Jacques Pellen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jacques Pellen
Description de cette image, également commentée ci-après
Jacques Pellen et sa Celtic Procession en 2007.
Informations générales
Naissance
Brest, Finistère, Drapeau de la France France
Activité principale musicien, compositeur
Genre musical musique bretonne - jazz
Instruments guitare
Années actives depuis les années 1970

Jacques Pellen est un guitariste et compositeur breton, né à Brest en 1957. Son œuvre prend racine à la fois dans la tradition musicale bretonne et dans le jazz.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Brest, il vit à Portsall, un village côtier de la commune de Ploudalmézeau. Il commence l'étude de la guitare classique à l'âge de douze ans. Très vite, ses oreilles vibrent aux sonorités jazz et celtiques, avec le renouveau lancé par Alan Stivell accompagné du guitariste Dan Ar Braz. Il baigne alors dans l'univers de Keith Jarrett, John McLaughlin ou Pat Metheny[1]. Il y a aussi la musique classique, omniprésente dans sa famille mélomane et musicienne, avec la découverte de Bartók, Poulenc, Messian ou Debussy. Il quitte l'Ecole normale de Quimper pour devenir musicien professionnel[2].

Il baguenaude entre formations jazz (Riccardo Del Fra, Peter Gritz, Kenny Wheeler, Bruno Nevez, Henri Texier) et musique celtique (Dan Ar Braz, Kristen Noguès, les frères Molard, Soïg Sibéril, Melaine Favennec...). L'artiste a joué avec la plupart des artistes reconnus de la musique bretonne contemporaine. En 1986, il monte un trio avec Gildas Scouarnec et le batteur hongrois de jazz Peter Gritz, tombé amoureux de la Bretagne[1].

"Celtic Procession" est une formation à géométrie variable qui naît en 1988. Il regroupe un collectif de musiciens d'horizons divers et passionnés d'improvisation. Cela amène à mêler du jazz aux thèmes et instrumentations d'inspiration celtiques. En 1990, Pellen 4 est le premier disque de la Celtic Procession. La production de sa Celtic Procession a été un événement musical en 1993. Il participe avec Dan Ar Braz à l'Héritage des Celtes.

Il a formé un trio avec les frères Jacky et Patrick Molard (Triptyque), ainsi qu'avec le trompettiste sarde Paolo Fresu et Erik Marchand (album Condaghes)[3], et deux quatuors avec Jean-Pierre Riou dans Karroth Rapée et Electric Arsenal. Il était le compagnon de la harpiste Kristen Noguès jusqu'à son décès en 2007.

En janvier 2007, il sort son album Lament for the children chez Naïve, réalisé avec le contrebassiste Gildas Boclé et le batteur Marcello Pellitteri. En janvier 2011, à nouveau en trio, il sort son album Offshore, avec ses complices Étienne Callac à la basse et Karim Ziad à la batterie[4]. Depuis 2011, il travaille sur la création « Ar Rannoù / Les Séries » avec Annie Ebrel et le quartet rock One Shot.

En 2017 le trio d'Offshore devient un quatuor avec l'arrivée de Sylvain Barou aux flûtes et programmation et enregistre un nouvel album, Shorewards.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums personnels[modifier | modifier le code]

Participations[modifier | modifier le code]

Jacques Pellen avec Annie Ebrel et One Shot lors des Jeudis du port à Brest en 2013.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Didier Convenant, La musique celtique, Hors Collection, , 76 p. (ISBN 2258044464), p. 24
  2. Sandrine Pierrefeu, « Jacques Pellen, la guitare à fleur de peau », ArMen 115, octobre 2000, p. 74
  3. Ronan Gorgiard, L'étonnante scène musicale bretonne, 2008, Éditions Palantines, p. 182
  4. Jean-Luc Germain, Jacques Pellen Trio «Offshore», Le Télégramme, 20 janvier 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Didier Convenant, La musique celtique, Hors Collection, , 76 p. (ISBN 2258044464), p. 24
  • Daniel Morvan (photogr. Bernard Galéron), Bretagne, Terre de musiques, e-Novation, , 144 p. (ISBN 978-2-9516936-0-9), « Métisser / Meskañ : Breizh ardente et feeling glazik. Jacques Pellen, n'essayez pas ça à la maison », p. 91
  • Yann Bertrand, « Pellen Celtic Procession. Variations sur la note Glas », Musique bretonne, n°204, septembre 2007, p. 29-31. lire en ligne

Liens externes[modifier | modifier le code]