Geodis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Geodis (homonymie).
Geodis
Image illustrative de l'article Geodis

Création 1904
Forme juridique Société anonyme
Siège social Levallois
Drapeau de France France
Direction Marie-Christine Lombard
Actionnaires SNCF Participations (98,40 %)
Activité Route Logistique Messagerie Express Overseas et Freight Forwarding
Société mère SNCF Logistics
Filiales Geodis BM, Geodis Calberson, Geodis Logistics, Geodis Wilson
Effectif 32 100 (en 2012)
Site web geodis.com

Chiffre d’affaires 7,965 Md (2016)[1].
Résultat net 53 M (2011)
en augmentation +51 %

Geodis est une société européenne spécialisée dans la logistique, la messagerie, l'express, le transport routier en charges complètes et lots partiels et le commerce transitaire avec l'acquisition de la division « Freight Forwarding » de TNT (TFM). Elle emploie plus de 30 000 collaborateurs et est présente dans 120 pays. Elle est présidée par Alain Picard[2] et dirigée par Marie-Christine Lombard. Son siège social se trouve en France à Levallois.

Geodis est une filiale à 98,40 % de SNCF Participations depuis juillet 2008.

Historique[modifier | modifier le code]

Le , la Compagnie générale Calberson absorbe les sociétés Bourgey Montreuil, SCETA Transport et SCETA International et adopte la nouvelle dénomination de Groupe Geodis.

Par décret du [3], le groupe est privatisé. Il se restructure alors en quatre branches d’activités : la Logistique, l’Overseas, la Messagerie et la Route.

En décembre 2008, Geodis a procédé à l'acquisition de IBM Global Logistics, plate-forme mondiale de pilotage des activités logistiques d’IBM. Parallèlement, IBM a signé un contrat à long terme pour un montant de un milliard d'euros par an, avec Géodis afin que celle-ci assure la logistique du géant américain.

Le 7 avril 2008, Geodis a fait l'objet d'une OPA lancée par SNCF Participations. Jusqu'en juillet 2008, Geodis appartenait à la SNCF à hauteur de 43,07 %, via SNCF Participations. Elle l'est ensuite à 98,40 %[4].

En août 2015, Geodis acquiert pour environ 800 millions de dollars l'entreprise américaine de logistique Ozburn-Hessey Logistics, qui possède un chiffre d'affaires de 1,2 milliard de dollars avec 8 000 salariés[5],[6].

Activités[modifier | modifier le code]

Geodis regroupe ses activités sous cinq branches :

Geodis Wilson 
Prestations de Freight Management et Freight Forwarding (commission de transport aérien et maritime) par air, mer ou combinaison air-mer dans le monde entier.
Geodis Calberson 
Fournit des prestations Messagerie et Express en France et en Europe.
Geodis Logistics 
Assure la gestion des flux et propose des solutions logistiques, depuis l’approvisionnement fournisseurs, jusqu’à la distribution finale.
Geodis BM (anciennement Bourgey-Montreuil) 
Délivre dans toute l’Europe un service de transport routier : charges complètes et lots partiels ; à la demande, en dédié, en location ; flux directs ou via plateformes ; tournées de distribution et intersites.
Geodis Global supply chain optimisation 
Conçoit des solutions globales pour le supply chain.

Entreprises du groupe[modifier | modifier le code]

Messagerie[modifier | modifier le code]

Express[modifier | modifier le code]

Route[modifier | modifier le code]

Logistique[modifier | modifier le code]

  • Geodis Vitesse
  • Geodis Logistics

Déménagements[modifier | modifier le code]

  • Geodis Euromatic

Opérations de transit[modifier | modifier le code]

  • Geodis Wilson
  • Geodis Cavewood
  • Geodis Gordon Leslie
  • Pan European Transport
  • United Carriers Group
  • Fortec Distribution Network
  • Geodis Logistics Vitesse
  • Geodis Overseas

Dumping social[modifier | modifier le code]

Geodis a fait l'objet d'un reportage dans le cadre du magazine Cash investigation diffusé le 22 mars 2016, qui dénonce le dumping social réalisé avec en particulier les chauffeurs routiers roumains. L'exemple d'un chauffeur roumain touchant un salaire de 237 par mois dans des « conditions de travail déplorables » est exposé dans le reportage. En mars 2016, une enquête pour travail dissimulé est en cours contre la société Geodis[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF]Rapport financier 2016 groupe SNCF, page 55
  2. « LOGISTIQUE > Alain Picard succède à Pierre Blayau à la direction générale de SNCF Geodis », sur www.wk-transport-logistique.fr (consulté le 29 janvier 2016)
  3. Décret n°96-739 du 20 août 1996 autorisant la SNCF à faire procéder au transfert au secteur privé de la majorité du capital de GEODIS détenue par la Compagnie de transport et de tourisme SCETA
  4. « L’offre publique d’achat amicale et volontaire initiée par SNCF Participations et close le 1er juillet 2008 visant la totalité des titres de Geodis a enregistré un très grand succès. SNCF Participations détient en effet à l’issue de l’offre 98,40 % du capital de Geodis. » http://www.sncf.com/resources/fr_FR/press/kits/PR0101_20080710.pdf
  5. Le français Geodis met la main sur OHL et se renforce aux Etats-Unis, La Tribune 17 août 2015
  6. Geodis se renforce aux Etats-Unis avec l'acquisition d'OHL, Lionel Steimann, Les Échos, 17 août 2015
  7. http://www.usinenouvelle.com/editorial/video-btp-transports-cash-investigation-revient-sur-l-addiction-aux-travailleurs-detaches.N384680

Liens externes[modifier | modifier le code]