KRC Genk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
KRC Genk
Logo du KRC Genk
Généralités
Nom complet Koninklijke Racing Club Genk
Noms précédents Football Club Winterslag (1923-1958)
Koninklijke Football Club Winterslag (1958-1988)
Fondation 1923
1988 (date de fusion)
Statut professionnel depuis 1988
Couleurs Bleu et blanc
Stade Luminus Arena (depuis 1990)
(23 718 places)
Siège Stadionplein, 4
3600 Genk
Championnat actuel Division 1A
Président Drapeau : Belgique Peter Croonen
Entraîneur Drapeau : Pays-Bas Albert Stuivenberg
Joueur le plus capé Drapeau : Belgique Pierre Denier (355)
Meilleur buteur Drapeau : Belgique Branko Strupar (106)
Site web krcgenk.be
Palmarès principal
National[1] Championnat de Belgique (3)
Coupe de Belgique (4)
Supercoupe de Belgique (1)
Championnat de D2 (2)
Championnat de D3 (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Neutre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de Belgique de football 2017-2018
0

Dernière mise à jour : 26 juin 2017.

Le Koninklijke Racing Club Genk, abrégé en KRC Genk, est un club de football belge fondé en 1923 et basé à Genk dans la province de Limbourg.

Fondé en 1923 sous l'appellation FC Winterslag, le club, porteur du matricule 322, fusionne en 1988 avec le Waterschei Thor pour former l'entité actuelle. Ses couleurs principales sont le bleu et le blanc.

Le club évolue lors de la saison 2017-2018 en Jupiler Pro League, premier niveau du football belge. C'est sa 75e saison en séries nationales et sa 36e parmi l'élite. Le budget du club est de 24 millions d'euros par saison[2].

Le club est dirigé par Herbert Houben, plus jeune président de première division, depuis le [3].

Le KRC Genk reçoit ses adversaires dans l'ancien stade de Waterschei, totalement rénové et qui porte le nom commercial de Luminus Arena[4] depuis 2016. Il peut accueillir jusqu'à 23 718 personnes.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire du K. RC Genk est indissociable de celle des deux clubs qui le constituèrent en 1988. Dès leurs origines, Winterslag et Waterschei furent étroitement liés à l'industrie minière[5] du Limbourg.

K. FC Winterslag[modifier | modifier le code]

Le FC Winterslag vit le jour à Winterslag, en 1923. Rapidement, l'entité s'affilia à l'URBSFA.

Ayant choisi les couleurs Rouge et Noir, le club évolua au Noordlaanstadion (il fut démoli en 2002), où plus d'une équipe vint se briser les dents contre les Vieze Mannen (les Vilains gaillards), surnom longtemps porté par les joueurs locaux. Le club se vit attribuer le matricule 322 en décembre 1926.

Winterslag n'accéda aux séries nationales qu'en 1941 et y resta jusqu'en 1960. Winterslag était alors le 12e club de la Province du Limbourg à accéder au séries nationales. De 1947 à 1950, le club joua en Division 1, à cette époque équivalente de la D2. Reconnu "Société Royale", le , le club change sa dénomination en Koninklijke Winterslag FC, le . Après un rapide aller/retour vers la P1 limbourgeoise, le club remonte en vue de la saison 1961-1962 et ne quitta plus jamais la nationale depuis.

Les Vieze Mannen retrouvèrent le 2e niveau national en 1971. Depuis lors, le matricule 322 ne joua jamais plus jamais en dessous des deux plus hautes divisions nationales belges. En 1974, le K. FC Winterslag fit sa toute première apparition parmi l'élite nationale, devenue Division 1. Celle-ci passait à 20 clubs à la suite de la création de la Ligue professionnelle. Quatre clubs de D2 furent promus ainsi que deux clubs issus d'un Tour final comprenant les deux derniers classés de D1. Winterslag gagna sa place dans la plus haute division en terminant 2e derrière le K. Lierse SV (qui assurait son maintien). Relégué après une saison, le club remonta dans la plus haute division en 1976 et y séjourna jusqu'en 1983.

