Engie Ineo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

INEO EQUANS
logo de Engie Ineo
Logo INEO EQUANS

Création
Personnages clés Yann Rolland
Forme juridique Société anonyme
Slogan Créateur de solutions pour un monde mieux connecté
Siège social Tour T1, 1 place Samuel de Champlain 92930 La Défense
Drapeau de la France France
Direction Yann Rolland, président-directeur général

Jean-Louis Marcucci DGA Laurence Poirier-Dietz DGA Jean-Luc Figuereo DGA

Actionnaires Engie
Activité Sécurité industrielle et tertiaire, énergie, transports, défense et surveillance
Société mère Engie
Effectif 14 427 (2017)
Site web http://www.engie-ineo.fr

Chiffre d'affaires 2,4 milliards d'euros (2017)
Société suivante Engie SolutionsVoir et modifier les données sur Wikidata

INEO EQUANS est une entreprise française spécialisée en génie électrique, systèmes d’information et de communication, cybersécurité et vidéosurveillance et qui intervient plus généralement dans le domaine de la ville intelligente[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Renault Master de l'entreprise Engie Ineo.

Origines[modifier | modifier le code]

La société Ineo est créée en 2001 par la fusion de la société GTMH (elle-même issue de la réunion de plusieurs entreprises créées à la fin du XIXe ou au début du XXe siècle : les Grands Travaux de Marseille, Verger Delporte, Herlicq et l'Entreprise Industrielle), et de SEEE[2].

Développement[modifier | modifier le code]

En 2008, elle rejoint le groupe GDF Suez (qui deviendra Engie en 2015). De 2008 à 2017, Engie Ineo se développe par acquisitions. Elle rachète successivement[2] :

  • la société Drode (éclairage public) et l'activité Réseau mobilité sécurité (RMS) du groupe ARES en 2008
  • la société Vidal (installation électrique et climatique) en 2010
  • Sinova, ACM Services (radio-mobilité), iProcess (logiciels de sécurité) et Telca 2000 (infrastructures de sécurité) en 2011
  • Resplendy (éclairage public) et Asphaléia (logiciels de gestion de risques) en 2012
  • CTTG (télésurveillance) en 2013
  • Icomera (systèmes de communication dans les transports publics)[3],[4] et EV-Box (fournisseur de bornes de recharges) en 2017[5]
  • Sodelem (installations électriques) et 50% d'Aege (rénovation énergétique) en 2018

En 2019, Engie Ineo vend sa filiale Ercom (sécurisation des communications et des terminaux) à Thales[6] et prend une participation dans Netalis (opérateur télécoms et hébergeur)[7] via sa filiale Engie Ineo Digital pour construire des solutions numériques globales incluant la fourniture de connectivité.

Fusion au sein d'Engie Solutions[modifier | modifier le code]

En 2020, Engie Ineo devient Engie Solutions dans le cadre de son rapprochement avec Engie Axima, Engie Cofely et Engie Réseaux[8].

Activités[modifier | modifier le code]

Métiers[modifier | modifier le code]

Engie Ineo définit ses activités autour de quatre principales familles de métiers :

Exemples de marchés[modifier | modifier le code]

Mobilité[modifier | modifier le code]

En 2016, Engie Ineo remporte avec Thales l'appel d'offres pour la conception et la réalisation des infrastructures électriques et du système de communication du TER Dakar-AIBD.

La même année, l'entreprise déploie les infrastructures fixe (fibre) et mobile (hotspot) du réseau de Wi-Fi événementiel de la ville de Gray[21] et signe avec le groupe SNCF un contrat pour déployer le Wi-Fi dans 330 TGV[22]. Elle déploie aussi le réseau des bornes de recharge de l'Indre[23], de la Seine-et-Marne[24] et de la Loire-Atlantique[25].

En 2018, la société FlixBus équipe 1500 autocars avec un service de connectivité Internet fourni par Engie Ineo[26].

Dans le domaine des systèmes d'aide à l'exploitation et à l'information des voyageurs, Engie Ineo équipe le réseau de bus des Transports en Commun de l'Agglomération Troyenne en 2018[27] et le réseau de tramway de Rabat-Salé en 2019[28].

Dans le domaine de voies ferroviaires, Engie Ineo participe aux chantier de la LGV Tours - Bordeaux[29],[30],[31], du TER Dakar-AIBD[32] et de la LGV Tanger - Kénitra[33],[34],[35].

Eclairage public[modifier | modifier le code]

Engie Ineo a signé en 2018 un contrat de performance énergétique pour la rénovation et la gestion de l'éclairage public de la ville de Niort[36],[37]. Elle a également signé des contrats avec les villes d'Avignon[38] et de Dreux[39].

