Wilaya de Khenchela

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

35° 26′ 02″ N 7° 08′ 49″ E / 35.434, 7.147

Wilaya de Khenchela (40)
Les Aurès, vue de Hammam Essalihine.
Les Aurès, vue de Hammam Essalihine.
Localisation de la Wilaya de Khenchela.
Localisation de la Wilaya de Khenchela.
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Chef-lieu Khenchela
Daïras 8
Communes 21
Wali Djelloul Boukarabila[1]
Code wilaya 40
Wilaya depuis 1984
Démographie
Population 386 683 hab. (2008[2])
Densité 40 hab./km2
Rang 38e
Géographie
Superficie 971 500 ha = 9 715 km2
Rang 18e

La wilaya de Khenchela (prononcé [khen.che.la ] Prononciation du titre dans sa version originale Écouter), (en arabe: ولاية خنشلة, en berbère: Tamaẓlayt n Xencelt) est une wilaya algérienne située à l'Est du pays dans les Aurès.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La wilaya de Khenchela est située à l’Est du pays, au sud-est de Constantine. Elle est délimitée[3] :

Relief[modifier | modifier le code]

Sa structure physique est très hétérogène. Elle se caractérise par trois régions naturelles distinctes[4] :

  • Les Hautes plaines au Nord; couvrent 15 % du territoire. C’est une région de plaines à fortes potentialités hydriques qui offrent de grandes possibilités pour le développement agricole.
  • La Zone montagneuse, occupe les parties centrale et ouest de la wilaya avec 36 % du territoire (les massifs des Aurès et les monts des Nememchas).
  • Les parcours steppiques et sahariens : qui couvrent la moitié sud de la wilaya avec 49 % de la superficie totale (région à vocation pastorale).

Climat[modifier | modifier le code]

La région se caractérise par trois climats :

  • climat très rude en hiver, modéré en été dans les régions montagneuses centrales.
  • climat modéré en hiver, chaud et sec en été dans les steppes sahraouies du sud.
  • climat très froid en hiver, sec en été dans les hautes steppes au nord.

Histoire[modifier | modifier le code]

Organisation territoriale de la wilaya de Khenchela.

La région est habitée depuis le Paléolithique, attesté par la présence de silex taillés. L'occupation romaine a eu pour effet une christianisation de la région. Dihya (connue sous le nom de Kahina ou Kahena pour les Arabes), reine de la confédération berbère des Aurès, rendit à la région une prospérité de courte durée. La conquête arabe la contraignit à pratiquer la politique de la terre brûlée.

Population[modifier | modifier le code]

La wilaya compte une population de 386 683 habitants selon le recensement de 2008[2]. La population active est évaluée à 40 % de la population totale. Elle est répartie : 41 % dans l'agriculture, 10 % dans l'industrie, 11 % dans les travaux de bâtiment, 38 % dans les services[5].

Pyramide des âges de la wilaya de Khenchela en 2008 en pourcentage[6]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,46 
80 ans et +
0,41 
1,23 
70 à 79 ans
1,14 
1,73 
60 à 69 ans
1,72 
3,56 
50 à 59 ans
3,43 
5,06 
40 à 49 ans
5,20 
6,79 
30 à 39 ans
7,02 
10,73 
20 à 29 ans
10,56 
11,05 
10 à 19 ans
10,61 
9,93 
0 à 9 ans
9,34 
0,02 
nd
0,02 

Ressources hydriques[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Cette wilaya recèle des centaines de sources d'eau naturelle.

Oueds[modifier | modifier le code]

Cette wilaya abrite des dizaines d'oueds.

Barrages[modifier | modifier le code]

Cette wilaya comprend les barrages suivants:

  • Barrage de Babar[7].
  • Barrage de Taghrist[8].
  • Barrage de Melagou[9].
  • Barrage de Lazrag[10].
  • Barrage de Bouhmama[11].
  • Barrage de Ouldja[12].

Ces barrages font partie des 65 barrages opérationnels en Algérie[13] alors que 30 autres sont en cours de réalisation en 2015[14].

Santé[modifier | modifier le code]

Le secteur de la santé dans cette wilaya est administré par une Direction de la Santé et de la Population (DSP) faisant partie des 48 DSPs Wilayales en Algérie.