Terminant 5e du championnat 1980-1981, le K. FC Winterslag gagna le droit de participer à la Coupe de l'UEFA. Sur la scène européenne, Winterslag étonna la Belgique en éliminant Bryne FK mais surtout Arsenal. Vainqueur (1-0) au Nordlaanstadion, Winterlsag s'inclina (2-1) à Highbury. Grâce au but inscrit en déplacement, les Vieze Mannen boutèrent les Gunners hors de la Coupe d'Europe. Au tour suivant, Dundee United mit fin à la belle aventure avec un 5-0 au Tannadice Park.

Mais les lendemains déchantèrent, car la saison 1982-1983 fut catastrophique et le club fut renvoyé dans l'antichambre de l'élite. Le K. FC Winterslag y remporta le Tour final 1987 pour revenir en D1. Après une saison terminée à la 15e place sur 18, le club fusionna avec son rival de Waterschei pour former le K. RC Genk.

K. Waterschei SV THOR Genk[modifier | modifier le code]

Article détaillé : K Waterschei SV THOR Genk.

Ce club est fondé, à Waterschei, en 1919 par des ouvriers mineurs. Les lettres « THOR » n'avaient aucun rapport avec la divinité scandinave, mais signifiaient Tot Herstellen Onze Rechten (littéralement Jusqu'à la Réhabilitation de nos Droits). C'était un message de revendication vis-à-vis du patronnat de l'époque, peu soucieux des droits des travailleurs. Le club ne s'affilia à l'URBSFA qu'en 1925.

En décembre 1926, Waterschei se vit attribuer le matricule 553. Il devint le 7e club de la Province de Limbourg à accéder aux séries nationales en 1932. En 1982, le club est éclaboussé par l'affaire Standard-Waterschei fait référence à une affaire de corruption de joueurs de football dans le but d'assurer au Standard de Liège son titre de champion de Belgique. Jusqu'à sa disparition en 1988, lors de la fusion créant le K. RC Genk, le matricule 553 ne quitta jamais plus la D1, soit une présence de 53 saisons consécutives.

Waterschei a remporté deux fois la Coupe de Belgique, et atteint les demi-finales de la Coupe des Coupes.

K. RC Genk[modifier | modifier le code]

L'été 1988 limbourgeois fut donc celui de la renaissance. Par souci de prévenir les susceptibilités, la direction du club fusionné décida de ne conserver aucune des teintes des anciens clubs. Le K. FC Genk se choisit les couleurs bleues et blanches. Les deux premières saisons suivant la fusion, le Racing de Genk joua au Nordlaanstadion, le temps que le stade André Dumont soit doté d'une toute nouvelle tribune principale.

L'entrée en matière du K. RC Genk fut plus délicate. Au terme de sa première saison, en 1988-1989, le club fusionné fut relégué. La saison suivante, le matricule 322 remporta le tour final de D2 et réintégra l'élite, où il séjourna quatre saisons avant d'être une nouvelle fois renvoyé dans l'antichambre.

En 1990, le « Racing » avait déménagé vers Waterschei et le stade André Dumont fut rebaptisé stade Thyl Gheyselinck en 1992. Cela provoqua une polémique. Gheyselinck avait été un des maîtres d'œuvre de la fusion. Mais bien plus tôt, il avait été un des décisionnaires amenant le démantèlement et la fermeture des mines du Limbourg. Le public, composé d'anciens mineurs ou de leur famille, n'apprécia pas. En 1999, après quelques années de polémiques et de querelles, la direction genkoise rebaptisa son stade Fenixstadion.

Devancé à la différence de buts par le K. RC Harelbeke, dans le tour final de D2 en 1995. Le K. RC Genk termina vice-champion derrière Lokeren en 1996, le matricule 322 put remonter directement en Division 1 grâce à l'absorption du R. FC Seraing par le Royal Standard de Liège. En D1, Seraing, 16e n'était pas en position de relégué, cela libérait donc une place.

Ce fut à partir de ce moment que le K. RC Genk accumula les trophées en l'espace de quelques saisons : d'abord la Coupe de Belgique 1998, ensuite le bonheur suprême avec le titre national 1999. Pour la première fois un club limbourgeois était sacré champion de Belgique. Par la suite, Genk empocha encore la Coupe de Belgique 2000, et un nouveau titre national en 2002.

