Aller au contenu

Damian McKenzie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Damian McKenzie
Description de l'image Damian McKenzie 2017.jpg.
Fiche d'identité
Nom complet Damian Sinclair McKenzie
Naissance (29 ans)
Invercargill (Nouvelle-Zélande)
Taille 1,75 m (5 9)
Surnom Smiling assassin, D Mac
Poste Demi d'ouverture, arrière
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
2014-2021
2015-2021
2022
2022-0000
2023-0000
Waikato
Chiefs
Tokyo Sungoliath
Waikato
Chiefs
26 (311)[1]
94 (882)[1]
14 (218)[1]
11 (123)[1]
9 (105)[1]
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
2014
2015-0000
2016-0000
2022
Nouvelle-Zélande -20
Māori de Nlle Zélande
Nouvelle-Zélande
All Blacks XV (en)
5 (25)[2]
4 (17)[3]
47 (166)[2]
2 (23)[3]

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 6 octobre 2023.

Damian McKenzie, né le à Invercargill (Île du Sud, Nouvelle-Zélande), est un joueur international néo-zélandais de rugby à XV évoluant aux postes de demi d'ouverture ou d'arrière (1,75 m pour 80 kg). Il joue avec la province de Waikato en NPC depuis 2022, ainsi qu'avec la franchise des Chiefs en Super Rugby depuis 2023.

Damian McKenzie est né à Invercargill, dans la région du Southland sur l'île du Sud[4]. Il est de descendance māorie par sa mère[5]. Il est issu d'une famille sportive, à commencer par son père Brent, qui a joué au rugby à XV au poste d'arrière, représentant la province de Southland et les Junior All Blacks[5],[6]. Sa mère a pour sa part pratiqué le hockey sur gazon[5]. Enfin, son frère aîné Marty (en) a lui aussi été joueur professionnel de rugby, évoluant avec les franchises des Blues, Chiefs et Crusaders[5],[7]. Il est également le cousin de l'arrière Robbie Robinson (en)[8].

Damian McKenzie grandit dans la ferme familiale près de la ville de Gore[9]. Il vit dans le Southland jusqu'en 2011, date à laquelle il rejoint en internat le Christ's College de Christchurch dans la région de Canterbury, où il termine sa scolarité en 2013[10]. Il rejoint ensuite l'université de Waikato sur l'île du Nord, où il étudie la communication[10].

Damian McKenzie commence à jouer au rugby dès son plus jeune âge, dans le sillage de son frère Marty[5]. Pour parfaire son éducation rugbystique, il rejoint le Christ's College de Christchurch en 2011, et joue pendant trois saisons avec l'équipe première de l'établissement[10]. Il est le capitaine de son équipe lors de sa troisième saison[11]. Il joue également au sein des catégories de jeunes de la province de Canterbury[12].

Alors qu'il est très en vue au sein son équipe, et qu'il est considéré comme l'un des joueurs les plus prometteurs de sa génération, il reçoit des offres de contrat de la part de plusieurs fédérations provinciales[11],[12]. En effet, sa province originelle de Southland, celle de Canterbury et celle de Waikato souhaitent alors le recruter[12]. Il fait finalement le choix de s'engager avec l'Academy (centre de formation) de Waikato pour trois saisons à partir de 2014, après avoir été convaincu par la qualité cette équipe et en considérant qu'il aurait plus d'opportunité pour jouer à son poste de formation de demi d'ouverture[13].

Au début de l'année 2014, il a l'occasion d'évoluer avec l'équipe Development (espoir) de la franchise des Chiefs, et il a l'occasion de s'entraîner avec l'équipe professionnelle[8],[14]. Il rejoint même officiellement l'effectif lors de la fin de saison, en compensation de la blessure de son cousin Robbie Robinson (en), mais ne joue aucun match[8]. Il joue également avec le club amateur de Waikato University dans le championnat régional de Waikato[10].

Plus tard la même année, il est retenu dans l'effectif professionnel de Waikato en vue de la saison 2014 de National Provincial Championship (NPC)[15]. Il joue son premier match le contre Wellington[16]. Titulaire à l'ouverture, il inscrit un essai et sept points au pied[17]. Malgré sa jeunesse, il s'impose immédiatement comme un titulaire indiscutable avec sa province, démarrant neuf des dix matchs de son équipe, et inscrivant 90 points[1]. À la fin de la saison, il reçoit le titre de meilleur jeune joueur de sa province[18].

Grâce à ses performances avec la sélection junior néo-zélandaise, il obtient un contrat de trois ans avec les Chiefs à compter de la saison 2015 de Super Rugby[19],[20]. Il est alors recruté principalement pour jouer demi d'ouverture, en complément du All Black Aaron Cruden et de son frère Marty[20]. Il joue son premier match de Super Rugby le contre les Blues[21],[22]. Il joue un total de quinze rencontres lors de la saison, dont trois titularisations à l'ouverture, et cinq au poste d'arrière[1]. En effet, malgré la grave blessure au genou de Cruden en milieu de saison, c'est le plus souvent son frère aîné qui est aligné au poste d'ouvreur[23],[24].

La saison suivante, il joue uniquement au poste d'arrière, laissant l'ouverture à Cruden[1]. Il est alors l'auteur de performances remarquées, aussi bien par ses qualités balle en main que sa précision au pied[25],[26]. Il est titulaire lors des dix-sept matchs de son équipe, et inscrit 199 points dont 10 essais, ce qui lui permet de terminer à la fois deuxième meilleur réalisateur et marqueur d'essais du championnat derrière respectivement Beauden Barrett et Israel Folau[27]. Son excellente saison est logiquement récompensée par la SANZAAR qui lui octroi le titre de meilleur joueur du championnat[27]. Il prolonge également son contrat avec les Chiefs jusqu'en 2018[28].

En 2017, il poursuit sur la lancée de la saison précédente, et conserve son titre de meilleur joueur de la compétition[29],[30].

Pour la saison 2018, les Chiefs ont vu partir les demis d'ouverture Aaron Cruden et Stephen Donald, et McKenzie se voit replacé à son poste de formation en compensation[31],[32]. Malgré ce changement de poste, il continue de se montrer très performant, et conserve une nouvelle fois son titre de meilleur joueur, pour la troisième fois consécutive[33],[34]. En , il prolonge son contrat pour trois saisons supplémentaires, s'engageant jusqu'à la fin de la saison 2021[35].

En 2019, il joue les trois premiers matchs de la saison à l'ouverture, avant de glisser à l'arrière, après un début de saison très compliqué pour son équipe[1],[36]. Sa saison est brutalement interrompue le , lorsqu'il se blesse gravement au genou lors d'un match contre les Blues[37]. Cette blessure l'écarte des terrains pour une durée de plus huit mois[38].

Il retourne à la compétition en à l'occasion d'un match de présaison[39],[40]. Lors de la saison 2020, il retrouve le poste d'arrière, après le retour d'Aaron Cruden, et l'émergence de Kaleb Trask[1],[41]. Toujours en 2020, il prend part à la rencontre entre le Nord et le Sud (en) avec l'équipe de l'île du Nord, que son équipe perd[42],[43].

La saison suivante, il joue une fois de plus principalement au poste d'arrière[1]. Il semble alors avoir retrouvé son niveau, se montrant régulièrement décisif lors des matchs de son équipe[44],[45]. Il manque toutefois la fin de la saison après avoir reçu une suspension de trois matchs, consécutive à un carton rouge pour placage dangereux infligé lors d'un match face aux Queensland Reds[46].

En , il est annoncé qu'il quitte les Chiefs, après sept saisons, et qu'il rejoint le championnat japonais pour un contrat hautement lucratif[47],[48]. Il s'engage en effet pour une saison avec les Tokyo Sungoliath pour la saison 2022 de League One, remplaçant son compatriote Beauden Barrett[49]. Installé au poste d'arrière dans sa nouvelle équipe, il termine la saison meilleur réalisateur du championnat (avec 218 points), et fait partie du XV type de la saison[50]. Son club parvient jusqu'en finale de la compétition, où il s'incline face aux Saitama Wild Knights[51].

