Wilaya d'Adrar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Wilaya d'Adrar (01)
ⵜⴰⵎⵏⴰⴹⵜ ⵏ ⴰⴷⵔⴰⵔ
ولاية أدرار
Wilaya d'Adrar
Vue de la ville d'Adrar.
Image illustrative de l’article Wilaya d'Adrar
Localisation de la Wilaya d'Adrar
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Chef-lieu Adrar
Daïras 11
Communes 28
Wali Larbi Bahloul
Code wilaya 01
Wilaya depuis 1974
Démographie
Population 399 714 hab. (2008[1])
Densité 0,94 hab./km2
Rang 37e
Géographie
Superficie 42 736 800 ha = 427 368 km2
Rang 2e
Liens
Site web wilaya-adrar.dz

La wilaya d'Adrar (/a.dʁaʁ/) ; en berbère : ⵜⴰⵎⵏⴰⴹⵜ ⵏ ⴰⴷⵔⴰⵔ; en arabe : ولاية أدرار) est une wilaya algérienne, localisée dans le sud-ouest du pays, dans le Sahara, elle est peu peuplée, au regard de sa superficie (427 368 km2).

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La wilaya est située dans le sud-ouest de l'Algérie.

Wilayas limitrophes de la wilaya d'Adrar
El Bayadh, Ghardaïa
Béchar
Tindouf
wilaya d'Adrar Tamanrasset
Mauritanie, Mali

Régions de la wilaya[modifier | modifier le code]

La wilaya d'Adrar se répartit sur quatre zones géographiques :

Étymologie[modifier | modifier le code]

Adrar / adhrar est un nom masculin singulier (pluriel : idourar / idhourar). Ce mot berbère signifie « montagne », mot unique et quasi-général dans tout le pays berbère.

Histoire[modifier | modifier le code]

La wilaya d'Adrar est créée dans les années 1970, auparavant elle dépendait de la wilaya de la Saoura, elle est composée de 11 communes à cette époque. Lors du découpage de 1984, 17 nouvelles communes ont été créées dans la wilaya d'Adrar[2].

En 2019, deux nouvelles wilayas sont créées dans le territoire de la wilaya d'Adrar : Timimoun et Bordj Badji Mokhtar[3].

Organisation de la wilaya[modifier | modifier le code]

La wilaya, composée de 11 dairas, 28 communes et 299 ksars (villages), recouvre une zone d'environ 427 000 km² et regroupe 432 193 habitants (estimation de 2011).

Walis[modifier | modifier le code]

Le poste de wali de la wilaya d'Adrar a été occupé par plusieurs personnalités politiques nationales depuis sa création le par l'ordonnance no 74-69 qui réorganise le territoire algérien en portant le nombre de wilayas de quinze à trente et une[4].

Walis dans la wilaya d'Adrar.
Wali Début Fin
1 Ahmed Koumyem [5] [6]
2 Noureddine Sahraoui [7]
3 Baghdadi Laâlaouna [8] [9]
4 Abdelkrim Bouderghouma
5 Abdelmadjid Tebboune [10]
6 Abdelmalek Sellal [11]
7 Lahbib Habchi
8 Mohamed Chérif Djebbari [12]
9 Ali Saâd [13] [14]
10 Mohamed El Andaloussi [15]
11 Mohamed Sediki
12 Nasredine Benboudiaf
13 Abdelkebir Matali [16]
14 Mabrouk Baliouze [17]
15 Messaoud Djari [18]
16 Ahmed Abdelhafid Saci [19] [20]
17 Abderrahmane Madani Fouatih[21]
18 Mustapha Limani [22]
19 Hamou Bekkouche[22] [22] [23]
20 Larbi Bahloul[23] [23] en cours

Wilayas déléguées[modifier | modifier le code]

Code Wilaya déléguée Daïras Observations
1 Wilaya déléguée de Timimoun Timimoun, Aougrout, Tinerkouk, Charouine Devient wilaya à part entière en 2019
2 Wilaya déléguée de Bordj Badji Mokhtar Bordj Badji Mokhtar Devient wilaya à part entière en 2019

Daïras[modifier | modifier le code]

Émergence d'une foggara à l'oasis de Timimoun en Algérie.

Communes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Adrar est une zone principalement agricole, caractérisée par son traditionnel système d'irrigation, la « foggara ».

