Steven Defour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Steven Defour
Image illustrative de l’article Steven Defour
Defour avec Anderlecht en 2015.
Situation actuelle
Équipe FC Malines (entraîneur adjoint)
Biographie
Nom Steven Arnold Defour
Nationalité Belge
Naissance (34 ans)
Malines (Belgique)
Taille 1,74 m (5 9)
Période pro. 2005-2021
Poste Milieu de terrain
Pied fort Droit
Parcours junior
Années Club
1993-1997 Zennester Hombeek
1997-2005 FC Malines
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2005-2006 KRC Genk033 0(1)
2006-2011 Standard de Liège165 (15)
2011-2014 FC Porto113 0(7)
2014-2016 RSC Anderlecht085 (11)
2016-2019 Burnley FC058 0(3)
2019-2020 R Antwerp FC012 0(0)
2020-2021 FC Malines016 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2003 Belgique -15 ans005 0(1)
2003-2004 Belgique -16 ans011 0(1)
2004-2005 Belgique -17 ans011 0(1)
2005 Belgique -18 ans001 0(0)
2006-2017 Belgique050 0(2)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2021- KV Malines(adjoint)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 2 septembre 2021

Steven Defour, né le à Malines, est un footballeur international belge[1] qui évoluait au poste de milieu de terrain. Il est actuellement entraîneur adjoint au FC Malines.

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Les débuts à Genk[modifier | modifier le code]

Après une saison sans jouer au FC Malines, Steven Defour découvre la division 1 au KRC Genk à 15 ans seulement. À ce moment, il est l'un des plus grands espoirs du football belge.

Cela se confirme au début de la saison 2005-2006 quand il s'impose comme titulaire indiscutable dans un des meilleurs clubs de Belgique à seulement 17 ans. Il est alors la révélation belge de l'année en jouant une trentaine de matchs et marquant un but récompensé par une sélection avec les Diables Rouges en fin de saison.

Très vite, de grands clubs européens comme Chelsea, l'Ajax Amsterdam, le FC Valence ou le Real Madrid s'intéressent à lui[réf. nécessaire]. C'est également à cette époque qu'il signe un contrat avec l'équipementier Nike.

Transfert houleux[modifier | modifier le code]

Le , il déclare : « Je suis très heureux à Genk et je veux y rester pendant encore au moins deux ou trois ans. Une fois que j'aurai atteint mon plafond ici, et seulement à ce moment-là, il sera temps de partir. Ce sera pour l'étranger : j'ai trop de respect pour Genk et je ne me vois pas jouer dans un autre club belge »[2].

Il décide finalement lors de l'été 2006 de rejoindre l'Ajax Amsterdam, mais le président de Genk, Jos Vaessen, n'est pas d'accord sur le montant du transfert, qu'il juge trop faible. Defour engage alors Paul Stefani comme agent. Problème : Paul Stefani et Jos Vaessen n'ont jamais entretenu de bons rapports. Cette querelle dure depuis de longues années. Après une longue saga, le jeune joueur décide de résilier unilatéralement son contrat de travail (le contrat de sportif rémunéré étant irréfragablement présumé être un contrat de travail) sur pied de l'article 37 de la loi du sur les contrats de travail (M.B. )[3]. L'Ajax n'étant plus intéressé, c'est finalement au Standard de Liège, un autre club belge, qu'il décide de poursuivre sa carrière[4]. Le montant du transfert s'élève à 2,25 millions d'euros et contourne ainsi le gentlemen's agreement pour dévaluer le montant du transfert.

Standard de Liège[modifier | modifier le code]

Il rejoint donc le Standard de Liège à 18 ans et s'impose comme titulaire malgré la concurrence très rude (Karel Geraerts, Milan Rapaić, Ricardo Sá Pinto...). Il termine cette première saison 3e du championnat de Belgique avec le Standard.

La saison suivante, à la suite du départ de l'emblématique Sérgio Conceição, il devient le plus jeune capitaine de l'histoire du Standard de Liège (19 ans), ce qui porte ses fruits puisque le Standard sera champion, et ceci deux années de suite.

Le mercredi il reçoit le soulier d'or (devant Ahmed Hassan), distinction qui récompense le meilleur joueur du championnat belge.

Le , lors du match Standard-Anderlecht (2-0), il concrétise son rêve en offrant aux supporters liégeois le titre après 25 ans de disette. Ce soir là, il reçoit aussi officiellement son soulier d'or des mains de Zinédine Zidane.

