Eden Park (marque)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec Eden Park, stade de Nouvelle-Zélande
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Eden Park (homonymie).

Eden Park

Description de l'image Edenparklogo.png.
Création 1987
Personnages clés Franck Mesnel
Eric Blanc
Forme juridique Société anonyme
Slogan Décalé juste ce qu'il faut.
Siège social Drapeau de France Paris (France)
Activité Industrie textile
Produits Prêt-à-porter
Effectif 250
Site web www.eden-park.fr
Chiffre d’affaires 56 millions d'euros (2010)
63 millions d'euros (2011)[1]
+ 12,5 % (2010-2011)

Eden Park est une entreprise française de prêt-à-porter inspirée par le rugby.

Historique[modifier | modifier le code]

La marque a été fondée en 1987 par des joueurs de rugby à XV (Franck Mesnel, Éric Blanc, Philippe Guillard, Yvon Rousset et Jean-Baptiste Lafond) du Racing Club de France (Aujourd'hui Racing Métro 92). Elle tire son patronyme du stade de Nouvelle-Zélande où jouent les All Blacks, et est présente dans une trentaine de pays.

Franck Mesnel, 27 ans à l'époque et vice-champion du monde de Rugby, ainsi que son coéquipier Eric Blanc[2] décident de déposer la marque Eden Park en novembre 1988[3], puis ouvrent une première boutique Eden Park rue de Courcelles à Paris 17e l'année suivante. Franck Mesnel devient champion de France avec le Racing en 1990 un an avant l'ouverture de la première boutique en franchise, à Grenoble.

Création du Pub Eden Park rue Princesse à Paris en 1992. Cette année marque également l'apparition de la concurrence avec la création de la marque du rugbyman Serge Blanco[1] ; puis, 3 ans après, le premier partenariat Peugeot-Eden Park avec la 306 Eden Park[4], et une 4e boutique en nom propre rue de Buci à Paris et cette même année la première boutique à l'étranger à Londres.

Ouverture du show-room Eden Park pour les acheteurs professionnels en 1996. L'année suivante, arrivée de la 806 Peugeot-Eden Park, second partenariat de la marque avec le fabricant automobile français.

Le nombre de boutiques en nom propre progresse, avec en 1998 les villes de Strasbourg et Marseille.

Un an après, lancement de la ligne féminine « For Her »[5].

Le siège social est agrandi en 2002, et de nouveaux bureaux sont créés. La ligne de cosmétiques pour hommes arrivera 4 ans plus tard[5].

L'expansion à l'étranger continue durant l'année 2007 avec l'ouverture de deux franchises, ainsi que trois corners à Taïpei (Taiwan), ainsi que de nouveau l'apport de la marque sur un véhicule avec la commercialisation par le fabricant japonais de la Toyota Land Cruiser Eden Park[4]. La même année, le siège et le show-room sont déménagés Rue de Mont-Louis[6], à Paris.

Une franchise s'implante l'année suivante pour la première fois à Dubaï, année 2008 qui voit également le lancement d’une collection de montres.

Toujours des franchises en 2009 avec les villes de Roques sur Garonne, St Étienne, Chambéry et Angoulême, et de nouveau Dubaï, puis un an après ouverture d’un corner BHV Rivoli Paris, et réouverture de franchises à Hong Kong et Dakar, plus pour cette année 2010, la signature d’un accord de partenariat avec la Fédération anglaise de rugby à XV[7].

L'ouverture de franchises continue en 2011 avec l'implantation dans la ville de Béziers pour atteindre le nombre de 52 boutiques en France (dont 33 en franchise), mais aussi à l'étranger avec Casablanca ou Tunis. L'année suivante, un partenariat est signé pour la production d'une série de véhicules avec la marque Range Rover[1].

La marque habille l'Équipe de France féminine de rugby[8], ainsi que les équipe de France, du pays de Galles, et d'Irlande pour l'après-match[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Francine Rivaud, « Eden Park quadrille le terrain », Challenges, no 292,‎ , p. 51 (ISSN 0751-4417)
  2. « Du maillot des Bleus au costume de patron » sur Challenges, 27 juillet 2011
  3. « Eden park veut transformer » sur Le Point, 17 janvier 2007
  4. a et b « Eden Park, une marque qui sort de la mêlée » sur Le Figaro
  5. a et b « L'exemple d'une reconversion réussie : Franck Mesnel avec Eden Park » sur L'Entreprise, 22 mars 2007
  6. « Franck Mesnel, l'ex trois-quarts sur son trente et un » sur Les Échos, 24 juillet 2009
  7. « Eden Park fait ménage à trois entre Angleterre et France » sur Fashion Daily News, 26 octobre 2010
  8. Par Franck Mesnel, fondateur de la marque Eden Park, « Le rugby est un sport bestial et masculin, je n'ai pas honte de le dire » sur les blogs du Nouvel Observateur, 21 septembre 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]