Sage (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sage (homonymie).

Sage
logo de Sage (entreprise)
logo actuel de l'entreprise

Création 1981
Fondateurs David Goldman
Paul Muller
Graham Wylie
Forme juridique Public limited company
Action LSE : SGE
Siège social Newcastle upon Tyne
Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni
Direction Steve Hare et Jonathan Howell
Actionnaires UBS Global Asset Management (4,37 %),
Blackrock Inc (4,54 %),
Aviva Investors (5,19 %)[1]
Activité Logiciel
Produits Progiciels de gestion intégrés
Effectif 13 100[2][réf. à confirmer]
Site web sage.com

Capitalisation 2,8 milliards de livres sterling
Chiffre d'affaires 1 822 millions GBP (2018/2019)
Résultat net 432 millions GBP (2018/2019)[3]

Sage est une société multinationale éditrice de logiciels dont le siège social se situe à Newcastle.

En 2010, Sage est le troisième éditeur européen de logiciels [4], derrière l'allemand SAP et le français Dassault Systèmes et devant les allemands Software AG et DATEV. Forrester donne le même classement dans son étude The State of ERP in 2011 publiée en mai 2011. Cette étude propose le classement des éditeurs d’ERP par chiffre d’affaires sur leurs solutions ERP. Sage est présent dans 24 pays et ses solutions sont distribuées au sein de 160 pays.

Sage est coté à la bourse de Londres au sein de l'indice FTSE 100[5][réf. à confirmer].

Historique[modifier | modifier le code]

De 1981 à 2000[modifier | modifier le code]

La société Sage a été fondée par David Goldman, Paul Muller et Graham Wylie en 1981 à Newcastle [6][réf. à confirmer]. Étudiant à l'université de Newcastle, Graham Wylie réalise un stage d'été au sein d'une entreprise dont le but est de développer un logiciel d'aide à la comptabilité pour les petites entreprises. Dans le cadre de ce stage, il développe pour l'entreprise d'impression de David Goldman un logiciel comptable d'émission de devis.

En 1981,David Goldman embauche Graham Wylie et l'universitaire Paul Muller pour créer l'entreprise Sage à Newcastle upon Tyne. L'entreprise commence par la vente de ses solutions comptables aux imprimeurs locaux, puis étend son activité à toutes les entreprises, indépendamment du secteur d'activité. La vente de ses solutions se fait principalement au travers d'un réseau de revendeurs.

En 1984, l'entreprise met sur le marché Sage Software, une solution pour Amstrad PCW. Cette année-là, les ventes des solutions Sage décuplent, passant de 30 ventes par jour à 300. L'entreprise est introduite à la bourse de Londres en 1989[7].

En 1991, Sage s'implante aux États-Unis au travers de l'acquisition de DacEasy [8]. Le développement international se poursuit en 1992 avec le rachat de Ciel qui ouvre à Sage le marché français[9].

En 1994, Paul Walker est nommé directeur général de Sage Group. Cette même année, Sage intègre Saari SA, en France[9].

En 1995, Sage intègre Sybel Informatique SA en France. En 1997, Sage s'implante en Allemagne avec le rachat de KHK[8].

En 1998, la division « experts-comptables » est créée. En 1999, Sage fait son entrée au sein de l'indice FTSE 100[10][réf. à confirmer] et fait l'acquisition de Tetra[11] et de Sesam pour s'implanter en Suisse et au Portugal.

De 2000 à 2010[modifier | modifier le code]

En 2000, les actions Sage ont été nommées « actions aux meilleures performances des années 1990 »[6][réf. à confirmer] par la presse financière britannique.

En 2001 Sage rachète Interact Commerce Inc.[12][réf. à confirmer], société américaine présente aussi en Australie, et entre ainsi sur le marché de la relation client et de la gestion des contacts. Avec le rachat de l'entreprise américaine Interact, Sage s'implante en Australie.