Après des débuts européens en 1998, le matricule 322 connut une grosse déception avec une élimination en phase préliminaire de la Ligue des champions 1999-2000 par le NK Maribor. En 2002-2003, Genk participe à la phase de groupe de la Ligue des champions. Il fut éliminé après deux défaites et quatre partages.

En 2009, Genk s'adjugea une troisième Coupe de Belgique.

Après un début de saison performanet et en s'appuyant sur le duo d'attaquants Jelle Vossen et Marvin Ogunjimi, le K. RC Genk boucla le premier tour du championnat 2010-2011 à la première place. À la trêve, le Racing Genk se classe deuxième, à six points du RSC Anderlecht, avec un match de moins. Après les 30 matches de la phase classique, le club est deuxième, à deux points d'Anderlecht, écart ramené à un point à la suite de la division des points par deux pour entamer les playoffs. Genk prend la tête de ces playoffs dès la première journée grâce à la victoire du Standard de Liège à Anderlecht, et ne la laissera aux Mauves et Blancs que l'espace d'une journée.

Le , pour la dernière journée du championnat, Genk reçoit le Standard dans un match décisif pour le titre. Les deux équipes sont à égalité, mais le Standard ayant un nombre de points impair à la fin de la phase classique du championnat, a bénéficié de l'arrondi supérieur lors de la division des points. Si les deux équipes finissent ex-aequo, c'est donc Genk qui remportera le titre. Après un match tendu, marqué par la sévère blessure du médian liégeois Mehdi Carcela, le score final de 1-1 permet aux joueurs limbourgeois de fêter le troisième titre de leur histoire.

En novembre 2012, le club annonce, pour la saison 2011-2012, un bénéfice record de 28 millions d'euros[6]. Ce bénéfice considérable provient de la participation du club à la lucrative Ligue des champions durant ladite saison, et d'autre part de la vente au Chelsea FC de joueurs de talent comme Kevin De Bruyne et Thibaut Courtois, tous deux pour près de 9 millions[7],[8] de livres sterling. La direction décide d'en faire profiter ses supporteurs en accordant une diminution de 30 à 50 % du prix des abonnements pour la saison 2013-2014[9]. Les dirigeants souhaitent de la sorte marquer leur soutien à la région, durement touchée économiquement par la fermeture de l'usine Ford de Genk en octobre de la même année[10].

Lors de la saison 2012-2013, Genk se qualifie pour la première fois de son histoire en seizième de finale de la Ligue Europa mais se fait éliminer par le VfB Stuttgart (1-1 et 0-2). Le 9 mai 2013, Genk s'adjuge sa quatrième Coupe de Belgique face au Cercle de Bruges 2 à 0 (buts de Bennard Yao Kumordzi et de Jelle Vossen)[réf. souhaitée].

Identité du club[modifier | modifier le code]

Évolution du blason[modifier | modifier le code]

Palmarès et statistiques[modifier | modifier le code]

Titres et trophées[modifier | modifier le code]

Palmarès de l'équipe première du K. FC Winterslag puis K. RC Genk
Compétitions nationales Compétitions internationales
Compétitions régionales Tournois saisonniers

Récompenses individuelles[modifier | modifier le code]

Meilleurs joueurs Meilleurs buteurs Meilleur gardien de but

Soulier d'or belge (2) :

Soulier d'ébène belge (2) :

Meilleur jeune pro de l'année (1) :

Meilleurs buteurs du championnat de Belgique (3) :

Gardien de l'année (1) :

Participation aux championnats nationaux[modifier | modifier le code]


Saisons jouées en nationales
Niv Divisions Jouées Titres TM Up TM Down
I 1re nationale 35 3
II 2e nationale 13 2 4
III 3e nationale 17 1 1
IV 4e nationale 9 1
V 5e nationale 0 0
 
  TOTAUX 74 7 5 0
  • TM Up= test-match pour départager des égalités, ou toutes formes de Barrages ou de Tour final pour une montée éventuelle.
  • TM Down= test-match pour départager des égalités, ou toutes formes de Barrages ou de Tour final pour le maintien.

