Championnat de Belgique de football 1963-1964

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Division 1
1963-1964

Généralités
Sport Football
Organisateur(s) URBSFA
Édition 61e
Lieu Drapeau de la Belgique Belgique
Date du septembre 1963
au juin 1964
Participants 16
Matchs joués 240 matches
Statut des participants Semi-professionnels
Hiérarchie
Hiérarchie 1er niveau
Niveau inférieur Division 2
Palmarès
Tenant du titre R. Standard CL
Promu(s) en début de saison 2:
K. FC Malinois
K. FC Turnhout
Vainqueur R. SC Anderlechtois
Relégué(s) 2:
K. FC Malinois
K. FC Turnhout
Buts 645 buts
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Belgique Paul Van Himst
SC Anderlechtois

Navigation

Le championnat de Belgique de football 1963-1964 est la 61e saison du championnat de première division belge. Son nom officiel est « Division 1 ».

Le duel continue entre le Standard de Liège, champion en titre et le Sporting Anderlechtois, son principal rival. Cette fois, ce sont les bruxellois, emmenés par leur jeune attaquant Paul Van Himst, qui décrochent la récompense ultime pour la dixième fois de leur histoire. Ils devancent les surprenants joueurs de Beringen et le Standard.

Dans le bas du classement, les promus du FC Malines ne font pas le poids et sont directement relégués. L'avant-dernier est Berchem Sport, promu la saison précédente. Néanmoins, une affaire de tentative de corruption est découverte, impliquant l'autre promu, le K. FC Turnhout. Ce dernier est sanctionné d'une rétrogradation administrative en Division 2, ce qui permet à Berchem de se maintenir parmi l'élite.

Par ailleurs, cette saison est aussi celle durant laquelle la Coupe de Belgique renaît de ses cendre pour la 4e fois. La Gantoise remporte l'épreuve qui devient annuelle et ne connaît plus d'interruption dans sa planification.

Clubs participants[modifier | modifier le code]

Seize clubs prennent part à ce championnat, soit le même nombre que lors de l'édition précédente. Ceux dont le matricule est indiqué en gras existent toujours aujourd'hui.

Clubs participant à la saison 1963-1964 du championnat de Division 1
# Nom[note 1] Mat. Ville Stades Entraîneur[note 2] En D1 depuis (série) Totalen D1 Saison précédente
1 Royal Sporting Club Anderlechtois 35 Anderlecht Stade Émile Versé Drapeau : France Pierre Sinibaldi 1935-1936 (27e) 33e 3e
2 Royal Antwerp Football Club 1 Anvers Bosuilstadion Drapeau : Autriche Karl Humenberger 1901-1902 (55e) 60e 2e
3 Royal Beerschot Athletic Club 13 Anvers Kiel Drapeau : République populaire de Hongrie András Béres 1907-1908 (49e) 55e 12e
4 Royal Berchem Sport 28 Berchem Het Rooi Drapeau : Belgique Pieter Van De Ven 1962-1963 (2e) 31e 14e
5 Koninklijke Beringen Football Club 522 Beringen Mijnstadion Drapeau : Belgique Arthur Ceuleers 1962-1963 (2e) 8e 13e
6 Royal Cercle Sportif Brugeois 12 Bruges Stade Edgard De Smedt Drapeau : France Georges Meuris 1961-1962 (3e) 40e 11e
7 Royal Football Club Brugeois 3 Bruges De Klokke Drapeau : Chili Juan Schwanner 1959-1960 (5e) 42e 8e
8 Royal Daring Club de Bruxelles 2 Molenbeek Stade Oscar Bossaert Drapeau : Belgique Léonard Denayer 1959-1960 (5e) 43e 6e
9 Koninklijke Football Club Diest 41 Diest Stade De Warande Drapeau : Belgique Marcel Vercammen 1961-1962 (3e) 3e 10e
10 Association Royale Athlétique La Gantoise 7 Gentbrugge Stade Jules Otten Drapeau : Belgique Louis Verstraeten 1936-1937 (25e) 36e 4e
11 Royal Football Club Liégeois 4 Rocourt Stade Vélodrome Oscar Flesch Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Branislav Sekulić 1945-1946 (19e) 35e 7e
12 Royal Standard Club Liège 16 Sclessin Stade de Sclessin Drapeau : France Auguste Jordan 1921-1922 (40e) 45e 1er
13 Koninklijke Lierse Sportkring 30 Lierre Stade Herman Vanderpoorten Drapeau : Belgique Staf Van den Bergh 1953-1954 (11e) 29e 9e
14 Koninklijke Football Club Malinois 25 Malines Achter de Kazerne Drapeau : République populaire roumaine Oliver Gaspar 1963-1964 (1re) 29e Division 2 : 1er
15 Koninklijke Sint-Truidense Voetbalverening 373 Saint-Trond Stayenveld Drapeau : Belgique Raymond Goethals 1957-1958 (7e) 7e 5e
16 Koninklijke Football Club Turnhout 148 Turnhout Villapark ? 1963-1964 (1re) 3e Division 2 : 3e

Localisation des clubs[modifier | modifier le code]

Localisation des clubs anversois[modifier | modifier le code]

Antwerp-Main-Football-Stadiums.png
Les 3 cercles anversois sont :
(1) R. Antwerp FC
(2) R. Beerschot AC
(3) R. Berchem Sport

Déroulement de la saison[modifier | modifier le code]

Anderlecht directement devant[modifier | modifier le code]

Dès l'entame de la compétition, le Sporting d'Anderlecht s'installe en tête et totalise 9 points sur 10 après cinq journées (1-1 contre le Beerschot). Le Standard (8, 4v) a subi une défaite (3-2) au Lierse mais est seul deuxième, devant la paire Beringen/FC Liégeois (8, 3v). Le Beerschot aurait pu émarger à ce groupe, mais il est surpris à Diest dans un match spectaculaire à la Warande (6-5). À ce moment de la saison, trois clubs n'ont pas encore gagné: St-Trond (3), les promus du FC Malinois (2) et le FC Brugeois (1).

Malgré un revers (3-1) au FC Liégeois, les « Mauves bruxellois » restent bien installés aux commandes. La surprise de la saison s'appelle Beringen. Les « Mineurs » sont un moment seuls deuxièmes après avoir battus le Standard (2-0). Un tenant du titre qui a aussi été accroché à l'Antwerp (1-1) et lors du derby contre le FC Liège (0-0). Si le Beerschot, après 4 victoires et 1 nul, reste dans la course et revient sur Beringen, la supériorité d'Anderlecht ne fait aucun doute quand il reçoit et corrige les « Rouges et Noirs » 6-0, lors de la 10e journée. Le « Malinwa » et le « Club Brugeois » ferment la marche avec 4 unités et 1 seule victoire, à trois longueurs du premier sauvé (St-Trond).

En fin de premier tour, Anderlecht concède deux partages (3-3 contre l'Antwerp et 2-2 au Standard), mais n'est pas réellement menacé car ses poursuivant les plus proches perdent également « des plumes »: trois partages pour les « Rouches », une défaite (à La Gantoise) et deux partages pour Beringen, pour deux revers (à Beringen et contre le Standard) pour le Beerschot. En fond de tableau, le FC Brugeois capitalise enfin et marque des points lors des quatre dernières rencontres. Les « Gazelles » remontent à la 14e place avec une victoire de mieux que St-Trond. Le FC Malinois qui n'a inscrit que cinq unités est clairement menacé.

Classement le 29 décembre 1964
P Clubs J P V P Clubs J P V P Clubs J P V P Clubs J P V
1. SC Anderlechtois 15 25 11 X 5. FC Diest 15 19 8 X 9. FC Turnhout 15 14 4 X 13. Daring CB 15 11 2
2. Beringen FC 15 21 8 X 5. FC Liégeois 15 19 8 X 10. Berchem Sport 15 12 4 X 14. FC Brugeois 15 10 3
2. Standard CL 15 21 8 X 7. Antwerp FC 15 16 5 X 11. Lierse SK 15 12 3 X 15. St-Truidense VV 15 10 2
4. Beerschot AC 15 20 8 X 8. La Gantoise 15 14 6 X 12. CS Brugeois 15 11 4 X 16. FC Malinois 15 5 1

Les Mauves confirment[modifier | modifier le code]

Contrairement à la saison précédente, l'hiver ne perturbe pas le déroulement du championnat dont les journées sont disputées aux dates et heures prévues. Les six premières journées du second tour n'apportent pas de grands bouleversements dans le haut du classement. Anderlecht (35) confirme son leadership. Seul Beringen (30) tient la distance même s'il doit s'incliner à Diest (2-1). Par contre le Standard (27) est décramponné. Battu à Diest, puis St-Trond, les « Rouches » sont aussi défaits au FC Liégeois. C'est le Beerschot (28) qui se hisse en troisième position. Dans la lutte pour le maintien, la situation du FC Malinois (9) ne s'arrange guère alors que celle de Berchem Sport (12) s'aggrave. Les « Jaunes et Noirs » concèdent six défaites de rang. Le FC Brugeois (13) avec « 3 sur 12 » reste toujours menacé.

Lors de la 23e journée, le sommet « Beringen-Anderlecht » débouche sur un partage spectaculaire (3-3). Le Standard, tenu en échec au CS Brugeois (0-0), n'en profite pas. À l'autre bout de la grille, Berchem s'est secoué et a empoché deux victoires. Au-dessus du FC Malinois, sept clubs sont groupés sur trois unités.

Positions le 23 février 1964
Top 6 ... Bottom 6
P Clubs J P V P Clubs J P V
1. SC Anderlechtois 23 38 15 X ... X 9. CS Brugeois
Daring CB
St-Truidense VV
23 19 6
2. Beringen FC 23 32 13 X ... X 12. FC Turnhout 23 18 5
3. Standard CL 23 30 12 X ... X 13. Lierse SK 23 17 5
4. Beerschot AC 23 30 11 X ... X 14. Berchem Sport 23 16 6
4. FC Liégeois 23 26 10 X ... X 15. FC Brugeois 23 16 5
6. Antwerp 23 26 9 X ... X 16. FC Malinois 23 11 3

Affaire Turnhout, parfum de scandale[modifier | modifier le code]

Le 1er mars 1964, la compétition connaît un premier rebondissement avec la défaite de Beringen à Turnhout (2-0). Pour le club campinois, cet exploit lui permet de grimper à 21 points et donc de s'éloigner sérieusement de la « zone rouge ». De son côté, Le leader anderlechtois partage (0-0) contre le Standard mais possède désormais sept unités d'avance sur son premier poursuivant. Un semaine plis tard, cette avance est passée à huit longueurs. Anderlecht s'est imposé (0-1) à St-Trond alors que Beringen est tenu en échec (1-1) au Mijnstadion par le CS Brugeois.

Mais les événements rebondissent le lundi 9 mars 1964 quand la direction de Beringen envoie une lettre officielle de plainte à l'URBSFA. Le « matricule 522 » accuse le FC Turnhout d'avoir corrompu ou tenter de corrompre des joueurs de Beringen. La fédération belge entame une enquête. Les classements successifs sont alors pris « au conditionnel ».

Lors de la 26e journée, Beringen fait la bonne affaire. Les Mineurs s'imposent (0-3) alors qu'Anderlecht est contraint au nul (1-1) par le Daring CB qui lutte dans le groupe de menacés en bas de classement. Pour Turnhout désormais nanti de 23 points, le maintien semble en bonne voie. Le « matricule 148 » qui est allé gagner au Daring (1-2), une semaine après sa victoire sur Beringen, prend un nouveau point contre le Standard (0-0).

Le 5 avril 1964, Anderlecht, qui a gagné (2-0) la veille contre le FC Liégeois est mathématiquement assuré de son 10e titre national, quand le Standard ne laisse aucune chance à Beringen (3-0). Les Mauves possède « 9 » points d'avance et il n'en reste que « 6 » à distribuer. Le verdict pendant du « Dossier Turnhout-Beringen » ne pourra plus rien changer, même si les Limbourgeois récupéraient deux points.

Huit clubs pour deux sièges basculants[modifier | modifier le code]

Pour les trois dernières rencontres, le suspense ne concerne plus que l'attribution des places descendantes. Huit clubs, soit la moitié des engagés, sont menacés. Mais le « Club Malinois » ne peut plus espérer que forcer un test-match avec le premier sauvé, St-Trond.

Positions le 5 avril 1964
soit AVANT que l'URBSFA ne rende son verdict
dans le dossier « Turnhout-Beringen »
9. CS Brugeois
Lierse SK
FC Turnhout
27 23 7
12. FC Brugeois 27 21 7
13. Daring CB 27 21 6
14. St-Truidense VV 27 20 6
15. Berchem Sport 27 19 7
16. FC Malinois 27 14 3

La 28e journée est fatale au FC Malinois. Malgré un partage (0-0) contre le FC Brugeois, le matricule 25 est mathématiquemant renvoyé en Division 2. À l'inverse, le Lierse qui a gagné (1-2) à Turnhout est sauvé. Berchem sport qui a battu le Standard (2-1) veut encore y croire puisque St-Trond a perdu (1-0) à Beringen.

Lors de l'avant-dernière journée, aucune décision ne tombe, au contraire les positions se resserrent en raison de résultats enregistrés. Berchem a obtenu un point à Diest (1-1), mais St-Trond a gagné (1-2) à La Gantoise.

Positions le 19 avril 1964
soit AVANT que l'URBSFA ne rende son verdict
dans le dossier « Turnhout-Beringen »
10. CS Brugeois
FC Turnhout
29 24 7
12. Daring CB 29 23 7
13. Berchem Sport 29 22 8
14. FC Brugeois
St-Truidense VV
29 22 7
16. FC Malinois 29 16 3

C'est lors de l'ultime journée que tout se décide en bas du tableau. En raison de la conjonction des résultats: victoire pour le CS Brugeois (contre Anderlecht), du FC Brugeois (au Lierse), du Daring (contre l'Antwerp) et de St-Trond (contre Diest), c'est Berchem Sport qui hérite de la deuxième place descendante après avoir été battu (1-2) par...Turnhout.

Turnhout sanctionné[modifier | modifier le code]

La plainte introduite le 9 mars par Beringen et l'enquête de la fédération qui en découle débouchent sur la triste confirmation que les soupçons soulevés par les dirigeants du Mijnstadion sont fondés.

Les investigations de l'URBSFA révèlent qu'en date du 28 février 1964, deux membres de la direction du FC Turnhout, dont son président Jan Verbeek ont, par l'intermédiaire de Vic Verdonck, proposé de l'argent à Frans Gebruers, le gardien de Beringen, afin qu'il facilite la victoire du « matricule 148 » lors de la venue des « Mineurs » au Villapark. Verdonck, joueur de Diestet relation d'affaires de Verbeek, déclare aussi que la même somme de 40.000 FB (ca 1.000 €) aurait été versée au capitaine de Beringen Félix Geybels.

Avant la rencontre concernée, le 1er mars 1964, Gebruers aurait pris peur que la direction de Beringen ne fusse au courant de la manœuvre et aurait voulu faire marche arrière. C'est Geybels qui l'aurait convaincu que la tricherie était sans risque.

La fédération belge a la main lourde. Les quatre personnes citées sont suspendues à vie, alors que les 40.000 francs reçu par Gebruers sont saisi. Le club de Turnhout qui avait assuré son maintien est renvoyé administrativement en Division 2. Berchem Sport (avant-dernier) est repêché[1],[2].

Le résultat de la rencontre « FC Turnhout-Beringen FC » (2-0) est transformé en victoire (0-5 forfait) au profit du club limbourgeois. Une décision annexe qui permet à Beringen de récupérer deux points et ainsi de « chiper » la deuxième place finale au Standard.

Pour rappel, le FC Turnhout, classé 3e de Division 2 la saison précédente, avait été repêché et promu au mois d'août '63, après que Waterschei ait été puni à la suite d'un autre scandale de corruption.

Cette affaire porte un rude coup au « matricule 148 », dont l'entraîneur et figure emblématique Vic Stroybant démissionne. Un grand nombre de supporteurs tourne le dos à leur club qui ne reviendra jamais parmi l'élite nationale.

Résultats et classement[modifier | modifier le code]

Résultats des rencontres[modifier | modifier le code]

Avec seize clubs engagés, 240 matches sont au programme de la saison[3].

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) AND ANT BEE BSP BER CSB FCB DAR DIE GAN FCL LIE MAL STA STT TUR
R. SC Anderlechtois 3-3 1-1 2-0 6-0 4-1 3-0 1-1 3-0 1-1 2-0 1-1 3-1 0-0 3-0 8-1
R. Antwerp FC 2-1 1-1 2-1 0-3 3-1 0-1 4-0 1-0 1-1 1-0 1-1 2-1 1-1 1-1 3-1
R. Beerschot AC 1-1 0-0 0-0 3-0 2-0 2-0 1-1 0-0 4-1 0-0 1-0 0-0 0-3 1-1 4-0
R. Berchem Sport 2-3 1-0 1-4 1-3 2-1 2-1 0-3 1-2 3-2 2-0 0-0 1-0 2-1 1-1 0-2
K. Beringen FC 3-3 3-0 2-0 3-0 1-1 1-0 1-0 0-0 5-0 2-2 1-0 0-0 2-0 1-0 0-0
R. CS Brugeois 4-2 1-0 0-0 2-1 0-2 2-1 0-2 0-3 1-2 2-0 0-0 0-0 0-0 2-0 1-1
R. FC Brugeois 0-5 1-3 0-3 2-1 1-1 1-1 4-1 1-1 1-2 1-0 2-1 2-0 1-3 4-0 0-0
R. Daring CB 0-1 3-1 0-2 2-1 3-3 2-0 2-2 5-0 3-0 0-3 5-3 2-2 1-1 1-2 1-2
K. FC Diest 0-3 0-1 6-5 1-1 2-1 4-0 3-1 1-1 2-1 3-1 0-3 2-1 4-0 1-0 3-0
ARA La Gantoise 0-6 0-2 0-0 1-1 2-0 1-1 2-0 2-0 4-1 4-1 0-2 1-0 0-2 1-2 2-1
R. FC Liégeois 3-1 1-0 1-0 2-1 1-2 3-0 2-1 2-0 1-1 2-0 2-1 3-0 1-0 4-1 2-0
K. Lierse SK 0-2 1-1 1-4 0-2 1-2 0-0 0-3 3-1 0-0 1-1 2-0 0-0 5-1 3-2 4-0
K. FC Malinois 0-2 2-3 1-4 0-0 0-1 1-1 0-0 4-0 0-2 1-3 0-2 2-0 0-3 2-0 0-0
R. Standard CL 2-2 6-1 2-0 2-1 3-0 4-0 2-2 1-0 2-1 1-0 0-0 5-1 6-0 2-1 2-0
K. Sint-Truidense VV 0-1 1-3 2-3 3-0 1-1 1-2 1-1 1-1 1-0 4-3 0-0 3-3 3-1 2-0 3-0
K. FC Turnhout 1-3 1-1 1-1 4-0 0-5F 0-1 3-0 0-0 1-0 2-0 0-0 1-2 1-1 2-2 2-0
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur
  • La rencontre « FC Turnhout-Beringen FC » pour le compte de la 24e journée, s'est soldée par une victoire (2-0) de l'équipe locale. Mais à la suite d'un scandale de corruption (voir ci-dessus « Turnhout sanctionné »), la fédération transforme le résultat de ce match en forfait (0-5) au profit de club visiteur.

Evolution du classement journée par journée[modifier | modifier le code]

Leader du classement journée par journée[modifier | modifier le code]

La « ligne du temps » ci-dessous renseigne le premier du classement « à la fin des journées effectives » et « ce chronologiquement par rapport au plus grand nombre de parties jouées ». Concrètement cela signifie l'équipe totalisant le plus de points quant au moins une formation a disputé le nombre de journées en question, que ce leader ait ou pas joué ce nombre de matches. Cela essentiellement en cas de remises partielles ou de rencontres décalées.

  • En cas d'égalité de points et de victoires, le leader donné est l'équipe ayant la meilleure différence de buts, même si pour rappel ce critère n'est pas pris en compte pour départager les formations en cas de montée ou descente.

RSC Anderlecht

Classement final[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 R. SC ANDERLECHTOIS 45 30 18 9 3 77 28 +49
2 K. Beringen FC 41 30 16 9 5 49 30 +19
3 R.Standard CL T 40 30 16 8 6 58 28 +30
4 R. Beerschot AC 37 30 12 13 5 47 26 +21
5 R. FC Liégeois 36 30 15 6 9 39 27 +12
6 R. Antwerp FC 35 30 13 9 8 42 38 +4
7 K. FC Diest 33 30 13 7 10 43 39 +4
8 ARA La Gantoise C 26 30 10 6 14 37 51 -14
9 K. Lierse SK 26 30 8 10 12 39 43 -4
10 R. CS Brugeois 26 30 8 10 12 25 43 -18
11 R. Daring CB 25 30 8 9 13 41 48 -7
12 R. FC Brugeois 24 30 8 8 14 35 48 -13
13 K. Sint-Truidense VV 24 30 8 8 14 36 50 -14
14 K. FC Turnhout en augmentation 24 30 7 10 13 28 50 -22
15 R. Berchem Sport 22 30 8 6 16 29 49 -20
16 K. FC Malinois en augmentation 16 30 3 10 17 20 47 -27
Légende
  •      Champion de Belgique 1964 et qualifié pour la « Coupe des clubs champions » la saison suivante
  •      Club qualifié pour la « Coupe des vainqueurs de coupe » pour la saison suivante
  •      Club inscrit en « Coupe des Villes de Foires » pour la saison suivante
  •      Club relégué pour la saison suivante
  •      Club rétrogradé administrativement pour la saison suivante
  • Abréviations

    T : Tenant du titre 1962
    C : Vainqueur de la Coupe de Belgique 1963-1964
    en augmentation : club promu de « Division 2 » depuis la saison précédente

Meilleurs buteurs[modifier | modifier le code]

Drapeau : Belgique Paul Van Himst (R. SC Anderlechtois) est sacré meilleur buteur avec 26 goals[4]. Il est le 41e joueur belge différent à terminer meilleur buteur de la plus haute division belge.

Classement des buteurs[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous reprend les 16 meilleurs buteurs du championnat, soit les joueurs ayant inscrit dix buts ou plus durant la saison[4].

Classement des 16 meilleurs buteurs de la saison
# Pays Joueur Club Buts Matches joués
1. Drapeau : Belgique Paul Van Himst R. SC Anderlechtois 26 29
2. Drapeau : Belgique Roger Claessen R. Standard CL 20 18
3. Drapeau : Belgique Étienne Zaman R. Beerschot AC 19 30
4. Drapeau : Belgique Frans Vermeyen K. Lierse SK 16 24
5. Drapeau : Belgique Florent Bohez R. Antwerp FC 13 30
6. Drapeau : Belgique Theo Van de Velde R. Antwerp FC 12 27
=. Drapeau : Belgique Julien Van Roosbroeck K. FC Diest 12 28
=. Drapeau : Belgique Johny Thio R. FC Brugeois 12 30
9. Drapeau : Belgique Jean-Marie Letawe R. FC Liégeois 11 25
=. Drapeau : Belgique Jozef Van Camp K. FC Diest 11 25
=. Drapeau : Belgique Karel Beyers R. Antwerp FC 11 28
12. Drapeau : Belgique Victor Wégria R. FC Liégeois 10 19
=. Drapeau : Belgique Jacques Stockman R. SC Anderlechtois 10 23
=. Drapeau : Belgique Roger Foulon R. Daring CB 10 27
=. Drapeau : Belgique Eric Daels R. CS Brugeois 10 29
=. Drapeau : Belgique Armand Peeters K. Beringen FC 10 29

Parcours européens des clubs belges[modifier | modifier le code]

Parcours du Standard de Liège en Coupe des clubs champions[modifier | modifier le code]

Le Standard déçoit et son parcours européen tourne court. Opposé au club suédois de l'IFK Norrköping, les champions de Belgique s'imposent de justesse (1-0, but de Louis Pilot). Mais lors du retour à l'Idrottsparken, les « Rouches » sont surpris par des réalisations des internationaux Ove Kindvall et Örjan Martinsson (2-0).

Parcours en Coupe des Villes de Foires[modifier | modifier le code]

Pour la première fois, deux clubs belges sont engagées en Coupe des Villes de Foires, La Gantoise et le R. FC Liégeois. Pour les premiers, l'aventure tourne court. Opposés au premier tour aux allemands du 1. FC Cologne, qui compte dans ses rangs des joueurs comme Wolfgang Overath, ils sont éliminés d'entrée après une défaite en déplacement (3-1) et un partage à domicile (1-1).