L'année suivante, il remporte à nouveau le titre et réalise une bonne performance sur la scène européenne avec le Standard de Liège, ce qui provoque l'attention de grandes équipes comme l'Ajax Amsterdam, Everton, Aston Villa et le Dinamo Moscou. Mais toutes ces approches sont repoussées. D'autres équipes du top européen, tels que l'Olympique lyonnais, Arsenal FC[5], le FC Liverpool[6], le FC Barcelone[7] ou encore le Real Madrid CF[8] portent leur attention sur le jeune prodige belge. Defour reste toutefois à Liège pour disputer la Ligue des Champions lors de la saison 2009-2010.

Lors de la rencontre du opposant le Standard de Liège au FC Malines, il s'est blessé. Il a une fracture ouverte au pied du 5e métatarse. Il ne peut plus jouer jusqu'en janvier. Il effectue son retour lors du match Salzbourg-Standard en Ligue Europa, avec à la clé une victoire des siens 2-3. Cependant lors des huitièmes de finale de la Ligue Europa (match aller), il se blesse à nouveau (déchirure musculaire) et doit subir une indisponibilité d'environ 6 semaines.

Le , alors que sa saison est entachée par des blessures, Steven signe un nouveau contrat au Standard portant jusqu'en . À l'issue de la saison, le standard termine huitième du championnat, et n'est donc malheureusement pas qualifié pour une Coupe d'Europe.

Lors de la reprise des entraînements, le , Steven Defour déclare à la presse que ce sera sa meilleure saison et qu'il mettra au moins 10 buts.

Lors du mercato d'été 2010, on annonce que Liverpool FC et Manchester United vont revenir à la charge pour tenter d'enrôler le prodige belge. En effet, Liverpool FC le voudrait pour pallier l'éventuel départ de Javier Mascherano[9], et Manchester United voit en lui le futur successeur de Paul Scholes[10], ou à court terme, le remplaçant de Owen Hargreaves, trop souvent blessé aux yeux d'Alex Ferguson[11]. Ces rumeurs grandissent en , lorsque Defour est annoncé à Manchester pour 14 millions d'euros[12].

FC Porto[modifier | modifier le code]

Steven Defour sous le maillot du FC Porto en 2013.

En , la nouvelle direction du Standard de Liège respecte les engagements pris auparavant entre le club et le joueur et transfère Steven Defour au FC Porto en même temps que son coéquipier Eliaquim Mangala[13]. Le , il joue son premier match avec le FC Porto en entrant à la 68e minute de jeu. Dans le temps additionnel, il délivre sa première passe décisive à Varela et participe à la victoire des siens (5-2) sur la pelouse du UD Leiria. Une semaine plus tard, il est titulaire pour jouer la Ligue des champions face au Shakthar Donetsk et délivre une belle préstation. Match remporté 2-1 par le FC Porto. Cependant, malgré son titre de meilleur passeur du championnat portugais (avec 87 % de passes réussies), il doit céder sa place de titulaire depuis l'arrivée en de Lucho González en provenance de l'Olympique de Marseille.

RSC Anderlecht[modifier | modifier le code]

Defour durant une conférence de presse d'avant match de Ligue Europa avec le rsca.

Le , il signe un contrat de 5 ans avec le RSC Anderlecht[14] qui l'a acheté 6 millions d'euros au FC Porto, alors qu'il avait pourtant déclaré dans le Sport/Foot Magazine du  : « Aller à Anderlecht ? Impossible ! Je ne faisais qu'un avec les supporters du Standard. J'ai trop grandi avec ce club pour rejoindre Anderlecht... »[15]. Il y joue avec le numéro 16, qui se trouve être son numéro chez les Diables Rouges.

Defour fait ses débuts pour Anderlecht contre Waasland-Beveren le . Après 80 minutes, il était hors du terrain pour les applaudissements de l'auditoire. Leander Dendoncker le remplace. Le Defour revient au Stade Maurice Dufrasne du Standard de Liège pour le match Standard-Anderlecht. Pendant la rencontre, les partisans du club de Liège ont déployé dans les tribunes une banderole avec une image de Defour décapité. Defour entré au jeu réagit et avec la pression il dégage le ballon dans la tribune. C'est l'avertissement de trop et il écope d'un carton rouge. Anderlecht perd 2-0. Après le match, le club du Standard de Liège est condamné à un match à huis clos et une amende de 5 000 euros.