Cette DSP prend en charge les hôpitaux et autres structures sanitaires, ainsi que le personnel de la santé, dans les deux secteurs public et privé.

Les structures hospitalières dans cette wilaya font partie des hôpitaux en Algérie qui sont rattachés au Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière en Algérie[15].

Cette DSP gère les établissements hospitaliers suivants:

  • Hôpital Ali Boushaba.
  • Hôpital nouveau.
  • Hôpital de Chechar.
  • Hôpital de Kaïs.

Économie[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

La superficie consacrée à l’agriculture ou couvert de forêts, représente 89 % du territoire de la wilaya[4]. l’agriculture est la principale activité économique de la wilaya. L’arboriculture est prédominante dans les zones des Hauts-plateaux et des plaines[3].

Tourisme[modifier | modifier le code]

La wilaya dispose de plusieurs sites touristiques[4] :

  • les sites naturels (forêts, oasis, gorges);
  • les ruines romaines et historiques (175 sites répandus à travers les communes);
  • les sources thermales (Hammam Essalihine, Hammame K'nif), quatre autres sources thermales ne sont pas exploitées[5].

Transport[modifier | modifier le code]

Le réseau routier est long de 1 888 km, il relie la wilaya avec les wilayas voisines de : Batna, Oum El Bouaghi, Tebessa et Biskra[3].

Organisation de la wilaya[modifier | modifier le code]

Walis[modifier | modifier le code]

Walis dans la wilaya de Khenchela.
Wali Début Fin Wilaya de Naissance
01 Mohamed Tahar Maâmeri 4 avril 1984 13 mai 1984
02 13 mai 1984 20 septembre 1987
03 20 septembre 1987 29 juillet 1990
04 29 juillet 1990 21 août 1991
05 21 août 1991 15 avril 1994
06 Mohamed Lakhdar Gouhmaz 13 août 2000[16]
07 Mohamed Mounib Sendid [17] 7 mai 2008
08 Mabrouk Baliouze 7 mai 2008 30 septembre 2010
09 Djelloul Boukarabila 30 septembre 2010 2015 (en cours)

Daïras[modifier | modifier le code]

La wilaya compte 8 daïras[4] :

Article détaillé : Daïras de la wilaya de Khenchela.

Communes[modifier | modifier le code]

La wilaya de Khenchela compte 21 communes[4] :

Article détaillé : Communes de la wilaya de Khenchela.

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Installation des walis » sur le site du ministère de l'Intérieur et des collectivités locales.
  2. a et b « Population résidente des ménages ordinaires et collectifs selon la wilaya de résidence et le sexe et le taux d’accroissement annuel moyen (1998-2008) ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  3. a, b et c [PDF] Monographie de la wilaya de Khenchela sur le site internet de l'ANDI, page 2,3.
  4. a, b, c, d et e Le Ministère de l’Intérieur de l'Algérie
  5. a et b « L'université de Khenchela. www.cuniv-khenchela.edu »
  6. Wilaya de Khenchela — Population résidente par age et par sexe. Consulté le 24 février 2012.
  7. http://www.djazairess.com/fr/lemidi/1104100303
  8. http://www.leconews.com/fr/depeches/le-barrage-de-taghrist-un-atout-pour-renforcer-les-capacites-d-irrigation-11-11-2012-160627_312.php
  9. http://www.djazairess.com/fr/lesoirdalgerie/139022
  10. http://www.lemaghrebdz.com/?page=detail_actualite&rubrique=Regions&id=66170
  11. http://www.lemidi-dz.com/index.php?operation=voir_article&id_article=midi_est%40art2%402014-06-02
  12. http://www.algerie1.com/magazine/khenchela-mise-en-chantier-dun-barrage-de-57-millions-de-m3/
  13. http://www.aps.dz/economie/16069-le-taux-de-remplissage-des-barrages-d%C3%A9passe-les-72-minist%C3%A8re
  14. http://www.liberte-algerie.com/actualite/plus-de-5-milliards-de-m3-deau-des-barrages-deverses-en-mer-219053
  15. http://www.sante.dz
  16. http://www.joradp.dz/FTP/Jo-Francais/2000/F2000058.pdf
  17. http://www.joradp.dz/JO2000/2001/052/FP10.pdf

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]