Les liégeois héritent d'un meilleur tirage et éliminent au premier tour les Luxembourgeois de l'Aris Bonnevoie (victoire 0-2 à Luxembourg et partage 0-0 à domicile). En huitièmes de finale, ils rencontrent les Anglais d'Arsenal. Après un match nul, un but partout, en déplacement à Highbury, ils réalisent l'exploit et s'imposent 3-1 au Stade Vélodrome de Rocourt avec des buts de Victor Wégria, Gérard Sulon et Claude Croté. En quarts de finale, le club liégeois affronte l'équipe tchécoslovaque du TJ Spartak ZJS Brno. Les deux équipes s'imposent à domicile sur le même score (2-0) et disputent alors un test-match sur le terrain de Brno, où Liège s'impose 0-1 grâce à un but de Sulon.

La belle aventure s'arrête au stade des demi-finales pour le R. FC Liégeois. Opposé au Real Saragosse, ils l'emportent 1-0 à domicile sur un but de Victor Wégria mais s'inclinent 2-1 au match retour. Les buts inscrits en déplacement n'étant pas encore prépondérants à l'époque, un match d'appui est joué sur le terrain de Saragosse quelques jours plus tard et voit la victoire des espagnols (2-0).

Récapitulatif de la saison[modifier | modifier le code]

Répartition des clubs partitipants par province
Drapeau de la Région flamande Région flamande (11) Province de Brabant (3)[noteDuModele 1] Drapeau de la Région wallonne Région wallonne (2)
Drapeau de la province d'Anvers Province d'Anvers 6 Drapeau de la Région de Bruxelles-Capitale Région de Bruxelles-Capitale 2 Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut 0
Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Occidentale 2 Drapeau du Brabant flamand Province du Brabant flamand 1 Drapeau de la province de Liège Province de Liège 2
Drapeau de la province de Flandre-Orientale Province de Flandre-Orientale 1 Drapeau de la province du Brabant wallon Province du Brabant wallon 0 Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg 0
Drapeau de la Province de Limbourg Province de Limbourg 2   Drapeau de la province de Namur Province de Namur 0
  1. Au niveau footballistique, la province de Brabant est toujours unitaire malgré sa partition territoriale en 1995.


Admission et relégation[modifier | modifier le code]

Le Football Club Malinois et le FC Turnhout, soit les deux promus, sont relégués en « Division 2 ». Ils sont remplacés par l'Union Saint-Gilloise et Tilleur. Pour Turnhout, il s'agit d'une sanction administrative à la suite d'une tentative de corruption durant la saison.

Coupe d'Europe des Nations[modifier | modifier le code]

La deuxième édition se déroule encore avec des rencontres par matches aller et retour à élimination directe. La phase finale a lieu en Espagne qui s'impose chez elle.

Cette fois, les « Diables Rouges » sont inscrits, mais ils sont éliminés dès le premier tour par la Yougoslavie.

Bilan de la saison[modifier | modifier le code]

Tableau d'honneur
Championnat de Belgique de football 1963-1964
Champion R. SC Anderlechtois (10e titre)
Dauphin K. Beringen FC
Coupes et trophées
Vainqueur de la Coupe de Belgique 1963-1964 ARA La Gantoise
Qualifications continentales
Coupe des clubs champions européens 1964-1965 R. SC Anderlechtois (Seizièmes de finale)
Coupe des vainqueurs de coupe 1964-1965 ARA La Gantoise (1er tour)
Coupe des villes de foires 1964-1965 R. FC Liégeois (1er tour)
R. Antwerp FC (1er tour)
Union Saint-Gilloise SR (1er tour)
Promotions et relégations
Promus en Division 1 Union Saint-Gilloise SR
R. Tilleur FC
Relégués en Division 2 K. FC Malinois
K. FC Turnhout

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le nom des clubs est celui employé à l'époque.
  2. Seul l'entraîneur du club en début de saison est indiqué ici.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (nl) « Omkoping in het Belgische voetbal: de zwarte lijst », sur http://www.nieuwsblad.be,‎ 17 février 2006 (consulté le 31 mai 2013)
  2. Extrait d'une évocation des 100 ans du KV Turnhout
  3. (nl) « Uitslagen 1e Nationale - Seizoen 1963-64 », sur Belgian Soccer DataBase (consulté le 28 août 2014)
  4. a et b « Liste des meilleurs buteurs 1963-1964 », sur Belgium Soccer History,‎ 2002 (consulté le 23 juin 2014)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire des clubs affiliés à l'URBSFA depuis 1895 et ASBL Foot 100

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]