Wilaya d'Illizi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Wilaya d'Illizi (33)
Wilaya d'Illizi
Parc culturel du Tassili.
Image illustrative de l’article Wilaya d'Illizi
Localisation de la Wilaya d'Illizi
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Chef-lieu Illizi
Daïras 3
Communes 6
Wali Mustapha Aghamir
Code wilaya 33
Wilaya depuis 1984
Démographie
Population 52 333 hab. (2008[1])
Densité 0,18 hab./km2
Rang 47e
Géographie
Superficie 28 461 800 ha = 284 618 km2
Rang 3e

La wilaya d'Illizi (/il.li.zi/ Écouter ; en arabe : ولاية إيليزي / en berbère : Illizi / en tifinagh : ⵉⵍⵍⵉⵣⵉ) est une wilaya algérienne ayant pour chef-lieu la ville du même nom, située dans le sud du pays.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Avec 284,618 km2, c'est la troisième plus importante wilaya par la superficie. Elle est située à l'extrême sud-Est du pays et elle est limitrophe avec trois pays sur 1 233 km de frontière avec : la Tunisie, la Libye et le Niger[2].

Localisation[modifier | modifier le code]

La ville d’Ouargla est le chef-lieu de wilaya le plus proche de la ville d’Illizi ; elle est située à plus de 1 050 km. La wilaya est délimitée[a 1] :


Wilayas limitrophes de la wilaya d'Illizi
Wilaya de Ouargla Tunisie
Wilaya de Tamanrasset wilaya d'Illizi Libye
Niger

Reliefs[modifier | modifier le code]

La wilaya d'Illizi se caractérise par trois principales zones géographiques[a 2] :

  • les dunes : au Nord, le Grand Erg Oriental qui occupe une grande partie des communes de Debdeb et de Bordj Omar Driss; au Centre, les Ergs Issaouane-Irarren, Issaouane-Tefernine et Bourarhet; et au Sud, l'Erg d'Admer et l'Erg Tihodaine ;
  • les plateaux : la Hamada de Tinhert au Nord et le Tassili n'Ajjer au Sud ;
  • les plaines : la plaine d'Admer, située entre les communes de Bordj El Haouas et Djanet, couvre une petite partie du Sud de la wilaya.

Les principaux oueds sont : Lmihrou, Djerat, Tafassasset et Tarat et Takhemalt.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de la wilaya est désertique et très sec. Les pluies sont extrêmement irrégulières. Le mois de juin est le mois le plus chaud de l'année alors que le mois de janvier est le plus froid. Les vents sont généralement faibles à modérés[a 3].

Histoire[modifier | modifier le code]

La résistance algérienne a livré ses dernières batailles en 1920 dans la région sous la direction du Cheikh Amoud et de Brahim Abakada à Tin Alkoum, Assako, Eddaher, Essayene et Takat, près d'Aïn El-Hadjadj, où l'armée coloniale a connu des défaites.

Comme toutes les wilayas du Sud de l'Algérie, cette wilaya a connu le passage du Groupe salafiste pour la prédication et le combat puis de Al-Qaïda au Maghreb islamique.[réf. nécessaire]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le mot Ilizi (Tifinagh : ⵉⵍⵍⵉⵣⵉ) signifie Clôture (barrière) en berbère touareg (le tamacheq)

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

La wilaya d’Illizi est la deuxième wilaya la moins peuplée d’Algérie après la wilaya de Tindouf, mais également la deuxième wilaya qui a enregistré le plus fort taux d’accroissement annuel moyen sur la période 1998-2008, équivalent à 4,5 %[3]. Les communes de Djanet et d'Illizi regroupent 59,82 % de la population totale de la wilaya[2]. Elles sont les seuls communes qui dépassaient la barre des 10 000 habitants en 2008[4] :

Évolution démographique
1987 1998 2008
19 69833 96052 333
(Source : recensement[5])
Commune Population[4] Taux de croissance annuel 2008/1998[4]
Illizi 17 252 en augmentation   5,5 %
Djanet 14 655 en augmentation   4,3 %

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges de la wilaya d'Illizi en 2008 en pourcentage[6]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,27 
80 ans et +
0,21 
0,74 
70 à 79 ans
0,43 
1,4 
60 à 69 ans
0,94 
2,42 
50 à 59 ans
1,8 
5,41 
40 à 49 ans
3,77 
8,18 
30 à 39 ans
6,66 
10,96 
20 à 29 ans
9,64 
10,84 
10 à 19 ans
9,79 
13,58 
0 à 9 ans
12,67 

Organisation de la wilaya[modifier | modifier le code]

Les trois daïras de la wilaya de Illizi

Walis[modifier | modifier le code]

Le poste de wali de la wilaya d'Illizi a été occupé par plusieurs personnalités politiques nationales depuis sa création le par la loi no 84-09 qui réorganise le territoire algérien en portant le nombre de wilayas de trente et une à quarante-huit.

