Championnat de Belgique de football 1945-1946

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Division d’Honneur
1945-1946

Généralités
Sport Football
Organisateur(s) URBSFA
Édition 43e
Lieu Drapeau de la Belgique Belgique
Date du 26 août 1945
au 2 juin 1946
Participants 19[note 1]
Matchs joués 324 matches
Statut des participants Amateur
Hiérarchie
Hiérarchie 1er niveau
Niveau inférieur Division 1
Palmarès
Tenant du titre R. Antwerp FC
Promu(s) en début de saison 2:
R. FC Liégeois
St-Niklaassche SK
+3 repêchés[note 2]:
K. Boom FC
R. Racing CB
R. Tilleur FC
Vainqueur R. FC Malinois
Relégué(s) 2:
R. CS Brugeois
R. Tilleur FC
Buts 1341 buts
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Belgique Albert De Cleyn
FC Malinois

Navigation

Le championnat de Belgique de football 1945-1946 est la 43e saison du championnat de première division belge. Son nom officiel est « Division d'Honneur ». À la suite de la décision de l'URBSFA d'annuler les relégations subies pendant les trois « championnats de guerre » tout en maintenant les promotions obtenues sur le terrain, le championnat oppose pour la première fois un nombre record de 19 équipes. Cela profite à trois clubs, le Tilleur FC, le Racing CB et le Boom FC. Le Lyra, relégué lors du dernier championnat officiel, choisit de rester en Division 1 en début de saison.

Le championnat revient au R. FC Malinois, qui décroche son deuxième titre en l'espace de trois saisons. Le club malinois doit son titre à son attaque très performante, notamment Albert De Cleyn, meilleur buteur du championnat. Il devance les deux premiers de la saison précédente, l'Antwerp et Anderlecht.

En bas de tableau, le R. CS Brugeois s'avère beaucoup plus faible que les autres équipes et est rapidement condamné à la dernière place. Il est accompagné en Division 1 par le Tilleur FC, déjà dernier en 1943-1944 mais repêché par la fédération.

Recomposition des séries[modifier | modifier le code]

La Seconde Guerre mondiale s'est terminée en Europe, avec la capitulation de l'Allemagne nazie, le 8 mai 1945 puis, enfin, le 2 septembre 1945, pour le front du Pacifique, avec la reddition sans conditions du Japon.

Au côtés des considérations les plus importantes, le football peut également reprendre ses droits et retrouver un fonctionnement plus fluide. Afin de réparer plusieurs injustices causées par le conflit (pénurie de joueurs, déplacement impossibles ou très difficiles,…), la Fédération belge de football décide d'annuler toutes les relégations subies durant les trois championnats de guerre, alors que les montées de niveau obtenues restent acquises.

C'est pour cette raison que lors de la saison 1945-1946, les sept séries des trois niveaux nationaux du football belge comportent un plus grand nombre de participants que les 14 habituellement prévus avant le déclenchement des hostilités. Le retour à la « normale », dorénavant fixée à 16 clubs par série, est étalé sur une période de deux saisons.

Clubs participants[modifier | modifier le code]

Dix-neuf clubs prennent part à cette édition, c'est sept de plus qu'en 1944-1945 et trois de plus que lors du dernier championnat officiel en date (1943-1944). Cela en raison de la recomposition des séries avec l'annulation des relégations subies lors des « championnats de guerre ». Ceux dont le matricule est mis en gras existent toujours aujourd'hui.

Clubs participant à la saison 1945-1946 du championnat de Division d'Honneur
# Nom[note 3] Mat. Ville Stades En D1 depuis (série) Total en D1 Saison 1943-1944
1 Sportclub Eendracht Alost 90 Alost Bredestraat 1941-1942 (4e) 4e 12e
2 Royal Sporting Club Anderlechtois 35 Anderlecht Stade Émile Versé 1935-1936 (8e) 15e 2e
3 Royal Antwerp Football Club 1 Anvers Bosuilstadion 1901-1902 (37e) 42e 1er
4 Royal Beerschot Athletic Club 13 Anvers Kiel 1907-1908 (31e) 37e 3e
5 Royal Berchem Sport 28 Berchem Het Rooi 1943-1944 (2e) 15e 6e
6 Koninklijke Boom Football Club 58 Boom ? 1945-1946 (1re) 4e Division 1A : 7e
7 Royal Cercle Sportif Brugeois 12 Bruges Stade du CS Brugeois 1938-1939 (5e) 37e 8e
8 Royal Racing Club de Bruxelles 6[note 4] Uccle Stade du Vivier d'Oie 1945-1946 (1re) 33e Division 1B : 5e
9 Royal Olympic Club Charleroi 246 Montignies-sur-Sambre Stade de la Neuville 1937-1938 (6e) 6e 9e
10 Royal Cercle Sportif La Forestoise 51 Forest Stade communal 1942-1943 (3e) 4e 10e
11 Association Royale Athlétique La Gantoise 7 Gentbrugge Stade Jules Otten 1936-1937 (7e) 18e 13e
12 Royal Football Club Liégeois 4 Rocourt Stade Vélodrome Oscar Flesch 1945-1946 (1re) 18e Division 1B : 1er
13 Royal Standard Club Liège 16 Sclessin Stade de Sclessin 1921-1922 (22e) 27e 14e
14 Koninklijke Liersche Sportkring 30 Lierre Lispersteenweg 1927-1928 (16e) 16e 4e
15 Royal Football Club Malinois 25 Malines Achter de Kazerne 1928-1929 (15e) 18e 5e
16 Union Saint-Gilloise Société Royale 10 Uccle Stade du Parc Duden 1901-1902 (37e) 37e 7e
17 Sint-Niklaassche Sportkring 221 Saint-Nicolas ? 1945-1946 (1re) 1re Division 1A : 1er
18 Royal Tilleur Football Club 21 Tilleur Stade du Pont d'Ougrée 1941-1942 (4e) 7e 16e
19 Royal White Star Athletic Club 47 Woluwe-Saint-Lambert rue de Kelle 1934-1935 (8e) 9e 11e

Localisation des clubs[modifier | modifier le code]

Localisation des clubs bruxellois[modifier | modifier le code]

Brussels-Main-Football-Stadiums-2.png
les 5 cercles bruxellois sont :
(6) R. SC Anderlechtois
(7) Union SG SR
(8) R. CS La Forestoise
(10) R. Racing CB
(14) R. White Star AC

Localisation des clubs anversois[modifier | modifier le code]

Antwerp-Main-Football-Stadiums.png
les 3 cercles anversois sont :
(1) R. Antwerp FC
(2) R. Beerschot AC
(3) R. Berchem Sport

Localisation des clubs liégeois[modifier | modifier le code]

Liege-Main-Football-Stadium.png
les 3 cercles liégeois sont :
(1) R. FC Liégeois
(8) R. Standard CL
(11) R. Tilleur FC

Déroulement de la saison[modifier | modifier le code]

Une saison très longue[modifier | modifier le code]

À la suite de la recomposition des séries décidée par l'Union Belge, la Division d'Honneur compte 19 équipes, ce qui augmente le nombre de matches à disputer. Pour la première fois, le championnat débute au mois d'août et dure jusqu'au début du mois de juin 1946. La première victime de cette saison éreintante est le Cercle de Bruges, qui enchaine les défaites, surtout en déplacement : 17 matches perdus et deux partages en 19 matches à l'extérieur. Rapidement, il est clair que le cercle brugeois sera relégué en fin de saison.