Burnley FC[modifier | modifier le code]

Le 12 aout 2016, Steven rejoint Burnley. Le club anglais, promus en Premier League, verse la somme de 8 millions d'euros au RSCA en échange du milieu international belge[16]. Il devient par la même occasion, le transfert le plus cher de l'histoire des ''Clarets''[17]. Sa première saison en Angleterre ne se passe pas comme prévu. Après avoir été un titulaire indiscutable, lors de la première partie de saison[18], il ne dispute plus énormément de rencontres après le mercato hivernal. Lors de la saison 2017-2018, le statut de Steven change au sein de l'équipe anglaise, il devient un des leaders du groupe.Il dispute l'intégralité des rencontres et devient même un des chouchous du public, jusqu'à ce qu'un problème au cartilage du genou ne stoppe sa folle année, le prive de la deuxième partie de saison avec son club et de la coupe du monde en Russie avec la sélection belge[19].

Le , Burnley annonce avoir résilié à l'amiable le contrat de Steven Defour[20].

Royal Antwerp[modifier | modifier le code]

Quelques jours après avoir quitté Burnley, Steven Defour s'engage avec le Royal Antwerp FC pour une saison (avec une prolongation en cas de bonnes prestations).

Début octobre, Steven se blesse au genou et reste écarté des terrains durant plusieurs semaines.

Le , Steven Defour quitte le matricule 1, faute d'accord avec les dirigeants quant à une prolongation de contrat.

FC Malines[modifier | modifier le code]

Le , libre de tout contrat, Steven Defour signe son retour au FC Malines, là où tout a commencé pour lui, soit 17 ans après le début de sa carrière. Il a signé un contrat jusqu'à la fin de la saison 2020-2021 avec un contrat lié à ses performances.

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

FC Malines[modifier | modifier le code]

Le 7 mai 2021, Steven Defour annonce sa retraite sportive mais intègre le staff technique du KV Malines[21].

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Steven Defour avec les diables rouges en 2013.

Steven Defour commence sa carrière avec les Diables Rouges le , à l'occasion d'une rencontre face à l'Arabie saoudite, moins d'un mois après son 18e anniversaire. Il devient rapidement l'un des éléments majeurs de la sélection grâce à sa vision du jeu et sa qualité de passes. À 21 ans, il compte déjà une vingtaine de sélections.

Steven Defour marque son premier but en sélection lors d'une rencontre face à l'Estonie, le (victoire 3-2 pour la Belgique). Ce match compte pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2010. Steven Defour n'est pas sélectionné pour les Jeux olympiques de Pékin, le Standard de Liège ne libérant que deux joueurs (Landry Mulemo et Marouane Fellaini).

Steven Defour est sélectionné pour la Coupe du monde 2014. Il est titularisé pour le troisième match de poule face à la Corée du Sud. À la 45e minute, il écope d'un carton rouge pour avoir laissé trainer sa semelle sur la cheville d'un joueur coréen.

Début février 2018, Steven annonce sur les réseaux sociaux sa fin de saison avec Burnley et fait une croix sur le Mondial en Russie[19].

Fin , à la suite de sa non-sélection avec les Diables Rouges pour le Mondial en Russie, Steven Defour annonce sa retraite internationale.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Steven Defour au 16 septembre 2019[22]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Belgique Total
Division M. B. M. B. M. B. M. B. Comp. M. B. M. B. M. B.
2004-2005 Drapeau de la Belgique KRC Genk Jupiler League 4 0 0 0 - - - - - - - - - 4 0
2005-2006 Drapeau de la Belgique KRC Genk Jupiler League 26 1 0 0 - - - - C3 1 0 2 0 29 1
Sous-total 30 1 - - - - - - - 1 0 2 0 33 1
2006-2007 Drapeau de la Belgique Standard de Liège Jupiler League 29 4 7 1 - - - - C1+C3 2+2 0 5 0 45 5
2007-2008 Drapeau de la Belgique Standard de Liège Jupiler League 24 1 3 1 - - - - C3 3 0 6 0 36 2
2008-2009 Drapeau de la Belgique Standard de Liège Jupiler Pro League 33 4 1 0 - - 1 0 C1+C3 2+8 0 7 1 52 5
2009-2010 Drapeau de la Belgique Standard de Liège Jupiler Pro League 13 1 0 0 - - 1 0 C1+C3 0+3 0 4 0 21 1
2010-2011 Drapeau de la Belgique Standard de Liège Jupiler Pro League 27 3 5 0 - - - - - - - 6 0 38 3
2011-2012 Drapeau de la Belgique Standard de Liège Jupiler Pro League 1 0 - - - - 0 0 - - - - - 1 0
Sous-total 127 13 16 2 - - 2 0 - 20 0 28 1 193 16
2011-2012 Drapeau du Portugal FC Porto Liga ZON Sagres 24 1 1 0 3 0 - - C1+C3 6+2 0 4 0 40 1
2012-2013 Drapeau du Portugal FC Porto Liga ZON Sagres 25 2 2 0 5 1 1 0 C1 7 1 4 0 44 4
2013-2014 Drapeau du Portugal FC Porto Liga ZON Sagres 16 0 5 1 4 0 1 0 C1+C3 5+4 0 6 1 41 2
Sous-total 65 3 8 1 12 1 2 0 - 24 1 14 1 125 7
2014-2015 Drapeau de la Belgique RSC Anderlecht Jupiler Pro League 29 6 4 1 - - - - C1+C3 4+2 0 3 0 42 7
2015-2016 Drapeau de la Belgique RSC Anderlecht Jupiler Pro League 32 2 1 1 - - - - C3 9 0 - - 42 3
2016-2017 Drapeau de la Belgique RSC Anderlecht Jupiler Pro League 2 1 - - - - - - C1 2 0 - - 4 1
Sous-total 63 9 5 2 - - - - - 17 0 3 0 88 11
2016-2017 Drapeau de l'Angleterre Burnley FC Premier League 21 1 3 1 - - - - - - - 3 0 27 2
2017-2018 Drapeau de l'Angleterre Burnley FC Premier League 24 1 - - 1 0 - - - - - 1 0 26 1
2018-2019 Drapeau de l'Angleterre Burnley FC Premier League 6 0 2 0 1 0 - - - - - - - 9 0
Sous-total 51 2 5 1 2 0 - - - - - 4 0 62 3
2019-2020 Drapeau de la Belgique Royal Antwerp FC Jupiler Pro League 1 0 - - - - - - - - - - - 1 0
Sous-total 1 0 - - - - - - - - - - - 1 0
Total sur la carrière 337 28 38 7 14 1 4 0 - 62 1 51 2 506 39