Walis dans la wilaya d'Illizi.
Wali Début Fin
1 Boualem Djemaâ
2 Mokhtar Hamdadou
3 Tahar Sekrane
4 Athmane Hamidi [7]
5 Abdelhamid Kaouli 1994
6 Ali Madhoui 1994
7 Ahmed Rachik Mega [8]
8 Mohamed Oubah
9 Mohamed El Kebir Raffa [9]
10 Boualem Tifour
11 Mohamed Laïd Khelfi
12 Ali Madhoui
13 Attalah Moulati [10]
14 Aïssa Boulahia[10] [10]
15 Mustapha Aghamir[11] [11] en cours


Wilaya déléguée[modifier | modifier le code]

Code Wilaya déléguée Wali délégué Depuis le Daïras
1 Djanet Boualem Chellali[12] [12] Djanet

Daïras de la wilaya d'Illizi[modifier | modifier le code]

La wilaya d'Illizi compte 3 daïras :

Communes de la wilaya d'Illizi[modifier | modifier le code]

La wilaya d'Illizi compte 6 communes :

Santé[modifier | modifier le code]

  • Hôpital d'Illizi.
  • Hôpital de Djanet.

Économie[modifier | modifier le code]

La wilaya abrite une zone pétrolière au Nord qui comprend une industrie d’exploitation des hydrocarbures[2].

Les principales activités artisanales de la région sont : le travail de l'argent, du cuivre, du bronze, du cuir, la teinture et le tissage[a 4].

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Les montagnes du Tassili n'Ajjer recèlent des gravures et peintures rupestres qui remontent à l’âge de la pierre polie.

Le Parc culturel du Tassili s'étend à l’ensemble des plateaux du Tassili et les ergs qui les entourent. On y trouve de nombreuses espèces d’animaux dont certains sont en voie de disparition. Il est classé patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO depuis 1982 pour la richesse de ses monuments archéologiques puis en tant que réserve de la biosphère depuis 1986[a 5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Wilaya d'Illizi : Population résidente des ménages ordinaires et collectifs (MOC) selon la commune de résidence et le sexe et le taux d’accroissement annuel moyen (1998-2008) ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  2. a b et c Présentation de la wilaya d'Illizi « Copie archivée » (version du 10 août 2013 sur l'Internet Archive), sur le site du ministère Algérien de l'Intérieur et des collectivités locales.
  3. « Population résidente des ménages ordinaires et collectifs selon la wilaya de résidence et le sexe et le taux d’accroissement annuel moyen (1998-2008) ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  4. a b et c [PDF]Recensement 2008 de la population algérienne, wilaya d'Illizi, sur le site de l'ONS.
  5. (en) Population de la wilaya d'Illizi (World Gazetteer)
  6. Wilaya d'Illizi — Population résidente par age et par sexe. Consulté le 17 janvier 2013.
  7. http://www.joradp.dz/FTP/Jo-Francais/1991/F1991061.pdf
  8. http://www.joradp.dz/FTP/Jo-Francais/1999/F1999063.pdf
  9. http://www.joradp.dz/FTP/Jo-Francais/2001/F2001052.pdf
  10. a b et c Le président Bouteflika procède à un mouvement dans le corps des walis et des walis délégués, agence APS, 13 juillet 2017.
  11. a et b Mouvement partiel dans le corps des walis et walis délégués, site de l'agence APS, 18 septembre 2019.
  12. a et b Le président Tebboune procède un remaniement partiel dans le corps des walis et des walis délégués, Agence APS, 26 janvier 2020.
Monographie de la wilaya d'Illizi sur le site de l'anvredet[PDF]
  1. page2
  2. page3
  3. page5
  4. page15
  5. page6

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :