Assemblée populaire nationale (Algérie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres articles nationaux ou selon les autres juridictions, voir Assemblée populaire nationale.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres articles nationaux ou selon les autres juridictions, voir Assemblée nationale.
Assemblée populaire nationale
APN

8e législature

Description de l'image APN Logo.svg.
Type
Type Chambre basse
Présidence
Président Saïd Bouhadja (FLN)
Élection
Structure
Membres 462 députés[1]
Description de cette image, également commentée ci-après

Composition actuelle.

Groupes politiques FLN (164)[2]
RND (100)[3]
MSP (33)
PT (11)
FFS (14)
Autres (140)
Élection
Dernière élection Élections législatives algériennes de 2017

Assemblée populaire nationale, Alger

Description de cette image, également commentée ci-après

Siège de l'assemblée populaire nationale

Divers
Site web http://www.apn.dz
Hémicycle de l'Assemblée populaire nationale
Séance de l'APN

L'Assemblée populaire nationale (APN) est la Chambre basse du Parlement algérien. Elle est composée de 462[4] membres élus au suffrage universel direct pour un mandat de 5 ans. L'APN, fondée selon le modèle français, est régie selon les lois de la Constitution.

Elle est composée des principaux partis algériens, soit le FLN - RND - MSP et plusieurs partis d'opposition dont le PT et le FFS, les petits partis totalisent 45 sièges. À la suite du renouvellement de 2007, l'Alliance pour la majorité présidentielle a obtenu la majorité absolue, manquant de dix sièges la majorité qualifiée des deux tiers nécessaire pour toute réforme constitutionnelle, même en comptant sur l'appui de députés issus de petites formations politiques.

La majorité est composée du FLN, parti du président de la République, du RND, parti de l'ancien Premier ministre et de l'actuel président du Conseil de la nation[5] et du MSP, parti islamiste.

L'opposition est composée des traditionnels partis d'opposition comme le PT de Louisa Hanoune et le FFS de Aït Ahmed, le RCD a boycotté cette élection, le Front national algérien, lui, dispose de 13 sièges.

Emplacement[modifier | modifier le code]

Rôle[modifier | modifier le code]

Système électoral[modifier | modifier le code]

L'assemblée est composée de 462 sièges répartis dans 48 circonscriptions correspondants aux wilayas (préfectures) de l'Algérie. Chaque circonscription se voit attribuée un nombre de sièges en fonction de sa population : 1 siège par tranche de 80 000 habitants, plus un siège pour une éventuelle tranche restante de 40 000 habitants, avec un minimum de 4 sièges par circonscriptions.

La répartition des sièges aux différents partis dans chaque circonscription après comptage des voix se fait à la proportionnelle selon la méthode dite "du plus fort reste" [6]

Élections[modifier | modifier le code]

Bureau[modifier | modifier le code]

Président de l'Assemblée populaire nationale[modifier | modifier le code]

Liste des présidents de l'Assemblée populaire nationale[modifier | modifier le code]

Assemblée constituante

Assemblée nationale

Assemblée populaire nationale

Conseil consultatif national

Conseil national de transition

Assemblée populaire nationale

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles Connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Sur les autres projets Wikimedia :