En 2002 le groupe gagne le prix National Business où il est désigné « entreprise de l'année[13] ». La même année, Sage sponsorise pour une valeur de 6 millions de livres sterling la construction du Sage Gateshead[14][réf. à confirmer] espace consacré à la musique à Gateshead. Il s'agit alors du plus important sponsor privé consacré à la culture et aux arts au Royaume-Uni.

En 2003, les actions Sage deviennent les dernières actions technologiques présentes au sein de l'indice FTSE 100. La même année, Graham Wylie, âgé de 43 ans, se retire de Sage. Toujours en 2003 l'entreprise s'implante en Espagne et en Afrique du Sud avec les rachats de Grupo SP[15] et de Softline[16].

En 2005, Sage s'implante en Europe centrale, et plus particulièrement en Pologne avec le rachat de Symfonia[17].

En 2006, Sage devient, avec le rachat d’Emdeon Healthcare[18], un des leaders d’Amérique du Nord des progiciels à destination des médecins.Cette même année, Sage s’implante sur le marché chinois[19].

En 2007 et 2008, Sage intègre les éditeurs Français Xperts[20], KDP[21] et XRT[22].

De 2010 à aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Le 19 avril 2010, Sage annonce que Paul Walker souhaite se retirer du poste de directeur général du groupe, qu’il occupe depuis 16 ans. Le 16 juillet 2010, Sage Group annonce la nomination de Guy Berruyer[23], précédemment directeur exécutif de Sage Europe Continentale et Asie, au poste de directeur général en remplacement de Paul Walker. Guy Berruyer prend ses fonctions le 1er décembre 2010. En 2011,Sage annonce plus de 6,3 millions de clients dans le monde[24].

En 2012, Sage s’implante au Brésil avec le rachat de Folhamatic[25], EBS et Cenize[26].

En novembre 2014, Guy Berruyer prend sa retraite et est remplacé à la tête du groupe par le Britannique Stephen Kelly[27].

En juillet 2017, Sage annonce l'achat d'Intacct pour 850 millions de dollars. En novembre 2019, Sage annonce la vente de sa filiale de paiement Sage Pay pour 232 millions de livres, à Elavon une filiale de U.S. Bancorp[28].

Principales acquisitions de Sage Group[modifier | modifier le code]

Sage mène une politique forte d'acquisition d'entreprises[29]. Les principales acquisitions de Sage Group sont :

Date d'acquisition Nom de l'entreprise Détails de l'entreprise Pays Valeur de l'acquisition
1991 DacEasy Comptabilité États-Unis 15M £
1992 Ciel Comptabilité France 5M £
1995 Sybel & Saari Comptabilité[30] France 46M £
1997 KHK Comptabilité Allemagne 46M £
1999 Sesam Comptabilité Suisse 11M £
2000 Best Ressources humaines États-Unis 270M £
2001 Interact CRM États-Unis 227M £
2004 Softline Comptabilité Afrique du Sud 53M £
2004 Grupo SP Comptabilité Espagne 55M £
2005 Symfonia Comptabilité Pologne 10M £
2006 UBS Comptabilité Malaisie 12M £
2006 Verus Gestion des paiements États-Unis 174M £
2006 Emdeon Santé États-Unis 315M £
2007 XRT Trésorerie France 44M €
2010 Netcash Gestion des paiements Afrique du Sud 120M rand
2012 Folhamatic Tecnologia em Sistemas S.A. Logiciels de comptabilité, fiscaux et de paie Brésil 125M £
2012 Empresa Brasileira de Sistemas Ltda Logiciels de comptabilité, gestion d’entreprise et de gestion d’impôt. Brésil 10.6M £
2012 Cenize Informática Ltda Logiciel de comptabilité Brésil 3.9M £
2017 Intacct Logiciel de comptabilité Etats-Unis 850M £

Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats en millions de £ (rapport annuel)
2016/2017 2017/2018 2018/2019
Chiffre d'affaires 1 696 1 725 1 822
Résultat Net 475 496 432

