Scarlet (marque)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Scarlet S.A.
logo de Scarlet (marque)

Création 1992
Personnages clés Sandrine Desseille (Managing Director)
Siège social Evere, Bruxelles, Belgique
Actionnaires Groupe ProximusVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Opérateur de télécommunications
Produits Internet, télévision numérique, téléphonie mobile et fixe
Société mère Groupe Proximus
BCE 0447976484Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.scarlet.be

Scarlet est un opérateur de télécommunications appartenant au groupe Proximus, proposant des abonnements pour l’accès à internet, la télévision numérique, ainsi que la téléphonie mobile et fixe[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Points principaux[modifier | modifier le code]

Scarlet a été créé, en 1992, aux Pays-Bas, par le Paul Gelderloos. Scarlet faisait partie du groupe américain Telegroup, à cette époque.

Cet opérateur est disponible en Belgique, depuis 1997. En 1999, Scarlet devient une société indépendante avec deux nouveaux investisseurs : NeSBIC CTE Fund, une branche de Fortis, et Egeria, la société d’investissement de la famille Brenninkmeijer. Trois ans après, Scarlet acquiert la branche belge de son concurrent : KPN. En 2003, Scarlet acquiert Planet Internet Belgique, puis Tiscali Belgique, en 2004.

Le , Belgacom Group ; devenu "Groupe Proximus", par la suite en 2014 ; annonçait le rachat de Scarlet.

Les branches belge et néerlandaise se sont séparées en 2011. Depuis le , Scarlet est renommé « Stipte » aux Pays-Bas[2]. Belgacom (juste avant son changement de nom) s'est, dès lors, séparé définitivement des activités néerlandaises de cette société.

Autre point[modifier | modifier le code]

Entre 2008 et 2011, le Groupe Belgacom était également propriétaire de Scarlet B.V., qui était actif depuis l’année 2000 sur les Antilles Néerlandaise, plus spécifiquement à Curacao et Saint-Martin, et proposait des abonnements GSM et des cartes d’appel EZ-TALK. Scarlet B.V. offrait également des solutions WiMAX sur les iles ainsi que des solutions ADSL sous la marque « Carib-online ».

Popularité[modifier | modifier le code]

Malgré la popularité grandissante de Scarlet due à ses tarifs compétitifs, les critiques négatives sont fréquentes et reprochent généralement un service client ne résolvant pas les problèmes, voire les ignore. Beaucoup de critiques font également mention d'un manque de stabilité du réseau, ainsi que de la facturation de frais d'appel[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Scarlet - Qui sommes nous? », sur www.scarlet.be (consulté le 2 décembre 2020)
  2. (nl) « M7 Group neemt FiberNL en Stipte over », sur www.computable.nl (consulté le 12 janvier 2021)
  3. « Scarlet est noté «Mauvais » avec 1,6 / 5 sur Trustpilot », sur Trustpilot (consulté le 2 décembre 2020)

Lien externe[modifier | modifier le code]