Abjat-sur-Bandiat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abjat-sur-Bandiat
L'église Saint-André d'Abjat-sur-Bandiat.
L'église Saint-André d'Abjat-sur-Bandiat.
Blason de Abjat-sur-Bandiat
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Nontron
Canton Périgord vert nontronnais
Intercommunalité Communauté de communes du Périgord Nontronnais
Maire
Mandat
Jean-Pierre Villechalane
2014-2020
Code postal 24300
Code commune 24001
Démographie
Gentilé Abjacois
Population
municipale
642 hab. (2014)
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 35′ 09″ nord, 0° 45′ 32″ est
Altitude Min. 196 m – Max. 355 m
Superficie 27,62 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de la Dordogne
City locator 14.svg
Abjat-sur-Bandiat

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de la Dordogne
City locator 14.svg
Abjat-sur-Bandiat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Abjat-sur-Bandiat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Abjat-sur-Bandiat
Liens
Site web abjat-sur-bandiat.fr

Abjat-sur-Bandiat est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Elle est intégrée au parc naturel régional Périgord-Limousin.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

La commune est limitrophe du département de la Haute-Vienne.

Communes limitrophes d’Abjat-sur-Bandiat
Piégut-Pluviers Saint-Barthélemy-de-Bussière Marval
(Haute-Vienne)
Augignac Abjat-sur-Bandiat Pensol
(Haute-Vienne)
Savignac-de-Nontron Champs-Romain Saint-Saud-Lacoussière

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 2 762 hectares ; son altitude varie entre 196 et 355 mètres[1].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Villages, hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Barthouleix · Bellevue · Bigaumont · Bois de la Croix · Bois de Lestrade · Bois de Mirandon · Bois de Rhins · Bois d'en Pied · Bois des Charelles · Bois des Landes · Bois du Mas · Chabanas · Chachat · Chantecorps · Château de l'Étang · Chez Gouyout · Chez Tarlat · Domaine de la Malinie · Étang Blanchet · Étang de la Forêt · Étang de l'Échasserie · Étang du Moulin de Lestrade · Fargeas · Forêt de la Malinie · Grafeuille · Grospuy · la Blanchardie · la Chapelle Verlaine · la Charelle · la Collina · la Combette · la Juvénie · la Mazaurie · la Rivière · la Roderie · la Vigeonie · Labrousse · Laulandie · le Bost du Play · le Bouchage · le Chatenet · le Grand Gollier · le Moulin de Grospuy · le Moulin de Masfraulet · le Moulin de Rhins · le Petit Fargeas · le Petit Peyrat · l'Échasserie · les Arnaudies · les Aumèdes · les Bardeaux · les Cautas · les Granges · les Landes · Masfraulet · Maumont · Ménesplier · Peyrat · Pont de la Vigeonie · Puizillout · Puyfromental · Quartier de Bel-Air · Rhins · Savanat

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune proviendrait du nom d'un homme latin Apicius et du suffixe -acum. Sur la carte de Cassini représentant la France entre 1756 et 1789, le village est identifié sous le nom d'Abjac.

La commune se nommait Abjat-de-Nontron en 1864[2], puis Abjat et enfin Abjat-sur-Bandiat depuis 1975.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Fin 2002, Abjat-sur-Bandiat intègre dès sa création la communauté de communes du Périgord Nontronnais. Celle-ci est dissoute au et remplacée au par la communauté de communes du Périgord vert nontronnais. Au , celle-ci fusionne avec la communauté de communes du Haut-Périgord pour former la nouvelle communauté de communes du Périgord Nontronnais.