Ressources hydriques[modifier | modifier le code]

La wilaya abrite l'oued Saoura[24].

La wilaya comprend le barrage de Timiaouine[25].

Santé[modifier | modifier le code]

En 2014, La couverture sanitaire dans cette wilaya était assurée par un médecin spécialiste pour 6 722 habitants, un médecin généraliste pour 1 200 habitants et un pharmacien pour 8 780 habitants[31].

Jumelage et partenariats[modifier | modifier le code]

Le Conseil Général de la Gironde (France) a signé en un accord de partenariat avec l'Assemblée Populaire d'Adrar.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidente des ménages ordinaires et collectifs selon la wilaya de résidence et le sexe et le taux d’accroissement annuel moyen (1998-2008) ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  2. Badreddine Yousfi, « Mobilité des cadres et des commerçants dans le Sud-Ouest algérien. Stratégies, enjeux et difficultés d’émergence d’un territoire », Méditerranée. Revue géographique des pays méditerranéens / Journal of Mediterranean geography, no 124,‎ , p. 55–65 (ISSN 0025-8296, DOI 10.4000/mediterranee.7699, lire en ligne, consulté le )
  3. Achour Nait Tahar, « Conseil des ministres : création de 10 nouvelles wilayas et 44 wilayas déléguées », sur INTERLIGNES Algérie, (consulté le )
  4. Journal officiel algérien no 74-69 du 9 juillet 1974, ordonnance no 74-69 du , relative la refonte de l'organisation territoriale des wilayas ; p. 608 et suivantes.
  5. http://www.joradp.dz/FTP/Jo-Francais/1974/F1974097.pdf
  6. http://www.joradp.dz/FTP/Jo-Francais/1975/F1975029.pdf
  7. http://www.joradp.dz/FTP/Jo-Francais/1975/F1975031.pdf
  8. http://www.joradp.dz/FTP/Jo-Francais/1978/F1978013.pdf
  9. http://www.joradp.dz/FTP/Jo-Francais/1979/F1979023.pdf
  10. http://www.joradp.dz/JO8499/1984/025/FP641.pdf
  11. http://www.joradp.dz/JO8499/1984/025/FP642.pdf
  12. http://www.joradp.dz/JO8499/1990/036/FP1016.pdf
  13. http://www.joradp.dz/JO8499/1990/036/FP1018.pdf
  14. http://www.joradp.dz/FTP/jo-francais/1991/F1991041.pdf
  15. http://www.joradp.dz/FTP/Jo-Francais/1993/F1993006.pdf
  16. http://www.joradp.dz/FTP/jo-francais/1999/F1999058.pdf
  17. http://www.joradp.dz/FTP/jo-francais/2005/F2005059.pdf
  18. http://www.joradp.dz/FTP/jo-francais/2011/F2011002.pdf
  19. http://www.joradp.dz/JO2000/2011/002/FP16.pdf
  20. http://www.joradp.dz/FTP/jo-francais/2014/F2014008.pdf
  21. « Le président Bouteflika procède à un mouvement dans le corps des walis », sur le site d'Algérie Presse Service, (consulté le ).
  22. a b et c Le président Bouteflika procède à un mouvement dans le corps des walis et des walis délégués, Agence APS, 13 juillet 2017.
  23. a b et c Le président Tebboune procède un remaniement partiel dans le corps des walis et des walis délégués, Agence APS, 26 janvier 2020.
  24. « Les crues des oueds isolent la ville d'Adrar », sur Djazairess (consulté le )
  25. « Lancement lundi des travaux de réalisation d'un barrage souterrain à Timiaouine (Adrar) », sur Djazairess (consulté le )
  26. http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2006/04/12/article.php?sid=36920&cid=22
  27. « Association Suisse Avenir de retour à Timimoun », sur Djazairess (consulté le )
  28. (en) « Quotidien National D'information », sur Horizons (consulté le ).
  29. « Le portail du Premier Ministère | Accueil | », sur Le portail du Premier Ministère (consulté le )
  30. « ADRAR: A l'ère de la modernisation », sur www.algerie-dz.com (consulté le )
  31. a b et c « 19 milliards DA pour le secteur de la santé », sur Djazairess (consulté le )
  32. http://www.santemaghreb.com/algerie/visite_ministre_sante_adrar.pdf

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

La bibliographie partielle ci-dessous permet d'élargir et d'approfondir les connaissances sur le contenu de cet article.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :