Philippe Albert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Albert.
Philippe Albert
Image illustrative de l'article Philippe Albert
Philippe Albert en 2014.
Biographie
Nationalité Drapeau : Belgique Belge
Naissance (50 ans)
Lieu Bouillon
Période pro. 1985-2000
Poste Défenseur
Parcours junior
Saisons Club
1976-1985 Drapeau : Belgique Standard FC Bouillon
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1985-1989 Drapeau : Belgique Sporting Charleroi 96 (9)
1989-1992 Drapeau : Belgique FC Malines 87 (6)
1992-1994 Drapeau : Belgique RSC Anderlecht 50 (9)
1994-1999 Drapeau : Angleterre Newcastle United 87 (8)
1999 Drapeau : Angleterre Fulham FC 12 (2)
1999-2000 Drapeau : Belgique Sporting Charleroi 14 (1)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1987-1997 Drapeau : Belgique Belgique 41 (5)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Philippe Albert, né le à Bouillon, est un joueur de football international belge, retraité depuis 2000. Il évoluait au poste de défenseur central.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière au Standard FC Bouillon, le club de sa ville natale qui évolue dans les séries provinciales luxembourgeoises.En 1985, à 18 ans, il rejoint le Sporting Charleroi, en Division 1. Il s'y impose vite comme un pion majeur de l'équipe et devient international deux ans plus tard. En 1989, il est recruté par le FC Malines, récent champion de Belgique. Il y devient d'emblée titulaire dans l'axe défensif et découvre la Coupe d'Europe des clubs champions.

En fin de saison, il participe à la Coupe du monde 1990 en Italie avec les « Diables Rouges », qui sont éliminés en huitièmes de finale. En 1992, il est recruté par le Sporting Anderlecht[1]. Il remporte en fin d'année le Soulier d'or, trophée qui récompense le meilleur joueur du championnat de Belgique.

Avec Anderlecht, il décroche deux titres de champion en deux saisons, réalisant au passage un doublé championnat-Coupe en 1994. Ses bonnes performances dans la capitale et sa très bonne Coupe du monde 1994 avec l'équipe nationale lui permettent de décrocher un transfert vers l'Angleterre, à Newcastle United, qui débourse un montant record pour un joueur belge à l'époque, 2 650 000 £ (environ 4 millions d'euros).

À St James' Park, Philippe Albert s'affirme rapidement comme un joueur important dans la défense anglaise. Il devient une des coqueluches du public en inscrivant un but d'un lob sur Peter Schmeichel, contribuant à la large victoire 5-0 sur Manchester United, la plus large pour le club contre le géant anglais. Il joue quatre saisons pleines à Newcastle, où il jouit d'un statut privilégié auprès de l'entraîneur Kevin Keegan et des supporters. Après le départ de Keegan en 1997, il perd progressivement sa place dans l'effectif. En janvier 1999, il est prêté pour six mois à Fulham.

En fin de contrat en juillet 1999, il décide de revenir en Belgique et retourne à Charleroi. Il y joue une saison minée par des blessures récurrentes et décide de prendre sa retraite sportive en juin 2000.

Au niveau international, Philippe Albert comptabilise 53 sélections, 41 caps et 5 buts avec l'équipe nationale belge. Il participe notamment à la coupe du monde de 1990 et la coupe du monde de 1994[2].

Reconversion réussie[modifier | modifier le code]

Dans un premier temps, après sa carrière, Philippe Albert prend totalement ses distances avec le monde du football. Occasionnellement, il effectue une pige dans l'entreprise d'un ami et vend des légumes sur les marchés.

À partir de 2011, il accepte de participer à quelques émissions de TV en qualité de consultant pour BeTV (ex Canal+ Belgique) et pour la chaîne VOO Foot. Le succès est immédiat, le public appréciant son franc-parler et ses analyses simples et précises. Il commente également des matches en direct pour la RTBF et participe à Studio Foot : La Tribune sur la même chaîne.

Carrière[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]