Glen De Boeck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Glen De Boeck
Image illustrative de l’article Glen De Boeck
Situation actuelle
Équipe Sans Club
Biographie
Nationalité Belge
Naissance (50 ans)
Boom (Belgique)
Taille 1,89 m (6 2)
Poste Défenseur central, Entraîneur
Parcours junior
Années Club
1979-1990 Boom FC
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1990-1992 Boom FC035 0(1)
1992-1995 FC Malines093 0(5)
1995-2005 RSC Anderlecht207 (15)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1992-1993 Belgique espoirs008 0(1)
1993-2003 Belgique036 0(1)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2005-2007 RSC Anderlecht(adjoint)
2007-2010 Cercle Bruges KSV55v 20n 44d
2010 Beerschot AC5v 5n 9d
2011 VVV Venlo1v 4n 11d
2012-2013 Waasland-Beveren8v 11n 12d
2016 R. Mouscron-Péruwelz7v 7n 19d
2017-2018 KV Courtrai19v 3n 10d
2019 KSC Lokeren6v 4n 15d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 28 janvier 2021

Glen De Boeck, né le à Boom, est un footballeur international belge[1] devenu entraîneur[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Il a évolué au poste de défenseur au FC Malines puis au RSC Anderlecht. Lors de la saison 2004-2005, Glen se voit devant une longue revalidation pour la deuxième saison de suite. Des médecins du club lui avaient dit qu'un nouveau retour en tant que joueur compétitif était possible et De Boeck avait encore un contrat de joueur jusqu'en . Cependant, quand Frank Vercauteren exige auprès du conseil d'administration du club un adjoint comme condition pour prendre le relai comme entraîneur, la direction propose à De Boeck de le devenir. Un contrat comme entraîneur adjoint jusqu'en lui attendrait, son contrat comme joueur serait alors dissous. De Boeck accepte cette proposition et par conséquent arrête soudainement sa carrière de joueur.

Il a été 36 fois international de 1993 à 2002[1]. Il a trouvé le chemin des filets une seule fois avec les Diables Rouges, lors d'une victoire à Saint-Denis contre la France, en préparation de la coupe du monde 2002 (1-2).

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Adjoint à Anderlecht[modifier | modifier le code]

Il a été entraîneur adjoint de l'équipe A et des espoirs à Anderlecht de 2005 à 2007.

Débuts prometteurs au Cercle de Bruges[modifier | modifier le code]

En 2007, il devient T1 du Cercle de Bruges où il effectue des débuts plus que prometteurs.

Pour sa toute première saison en tant qu'entraîneur principal, il permet au Cercle de finir à la 4e place qui est le meilleur résultat du 2e club brugeois depuis la saison 1971-1972 en division 1.

La deuxième saison de Glen de Boeck est plus difficile, le club terminant le championnat à la 9e place.

Premier échec au Germinal Beerschot[modifier | modifier le code]

En , après la défaite en finale de coupe de Belgique face à La Gantoise de Michel Preud'homme, Glen De Boeck quitte le Cercle de Bruges pour rejoindre le Beerschot[3].

Essai à l'étranger, au VVV Venlo[modifier | modifier le code]

Pour la saison 2011-2012, il prend la baguette d'entraîneur au club néerlandais VVV Venlo. En pleine saison et même en plein entraînement de son groupe, il annonce sa démission.

Retour en Belgique, à Waasland-Beveren[modifier | modifier le code]

Il signe le à Waasland-Beveren jusqu'à la fin de la saison. Il est reconduit pour la saison 2013 mais est licencié le après un mauvais bilan de 8 points sur 36.

Retraite temporaire du football[modifier | modifier le code]

Le , Glen de Boeck annonce son retrait dans le monde du football et opte pour celui des affaires.

Bref conseiller sportif au K Rupel Boom FC[modifier | modifier le code]

Le , il revient dans le monde du football en devenant le conseiller technique du K Rupel Boom FC, en Division 3 belge.

Retour en Division 1 à Mouscron[modifier | modifier le code]

Le , il devient le nouvel entraîneur du Royal Mouscron-Péruwelz en remplacement de Cedomir Janevski, avec pour mission de maintenir le club en division 1[4]. Il réussit pleinement sa mission de maintenir le club en division 1 en finissant 14e et un bilan de 9 points sur 24 (2 victoires, 3 nuls et 3 défaites). Il est limogé du club le après 5 défaites consécutives et une 15e place en championnat.

KV Courtrai[modifier | modifier le code]

Le , Glen De Boeck est nommé entraîneur du KV Courtrai. Il est limogé du club le et remplacé par Yves Vanderhaeghe. Le , le journal De Standaard émet l'hypothèse que M. Vanderhaeghe, né à Roulers, a été préféré à M. De Boeck, parce qu'il est plus "ouest flamand" que M. De Boeck (né dans la province d'Anvers).

KSC Lokeren[modifier | modifier le code]

Le , il accepte un contrat jusqu'à la fin de la saison pour tenter de sauver le KSC Lokeren de la relégation, le club étant actuellement dernier de la Jupiler Pro League. Il remplace Trond Sollied qui a lui-même remplacé Peter Maes.

Malgré la descente du club en 2e division, Glen de Boeck est maintenu comme coach principal par les nouveaux dirigeants et aura pour mission de faire remonter le plus vite possible les lokerenois en 1ère division.

Le , Glen de Boeck et ses assistants sont virés du club après la défaite 0-1 face à Lommel et une 7e et avant-dernière place du classement de la D1B.

Palmarès[modifier | modifier le code]

But en sélection[modifier | modifier le code]

But Date Stade, ville, pays Adversaire Résultat Match, compétition
1er Stade de France, Paris, France France V 1-2 Match amical

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]