Assemblée nationale (Nigeria)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres articles nationaux ou selon les autres juridictions, voir Assemblée nationale.

Assemblée nationale du Nigeria
National Assembly

8e législature

Description de l'image Coat of arms of Nigeria.svg.
Type
Type Parlement bicaméral
Chambres Sénat
Chambre des représentants
Présidence
Président du Sénat Bukola Saraki (PDP)
Élection
Président de la Chambre des représentants Yakubu Dogara (APC)
Élection
Description de cette image, également commentée ci-après
Composition actuelle.
Groupes politiques
(Sénat)
Description de cette image, également commentée ci-après
Composition actuelle.
Groupes politiques
(Chambre des représentants)
  • APC (190)
  • PDP (151)
  • Autres partis (19)
Élection
Système électoral
(Sénat)
Scrutin uninominal majoritaire à un tour
Dernière élection 23 février 2019
Système électoral
(Chambre des représentants)
Scrutin uninominal majoritaire à un tour
Dernière élection 23 février 2019

Chambre des représentants, Abuja

Description de cette image, également commentée ci-après
Photographie du lieu de réunion.
Divers
Site web Site officiel Sénat
nass.gov.ng/ Site officiel Chambre

L’Assemblée nationale du Nigeria est le parlement bicaméral du Nigeria, instauré par la section 4 de la constitution nigériane. Inspirée du Congrès des États-Unis, elle est composée du Sénat (109 sièges) et de la Chambre des représentants (360 sièges), ce qui doit assurer une égale représentation des États quelle que soit leur taille, et une représentation proportionnelle du peuple. Les députés sont élus pour quatre ans. Un président et un rapporteur sont élus respectivement à la tête du Sénat et de la Chambre. Sauf absence, le président du Sénat préside les assemblées plénières. Le premier président du Sénat fut Nnamdi Azikiwe, qui démissionna par la suite pour devenir le premier chef de l’État du pays.

Le Parti démocratique populaire, parti du président Olusegun Obasanjo, détient actuellement plus des deux tiers des sièges. Les relations entre le président et sa majorité sont tendues, Obasanjo a été accusé d’ingérence dans les affaires de l’Assemblée tandis que des députés PDP ont soutenu deux procédures de destitution lancées par des membres de l’opposition.

Le Sénat dispose du droit exclusif de destituer les juges et d’autres membres de l’exécutif, dont les membres des commissions électorales, mais doit d’abord en faire la requête au président. La nomination par le président des diplomates, des ministres, des juges fédéraux et des commissions fédérales indépendantes est soumise à l’approbation du Sénat.

Le président dispose d’un droit de veto sur les lois votées par le Sénat et la Chambre des représentants. Le cas échéant, ou si le président néglige d’annoncer son approbation, l’Assemblée plénière peut outrepasser le veto présidentiel à la majorité des deux tiers.

Mode de scrutin[modifier | modifier le code]

La chambre des représentants est composée de 360 sièges pourvus tous les quatre ans au scrutin uninominal majoritaire à un tour dans autant de circonscriptions électorales[1].

Composition[modifier | modifier le code]

Voir Élections au Nigeria.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]