L'autre place de relégable est plus disputée et concerne sept équipes, dont les récents champions de Belgique du Lierse (en 1942) et le Beerschot (en 1939). Après une lutte haletante, la peu enviable avant-dernière place revient à Tilleur, qui s'écroule en fin de saison et échoue à deux points de l'Olympic Charleroi. Pourtant, avec seulement 53 buts encaissés, Tilleur dispose de la troisième meilleure défense de la saison, derrière les deux premiers, faisant mieux qu'Anderlecht et ses 69 buts concédés. Mais c'est au niveau de l'attaque, la plus faible des équipes engagées, que le bât a blessé pour les tilleuriens, qui n'inscrivent que 35 buts en 36 matches de championnat.

FC Malinois, clap deuxième[modifier | modifier le code]

En haut du classement, le titre semble d'abord se jouer entre trois équipes : l'Antwerp, champion en titre, le Football Club Malinois, son prédécesseur, et le Sporting Anderlechtois, qui confirme ses bonnes prestations lors des « championnats de guerre ». Ces trois équipes disposent des meilleurs atouts offensifs, scorant chacune à plus de 90 reprises, et même jusqu'à 108 fois pour Malines, un nouveau record.

Les premiers à lâcher prise sont les « Mauves » bruxellois, qui encaissent trop de buts par rapport à leurs deux rivaux. Emmené par son prolifique buteur Albert De Cleyn, le FC Malinois creuse l'écart en tête avec l'Antwerp, à la faveur de larges victoires contre le White Star (8-1), le FC Liégeois (10-2) ou encore le Beerschot (1-9). Plus réguliers que leurs adversaires, le club malinois remporte 25 matches et ne concède que 5 défaites, des statistiques qui lui permettent de célébrer leur deuxième titre en trois saisons, avec une marge de six points sur le « Great Old ».

Résultats et classements[modifier | modifier le code]

Résultats des rencontres[modifier | modifier le code]

Avec dix-neuf clubs engagés, 342 matches sont au programme de la saison[1].