En sélection[modifier | modifier le code]

Dernière mise à jour le

But Date Stade, ville, pays Adversaire Résultat Match, compétition
1er Stade de Sclessin, Liège, Belgique Estonie V 3-2 Éliminatoires coupe du monde 2010
2e Hampden Park, Glasgow, Écosse Écosse V 0-2 Éliminatoires coupe du monde 2014

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est le père d'une fille prénommée Ariana, qu'il a eu avec sa compagne Ornella Montagna, dont il est séparé depuis 2019.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche de Steven Defour », sur RBFA.be
  2. « Steven Defour, le petit Prince de Genk », sur dhnet.be, 3 février 2006.
  3. « Defour casse son contrat », sur sport.be, 15 juin 2006. (consulté le 14 août 2014)
  4. « Defour signe au Standard », sur uefa.com, 11 juillet 2006. (consulté le 14 août 2014)
  5. « Lyon et Arsenal suivent Defour », sur dhnet.be, 16 octobre 2008.
  6. « Liverpool sur les traces de Steven Defour », sur lalibre.be, 19 juin 2009.
  7. « Defour plan C du Barça? », sur extrafoot.be, 6 septembre 2009
  8. « "Steven Defour super plan B du Real Madrid" », sur actu24.be, 2 août 2009.
  9. « Liverpool tient le remplaçant de Mascherano », sur footballplazza.com, 31 juillet 2010.
  10. « Man Utd : une étincelle pour clore le mercato ? », sur topmercato.com, 26 août 2010.
  11. « Manchester United envisage une offre pour Steven Defour », sur 7sur7.be, 28 août 2010.
  12. « 14 millions d'euros pour Steven Defour », sur infosports.be.
  13. « Le FC Porto officialise l'arrivée de Defour et Malanga pour 12,5 millions d'euros », sur opl.fr, 17 août 2011.
  14. « Steven Defour: «Anderlecht a été plus persuasif que le PSV» », sur lesoir.be, 13 août 2014
  15. « Defour: "Anderlecht, c'est impossible" », sur rtl.be, 21 janvier 2011. (consulté le 13 août 2014)
  16. « Steven Defour signe à Burnley. », sur RTBF.be/sport/football, (consulté le )
  17. « Defour devient le transfert le plus cher de l'histoire de Burnley! », sur RTBF.be/sport/football, (consulté le )
  18. « Burnley s'enflamme pour Defour! », sur RTBF.be/sport/football, (consulté le )
  19. a et b « Defour annonce la fin de sa saison et fait une croix sur le mondial », sur RTBF.be/sport/football, (consulté le )
  20. (en) Defour cuts ties with Clarets, burnleyfootballclub.com, 31 août 2019.
  21. « Reconversion assurée: Steven Defour intègre le staff malinois », sur Walfoot.be, (consulté le )
  22. « Fiche de Steven Defour », sur footballdatabase.eu

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :