Wilaya d'Adrar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une wilaya algérienne
Cet article est une ébauche concernant une wilaya algérienne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Wilaya d'Adrar (01)
Vue de la ville d'Adrar.
Vue de la ville d'Adrar.
Localisation de la Wilaya d'Adrar
Localisation de la Wilaya d'Adrar
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Chef-lieu Adrar
Daïras 11
Communes 28
Wali Abderrahmane Madani Fouatih[1]
Code wilaya 01
Wilaya depuis 1974
Démographie
Population 399 714 hab. (2008[2])
Densité 0,94 hab./km2
Rang 37e
Géographie
Superficie 42 736 800 ha = 427 368 km2
Rang 2e

La wilaya d'Adrar (prononcé [ad.ʁaʁ]), (en arabe: ولاية أدرار / en berbère: Adrar / en tifinagh: ⴰⴷⵔⴰⵔ), est une wilaya algérienne, localisée dans le sud-ouest du pays. Majoritairement occupée par le Sahara, elle est peu peuplée, au regard de sa superficie (427 368 km2).

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La wilaya est située dans le sud-ouest de l'Algérie.

Wilayas limitrophes de la wilaya d'Adrar
El Bayadh, Ghardaïa
Béchar
Tindouf
wilaya d'Adrar Tamanrasset
Mauritanie, Mali

Régions de la wilaya[modifier | modifier le code]

La wilaya d'Adrar se répartit sur quatre zones géographiques :

Étymologie[modifier | modifier le code]

Adrar / adhrar est un nom masculin singulier (pluriel : idourar / idhourar). Ce mot berbère signifie « montagne », mot unique et quasi-général dans tout le pays berbère.

Organisation de la wilaya[modifier | modifier le code]

La wilaya, composée de 11 dairas, 28 communes et 299 ksars (villages), recouvre une zone d'environ 427 000 km² et regroupe 432 193 habitants (estimation de 2011).

Walis[modifier | modifier le code]

Le poste de wali de la wilaya d'Adrar a été occupé par plusieurs personnalités politiques nationales depuis sa création le par l'ordonnance no 74-69 qui réorganise le territoire algérien en portant le nombre de wilayas de quinze à trente et une[3].

Walis dans la wilaya d'Adrar.
Wali Début Fin Wilaya de Naissance
1 Ahmed Koumyem [4] [5] Wilaya de Laghouat
2 Noureddine Sahraoui [6]
3 Baghdadi Laâlaouna [7] [8] Wilaya de Bordj Bou Arréridj
4 Abdelkrim Bouderghouma
5 Abdelmadjid Tebboune [9] Wilaya de Naama
6 Abdelmalek Sellal [10] Wilaya de Constantine
7 Lahbib Habchi
8 Mohamed Chérif Djebbari [11]
9 Ali Saâd [12] [13]
10 Mohamed El Andaloussi [14]
11 Mohamed Sediki
12 Nasredine Benboudiaf
13 Abdelkebir Matali [15]
14 Mabrouk Baliouze [16]
15 Messaoud Djari [17]
16 Ahmed Abdelhafid Saci [18] [19] Wilaya de Naama
17 Abderrahmane Madani Fouatih
18 Mustapha Limani (en cours)

Wilayas déléguées[modifier | modifier le code]

Code Wilaya déléguée Daïras
1 Wilaya déléguée de Timimoun Timimoun, Aougrout, Tinerkouk, Charouine
2 Wilaya déléguée de Bordj Badji Mokhtar Bordj Badji Mokhtar

Daïras[modifier | modifier le code]

Émergence d'une foggara à l'oasis de Timimoun en Algérie.
Article détaillé : Daïras de la wilaya d'Adrar.

Communes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Communes de la wilaya d'Adrar.

Démographie[modifier | modifier le code]

Statistiques (1998) : 311 515 habitants

Estimation () : 432 193 habitants

Densité (1er janvier 2010) : 1,01habitants /km2

Économie[modifier | modifier le code]

Adrar est une zone principalement agricole, caractérisée par son traditionnel système d'irrigation, la « foggara ».

Religion[modifier | modifier le code]

Cette wilaya algérienne abrite plusieurs Mosquées.

Ces Mosquées sont administrées par la Direction des affaires religieuses et des wakfs de Wilaya sous la tutelle du Ministère des Affaires religieuses et des Wakfs.


Ressources hydriques[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Cette wilaya recèle des centaines de sources d'eau naturelle.