Réseaux électriques intelligents[modifier | modifier le code]

Engie Ineo lance le réseau électrique intelligent de Toulouse en 2014[40] et fait partie du consortium Smart grid Vendée de 2013 à 2018[41],[42]. En 2015, l'entreprise lance le réseau électrique intelligent solaire d'Alata[43].

Sécurité urbaine[modifier | modifier le code]

En 2015, la ville de Marseille recourt à Engie Ineo pour développer un algorithme qui permet d’évaluer le niveau de risque d’une situation, dans le cadre de son projet de « big data de la tranquillité publique » dont le principe est de croiser les informations détenues par la mairie, celles de partenaires tels la police nationale ou les opérateurs téléphoniques, ou les hôpitaux, afin d'anticiper d'éventuels troubles publics[44],[45].

La même année, Engie Ineo déploie en Égypte les programmes de sa filiale d'alors, Ercom, qui permettent « d’intercepter l’intégralité des appels et des SMS, de surveiller le trafic Internet ou de géolocaliser une cible »[46],[47].

La ville de Nice collabore avec Engie Ineo dans le cadre de son projet de "safe city" à travers un centre de contrôle et de commandement permettant de repérer personnes au comportement anormal, objets abandonnés, altercations ou attroupements et d'intervenir[20],[48],[49].

En 2017, Ineo et NHV obtiennent auprès de la Simmad un marché de maintenance d'une flotte d'hélicoptères[50].

Chiffres-clé[modifier | modifier le code]

Effectif : 14 427 salariés (2017)[réf. souhaitée]

Chiffre d'affaires 2017 : 2,4 milliards d'euros[réf. souhaitée]

Lobbying[modifier | modifier le code]

L'entreprise est inscrite depuis 2018 au répertoire des représentants d'intérêts de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique[51].

Critiques[modifier | modifier le code]

Dans un article paru en décembre 2018, le quotidien Le Monde qualifie les plates-formes numériques auxquelles participe l'entreprise "d'outils de contrôle de l'espace public", et évoque une « logique de surveillance massive » assistée par l'intelligence artificielle, auprès d'élus qui seraient tentés par le contrôle social[20].

