Diwanit bugale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Diwanit Bugale)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Diwanit bugale (« Que naissent/germent les enfants » en breton) est la chanson qui a représenté la France au Concours Eurovision de la chanson en 1996. Cette chanson bretonne a été interprétée en breton par l'Héritage des Celtes, mené par le guitariste Dan Ar Braz.

Elle est intégralement interprétée en breton, une des langues régionales de France, comme l'impose la règle entre 1976 et 1999.

Présentation[modifier | modifier le code]

Description artistique[modifier | modifier le code]

Enfants sous un drapeau breton.

La chanson a été écrite auparavant par le chanteur Gweltaz Ar Fur (sous le titre Didostait Bugale) et la musique est composée par Dan Ar Braz. C'est une ballade lente et calme, où les paroles expriment le désir que les enfants naissent « avec des yeux plein de rires sous la pluie ». Les paroles contiennent aussi cette phrase : « Et si belle est cette façon/De parler cette langue/Qui m'échappe malheureusement »[1], ce qui peut être interprété comme un appel à parler la langue bretonne[réf. nécessaire].

Le pont musical de cette chanson utilise les uilleann pipes, procédé classique dans une musique celtique.

L'Eurovision et les retombées[modifier | modifier le code]

Dan Ar Braz à la guitare et Ronan Le Bars à la cornemuse participent au concours

La chanson est passée en 13e position, après la Norvège avec I evighet (en) et avant la Slovénie avec Dan najlepših sanj (en). Avec 18 points elle a terminé à la 19e place sur 23[2],[1].

Diwanit Bugale est la première fois, et à ce jour la seule, où une chanson représentant la France ne contenait pas un mot en français. Aucune version en français n'a même été enregistrée. Dans les années 1990, le Concours était dominé par l'Irlande et la vague de la musique celtique. Ce choix d'une chanson en breton est généralement reconnu comme la réponse à ce type de musique. C'est seulement la seconde fois qu'une langue celtique a pu être entendue à ce concours, après l'Irlande en 1972 avec la chanson en gaélique irlandais Ceol an Ghrá (en). Dans Diwanit Bugale, la référence celtique est accentuée par la présence dans le groupe de l'écossaise Karen Matheson et de la galloise Elaine Morgan.

Malgré son peu de succès, Diwanit Bugale est devenu un des airs favoris des fans de l'Eurovision[réf. nécessaire]. Eimear Quinn, la gagnante du Concours de cette année-là avec la chanson The Voice en a enregistré une version. Le groupe irlandais Anúna (en) a également repris cette chanson à son répertoire, apparaissant sur l'album Omnis[3].

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Diwanit bugale - lyrics - Diggiloo Thrush », sur diggiloo.net, The Diggiloo Thrush, (consulté le 19 décembre 2014)
  2. (en) « Concours Eurovision de la chanson 1996 », sur eurovision.tv, Concours Eurovision de la chanson (site officiel) (consulté le 19 décembre 2014)
  3. Eimear Quinn, celticcafe.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]