎ (lire en ligne)
  19. « Liste des entraineurs du KV Malines », Monde du foot,‎ (lire en ligne)
  20. (nl) « Composition de l'effectif champion en 1943 », Malinwa Statistics,‎ (lire en ligne)
  21. (nl) « Composition de l'effectif champion en 1946 », Malinwa Statistics,‎ (lire en ligne)
  22. (nl) « Composition de l'effectif champion en 1948 », Malinwa Statistics,‎ (lire en ligne)
  23. (nl) « Composition de l'effectif champion en 1989 », Malinwa Statistics,‎ (lire en ligne)
  24. « Composition de l'effectif champion en 1989 », transfermarkt.fr,‎ (lire en ligne)
  25. (nl) « Composition de l'effectif victorieux de la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe en 1987-1988 », Malinwa Statistics,‎ (lire en ligne)
  26. « Composition de l'effectif victorieux de la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe en 1987-1988 », transfermarkt.fr,‎ (lire en ligne)
  27. (nl) « Joueurs malinois appelés en équipe de Belgique », Malinwa Statistics,‎ (lire en ligne)
  28. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  29. Seule la sélection la plus importante est indiquée.
  30. Jeugd-KVM. Jeugdwerking: Sportieve structuur. Consulté le 14 février 2009. (nl)
  31. Jeugd-KVM. Jeugdwerking: Jeugdtrainers. Consulté le 14 février 2009. (nl)
  32. En Belgique, la mention "asbl" ou "vzw" (suivant la région) doit obligatoirement suivre ou précéder le nom de l'association dans toute publication officielle d'une association sans but lucratif
  33. YRKV Mechelen. KV Mechelen officiële website. Clubgegevens/Bestuur. Consulté le 15 février 2009 (nl)
  34. « Arrivées record », sur transfermarkt.fr (consulté le 1er avril 2018).
  35. « Départs record », sur transfermarkt.fr (consulté le 1er avril 2018).
  36. [1] Site European Football Statistics, page consultée le 17 mai 2016

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Davy Vandevinne, 100 jaar KV Mechelen 100 jaar emotie, Book & Media Publishing, , 192 p. (ISBN 9057202093)