Oueds[modifier | modifier le code]

Cette wilaya abrite des dizaines d'oueds.

Barrages[modifier | modifier le code]

Cette wilaya comprend les barrages suivants:

  • Barrage de Timiaouine[21].

Ces barrages font partie des 65 barrages opérationnels en Algérie[22] alors que 30 autres sont en cours de réalisation en 2015[23].

Santé[modifier | modifier le code]

Médecins spécialistes[modifier | modifier le code]

Nombre de médecins spécialistes dans les hôpitaux de la wilaya d'Adrar.
Adrar Timimoun Reggane Aoulef Bordj Badji Mokhtar Tililane Total
1999 18
2008[31] 24 25 13 67
2009
2010
2011
2012
2013
2014
2015

Couverture sanitaire[modifier | modifier le code]

En 2014, La couverture sanitaire dans cette wilaya était assurée par un médecin spécialiste pour 6 722 habitants, un médecin généraliste pour 1 200 habitants et un pharmacien pour 8 780 habitants[29].

Jumelage et partenariats[modifier | modifier le code]

Le Conseil Général de la Gironde a signé en novembre 2005 un accord de partenariat avec l'Assemblée Populaire d'Adrar.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le président Bouteflika procède à un mouvement dans le corps des walis », sur le site d'Algérie Presse Service,‎ (consulté le 25 octobre 2013).
  2. « Population résidente des ménages ordinaires et collectifs selon la wilaya de résidence et le sexe et le taux d’accroissement annuel moyen (1998-2008) ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  3. Journal officiel algérien no 74-69 du 9 juillet 1974, ordonnance no 74-69 du , relative la refonte de l'organisation territoriale des wilayas ; p. 608 et suivantes.
  4. http://www.joradp.dz/FTP/Jo-Francais/1974/F1974097.pdf
  5. http://www.joradp.dz/FTP/Jo-Francais/1975/F1975029.pdf
  6. http://www.joradp.dz/FTP/Jo-Francais/1975/F1975031.pdf
  7. http://www.joradp.dz/FTP/Jo-Francais/1978/F1978013.pdf
  8. http://www.joradp.dz/FTP/Jo-Francais/1979/F1979023.pdf
  9. http://www.joradp.dz/JO8499/1984/025/FP641.pdf
  10. http://www.joradp.dz/JO8499/1984/025/FP642.pdf
  11. http://www.joradp.dz/JO8499/1990/036/FP1016.pdf
  12. http://www.joradp.dz/JO8499/1990/036/FP1018.pdf
  13. http://www.joradp.dz/FTP/jo-francais/1991/F1991041.pdf
  14. http://www.joradp.dz/FTP/Jo-Francais/1993/F1993006.pdf
  15. http://www.joradp.dz/FTP/jo-francais/1999/F1999058.pdf
  16. http://www.joradp.dz/FTP/jo-francais/2005/F2005059.pdf
  17. http://www.joradp.dz/FTP/jo-francais/2011/F2011002.pdf
  18. http://www.joradp.dz/JO2000/2011/002/FP16.pdf
  19. http://www.joradp.dz/FTP/jo-francais/2014/F2014008.pdf
  20. http://www.djazairess.com/fr/elwatan/121309
  21. http://www.djazairess.com/fr/apsfr/112221
  22. http://www.aps.dz/economie/16069-le-taux-de-remplissage-des-barrages-d%C3%A9passe-les-72-minist%C3%A8re
  23. http://www.liberte-algerie.com/actualite/plus-de-5-milliards-de-m3-deau-des-barrages-deverses-en-mer-219053
  24. http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2006/04/12/article.php?sid=36920&cid=22
  25. http://www.djazairess.com/fr/liberte/218091
  26. http://www.horizons-dz.com/?Mise-en-exploitation-d-un-service
  27. http://www.premier-ministre.gov.dz/index.php?option=com_content&task=view&id=3678&Itemid=229
  28. http://www.algerie-dz.com/forums/archive/index.php/t-296129.html
  29. a, b et c http://www.djazairess.com/fr/horizons/142199
  30. http://www.santemaghreb.com/algerie/visite_ministre_sante_adrar.pdf
  31. http://www.vitaminedz.com/les-medecins-specialistes-boudent-le-sud/Articles_15688_157201_1_1.html

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

La bibliographie partielle ci-dessous permet d'élargir et d'approfondir les connaissances sur le contenu de cet article.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :