Autobus de Nantes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Autobus de Nantes
Image illustrative de l’article Autobus de Nantes
Logo des lignes de bus du réseau TAN.

Image illustrative de l’article Autobus de Nantes
Autobus Heuliez GX 437 Hybride sur la ligne C1.

Situation Nantes, Pays de la Loire
Drapeau de la France France
Type Autobus
Entrée en service (Premier autobus en circulation)[1]
Longueur additionnée des lignes Réseau de jour : 652,4 km
Réseau Luciole : 75,5 km
Lignes 57 lignes régulières de jour
4 lignes nocturnes
4 services de TàD
38 lignes scolaires
285 circuits scolaires
Fréquentation 128 853 voyages par jour
(2019)[2]
Propriétaire Nantes Métropole
Exploitant SEMITAN
Sous-traitants :
Transdev STAO PL 44
Keolis Atlantique
Transports Brodu (FAST)
Voyages Quérard (FAST)
Voyages Lefort
Transdev VAD
Monamiligo (Keolis)
Site internet https://www.tan.fr
Slogan Tan, ma vie sans arrêt.
Réseaux connexes Transports à Nantes :

Tramway de NantesTramway de Nantes
Busway de NantesBusway de Nantes
Autobus de NantesAutobus de Nantes
NavibusNavibus
Liste des lignes de bus de NantesTransport à la demande
Aléop Car / TER
• Autres services :
Bicloo Vélopartage Bicloo
Autopartage Marguerite

Le réseau d'autobus de Nantes est un réseau d'autobus et de transport à la demande exploité par la Semitan et ses sous-traitants en complément du tramway de Nantes, du Busway de Nantes et du Navibus. Ce réseau couvre l'ensemble des 24 communes de Nantes Métropole plus la commune du Cellier[Note 1].

Il comprend 65 lignes de bus et services sur demande dont :

En plus des lignes régulières et des services sur demande, il existe sur l'agglomération 3 services de dessertes scolaires[2],[3] :

Le soir, en complément du Busway et des Chronobus (sauf la ligne C20), sept lignes régulières assurent un service nocturne : les lignes 28, 36, 85, 86, 89 et 91.

Histoire[modifier | modifier le code]

Refonte de la numérotation des lignes en 2013[modifier | modifier le code]

Suite aux réorganisations successives du réseau depuis plusieurs années, la numérotation des lignes régulières avait perdu de sa lisibilité auprès des usagers. Le , une réforme a été engagée dans ce sens afin de redonner de la cohérence à cette numérotation. Cette refonte devait être étalée sur une période de quatre ans[4]. La nouvelle numérotation des lignes doit reprendre la rentrée 2021[5].

Les principes de cette renumérotation[modifier | modifier le code]

  • Les lignes numérotées de 1 à 9 sont dévolues aux tramways et Busways ;
  • Les lignes numérotées de C1 à C20 désignent les Chronobus ;
  • Les lignes terminant par 0 sont des lignes dites « lignes de rocade », et effectuent des dessertes inter-quartier en évitant le centre-ville de Nantes (la C20 en fait partie) ;
  • Les lignes numérotées de 11 à 29 rallient le centre-ville de Nantes ;
  • Les lignes numérotées de 31 à 39 desservent exclusivement le sud-Loire ;
  • Les lignes numérotées de 41 à 49 et 51 à 59 n'ont pas de secteur défini ;
  • Les lignes numérotées de 61 à 68, dites « lignes navettes », désignent des lignes ayant un rôle éponyme. Leur numéro se termine par le chiffre du secteur correspondant ;
  • Les lignes numérotées de 69 à 99, dites « lignes périphériques », rallient les différentes communes de l'agglomération selon un système de zonage[4]. Ainsi (inclus aussi les lignes 61 à 68, et dans la mesure du possible les 11 à 29, 31 à 39, 41 à 49 et 51 à 59), les lignes dont le numéro se termine par le chiffre :
  • Les lignes numérotées de E1 à E9 désignent les lignes « Express » selon le système de zonage développé plus haut.
  • Les lignes numérotées de 101 à 199 désignent les lignes « scolaires » accessibles à tous, qui sont assurées par des bus, et qui circulent uniquement en période scolaire. Leur numérotation est basée selon le système de zonage développé plus haut[3].
  • Les lignes numérotées de 201 à 599 désignent les « circuits scolaires » assurées par des cars et accessibles uniquement aux élèves inscrits au préalable[6].

Le réseau actuel[modifier | modifier le code]

Aperçu général[modifier | modifier le code]

Les lignes Chronobus[modifier | modifier le code]

Le réseau dispose de huit lignes bénéficiant d'un niveau de service plus élevé que les lignes régulières classiques. Appelées « Chronobus », elles desservent l'agglomération de 5 heures à minuit, et jusqu'à h 30 les vendredis et samedis.

Les lignes régulières[modifier | modifier le code]

Le réseau dispose de 49 lignes régulières (40 lignes classiques, 4 lignes Express, une navette aéroport, une navette évèneentielle, trois circuits internes à La Chapelle-sur-Erdre.

Les lignes nocturnes[modifier | modifier le code]

Les quatre lignes Luciole sont des lignes nocturnes fonctionnant dans la nuit du jeudi au vendredi et du samedi au dimanche.

Le transport à la demande[modifier | modifier le code]

Le réseau dispose d'un service de transport à la demande « Proxitan » pour les personnes à mobilité réduite couvrant l'ensemble de l'agglomération, et d'un service de transport à la demande sur trois communes.

Les services de desserte scolaires[modifier | modifier le code]

Le réseau dispose de 38 lignes scolaires et de 285 circuits de cars scolaires.

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Le parc d'autobus du réseau TAN est constitué d'environ 550 véhicules[7].

Dépôts[modifier | modifier le code]

Exploitation[modifier | modifier le code]

À la rentrée 2019, un nouveau contrat d'affrètement[8] a modifié l'affectation des lignes. Ainsi, la SEMITAN récupère les lignes C4 et 86, le sous-traitant Voyages Quérard (Groupe FAST) récupère les lignes 27, 42 et 48, Transports Brodu (Groupe FAST) les lignes 89 et 96, Keolis Atlantique les lignes 75 et 80, STAO PL (CTA) la ligne 69 et le nouvel exploitant Voyages Lefort a récupéré les lignes 28, 47, 60 et E4.

Depuis septembre 2019 donc, la SEMITAN exploite directement 19 de ces lignes, les autres étant affrétées à ces sous-traitants tels que :

  • Transdev STAO PL 44 (Compagnie des transports de l'Atlantique ou CTA) qui gère un bon nombre de lignes de l'ouest de la métropole ;
  • Keolis Atlantique qui gère le secteur nord-est ;
  • Les Transports Brodu et les Voyages Quérard (Groupe FAST) qui gèrent respectivement des lignes du nord (autour d'Orvault et de La Chapelle-sur-Erdre) et du sud de l'agglomération (autour de Bouguenais, Rezé et Vertou) ;
  • Les Voyages Lefort, un nouvel exploitant arrivé à la rentrée 2019 qui a remplacé Keolis au Sud-Loire (qui exploitait les lignes 27, 47, 60 et E4). Cet exploitant a finalement récupéré la ligne 28 (au lieu de la 27 qui a été finalement sous-traitée aux Voyages Quérard), ainsi que toutes les autres lignes de Keolis du Sud-Loire. Toutes les lignes régulières TAN de cet exploitant ont Vertou comme terminus commun.

La flotte de véhicules est majoritairement constituée de bus roulant au GNV (qui constitue pratiquement la majorité du parc de la SEMITAN[9]), mais il y a également 6 bus hybrides, des bus diesel et des bus électriques en circulation sur le réseau.

Le calendrier TAN[modifier | modifier le code]

Les horaires de circulation des lignes du réseau dépendent du calendrier TAN qui se décompose en 5 types de jours :

  • Les jours bleus : du lundi au vendredi en période scolaire.
  • Les jours verts : du lundi au vendredi pendant les petites vacances scolaires, les périodes d'examens (juin) et pendant la semaine avant la rentrée scolaire de septembre.
  • Les jours jaunes : samedis de période scolaire, lundi à vendredi en juillet et août, jours de ponts et fêtes de fin d'année.
  • Les jours violets : samedis de vacances scolaires.
  • Les jours blancs : dimanches et jours fériés.

Certaines lignes ne circulent pas en jour jaune (ligne 47, Circuits de la Chapelle et lignes scolaires), en jour violet et/ou jour blanc. Aucun service n'est assuré le 1er mai.

Fréquentation[modifier | modifier le code]

Évolution du nombre du voyageurs transporté par bus en millions
2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018
112,7[10] 113,1 116,5 121,3 126,6 130,4 132,6 133,5 136,1 143,8

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Commune non membre de Nantes Métropole, desservie par le réseau TAN via la ligne 67 mutualisée TAN/Aléop. Au delà de l'arrêt Droitière, la tarification Aléop est appliquée.

Références[modifier | modifier le code]

  1. L’Histoire des transports à Nantes
  2. a et b Semitan - Les chiffres clés
  3. a et b Tan - Dessertes scolaires
  4. a et b Dossier de presse Semitan - Rentrée TAN 2013-2014
  5. Réponse du compte @reseau_tan sur twitter, le 5 mars 2020. https://twitter.com/reseau_tan/status/1235484000103346176
  6. Tan - Cars scolaires
  7. TAN - TC Infos
  8. « OMNIBUS NANTES - Nouveau contrat d'affrètement », sur omnibus-nantes.fr (consulté le 30 mars 2020)
  9. Webmaster, « Semitan - Transporter. Progresser. Partager. - Objectif mobilité durable », sur Semitan - Transporter. Progresser. Partager. (consulté le 11 mars 2019)
  10. « La crise fait patiner le tram », sur nantes.maville.com, (consulté le 12 juillet 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]