Coefficient UEFA[modifier | modifier le code]

Le coefficient UEFA est utilisé lors des tirages au sort des compétitions continentales organisées par l'Union des associations européennes de football. En fonction des performances des clubs sur le plan européen pendant cinq saisons, ce coefficient est calculé grâce à un système de points et un classement est établi. À l'issue de la saison 2016-2017, le KRC Genk est à la quarante-cinquième place[11].

Classement UEFA 2016-2017
Rang Club Coefficient
43 Drapeau : Italie Inter Milan 44.333
44 Drapeau : Russie Rubin Kazan 44.106
45 Drapeau : Belgique KRC Genk 43.320
50 Drapeau : Écosse Celtic FC 42.785
51 Drapeau : Turquie Beşiktaş JK 42.720

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Présidents[modifier | modifier le code]

Au cours de son histoire, le club a été dirigé par huit présidents différents connus.

Présidents du KRC Genk
Rang Nom Période
1 Drapeau : Belgique Jean-Paul Duyckaerts 1988-1990
2 Drapeau : Belgique Jan Vandermeulen 1990-1993
3 Drapeau : Belgique Robert Kumpen 1993-1995
4 Drapeau : Belgique Remi Fagard 1995-1998
Rang Nom Période
5 Drapeau : Belgique Edgard Troonbeeckx 1998-2001
6 Drapeau : Belgique Jos Vaessen 2001-2006
7 Drapeau : Belgique Harry Lemmens 2006-2009
8 Drapeau : Belgique Herbert Houben 2009-

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

De la saison 1971-1972 au championnat de Belgique de football 2015-2016, 32 entraîneurs se sont succèdé à la tête du KRC Genk.

Entraîneurs du KRC Genk
Rang Nom Période
1 Drapeau : Belgique Robert Waseige 1971-1976
2 Drapeau : Belgique Staf Van den Bergh 1976-1977
3 Drapeau : Allemagne Ernst Künnecke 1977-1979
4 Drapeau : Belgique Robert Waseige (2) 1979-1981
5 Drapeau : Belgique Mathieu Bollen 1981
6 Drapeau : Belgique Vincenzo Briganti 1981-1982
7 Drapeau : Pologne Janusz Kowalik 1982-1983
8 Drapeau : Belgique Henri Depireux 1983-1984
9 Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Nedeljko Bulatović 1984-1986
10 Drapeau : Belgique Albert Bers 1986-1987
11 Drapeau : Belgique Vincenzo Briganti (2) 1987-1988
12 Drapeau : Allemagne Ernst Künnecke (2) 1988
13 Drapeau : Belgique Jef Vliers 1988-1989
14 Drapeau : Belgique René Desaeyere 1989
Rang Nom Période
15 Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Enver Alisic 1989-1990
16 Drapeau : Belgique Fons Peeters (intérim) 1990
17 Drapeau : Belgique Paul Theunis 1990-1991
18 Drapeau : Belgique Pier Janssen 1991-1993
19 Drapeau : Croatie Luka Peruzović 1993-1994
20 Drapeau : Belgique Pierre Denier & Drapeau : Belgique Norbert Beuls (intérim) 1994
21 Drapeau : Bosnie-Herzégovine Enver Alisic 1994-1995
22 Drapeau : Belgique Pierre Denier (2) (intérim) 1995
23 Drapeau : Belgique Aimé Antheunis 1995-1999
24 Drapeau : Belgique Jos Heyligen 1999-2000
25 Drapeau : Pays-Bas Johan Boskamp 2000
26 Drapeau : Belgique Pierre Denier (3) (intérim) 2000-2001
27 Drapeau : Pays-Bas Sef Vergoossen 2001-2004
28 Drapeau : Belgique Ronny Van Geneugden (intérim) 2004
Rang Nom Période
29 Drapeau : Belgique René Vandereycken 2004-2005
30 Drapeau : Belgique Hugo Broos 2005-2008
31 Drapeau : Belgique Ronny Van Geneugden (2) 2008-2009
32 Drapeau : Belgique Pierre Denier (4) (intérim) 2009
33 Drapeau : Belgique Hein Vanhaezebrouck 2009
34 Drapeau : Belgique Pierre Denier (5) (intérim) 2009
35 Drapeau : Belgique Franky Vercauteren 2009-2011
36 Drapeau : Belgique Pierre Denier (6) (intérim) 2011
37 Drapeau : Pays-Bas Mario Been 2011-2014
38 Drapeau : Belgique Emilio Ferrera 2014
39 Drapeau : Belgique Pierre Denier (7) (intérim) 2014
40 Drapeau : Écosse Alex McLeish 2014-2015
41 Drapeau : Belgique Peter Maes 2015-2016
42 Drapeau : Pays-Bas Albert Stuivenberg 2016-