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.investors.sage.com/shareholder_info/
  2. (en) « About Sage », Sage.com (consulté le 22 mars 2017)
  3. rapport annuel
  4. (en) « Top 100 best European Software vendors companies - Ranking 2011 », Truffle100.com (consulté le 22 mars 2017)
  5. (en) « Shareholder Information » [archive du ], sur sage.com
  6. a et b (en) « Historique Sage - Notre histoire | Sage France », Sage.fr (consulté le 22 mars 2017)
  7. (en) « SGE SAGE GROUP PLC ORD 1P » [archive du ], sur londonstockexchange.com,
  8. a et b (en) « Résultats recherche », Lesechos.fr, (consulté le 22 mars 2017)
  9. a et b (en) « SAGE : Le premier éditeur « glocal » ! > www.linformaticien.com : Actualités informatique, Réseau, Sécurité, Technologie, Développement », www.linformaticien.com, (consulté le 22 mars 2017)
  10. http://www.ftse.com/Analytics/FactSheets/Home/DownloadSingleIssue?issueName=UKX
  11. (en) « Sage buys Tetra », The Independent, (consulté le 22 mars 2017)
  12. (en) « Interact Commerce announces definitive merger agreement with The Sage Group plc /PR Newswire UK/ », Prnewswire.co.uk (consulté le 22 mars 2017)
  13. (en) « Redhotcurry - Money. Nasa Khan named UK's Entrepreneur of the Year at The National Business Awards 2002 », Web.archive.org (consulté le 22 mars 2017)
  14. (en) Made Media Ltd, « Sage Gateshead », Sage Gateshead (consulté le 22 mars 2017)
  15. [1]
  16. (en) « Sage Acquisition of Softline Finalized », Accounting Today, (consulté le 22 mars 2017)
  17. (en) « Sage buys Polish software company », Accountancy Age (consulté le 22 mars 2017)
  18. (en) 12:00 AM, « Sage buys Emdeon division in $565M deal », Healthcare IT News, (consulté le 22 mars 2017)
  19. https://www.theregister.co.uk/2006/05/23/sage_buys_ubs/
  20. (en) « Sage met la main sur Xperts », Journaldunet.com (consulté le 22 mars 2017)
  21. (en) « Sage rachčte l'expertise GRC de KDP Informatique - Le Monde Informatique », Lemondeinformatique.fr, (consulté le 22 mars 2017)
  22. (en) « 01 Business Forum », Pro.01net.com, (consulté le 22 mars 2017)
  23. (en) Jacques Cheminat, « Guy Berruyer prend la tęte de Sage monde - Le Monde Informatique », Lemondeinformatique.fr, (consulté le 22 mars 2017)
  24. http://www.investors.sage.com/reports_presentations/results_presentations/?year=2011
  25. http://bourse.lefigaro.fr/indices-actions/actu-conseils/sage-s-implante-au-bresil-avec-folhamatic-229310
  26. http://uk.reuters.com/article/2012/09/21/sage-brief-idUKASM0003O420120921
  27. « Stephen Kelly succédera à Guy Berruyer comme CEO de Sage », sur Distributique,
  28. « UK's Sage Group to sell payment processing unit for 232 million pounds », sur Reuters,
  29. http://www.investors.sage.com/company_information/timelines/acquisition_table/
  30. Sybel et Saari deviennent Sage France en 1997.

Erreur de référence : La balise <ref> nommée « Les petites entreprises favorisent la gestion commerciale » définie dans <references> n’est pas utilisée dans le texte précédent.
Erreur de référence : La balise <ref> nommée « Results and Presentations » définie dans <references> n’est pas utilisée dans le texte précédent.
Erreur de référence : La balise <ref> nommée « Half Year 2013 Results » définie dans <references> n’est pas utilisée dans le texte précédent.
Erreur de référence : La balise <ref> nommée « Five Year Summary » définie dans <references> n’est pas utilisée dans le texte précédent.
Erreur de référence : La balise <ref> nommée « Sage en chiffres » définie dans <references> n’est pas utilisée dans le texte précédent.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]