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) AAL AND ANT BEE BER BOO CSB RCB FOR GAN FCL LIE FCM OLY STA USG STN TIL WST
SC Eendracht Aalst 0-3 0-0 3-7 0-3 1-5 2-1 0-3 2-2 3-1 2-1 2-1 3-3 2-2 2-4 4-1 4-1 2-0 3-1
R. SC Anderlechtois 1-3 4-1 1-1 6-5 9-2 4-0 0-1 1-0 3-2 2-2 3-2 1-4 2-3 6-2 2-4 1-0 1-1 3-2
R. Antwerp FC 2-2 1-2 0-1 9-3 2-1 3-0 3-2 4-0 4-0 3-1 8-1 2-2 3-0 2-1 5-2 5-1 1-0 1-1
R. Beerschot AC 1-4 3-3 1-4 0-2 2-0 3-0 0-5 2-3 4-1 2-0 0-0 1-9 3-2 0-2 2-2 1-1 1-0 3-2
K. Berchem Sport 4-4 5-4 0-1 1-2 3-3 1-1 6-3 1-1 0-4 4-1 4-1 0-2 1-1 2-2 6-2 0-1 3-2 2-5
K. Boom FC 0-0 1-3 2-2 3-1 0-1 4-2 2-1 1-4 1-1 3-0 0-1 0-3 3-0 1-4 3-3 2-0 1-2 4-0
R. CS Brugeois 4-0 1-2 1-3 1-0 2-3 4-2 0-2 3-3 0-1 3-4 5-1 1-1 3-1 4-2 1-4 1-2 5-0 1-2
R. Racing CB 4-1 1-1 1-0 2-0 1-0 1-1 3-0 1-1 1-1 1-1 2-2 1-5 5-1 5-3 2-2 4-3 3-1 3-3
R. CS La Forestoise 4-0 1-2 0-2 0-2 2-6 1-1 6-2 2-0 4-1 2-3 0-3 1-3 0-1 3-1 2-1 3-1 0-0 2-1
ARA La Gantoise 1-2 4-1 0-5 2-1 3-1 4-2 3-1 1-0 3-0 3-2 0-2 2-1 1-2 10-1 3-2 1-1 1-0 2-1
R. FC Liégeois 1-1 4-4 1-2 3-1 2-2 1-1 3-1 3-0 5-1 4-4 2-2 1-2 3-1 4-1 3-0 9-0 1-0 2-1
K. Liersche SK 4-2 1-4 1-3 6-4 2-2 4-4 2-0 3-4 1-2 1-2 2-2 4-0 1-2 8-3 2-3 2-1 4-1 2-1
FC Malinois 4-0 4-1 3-1 5-0 2-4 5-1 1-1 2-1 1-0 3-0 1-5 10-2 2-0 4-0 2-0 6-0 1-2 8-1
R. Olympic CC 1-2 0-1 2-2 2-2 3-2 0-3 3-1 2-0 4-2 2-1 1-4 4-1 0-2 1-5 0-1 2-2 1-1 1-0
R. Standard CL 2-2 0-4 2-1 5-2 6-1 1-2 5-1 0-1 3-7 4-1 1-0 5-1 1-2 2-1 2-0 3-1 1-1 3-3
Union St-Gilloise SR 3-3 2-1 2-2 4-0 2-0 2-2 2-1 0-3 0-4 3-2 1-1 8-1 0-1 2-1 4-0 1-0 2-0 0-4
Sint-Niklaassche SK 1-0 0-3 1-0 0-2 0-2 0-2 6-0 1-0 5-2 1-0 5-0 1-0 2-2 1-1 1-0 2-1 0-1 2-5
R. Tilleur FC 3-3 2-4 2-1 0-0 0-3 0-1 5-1 1-0 1-0 1-0 2-0 1-2 0-1 3-3 2-0 0-2 0-2 0-0
White Star AC 1-1 4-1 1-8 2-1 1-4 3-0 3-2 1-4 2-1 2-1 4-2 2-2 2-1 4-1 4-0 4-1 1-1 2-0
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Évolution du classement journée par journée[modifier | modifier le code]

Leader du classement journée par journée[modifier | modifier le code]

Classement final[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 R. FC MALINOIS 55 36 25 5 6 108 41 +67
2 R. Antwerp FC T 49 36 21 7 8 96 44 +52
3 R. SC Anderlechtois 46 36 20 6 10 94 69 +25
4 R. Racing CB en augmentationR 39 36 17 8 11 71 53 +18
5 R. White Star AC 39 36 16 7 13 76 73 +3
6 R. FC Liégeois en augmentation 38 36 14 10 12 81 66 +15
7 R. Berchem Sport 38 36 15 8 13 87 81 +6
8 Union St-Gilloise SR 37 36 15 7 14 69 71 -2
9 SC Eendracht Aalst 36 36 12 12 12 65 80 -15
10 ARA La Gantoise 36 36 16 4 16 67 66 +1
11 K. Boom FC en augmentationR 34 36 12 10 14 64 71 -7
12 R. CS La Forestoise 32 36 13 6 17 66 70 -4
13 St-Niklaasche SK en augmentation 32 36 13 6 17 47 67 -20
14 R. Standard CL 32 36 14 4 18 77 94 -17
15 K. Liersche SK 31 36 12 7 17 75 97 -22
16 R. Beerschot AC 31 36 12 7 17 56 80 -24
17 R. Olympic Club Charleroi 30 36 11 8 17 52 73 -21
18 R. Tilleur FCen augmentationR 28 36 10 8 18 35 53 -18
19 R. CS Brugeois 18 36 7 4 25 55 92 -37
Légende

Meilleur buteur[modifier | modifier le code]

Drapeau : Belgique Albert De Cleyn (R. FC Malinois), avec 40 buts[2]. Il est le onzième joueur différent sacré deux fois meilleur buteur de la plus haute division et le huitième belge.