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

Joueurs célèbres d'hier et d'aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Tous les joueurs présents dans cette liste ont soit participé activement à un titre remporté avec Genk, obtenu une récompense individuelle sous le maillot genkois, ou fait une brillante carrière après avoir transité par Genk.

Joueurs en équipe de Belgique[modifier | modifier le code]

Seize joueurs ont porté le maillot de l'équipe de Belgique de football alors qu'ils évoluaient au KRC Genk, pour un total de 97 sélections. Le premier d'entre eux est le milieu de terrain Philippe Clement en 1998. Il totalise trente-huit sélections durant sa carrière, dont trois honorées lors de son unique saison au club. Le joueur qui totalise le plus de sélections en évoluant au KRC Genk est l'attaquant Wesley Sonck, avec dix-sept sélections. Suivent dans ce classement le milieu de terrain Marc Hendrikx, avec quinze matchs et l'attaquant Kevin Vandenbergh, avec treize sélections.

La plupart des joueurs concernés sont sélectionnés dans les années 1990 et 2000 à cause de la fusion récente du club.

Le tableau suivant donne la liste actualisée au 24 mai 2016 des joueurs du KRC Genk en équipe de Belgique, le nombre de sélections et la période correspondante, ainsi que le nombre total de sélections en incluant les périodes où le joueur était dans un autre club de football.

Joueurs du KRC Genk en équipe de Belgique
Joueur Sélections Période Sél. (total)
Thomas Chatelle 3 2004 3
Philippe Clement 3 1998 38
Koen Daerden 8 2002-2006 10
Steven Defour 1 2006 47
Wilfried Delbroek 5 1999 5
Faris Haroun 4 2007-2008 6
Marc Hendrikx 15 1999-2001 15
Stein Huysegems 2 2009 15
Daniel Kimoni 3 1999 3
Marvin Ogunjimi 4 2010 7
Cédric Roussel 2 2003 3
Joueur Sélections Période Sél. (total)
Tom Soetaers 1 2005 8
Wesley Sonck 17 2001-2003 55
Bernd Thijs 4 2002-2004 7
Kevin Vandenbergh 13 2005-2007 13
Jelle Vossen 12 2009-2013 12
Total 97 1999-2013 247

Effectif professionnel actuel[modifier | modifier le code]

Effectif KRC Genk de la saison 2017-2018[12]
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[13] Nom Date de naissance Sélection[14] Club précédent Contrat
1 G Drapeau de l'Australie Vukovic, DannyDanny Vukovic 01/12/1984 (33 ans) Australie olympique Sydney FC 2014-2017
30 G Drapeau de la Belgique Jackers, NordinNordin Jackers 05/09/1997 (20 ans) Belgique -19 ans 0 Formé au club 2014-2019
40 G Drapeau de la Belgique Coucke, GaëtanGaëtan Coucke 03/12/1998 (19 ans) Belgique -17 ans 0 Formé au club 2016-2019
2 D Drapeau de la République tchèque Brabec, JakubJakub Brabec 06/08/1992 (25 ans) République tchèque AC Sparta Prague 2016-2020
3 D Drapeau de la Serbie Nastić, BojanBojan Nastić 06/07/1994 (23 ans) Serbie espoirs FK Vojvodina Novi Sad 2016-2018
4 D Drapeau de la Belgique Wouters, DriesDries Wouters 28/01/1997 (20 ans) Belgique -18 ans 0 Formé au club 2014-2018
5 D Drapeau du Maroc Khammas, AmineAmine Khammas 06/04/1999 (18 ans) Maroc -20 ans 0 Formé au club 2017-2020
6 D Drapeau de la Belgique Dewaest, SébastienSébastien Dewaest 27/05/1991 (26 ans) Belgique -20 ans RSC Charleroi 2015-2020
15 D Drapeau de la Gambie Colley, OmarOmar Colley 24/12/1992 (24 ans) Gambie Djurgårdens IF 2016-2019
21 D Drapeau de la Finlande Uronen, JereJere Uronen 13/07/1994 (23 ans) Finlande Helsingborgs IF 2016-2018
23 D Drapeau de la Belgique Seigers, RubinRubin Seigers 11/01/1998 (19 ans) Belgique -19 ans 0 Formé au club 2016-2018
27 D Drapeau de l'Angola flèche vers la droite Mata, ClintonClinton Mata 07/11/1992 (25 ans) Angola Sporting Charleroi 2017-2018
31 D Drapeau du Danemark Maehle, JoakimJoakim Maehle 20/05/1997 (20 ans) Danemark -20 ans AaB Aalborg 2017-2020
45 D Drapeau du Ghana Aidoo, JosephJoseph Aidoo 29/09/1995 (22 ans) Ghana -20 ans Hammarby IF 2017-2020
18 M Drapeau de l'Ukraine Malinovskyi, RuslanRuslan Malinovskyi 04/05/1993 (24 ans) Ukraine Chakhtar Donetsk 2017–2021
19 M Drapeau de la Belgique Buffel, ThomasThomas Buffel Capitaine 19/02/1981 (36 ans) Belgique Cercle Bruges 2009-2017
20 M Drapeau de la Belgique Sabak, PaoloPaolo Sabak 10/02/1999 (18 ans) Belgique -17 ans 0 Formé au club 2016-2018
24 M Drapeau de l'Espagne Pozuelo, AlejandroAlejandro Pozuelo 20/09/1991 (26 ans)
Rayo Vallecano 2015-2017
25 M Drapeau de la Norvège Berge, SanderSander Berge 14/02/1998 (19 ans) Norvège espoirs Vålerenga Fotball 2017-2021
28 M Drapeau de la Belgique Heynen, BryanBryan Heynen 06/02/1997 (20 ans) Belgique -16 ans 0 Formé au club 2015-2018
32 M Drapeau de la Côte d'Ivoire Zebli, Pierre DesiréPierre Desiré Zebli 06/12/1997 (20 ans)
AC Pérouse Calcio 2017-2021
7 A Drapeau de la Grèce Karélis, NikólaosNikólaos Karélis 24/02/1992 (25 ans) Grèce Panathinaïkos 2016-2019
8 A Drapeau du Kosovo Zhegrova, EdonEdon Zhegrova 31/03/1999 (18 ans)
0 Formé au club 2017-
9 A Drapeau du Danemark Ingvartsen, MarcusMarcus Ingvartsen 04/01/1996 (21 ans) Danemark espoirs FC Nordsjaelland 2017-2021
10 A Drapeau de la Tanzanie Samatta, Mbwana AlyMbwana Aly Samatta 23/12/1992 (24 ans) Tanzanie TP Mazembe 2016-2020
11 A Drapeau de l'Espagne Naranjo, JoséJosé Naranjo 28/07/1994 (23 ans)
Celta Vigo 2017-2020
14 A Drapeau de la Belgique Trossard, LeandroLeandro Trossard 04/12/1994 (23 ans) Belgique espoirs 0 Formé au club 2013-2019
16 A Drapeau de la Belgique Vanzeir, DanteDante Vanzeir 16/04/1998 (19 ans) Belgique -18 ans 0 Formé au club 2016-2019
22 A Drapeau de la Belgique Schrijvers, SiebeSiebe Schrijvers 18/07/1996 (21 ans) Belgique espoirs Waasland-Beveren 2012-2019
29 A Drapeau de la Belgique Benson, ManuelManuel Benson 28/03/1997 (20 ans) Belgique espoirs Lierse SK 2017-2021
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
  • Drapeau : Belgique Peter Catteeuw
Entraîneur(s) des gardiens
  • Drapeau : Belgique Guy Maertens
Kinésithérapeute
  • Drapeau : Belgique Jan Theunis
  • Drapeau : Belgique Erwin Kelchtermans
  • Drapeau : Belgique Matthias Didden
Médecin(s)
  • Drapeau : Belgique Johan Jespers
  • Drapeau : Belgique Stijn Indeherberge