Peu après la fin de sa saison avec les Sungoliath, il annonce retourner en Nouvelle-Zélande, se réengageant avec les Chiefs jusqu'en 2023[52]. Dans un premier temps, il fait son retour sur les terrains néo-zélandais le temps d'un match avec le club amateur de Woodlands dans le championnat de sa région natale de Southland, où il est aligné au côté de son frère Marty[53],[54]. Plus tard la même année, il dispute la saison 2022 de NPC avec sa province de Waikato[55]. Avec les Chiefs, il effectue un début de saison remarqué au poste d'ouvreur, au point d'être considéré comme le joueur en forme à ce poste en Nouvelle-Zélande, devant les titulaires habituels que sont Beauden Barrett et Richie Mo'unga[56],[57]. Il prolonge alors son contrat avec la fédération néo-zélandaise et les Chiefs jusqu'en 2025[58]. Il joue son centième match avec les Chiefs en , lors d'une rencontre face aux Waratahs[59].

En équipe nationale

[modifier | modifier le code]

Damian McKenzie joue avec les Barbarians scolaires néo-zélandais (sélection scolaire réserve) en 2012[10]. L'année suivante, il représente la sélection scolaire néo-zélandaise (en), à l'occasion d'une tournée en Australie[10],[60].

Il est par la suite sélectionné avec l'équipe de Nouvelle-Zélande des moins de 20 ans en 2014[2]. Il participe au championnat du monde junior 2014 en Nouvelle-Zélande[61]. Jouant au poste d'arrière, devant la concurrence de Richie Mo'unga et Simon Hickey à l'ouverture, il inscrit 25 points dont 2 essais lors du tournoi[2],[62]. Après le mondial, il est nommé meilleur jeune joueur joueur néo-zélandais de l'année[63]

En , en vertu de ses origines māories, il est sélectionné avec les Māori All Blacks afin de disputer un match contre les Fidji et les Barbarians néo-zélandais[64],[65]. Avec les Māori, il dispute une autre rencontre en 2016[3].

En , il est sélectionné pour la première fois avec les All Blacks par Steve Hansen, en vue de la série de test-match du mois de juin face au pays de Galles[66]. Il ne joue cependant aucun match.

À l'origine non-sélectionné pour le Rugby Championship 2016, il rejoint le groupe peu après la première journée à la suite de plusieurs blessures dans l'effectif néo-zélandais[67]. Il obtient sa première sélection en tant que remplaçant le face à l'Argentine à Buenos Aires[68]. Il obtient sa première titularisation en sélection (au poste d'arrière) un mois plus tard, lors de la tournée de novembre en Europe, face à l'Italie[69].

En 2017, malgré ses performances avec les Chiefs, il n'est pas sélectionné dans le groupe retenu pour préparer la tournée des Lions britanniques en Nouvelle-Zélande, se voyant devancé par le débutant Jordie Barrett[70]. S'il est rappelé par la suite, après la blessure de Ben Smith, il ne joue néanmoins aucun match lors de la tournée[71]. Cependant, il affronte les Lions britanniques avec les Māori All Blacks[3],[72].

Pour le Rugby Championship 2017, il profite de la blessure de Jordie Barrett et du congé sabbatique de Ben Smith pour faire son retour en sélection, et s'y imposer comme un titulaire à l'arrière[73],[74]. Il dispute les six matchs de son équipe, et inscrit quatre essais[2].

Il joue son premier match à l'ouverture avec les All Blacks l'année suivante, à l'occasion d'un test-match contre la France le [75]. Plus tard la même année, il se fait devancer dans la hiérarchie aussi bien à l'ouverture qu'à l'arrière, et doit se contenter de quatre matchs comme remplaçant lors du Rugby Championship 2018[2]. Il retrouve une place de titulaire à l'arrière lors de la tournée de novembre en Europe[2].

En 2019, à cause de sa grave blessure au genou subie avec les Chiefs, il manque la Coupe du monde au Japon, ainsi que toute la saison internationale[76].

Il fait son retour en sélection, désormais dirigée par Ian Foster, en [77]. Il n'est titulaire qu'une seule fois lors des quatre matchs disputés cette année[2].

En 2021, il est sélectionné pour le Rugby Championship 2021, où il joue tous les matchs de son équipe, mais n'est titularisé que deux fois[2]. En effet, comme depuis plusieurs saisons Jordie ou Beauden Barrett lui sont régulièrement préférés lors des matchs importants[78],[79].

L'année suivante, sa signature au Japon le rend inéligible avec la sélection néo-zélandaise pour la durée de son contrat. À son retour, il est réintégré dans le groupe All Black en en prévision d'un match contre le Japon, mais ne dispute finalement pas la rencontre[80],[81]. Il fait cependant partie de l'équipe réserve néo-zélandaise, les All Blacks XV (en), pour une tournée en Europe[82]. Il est titulaire à l'ouverture lors du match face aux Ireland Wolfhounds (en), et participe pleinement à la large victoire de son équipe[83]. Juste après cette tournée, il joue deux matchs avec les Barbarians face aux clubs anglais des Harlequins et de Bath[84],[85].

Style de jeu

[modifier | modifier le code]

« Smiling assassin » et buteur

[modifier | modifier le code]

Damian McKenzie est surnommé le « smiling assassin » en anglais (qui peut-être traduit par l'« assassin souriant ») en raison de sa manière de préparer ses tentatives de tir au but, notamment dû au sourire qu'il aborde à ce moment du match et qui est retransmis sur les écrans géants des stades ainsi qu'à la télévision[86]. Il explique en que « Doing that just relaxes me a bit more. I look like a bit of a clown doing it, but if it works, it works », ce qui peut-être traduit par « Faire cela me relaxe un peu plus. En faisant cela, je ressemble peut-être à un clown, mais si ça marche, ça marche »[87]. Ce surnom fait également référence à son efficacité face aux perches : il devient le buteur numéro un de sa franchise, et ce aux dépens de l'ouvreur international Aaron Cruden[88].

Polyvalence

[modifier | modifier le code]

Damian McKenzie est un joueur relativement petit (1,75 m (5 9)) et léger (il déclare le 3 mai 2016 : « I'm about 80 dripping wet » pouvant être traduit par « je fais 80 kg tout mouillé »)[89] formé au poste de demi d'ouverture[90]. Il dispute cependant le championnat du monde junior 2014 au poste d'arrière[86]. Avec la province de Waikato, il évolue à son poste de prédilection d'ouvreur[91]. Lorsqu'il fait ses débuts en 2015 avec la franchise des Chiefs, il doit faire face à la concurrence des All Blacks Aaron Cruden et Stephen Donald, il est alors replacé au poste d'arrière où il s'impose[86]. Il réalise ses débuts internationaux à ce poste.

Mais les départs de Cruden et de Donald à l'issue de la saison 2017 laisse le poste de numéro 10 des Chiefs vacant. C'est alors McKenzie qui endosse le maillot[32].

En sélection

[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles

[modifier | modifier le code]

Statistiques

[modifier | modifier le code]

En franchise

[modifier | modifier le code]

Avec la franchise des Chiefs, où il débute en 2015 à l'âge de dix-neuf ans, Damian McKenzie a disputé 103 matchs en Super Rugby, au cours desquels il a marqué 965 points dont 33 essais.

En équipe nationale

[modifier | modifier le code]

Avec les Kiwis, il dispute une Coupe du monde en 2023. Il participe à six éditions du Rugby Championship, en 2016, 2017, 2018, 2020, 2021 et 2023.

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. a b c d e f g h i j et k « Damian McKenzie », sur www.itsrugby.fr (consulté le )
  2. a b c d e f g h et i « Damian McKenzie international », sur www.itsrugby.fr (consulté le )
  3. a b c et d (en) « Damian Sinclair McKenzie », sur www.rugbyhistory.co.nz (consulté le )
  4. (en) « Does Damian McKenzie possess the X-factor All Blacks need to win the World Cup? », sur www.theroar.com.au, (consulté le )
  5. a b c d et e (en) « Damian McKenzie: the diminutive full-back making a big impact with All Blacks », sur www.theguardian.com, (consulté le )
  6. (en) « Brent Thomas McKenzie », sur www.rugbyhistory.co.nz (consulté le )
  7. (en) « Marty McKenzie signs for Ospreys in Wales after not landing a Super Rugby contract », sur www.stuff.co.nz, (consulté le )
  8. a b et c (en) « Cousin Robinson clues up new Chiefs recruit », sur www.stuff.co.nz, (consulté le )
  9. (en) « 'Greatest move I ever made': Damian McKenzie savouring his 100th Chiefs match after unexpected shift north », sur www.stuff.co.nz, (consulté le )
  10. a b c d e et f (en) « Rugby: Talented McKenzie a key cog in NZ's drive for title », sur www.nzherald.co.nz, (consulté le )
  11. a et b (en) « Watch: A schoolboy Damian McKenzie leaves commentators lost for words with brilliant performance », sur www.rugbypass.com, (consulté le )
  12. a b et c (en) « Unions line up to sign younger McKenzie », sur www.stuff.co.nz, (consulté le )
  13. (en) « Christ’s duo make NZ team », Oceania News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  14. (en) « Gore lad McKenzie shines on world stage », sur www.stuff.co.nz, (consulté le )
  15. (en) « 2014 ITM Cup Squad », sur www.mooloo.co.nz, (consulté le )
  16. (en) « Preview: Wellington v Waikato », sur www.planetrugby.com, (consulté le )
  17. (en) « Waikato too strong for Wellington », sur www.planetrugby.com, (consulté le )
  18. (en) « 2014 Waikato Rugby Awards Winners », sur www.mooloo.co.nz, (consulté le )
  19. (en) « Damian McKenzie signs three-year Chiefs deal », sur www.stuff.co.nz, (consulté le )
  20. a et b (en) « Chiefs impressed by McKenzie », sur www.planetrugby.com, (consulté le )
  21. (en) « Chiefs name seven debutants », sur rugby365.com, (consulté le )
  22. (en) « McKenzie leads Chiefs to win over Blues », sur www.rnz.co.nz, (consulté le )
  23. (en) « McKenzie gets pivotal Chiefs role », sur rugby365.com, (consulté le )
  24. (en) « Choice of flyhalf an issue for Chiefs », sur fijivillage.com, (consulté le )
  25. (en) « All Black-in-waiting Damian McKenzie out to keep firing in Super Rugby », sur www.stuff.co.nz, (consulté le )
  26. (en) « Rugby: Future looks bright for McKenzie », sur www.odt.co.nz, (consulté le )
  27. a et b « Super Rugby - L'équipe type de la saison avec un Damian McKenzie stratosphérique », sur www.lerugbynistere.fr, (consulté le )
  28. (en) « Chiefs' young gun Damien McKenzie recommits for two years », sur www.espn.co.uk, (consulté le )
  29. (en) « Fox Sports Lab selects three Australians in Super Rugby team of the year », sur www.foxsports.com.au, (consulté le )
  30. « Super Rugby - L'équipe type de la saison avec un Damian McKenzie toujours aussi incisif », sur www.lerugbynistere.fr, (consulté le )
  31. (en) « Damian McKenzie feeling no burden ahead of shift to No 10 for Chiefs in Super Rugby », sur www.stuff.co.nz, (consulté le )
  32. a et b « McKenzie, l'héritier », sur www.rugbyrama.fr, (consulté le )
  33. (en) « The evolution of Damian McKenzie », sur www.rugbypass.com, (consulté le )
  34. (en) « McKenzie leads Super Rugby team of year », sur super.rugby, (consulté le )
  35. (en) « McKenzie re-signs with NZ Rugby », sur www.rnz.co.nz, (consulté le )
  36. (en) « Super Rugby: Chiefs shift Damian McKenzie from No 10 to fullback for Hurricanes clash », sur www.stuff.co.nz, (consulté le )
  37. (en) « Damian McKenzie's World Cup dream over with ACL injury », sur www.espn.com, (consulté le )
  38. (en) « Rugby: 'Surgery all done': All Black Damian McKenzie begins long road to recovery », sur www.nzherald.co.nz, (consulté le )
  39. (en) « All Blacks star Damian McKenzie completes successful return from long-term knee injury », sur www.rugbypass.com, (consulté le )
  40. (en) « All Blacks and Chiefs star Damian McKenzie with new perspective on return from injury », sur www.stuff.co.nz, (consulté le )
  41. (en) « Kaleb Trask: It is a real privilege to be part of this environment », sur www.talkingrugbyunion.co.uk, (consulté le )
  42. (en) « Squads named for ‘historic’ North v South showdown », sur www.planetrugby.com, (consulté le )
  43. (en) « North v South: Thriller goes South's way after absorbing battle of the playmakers », sur www.stuff.co.nz, (consulté le )
  44. (en) « Super Rugby: 'That's why he gets paid the big bucks, eh' - Chiefs cherish their humble hero », sur www.stuff.co.nz, (consulté le )
  45. « McKenzie, "Mr. Clutch" a encore frappé », sur www.rugbyrama.fr, (consulté le )
  46. (en) « Chiefs star Damian McKenzie banned for rest of Super Rugby season following red card tackle », sur www.rugbypass.com, (consulté le )
  47. « Nouvelle-Zélande : Damian McKenzie quitte les Chiefs », sur www.lequipe.fr, (consulté le )
  48. (en) « Chiefs confirm departure of All Blacks fullback Damian McKenzie », sur www.rnz.co.nz, (consulté le )
  49. (en) « 'It was an easy decision': Damian McKenzie opens up on Japan move », sur www.rugbypass.com, (consulté le )
  50. (ja) « 「NTTリーグワンアワード2022」受賞者決定のお知らせ », sur league-one.jp,‎ (consulté le )
  51. (en) « Damian McKenzie denied try as Robbie Deans coaches team to fifth Japanese rugby title », sur www.stuff.co.nz, (consulté le )
  52. « McKenzie resigne un contrat avec la fédération néo-zélandaise jusqu'en 2023 », sur www.rugbyrama.fr, (consulté le )
  53. (en) « All Black Damian McKenzie to make NZ rugby return through Southland club game », sur www.stuff.co.nz, (consulté le )
  54. (en) « All Black star Damian McKenzie treats club rugby folk in NZ return », sur www.stuff.co.nz, (consulté le )
  55. (en) « Six All Blacks named in Waikato's squad for NPC season », sur www.rugbypass.com, (consulté le )
  56. (en) « 'Rejuvenated and refreshed': Damian McKenzie on the secret to the Chiefs' winning run », sur www.rugbypass.com, (consulté le )
  57. (en) « Analysis: McKenzie is the form 10 but where does he fit in ABs? », sur www.1news.co.nz, (consulté le )
  58. (en) « 'I was on the fence': Why Damian McKenzie spurned another big-money deal in Japan », sur www.stuff.co.nz, (consulté le )
  59. (en) « McKenzie to become next Chiefs centurion », sur super.rugby, (consulté le )
  60. (en) « 2013 NZ Schools team named », sur www.allblacks.com, (consulté le )
  61. (en) « NZU20 squad named for IRB JWC2014 », sur www.allblacks.com, (consulté le )
  62. (en) « Pace and promise - U-20 World Cup's young stars », sur www.odt.co.nz, (consulté le )
  63. « Retallick named Kelvin R Tremain Player of the Year », sur www.allblacks.com (consulté le )
  64. (en) « Maori All Blacks squad named », sur www.clubrugby.co.nz, (consulté le )
  65. (en) « Maori ABs weren't on McKenzie's radar », sur www.nzherald.co.nz, (consulté le )
  66. (en) « All Blacks happy to invest in the exciting potential of Damian McKenzie », sur www.stuff.co.nz, (consulté le )
  67. « 5 joueurs arrivent en renfort chez les All Blacks », sur www.rugbyrama.fr, (consulté le )
  68. (en) « Magic Damian McKenzie in line for All Black debut in Argentina », sur www.the42.ie, (consulté le )
  69. (en) « All Blacks team to play Italy: Rieko Ioane poised to become youngest All Black since Jonah Lomu », sur www.foxsports.com.au, (consulté le )
  70. (en) « Three Barrett brothers in AB squad to take on Lions », sur www.rnz.co.nz, (consulté le )
  71. (en) « Lions tour: Damian McKenzie added to All Blacks squad as cover for injured Ben Smith », sur www.stuff.co.nz, (consulté le )
  72. (en) « McKenzie given flyhalf chance for Maori All Blacks », sur www.reuters.com, (consulté le )
  73. (en) « All Blacks back their feisty fullback Damian McKenzie to rise to the challenge », sur www.stuff.co.nz, (consulté le )
  74. (en) « It's the boring bits behind closed doors that make Damian McKenzie so exciting », sur www.stuff.co.nz, (consulté le )
  75. (en) « New Zealand hammer France with helping hand from referee », sur www.theguardian.com, (consulté le )
  76. « Coupe du monde : le Néo-Zélandais Damian McKenzie forfait », sur www.lequipe.fr, (consulté le )
  77. « Les All Blacks dévoilent un groupe de 35 pour les derniers matchs de 2020 : il a une sacrée gueule », sur actu.fr, (consulté le )
  78. (en) « Ian Foster's message to Damian McKenzie amid All Blacks fullback race », sur www.rugbypass.com, (consulté le )
  79. « Génie du rugby en détresse : Pourquoi la Nouvelle-Zélande boude Damian McKenzie ? », sur www.lerugbynistere.fr, (consulté le )
  80. (en) « Opportunity knocks for returning All Blacks », sur www.allblacks.com, (consulté le )
  81. « Nouvelle-Zélande : Stephen Perofeta remplace Jordie Barrett à l'arrière face au Japon », sur www.lequipe.fr, (consulté le )
  82. (en) « Experienced trio headline first ever All Blacks XV squad », sur www.rnz.co.nz, (consulté le )
  83. (en) « McKenzie masterclass sees All Blacks XV open tour with big win », sur www.1news.co.nz, (consulté le ).
  84. (en) « Barbarians name Damian McKenzie in Wasps-flavour week two squad », sur www.rugbypass.com, (consulté le ).
  85. (en) « 'Majestic' Damian McKenzie stars as the Barbarians beat Bath Rugby », sur www.somersetlive.co.uk, (consulté le ).
  86. a b et c Sam Bruce, « Damian McKenzie: smiling assassin kicking goals », ESPN scrum,‎ (lire en ligne, consulté le )
  87. (en) « Smiling assassin », sur www.sarugbymag.co.za (consulté le )
  88. New Zealand Herald, « Rugby: What's behind the Damian McKenzie smile? », sur m.nzherald.co.nz (consulté le )
  89. « 'I'm 80 kilos dripping wet': Could Damian McKenzie be the smallest All Black fullback since Ben Blair? », 1 NEWS NOW,‎ (lire en ligne, consulté le )
  90. (en) « Super Rugby: The Chiefs sign New Zealand Under-20s fly-half Damian McKenzie », Sky Sports,‎ (lire en ligne, consulté le )
  91. (en-US) « McKenzie wants to shine for Waikato », All Out Rugby,‎ (lire en ligne, consulté le )
  92. Thibault Perrin, « Super Rugby - L'équipe type de la saison avec un Damian McKenzie toujours aussi incisif », sur Le Rugbynistère, (consulté le )

Liens externes

[modifier | modifier le code]