Classement des buteurs[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous reprend les dix meilleurs buteurs du championnat[2].

Classement des dix meilleurs buteurs de la saison
# Pays Joueur Club Buts Matches joués
1. Drapeau : Belgique Albert De Cleyn R. FC Malinois 40 36
2. Drapeau : Belgique Arsène Vaillant R. White Star AC 38 36
3. Drapeau : Belgique Jef Mermans R. SC Anderlechtois 32 27
=. Drapeau : Belgique Henri Govard R. FC Liégeois 32 36
5. Drapeau : Pays-Bas Karel Voogt SC Eendracht Alost 31 35
6. Drapeau : Belgique Lodewijk Diricx Union Saint-Gilloise SR 30 36
7. Drapeau : Belgique René Geuns R. Antwerp FC 29 27
8. Drapeau : Belgique Albert Dehert R. Berchem Sport 28 33
9. Drapeau : Belgique Petrus Claes K. Boom FC 26 26
=. Drapeau : Belgique Jean Van Loy R. CS La Forestoise 26 34

Récapitulatif de la saison[modifier | modifier le code]

Répartition des clubs partitipants par province
Drapeau de la Région flamande Région flamande (10) Province de Brabant (5)[noteDuModele 1] Drapeau de la Région wallonne Région wallonne (4)
Drapeau de la province d'Anvers Province d'Anvers 6 Drapeau de la Région de Bruxelles-Capitale Région de Bruxelles-Capitale 5 Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut 1
Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Occidentale 1 Drapeau du Brabant flamand Province du Brabant flamand 0 Drapeau de la province de Liège Province de Liège 3
Drapeau de la province de Flandre-Orientale Province de Flandre-Orientale 3 Drapeau de la province du Brabant wallon Province du Brabant wallon 0 Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg 0
Drapeau de la Province de Limbourg Province de Limbourg 0   Drapeau de la province de Namur Province de Namur 0
  1. Au niveau footballistique, la province de Brabant est toujours unitaire malgré sa partition territoriale en 1995.


Admission et relégation[modifier | modifier le code]

Le Tilleur FC et le CS Brugeois terminent aux deux dernières places et sont renvoyés en Division 1. En vue de la saison suivante, ils sont remplacés parmi l'élite par le Lyra et le R. FC Brugeois, qui effectuent leur retour au plus haut niveau après respectivement une et quatre saisons (officielles) d'absence.

Débuts en Division d'Honneur[modifier | modifier le code]

Un club effectue ses débuts dans la plus haute division belge. Il est le 42e club différent à y apparaître.

Bilan de la saison[modifier | modifier le code]

Tableau d'honneur
Championnat de Belgique de football 1945-1946
Champion R. FC Malinois (2e titre)
Dauphin R. Antwerp FC
Promotions et relégations
Promus en Division d'Honneur R. FC Brugeois
KM Lyra
Relégués en Division 1 R. Tilleur FC
R. CS Brugeois

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il s'agit d'un nouveau record de participants.
  2. Trois clubs sont repêchés suite de l'annulation des relégations subies pendant les « championnats de guerre ».
  3. Le nom des clubs est celui employé à l'époque.
  4. Le Racing CB fusionne en 1963 avec le White Star AC (matricule 47) pour former le R. Racing White. La veille de la fusion, le Racing échange son matricule avec le FC La Rhodienne (matricule 1274), pour ne pas voir le matricule 6 disparaître. Il est donc toujours « actif », mais n'est plus porté par le même club.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (nl)« Kalender van 1e Nationale in het seizoen 1945-46 », sur BSDB (consulté le 8 octobre 2012)
  2. a et b « Liste des meilleurs buteurs 1945-1946 », sur Belgium Soccer History,‎ 2002 (consulté le 17 juin 2014)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire des clubs affiliés à l'URBSFA depuis 1895 et ASBL Foot 100

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]