Légende

Consultez la documentation du modèle


Joueurs prêtés
Poste Nat. Nom Date de naissance Sélection Club en prêt
32 D Drapeau de la Belgique Janssens, ChristopheChristophe Janssens 09/03/1998 (19 ans) Belgique -19 ans MVV Maastricht

Structures du club[modifier | modifier le code]

Aspects juridiques et économiques[modifier | modifier le code]

Éléments comptables[modifier | modifier le code]

Avec un budget annuel tournant aux alentours des 25 millions d'euros, selon que le Racing participe ou non à une Coupe d'Europe, le KRC Genk est, à l'instar du football belge, un petit poucet au niveau européen. Ce budget est augmenté chaque année, notamment grâce à l'apport des droits télés, passés en 2005 de 15 millions à 36 millions d'euros par saison pour l'ensemble du football belge[15].

De plus, l'augmentation des affluences au stade contribue également à la bonne santé financière du KRC Genk.

Lors de la saison 2014-2015, le budget du KRC Genk est de 25 millions d'euros. Avec son budget, le Racing fait partie des cinq plus gros budgets de Belgique.

Budget prévisionnel du KRC Genk[16]
Saison 2011-2012 2012-2013 2013-2014 2014-2015 2015-2016
Budget 20 M€ 22 M€ 24 M€ 25 M€ NC M€

Équipementiers et sponsors[modifier | modifier le code]

Période Équipementier Sponsor maillot
1988-1994 Diadora Kärcher
1994-1999 Olympic Nitto
1999-2004 Kappa
2004-2006 Euphony
2006-2009 Airness
2009-2015 Nike
2015- Beobank

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Affluence et supporters[modifier | modifier le code]

Évolution des affluences moyennes lors des matches à domicile du KRC Genk lors des 10 dernières saisons[17]
Saison 2006-2007 2007-2008 2008-2009 2009-2010 2010-2011 2011-2012 2012-2013 2013-2014 2014-2015 2015-2016
Assistance 22 159 23 271 22 004 19 604 20 692 21 820 20 590 21 323 17 411 16 897

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. http://www.lesoir.be/123468/article/sports/football/2012-11-20/genk-enregistre-un-bénéfice-record-28-millions
  3. Herbert Houben, plus jeune président en Jupiler Pro League footgoal.net, le 21 octobre 2009.
  4. « Genk wijzigt naam van stadion in Luminus Arena » (consulté le 29 juillet 2016)
  5. Ce fut en 1901, qu'André Dumont (professeur de Géologie et de Minage à l'Université Catholique de Louvain) confirma l'existence du gisement houiller de Campine. La « Société Anonyme Dumont », fondée par A. Dumont, se vit octroyer neuf concessions d'exploitation. De nos jours, on trouve encore trace de nombreux vestiges variés (friches industrielles, écoles, corons…) portant le nom du scientifique et industriel liégeois. Le stade Waterschei était d'ailleurs le André Dumontstadion.
  6. Foot : bénéfice record de 28 millions pour Genk lesoir.be, le 20 novembre 2012.
  7. De Bruyne admits Chelsea move is a 'dream come true' as Belgian seals dailymail.co.uk, le 31 janvier 2012.
  8. All right on the night for Atlético Madrid's Chelsea-owned keeper guardian.co.uk, le 30 août 2012.
  9. Genk met le prix de ses abonnements au rabais rtbf.be, le 26 novembre 2012.
  10. La fermeture de Ford Genk touchera près de 10.000 personnes lesoir.be, le 24 octobre 2012.
  11. « Classements UEFA pour compétitions interclubs », sur [1] (consulté le 6 mars 2017)
  12. « KRC Genk 2017/18 », sur krcgenk.be (consulté le 19 janvier 2016)
  13. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  14. Seule la sélection la plus importante est indiquée.
  15. Belgacom... sauf si l'arbitre siffle penalty, La Dernière Heure, page consultée le 3 novembre 2006.
  16. DT Foot saison 2011 à 2016
  17. [2] Site European Football Statistics, page consultée le 17 mai 2016

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire des clubs affiliés à l'URBSFA depuis 1895

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]