SV Zulte Waregem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne pas confondre avec le KSV Waregem, un club disparu qui occupait le Stade Arc-en-ciel avant Zulte Wargem, ni avec le KRC Waregem, un autre club de football de la région toujours actif.
SV Zulte Waregem
Logo du SV Zulte Waregem
Généralités
Nom complet Sportvereniging Zulte Waregem
Surnoms le Essevee[1]
Noms précédents Voetbalclub Zulte Sportief
Zultse Voetbal Vereniging
Fondation
Statut professionnel professionnel
Couleurs Vert et rouge
Stade Stade Arc-en-ciel
(12 250 places)
Siège Zuiderlaan, 17
8790 Waregem
Championnat actuel Jupiler Pro League
Président Drapeau : Belgique Willy Naessens
Entraîneur Drapeau : Belgique Francky Dury
Joueur le plus capé Drapeau : Belgique Karel D'Haene (303)[2]
Meilleur buteur Drapeau : Belgique Mbaye Leye (135)[3]
Site web http://www.essevee.be
Palmarès principal
National[4] Championnat de Belgique de D2 (1)
Championnat de Belgique de D3 (1)
Championnat de Belgique de D4 (2)
Coupe de Belgique (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Autre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de Belgique de football 2016-2017
0

Dernière mise à jour : 14 octobre 2016.

Le Sportvereniging Zulte Waregem est un club de football belge, fondé en 1935 et basé à Waregem. Le SV Zulte Waregem est issu d'un rapprochement en 2001 entre les dirigeants de l'ancien K. SV Waregem, radié de la fédération, et le club de Zultse VV. Le club, qui a conservé le numéro de matricule 5381 de Zultse VV, a déménagé vers le stade qui fut celui du K. SV Waregem, le Stade Arc-en-ciel. À noter qu'il n'y a pas eu de fusion officielle entre les deux équipes.

En 2015, la construction de deux nouvelles tribunes ont débuter, elles ont était finie pour le 1 septembre 2016. Début février 2017, une des tribunes latérales sera démolie et reconstruit ainsi que la tribune principale, portant la capacité totale à 14.000 places. Un bowling, un restaurant gastronomique et un nouveau Fan Shop seront construits à l'intérieur même du stade.

Le club, présidé par Willy Naessens, évolue en 2016-2017 en première division. C'est sa 26e saison dans une division nationale, et la 12e au plus haut niveau. Il est entraîné par Francky Dury, revenu au club en décembre 2011, après en avoir déjà été l'entraîneur de 2001 à 2010.

Historique[modifier | modifier le code]

Historique du KSV Waregem (1925-2001)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : KSV Waregem.

Deux clubs à Zulte, et deux fédérations rivales[modifier | modifier le code]

Le Voetbalclub Zulte Sportif est fondé en 1935 dans la commune de Zulte. Il s'affilie à l'Union Belge le 25 septembre de la même année, et reçoit alors le matricule 2320[5]. Le club joue au plus bas niveau régional, puis démissionne de la fédération après quatre ans pour rejoindre la Koninklijk Katholiek Vlaamsch Sportverbond le .

Un nouveau club est fondé à Zulte en 1943, le Voetbalclub Sportkring Zulte, qui rejoint également la Koninklijk Katholiek Vlaamsch Sportverbond. Le , ce club quitte sa fédération et s'affilie à l'Union Belge, qui lui octroie le matricule 4683[5]. Le , le Voetbalclub Zulte Sportif se réaffilie à l'Union Belge, et reçoit un nouveau matricule, le 5381[5]. Le , le Voetbalclub Sportkring Zulte change son nom en Sportkring Zulte, pour éviter les confusions avec l'autre club du village[5].

Fusion et accession à la Promotion[modifier | modifier le code]

Les deux équipes évoluent dans les séries provinciales durant vingt-cinq ans. Finalement, le , une fusion a lieu entre les deux clubs de Zulte, qui donne naissance au Zultse Voetbalvereniging. Le club fusionné conserve le matricule 5381 de Zulte Sportif[5]. Le Zultse VV grimpe petit à petit les échelons provinciaux, et finit par remporter le titre de première provinciale en 1991. Grâce à ce titre, le club monte pour la première fois de son histoire en Promotion, le quatrième niveau national.

Pour sa première saison en nationales, Zulte termine à la sixième place, et progresse d'un rang la saison suivante. En 1994, le club finit troisième, ce qui le qualifie pour la première édition du tour final pour la montée en Division 3. Il est néanmoins éliminé dès le premier tour par le Racing Jet Wavre, 6-3. Ce n'est que partie remise pour le club, qui remporte le titre la saison suivante, et est ainsi promu directement en troisième division.

Premier passage difficile en Division 3[modifier | modifier le code]

Arrivé en Division 3 en 1995, le club de Zulte termine sa première saison à la quatorzième place, synonyme de barrages pour le maintien. Il élimine d'abord Oostnieuwkerke, ensuite le Stade Louvain, et conserve ainsi sa place en troisième division. La saison suivante, le club termine de nouveau à la quatorzième place, et doit donc une nouvelle fois jouer les barrages. Battu au premier tour par Ingelmunster, le club est relégué en Promotion après deux saisons en Division 3.

À la suite de sa relégation, le club réalise sa plus mauvaise saison en division nationale avec une dixième place finale à la clé. Mais l'année suivante, Zulte remporte un nouveau titre de champion de Promotion, et retrouve la Division 3 deux ans après l'avoir quittée.

Retour en Division 3, déménagement, et ascension vers l'élite[modifier | modifier le code]

Pour son retour en troisième division, le club flandrien est bien décidé à ne plus faire l'ascenseur, et ambitionne de jouer le haut du tableau. Il termine quatrième en 2000, ratant de peu une participation au tour final pour la montée en Division 2. L'année suivante, Zulte est vice-champion de sa série, et participe à ce tour final. Il élimine au premier tour les Francs Borains, mais est ensuite battu par Visé. Dans le match de repêchage, il subit une nouvelle défaite des œuvres de Deinze, et n'est donc pas promu.

En fin de saison, d'anciens dirigeants du KSV Waregem, radié de la Fédération le , se rapprochent du Zultse VV. Le club déménage alors au Stade Arc-en-ciel, l'ancien stade de Waregem, et change son nom en SV Zulte-Waregem. Pour sa première saison dans son nouveau stade, le club remporte le titre de Division 3 2001-2002, et rejoint ainsi pour la première fois la Division 2. L'entraîneur de Zulte, Francky Dury, est confirmé au poste d'entraîneur principal.

En deuxième division, Zulte-Waregem continue sur sa lancée, et termine à une brillante quatrième place, ce qui lui permet de se qualifier pour le tour final pour la montée en première division. Il termine deuxième de ce mini-championnat, derrière Heusden-Zolder. L'année suivante, il finit cinquième, mais ne participe pas au tour final, sa place étant prise par le Verbroedering Geel, vainqueur d'une tranche du championnat. Finalement, au terme de la saison 2004-2005, le club remporte le titre avec une avance de treize points sur son dauphin, Roulers, et monte ainsi en première division. Le club adapte légèrement son appellation officielle, en retirant le trait d'union entre Zulte et Waregem.

Débuts flamboyants en première division, victoire en Coupe de Belgique[modifier | modifier le code]

Lors de sa première saison parmi l'élite, Zulte Waregem surprend tous les observateurs, et se mêle longtemps à la lutte pour les places européennes. Avec une équipe composée d'une grande majorité de joueurs belges, le club termine finalement septième, après avoir longtemps occupé une place dans le top 5. Parallèlement, il réalise une campagne exceptionnelle en Coupe de Belgique, éliminant tour à tour le FC Bruges, Geel (tombeur d'Anderlecht au tour précédent), Westerlo, et le Standard de Liège, pour atteindre la finale de la compétition face à l'Excelsior Mouscron. Les Flandriens ouvrent la marque après dix minutes de jeu, ensuite les Mouscronnois égalisent à l'heure de jeu. Alors que l'on se dirige vers les prolongations, Tim Matthys signe le but de la victoire dans les arrêts de jeu, et offre à ses couleurs le premier trophée de l'histoire du club.

Zulte Waregem, en bleu clair, face à Newcastle en Coupe UEFA
Zulte Waregem, en bleu clair, face à Newcastle en Coupe UEFA

Grâce à cette victoire en Coupe de Belgique, Zulte Waregem est qualifié pour la prochaine Coupe UEFA. Après avoir éliminé le Lokomotiv Moscou au tour préliminaire, le club est versé dans le groupe F avec l'Austria Vienne, le Sparta Prague, l'Espanyol de Barcelone et l'Ajax Amsterdam. Il termine troisième de ce groupe, avec deux victoires face aux autrichiens et aux tchèques, et est le seul club belge à atteindre les seizièmes de finale cette année-là. Il y est éliminé par Newcastle. À noter que le Stade Arc-en-ciel ne répondant pas aux normes de l'UEFA, le club dispute ses matches européens au Stade Jules Otten de La Gantoise. Ces joutes européennes coûtent néanmoins des points en championnat, que le club termine à la quatorzième place, et en Coupe de Belgique, où il est éliminé dès les huitièmes de finale.

Le club se stabilise en Division 1[modifier | modifier le code]

Les saisons suivantes, Zulte Waregem s'installe dans la « colonne de gauche[6] » du championnat de Belgique. Septième en 2008, cinquième l'année suivante à quatre points des places européennes, puis sixième en 2010, le club flandrien devient une valeur sûre dans sa compétition domestique, posant beaucoup de difficultés aux autres clubs à domicile. Grâce à cette sixième place, il se qualifie pour la première édition des « Play-offs 1 » réunissant les six meilleures équipes de la saison pour déterminer le champion et les clubs européens, écartant au passage le Standard de Liège, double tenant du titre. En Coupe de Belgique par contre, il est éliminé à chaque édition au stade des huitièmes de finale.

Les deux saisons suivantes sont moins bonnes pour le club, qui ne parvient plus à accrocher le top 6 après le départ de son entraîneur fétiche Francky Dury pour La Gantoise. Onzième en championnat et éliminé de la Coupe en seizièmes de finale en 2011, il est longtemps concerné par la lutte contre la relégation la saison suivante, et termine finalement treizième, malgré le retour en décembre de Francky Dury au poste d'entraîneur principal.

Lors de la saison 2012-2013, le club réalise un parcours exceptionnel, occupant même la tête du classement entre la onzième et la treizième journée. À la fin de la phase classique du championnat, Zulte-Waregem termine en deuxième position, à seulement quatre points du leader, Anderlecht, écart ramené à deux points à l'entame des « Play-offs 1 ». Après des débuts de play-offs hésitants, le club remonte ce retard et prend la tête du championnat à cinq journées de la fin. Il est de nouveau dépassé par les Bruxellois, qui bénéficient de la défaite de Waregem face au Standard de Liège pour reprendre la tête jusqu'à la dernière journée. Au cours de celle-ci, les deux clubs s'affrontent et finalement, le titre échoit au RSC Anderlecht grâce à un partage 1-1. Avec cette deuxième place, le club est qualifié pour le troisième tour préliminaire de la prochaine Ligue des Champions. Il est éliminé directement par le PSV Eindhoven et reversé en barrages de la Ligue Europa, qu'il remporte pour atteindre la phase de groupes. Il ne franchit cependant pas cette étape. En championnat, le club termine la saison à la quatrième place, qualificative pour la Ligue Europa la saison prochaine. Il s'incline également en finale de la Coupe de Belgique face au KSC Lokeren.

Identité du club[modifier | modifier le code]

Évolution du blason[modifier | modifier le code]

Palmarès et statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques mises à jour au 21 mai 2016

Trophées[modifier | modifier le code]

Palmarès de l'équipe première du SV Zulte Waregem
Compétitions nationales Compétitions internationales

Bilan[modifier | modifier le code]


Saisons jouées en nationales
Niv Divisions Jouées Titres TM[note 1]
Prom.
TM[note 2]
Maint.
I 1re nationale 11 0
II 2e nationale 3 1 1
III 3e nationale 5 1 1 2
IV 4e nationale 6 2 1
IV 5e nationale 0 0
 
  TOTAUX 25 4 3 2


Classements saison par saison[modifier | modifier le code]

Ordre Saison Nom du club Niveau Classement final Remarques
1 1991-92 Zultse VV Promotion série A 6e/16
2 1992-93 Zultse VV Promotion série A 5e/16
3 1993-94 Zultse VV Promotion série A 3e/16 Tour final![saisons 1]
4 1994-95 Zultse VV Promotion série A 1er/16 Champion et promu!
5 1995-96 Zultse VV Division 3 série A 14e/16 Barrages![saisons 2]
6 1996-97 Zultse VV Division 3 série A 14e/16 Relégué après les barrages![saisons 3]
7 1997-98 Zultse VV Promotion série A 10e/16
8 1998-99 Zultse VV Promotion série A 1er/16 Champion et promu!
9 1999-00 Zultse VV Division 3 série A 4e/16
10 2000-01 Zultse VV Division 3 série A 2e/16 Tour final![saisons 4]
11 2001-02 SV Zulte-Waregem Division 3 série A 1er/16 Champion et promu!
12 2002-03 SV Zulte-Waregem Division 2 4e/18 Tour final![saisons 5]
13 2003-04 SV Zulte-Waregem Division 2 5e/18
14 2004-05 SV Zulte-Waregem Division 2 1er/18 Champion et promu!
15 2005-06 SV Zulte Waregem Division 1 7e/18
16 2006-07 SV Zulte Waregem Division 1 14e/18
17 2007-08 SV Zulte Waregem Division 1 7e/18
18 2008-09 SV Zulte Waregem Division 1 5e/18
19 2009-10 SV Zulte Waregem Division 1 6e/16 Play-offs 1[saisons 6]
20 2010-11 SV Zulte Waregem Division 1 11e/16 Play-offs 2[saisons 7]
21 2011-12 SV Zulte Waregem Division 1 13e/16 Play-offs 2[saisons 7]
22 2012-13 SV Zulte Waregem Division 1 2e/16 Play-offs 1[saisons 8]
23 2013-14 SV Zulte Waregem Division 1 4e/16 Play-offs 1[saisons 9]
24 2014-15 SV Zulte Waregem Division 1 12e/16 Play-offs 2[saisons 10]
25 2015-16 SV Zulte Waregem Division 1 6e/16 Play-offs 1[saisons 11]

Coefficient UEFA[modifier | modifier le code]

Le coefficient UEFA est utilisé lors des tirages au sort des compétitions continentales organisées par l'Union des associations européennes de football. En fonction des performances des clubs sur le plan européen pendant cinq saisons, ce coefficient est calculé grâce à un système de points et un classement est établi. À l'issue de la saison 2015-2016, le SV Zulte Waregem est à la cent vingt-huitième place[7].

Classement UEFA 2015-2016 [8]
Rang Club Coefficient
126 Drapeau : Portugal Académica de Coimbra 14.583
127 Drapeau : Croatie HNK Rijeka 14.275
128 Drapeau : Belgique SV Zulte Waregem 14.000
129 Drapeau : Danemark Esbjerg fB 13.720
130 Drapeau : Portugal Rio Ave FC 13.583

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Présidents[modifier | modifier le code]

Présidents du SV Zulte Waregem
Rang Nom Période
1 Drapeau : Belgique Willy Naessens 2001-2013
Rang Nom Période
2 Drapeau : Belgique Carl Ballière 2013-

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Depuis le changement de dénomination du club en 2001, son entraîneur emblématique est Francky Dury. Il mène le club de la troisième division à l'élite et la coupe d'Europe. Il quitte Zulte Waregem en 2010 pour rejoindre La Gantoise. Après une saison, il quitte le club gantois et est nommé directeur technique de l'Union Belge et entraîneur des espoirs. Il n'occupe ce poste que quelques mois, puis revient à Zulte le , pour assurer son maintien et le replacer dans le « subtop » les saisons suivantes.

Après le départ de Dury, trois entraîneurs vont se succéder à la tête du club en dix-huit mois sans obtenir le même succès. Bart De Roover est nommé pour lui succéder en juillet 2010, mais il est licencié après quelques mois. Hugo Broos le remplace jusqu'au terme de la saison, mais son contrat n'est pas prolongé au-delà. Au début de la saison 2011-2012, le bosniaque Darije Kalezić se voit confier le poste, mais il est également licencié le . Francky Dury fait alors son retour au club et assure le maintien en première division. La saison suivante, il mène l'équipe à la deuxième place finale.

Entraîneurs du SV Zulte Waregem
Rang Nom Période
1 Drapeau : Belgique Julien De Landsheer 1991-1993
2 Drapeau : Belgique Francky Dury 1993-2010
3 Drapeau : Belgique Bart De Roover 2010
Rang Nom Période
4 Drapeau : Belgique Hugo Broos 2010–2011
5 Drapeau : Bosnie-Herzégovine Darije Kalezić 2011
6 Drapeau : Belgique Francky Dury 2011-

Anciens joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

Malgré l'Histoire relativement courte de Zulte Waregem, plusieurs joueurs l'ont déjà marquée de leur empreinte. Nathan D'Haemers fait partie des « rescapés » du KSV Waregem intégrés à l'effectif de Zulte Waregem dès 2001. Il gravit tous les échelons avec le club, jusqu'à la victoire en Coupe de Belgique en 2006. Il devient également le premier joueur du club à porter le maillot de l'équipe nationale belge lors d'un match amical contre l'Arabie saoudite le . Ce sera sa seule cape. Lors des saisons suivantes, il perd progressivement sa place dans le milieu de terrain, et quitte le club en 2008.

En 2002, deux jeunes joueurs arrivent au club, Stijn Meert du Sporting d'Anderlecht, et Stijn Minne de Maldegem. Le premier devient rapidement un des leaders de l'équipe, sur et en-dehors du terrain. Plutôt teigneux et combattif que fin technicien, Stijn Meert devient en quelque sorte « l'image » du club auprès des supporters. Il s'attire notamment les foudres du public de Sclessin lors de la demi-finale de Coupe de Belgique 2006 face au Standard de Liège en faisant exclure le capitaine des « Rouches » Sergio Conceição. Après neuf saisons, âge de 33 ans, il rejoint Mouscron-Peruwelz en Division 3. Plus discret, Stijn Minne n'en est pas moins un des pions essentiels de l'équipe durant dix ans. Quand il quitte le club en 2012, il est le joueur ayant disputé le plus de rencontres avec le maillot du « Essevee ». Son record sera battu deux ans plus tard par un autre « ancien de la maison », le défenseur Karel D'Haene.

Au début de la saison 2004-2005, le club se renforce pour pouvoir viser la montée en première division. Il recrute plusieurs joueurs d'expérience ayant évolué dans les deux premières divisions nationales, dont font partie Ludwin Van Nieuwenhuyze et Stefan Leleu. Ce dernier est nommé capitaine de l'équipe, qui remporte haut la main le titre en fin de saison. Ces deux joueurs, ainsi que Meert, Minne, D'Haemers et le gardien Pieter Merlier forment l'ossature de l'équipe.

Équipe lors de la finale de la Coupe en 2006

Après la montée, la direction attire des joueurs expérimentés, mais écartés de l'équipe première de leurs clubs respectifs. C'est ainsi qu'arrivent à Zulte Waregem trois joueurs excédentaires de La Gantoise, Matthieu Verschuère, Tim Matthys et Tjörven De Brul, ancien international belge ayant déjà remporté trois championnats et trois coupes de Belgique avec le FC Bruges. Ces joueurs apportent l'expérience nécessaire au plus haut niveau, et tirent le groupe vers l'avant. C'est notamment Matthys qui inscrit le but de la victoire en finale de la Coupe de Belgique remportée en 2006.

Les saisons suivantes, le club parvient à compenser les départs de joueurs importants en poursuivant la même politique de recrutement, mélange de jeunes prometteurs et de joueurs expérimentés désireux de relancer ou conclure en beauté leur carrière. En 2006, deux gardiens sont recrutés pour concurrencer Merlier, l'ancien international Geert De Vlieger, et l'espoir Sammy Bossut. Le premier devient titulaire du club, et lors de son départ en 2008, il est remplacé par le second. Cédric Roussel, également ex-international, est recruté pour remplacer Salou Ibrahim parti à Bruges, et Mbaye Leye vient relancer sa carrière et renforcer le milieu de terrain.

L'année suivante, la direction flandrienne parvient à attirer Kevin Roelandts, écarté du noyau A au FC Bruges. Il réalise quatre saisons de bonne facture avec Waregem, et honore deux sélections avec les « Diables Rouges » en 2009. En 2008, le club recrute le médian français Franck Berrier, qui évoluait jusqu'alors en National, la troisième division française. Très vite, il devient le moteur de l'équipe en milieu de terrain, notamment grâce à ses seize passes décisives réussies durant sa première saison. C'est également cette année-là qu'arrive Steve Colpaert en provenance du FC Brussels, où il avait été relégué dans le noyau B pour avoir annoncé ses envies de départ à la presse. Le jeune défenseur s'impose rapidement dans l'arrière-garde flandrienne, et devient le le troisième joueur du club à porter le maillot de l'équipe nationale belge. C'est toujours sa seule sélection à ce jour.


Effectif professionnel actuel[modifier | modifier le code]

Effectif SV Zulte Waregem de la saison 2016-2017
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[9] Nom Date de naissance Sélection[10] Club précédent
1 G Drapeau de la Belgique Bossut, SammySammy Bossut 11/8/1985 (31 ans)
SW Harelbeke
22 G Drapeau de la Belgique Steppe, KennyKenny Steppe 14/11/1988 (28 ans) Belgique espoirs Waasland-Beveren
25 G Drapeau de la Belgique Bostyn, LouisLouis Bostyn 4/10/1993 (23 ans)
KSV Roulers
2 D Drapeau de la Belgique De Fauw, DavyDavy De Fauw 8/7/1982 (34 ans)
Club Bruges KV
3 D Drapeau de la République du Congo Baudry, MarvinMarvin Baudry 26/1/1990 (26 ans) Congo Amiens SC
4 D Drapeau de l'Italie flèche vers la droite Marrone, LucaLuca Marrone 28/3/1990 (26 ans) Italie espoirs Juventus FC
5 D Drapeau de la Belgique Verboom, BryanBryan Verboom 30/1/1992 (24 ans) Belgique espoirs RSC Anderlecht
6 D Drapeau de la Belgique Derijck, TimothyTimothy Derijck 25/5/1989 (27 ans) Belgique espoirs ADO La Haye
12 D Drapeau du Danemark Hamalainen, BrianBrian Hamalainen 29/5/1989 (27 ans) Danemark espoirs KRC Genk
14 D Drapeau du Danemark Dalsgaard, HenrikHenrik Dalsgaard 27/4/1989 (27 ans) Danemark AaB Aalborg
15 D Drapeau du Nigeria Madu, KingsleyKingsley Madu 12/12/1995 (20 ans) Nigeria FK AS Trenčín
44 D Drapeau de la Belgique Zaidi, AzzedineAzzedine Zaidi 13/10/1996 (20 ans)
0 Formé au club
45 D Drapeau de la Belgique De Smet, PieterPieter De Smet 12/2/1998 (18 ans)
0 Formé au club
8 M Drapeau du Danemark Lerager, LukasLukas Lerager 12/7/1993 (23 ans) Danemark espoirs Viborg FF
10 M Drapeau de la Belgique Kaya, OnürOnür Kaya 20/4/1986 (30 ans)
KSC Lokeren
17 M Drapeau de la France flèche vers la droite Meïté, SoualihoSoualiho Meïté 17/3/1994 (22 ans) France -20 ans Lille OSC
23 M Drapeau de la Belgique Lepoint, ChristopheChristophe Lepoint 24/10/1984 (32 ans) Belgique KSC Lokeren
29 M Drapeau de la Belgique Cordaro, AlessandroAlessandro Cordaro 2/5/1986 (30 ans) Belgique espoirs KV Malines
33 M Drapeau de la Belgique Brebels, SebastiaanSebastiaan Brebels 5/5/1995 (21 ans)
0 Formé au club
43 M Drapeau de la Belgique flèche vers la droite Coopman, SanderSander Coopman 12/3/1995 (21 ans) Belgique -19 ans Club Bruges KV
7 A Drapeau de l'Angola flèche vers la droite Vetokele, IgorIgor Vetokele 23/3/1992 (24 ans) Angola Charlton Athletic FC
9 A Drapeau du Sénégal Leye, MbayeMbaye Leye Capitaine 1/12/1982 (34 ans) Sénégal KSC Lokeren
11 A Drapeau de la Belgique flèche vers la droite Naessens, JensJens Naessens 1/4/1992 (24 ans) Belgique espoirs KV Malines
16 A Drapeau de la Belgique flèche vers la droite Oularé, ObbiObbi Oularé 8/1/1996 (20 ans) Belgique espoirs Watford FC
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
  • Drapeau : Belgique Eddy Van Den Berghe
  • Drapeau : Belgique Ronny Verriest
Préparateur(s) physique(s)
  • Drapeau : Belgique Bram De Winne
Entraîneur(s) des gardiens
  • Drapeau : Belgique Gianny De Vos
Kinésithérapeute
  • Drapeau : Belgique Filip Beyaert
  • Drapeau : Belgique Johan Vanderheeren
Médecin(s)
  • Drapeau : Belgique Pascal Van Overmeire



Légende

Consultez la documentation du modèle


Joueurs prêtés
Poste Nat. Nom Date de naissance Sélection Club en prêt
35 M Drapeau du Maroc Essikal, KarimKarim Essikal 8/2/1986 (30 ans) Maroc -17 ans Royal Excel Mouscron
999 M Drapeau de la Belgique Buyl, StephenStephen Buyl 2/9/1992 (24 ans)
Royal Antwerp FC
999 M Drapeau de la Belgique Ekangamene, CharniCharni Ekangamene 16/2/1994 (22 ans) Belgique espoirs NAC Breda

Structure du club[modifier | modifier le code]

Stade[modifier | modifier le code]

Depuis 2001, le club joue ses matches à domicile au Stade Arc-en-ciel, l'ancienne enceinte du KSV Waregem.

Article détaillé : Stade Arc-en-ciel.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Notes sur les classements saison par saison[modifier | modifier le code]

  1. Le club se qualifie pour le tour final, où il est éliminé au premier tour par le Racing Jet Wavre.
  2. Le club doit disputer les barrages pour le maintien, qu'il assure grâce à des victoires sur Oostnieuwkerke et le Stade Louvain.
  3. Le club doit disputer les barrages pour le maintien, et est relégué après une défaite face à Ingelmunster.
  4. Le club se qualifie pour le tour final, où il élimine d'abord les Francs Borains, avant d'être battu par Visé. Lors de la finale de repêchage, il subit une nouvelle défaite face à Deinze et n'est donc pas promu.
  5. Le club se qualifie pour le tour final, qu'il termine deuxième, derrière Heusden-Zolder, et devant Eupen et Denderleeuw.
  6. Le club termine sixième des Play-offs 1.
  7. a et b Le club termine deuxième de son groupe en Play-offs 2.
  8. Le club échoue à la deuxième place, deux points derrière Anderlecht.
  9. Le club termine également à la quatrième place des Play-offs 1. Il ne dispute cependant pas de barrage pour l'Europe, le KV Ostende, vainqueur des Play-offs 2, ne disposant pas de la licence européenne.
  10. Le club termine troisième de son groupe en Play-offs 2.
  11. Le club termine à la sixième place en Play-offs 1.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Essevee est un ancien surnom repris du KSV Waregem, et correspond à la lecture des lettres « SV » en flamand.
  2. (nl) Fiche du joueur sur Belgian Soccer Database
  3. (nl) Fiche du joueur sur Belgian Soccer Database
  4. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  5. a, b, c, d et e Foot 100 ASBL. Dictionnaire des clubs affiliés à l'URBSFA depuis 1895: archives de l'URBSFA
  6. Expression désignant la première moitié du classement d'un championnat, souvent présenté en deux colonnes dans les journaux.
  7. « Classements UEFA pour compétitions interclubs », sur [1] (consulté le 24 mai 2015)
  8. (en) Bert Kassies, « Classement UEFA 2014-2015 des clubs de football », sur xs4all.nl (consulté le 24 mai 2015)
  9. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  10. Seule la sélection la plus importante est indiquée.

Références concernant l'effectif actuel[modifier | modifier le code]

  1. Test-match, barrage ou tour final pour déterminer une montée éventuelle vers le niveau supérieur.
  2. Test-match, barrage ou tour final pour se maintenir dans la division actuelle.

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]