Des acteurs tels que la Quadrature du Net ou la ligue des droits de l'homme[52], relayées par la CNIL qui appelle en septembre 2017 à un débat démocratique sur ces outils, critiquent les réseaux électriques intelligents et la vidéosurveillance, estimant que « la possibilité de l’anonymat dans la ville est en train de s’évanouir »[20].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Loraux, « Caen, la ville d'hier et de demain », L'information géographique, vol. 10, no 5,‎ , p. 184–189 (ISSN 0020-0093, DOI 10.3406/ingeo.1946.5206, lire en ligne, consulté le )
  2. a et b « Notre histoire », sur Engie Ineo (consulté le )
  3. « ARTICLE - Engie acquiert Icomera, leader des solutions de communication embarquées dans les transports - RSE DATA NEWS », sur rsedatanews.net (consulté le )
  4. BFM BUSINESS, « Engie s'offre « le premier fournisseur mondial de wifi dans les transports » », sur BFM BUSINESS (consulté le )
  5. a et b L2C2, « ENGIE : le véhicule électrique va révolutionner les mondes de la mobilité et de l’énergie », sur Avere-France (consulté le )
  6. « Thales met la main sur Ercom et Suneris », sur Boursier.com (consulté le )
  7. « Engie entre au capital de l'opérateur télécom Netalis », sur lexpress.fr (consulté le )en 2019
  8. « Engie réorganise ses services énergétiques en France », sur Les Echos, (consulté le )
  9. « Lorsque la connectivité devient inévitable dans les transports », sur www.constructioncayola.com (consulté le )
  10. « Les services B2B chez Engie ce n'est pas que de l'énergie - L'Usine de l'Energie », L'Usine Nouvelle,‎ (lire en ligne, consulté le )
  11. « Le WiFi haut-débit est disponible à bord de la ligne TGV Paris-Lyon », sur Actualités sur France Mobiles (consulté le )
  12. « Du WiFi dans les TGV dès le 15 décembre prochain », sur Journal du Geek, (consulté le )
  13. Éric Gibory, « Engie Ineo : de l'autopartage à une réflexion sur la télématique », sur Flottes Automobiles, (consulté le )
  14. « Engie développe un système de stationnement intelligent à La Baule », sur www.environnement-magazine.fr (consulté le )
  15. « Ouest France », Ouest France, (consulté le )
  16. « Le Contrat de Performance Énergétique séduit les collectivités », sur www.constructioncayola.com (consulté le )
  17. « Le Contrat de performance énergétique, un outil viable pour rénover l’éclairage public : 30-01-2019 - Batiweb.com », sur www.batiweb.com (consulté le )
  18. « Les lumières de Noël, vitrine commerciale des énergéticiens », sur FIGARO, (consulté le )
  19. « [Tribune] Montée en puissance des énergies renouvelables : comment optimiser et sécuriser les réseaux électriques ? », sur www.environnement-magazine.fr (consulté le )
  20. a b c et d Grégoire Allix, « Comment des villes « hyper connectées » contrôlent l’espace public », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  21. « Let’s “GOW” : La Ville de Gray expérimente le Wifi urbain », sur Netalis (consulté le )
  22. « infoDSI : Le quotidien des utilisateurs de l'informatique en entreprise », sur infodsi.com (consulté le )
  23. L2C2, « Officialisation d’un projet de déploiement de bornes de recharge dans l’Indre », sur Avere-France (consulté le )
  24. « La Seine-et-Marne adopte la borne de recharge EVlink », sur www.schneider-electric.fr (consulté le )
  25. « Le SYDELA lance SYDÉGO! le service public de recharge des véhicules électriques de la Loire-Atlantique », sur Tokster.com, (consulté le )
  26. « Wi-Fi : FlixBus choisit Icomera », Mobilités Magazine, (consulté le )
  27. (en) « Troyes : la TCAT renouvelle Navineo | Mobilités Magazine. La nouvelle référence du transport de voyageurs », sur Mobilités Magazine. La nouvelle référence du transport de voyageurs (consulté le )
  28. « Navineo équipe le tramway de Rabat-Salé », sur www.constructioncayola.com (consulté le )
  29. « Série des grands chantiers : la LGV SEA se met sur les rails pour 2017 », sur LeMoniteur.fr, (consulté le )
  30. « Ligne à grande vitesse Tours-Bordeaux, la réalisation de tous les superlatifs », sur LeMoniteur.fr, (consulté le )
  31. « LGV Tours-Bordeaux : le chantier à grande vitesse de Vinci », sur lesechos.fr (consulté le )
  32. Zone Bourse, « 1ère tranche du TER de Dakar : ENGIE Ineo et Thales au rendez-vous de leurs engagements | Zone bourse », sur www.zonebourse.com (consulté le )
  33. « Le Maroc inaugure le premier TGV d’Afrique, made in SNCF », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le )
  34. « Le Maroc inaugure la première ligne à grande vitesse d'Afrique », sur La Tribune (consulté le )
  35. « Maroc : le TGV entrera en service avant juin 2018 - L'Usine Maroc », L'Usine Nouvelle,‎ (lire en ligne, consulté le )
  36. Mairie de Niort-service communication, « La Ville modernise son éclairage public », sur www.vivre-a-niort.com, (consulté le )
  37. « https://www.lanouvellerepublique.fr/niort/niort-5-9-m-sur-cinq-ans-pour-la-renovation-et-la-gestion-de-l-eclairage-public », sur lanouvellerepublique.fr (consulté le )
  38. « Les illuminations de Noël installées jusqu’en décembre », sur www.ledauphine.com (consulté le )
  39. « Des économies d’énergie avec le plan lumière ! », sur www.dreux.com, (consulté le )
  40. « Smart Grid Experience : Cofely Ineo lance le premier réseau électrique intelligent à l'échelle d'une ZA », sur consoGlobe, (consulté le )
  41. « Le Smart Grid Vendée à bon port », sur La Tribune (consulté le )
  42. Bastien Olivennes, « Smart Grid Vendée : cinq années d'expérimentations fécondes (2/2) », sur Les Smartgrids, (consulté le )
  43. « Engie : inaugure le Smart Grid Solaire d'Alata en Corse », sur Boursier.com (consulté le )
  44. Richard Michel, « [Sécurité] La Ville de Marseille présente son big data de la tranquillité publique », sur GoMet', (consulté le )
  45. Claire Legros, « A Marseille, le big data au service de la sécurité dans la ville », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  46. « On a encore trouvé une société française qui vend du matériel de surveillance électronique à l'Egypte », sur Télérama.fr (consulté le )
  47. Amaelle Guiton, « L'Egypte, friande de surveillance à la française », sur Libération.fr, (consulté le )
  48. Nice Premium, « La Smart City au service de la Safe City », sur Nice Premium, (consulté le )
  49. « NICE SERA LA PREMIERE « SAFE CITY » DE FRANCE », sur Gouvernance, (consulté le )
  50. « MCO : Engie Ineo et NHV sur les Dauphin N du ministère des Armées - Air&Cosmos », sur Air & Cosmos (consulté le )
  51. « Fiche Ineo » (consulté le )
  52. Marc Rees, « Big Data de la tranquillité : le Minority Report de Marseille », NextInpact,‎ (lire en ligne, consulté le )

Lien externe[modifier | modifier le code]