Administration municipale[modifier | modifier le code]

La population de la commune étant comprise entre 500 et 1 499 habitants au recensement de 2011, quinze conseillers municipaux ont été élus en 2014[3],[4].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1971 2001 André Morel    
2001 mars 2014 Jean-Claude Massiou SE Retraité
mars 2014[5] en cours Jean-Pierre Villechalane SE Agent d'assurance

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Le résultat de l'élection présidentielle de 2012 dans cette commune est le suivant[6]

Candidat Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Eva Joly (EÉLV) 17 4,26
Marine Le Pen (FN) 76 19,05
Nicolas Sarkozy (UMP) 107 26,82 175 45,34
Jean-Luc Mélenchon (FG) 63 15,79
Philippe Poutou (NPA) 4 1,00
Nathalie Arthaud (LO) 0 0,00
Jacques Cheminade (SP) 0 0,00
François Bayrou (MoDem) 24 6,02
Nicolas Dupont-Aignan (DLR) 5 1,25
François Hollande (PS) 103 25,81 211 54,66
Inscrits 511 100,00 511 100,00
Abstentions 100 19,57 88 17,22
Votants 411 80,43 423 82,78
Blancs et nuls 12 2,92 37 8,75
Exprimés 399 97,08 386 91,25

Le résultat de l'élection présidentielle de 2017 dans cette commune est le suivant[7] :

Candidat Premier tour Deuxième tour
% Voix % Voix
Nicolas Dupont-Aignan (DLF) 5,01 18
Marine Le Pen (FN) 21,17 76 33,22 101
Emmanuel Macron (EM) 18,11 65 66,78 203
Benoît Hamon (PS) 7,24 26
Nathalie Arthaud (LO) 2,51 9
Philippe Poutou (NPA) 1,67 6
Jacques Cheminade (SP) 0,28 1
Jean Lassalle (R) 2,23 8
Jean-Luc Mélenchon (LFI) 19,78 71
François Asselineau (UPR) 0,28 1
François Fillon (LR) 21,73 78
Inscrits 468 100,00 475 100,00
Abstentions 92 19,66 98 20,63
Votants 376 80,34 377 79,37
Blancs 13 3,46 54 14,32
Nuls 4 1,06 19 5,04
Exprimés 359 95,48 304 80,64

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants d'Abjat-sur-Bandiat se nomment les Abjacois[8].

En 2014, Abjat-sur-Bandiat comptait 642 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (2006, 2011, 2016, etc. pour Abjat-sur-Bandiat[9]). Depuis 2006, les autres dates correspondent à des estimations légales.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 233 1 376 1 256 1 600 1 642 1 591 1 621 1 679 1 645
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 678 1 602 1 623 1 548 1 630 1 713 1 703 1 716 1 685
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 689 1 701 1 650 1 438 1 368 1 194 1 207 1 179 957
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
949 837 716 687 693 624 640 650 642
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Chaque année depuis 1991, au début de l'automne, ont lieu les championnats de France de conkers (25e édition en 2016[12]). Conkers est le nom anglais du marron et le but du jeu consiste à casser les marrons de son adversaire[13].

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2012[14], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent 238 personnes, soit 36,0 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (vingt-cinq) a augmenté par rapport à 2007 (dix-neuf) et le taux de chômage de cette population active s'établit à 10,7 %.

Établissements[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2013, la commune compte soixante-six établissements[15], dont trente-trois au niveau des commerces, transports ou services, quinze dans la construction, sept relatifs au secteur administratif, à l'enseignement, à la santé ou à l'action sociale, sept dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche, et quatre dans l'industrie[16].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine environnemental[modifier | modifier le code]

Le GR4 de Royan à Grasse traverse la commune. Il rejoint à l'est de la commune le GR 654, chemin de Saint-Jacques (Voie de Vézelay), qui se dirige au sud vers Saint-Saud-Lacoussière.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Abjat-sur-Bandiat Blason D’azur au pont d’âne de deux arches d’argent maçonné de sable, posé et en partie brochant sur une rivière cousue de gueules en fasce abaissée soutenue d’une cloche aussi d’argent, le pont surmonté, à dextre, d’un « singliant rousseu » (couleuvre) d’or ondoyant en barre et à senestre d’un dextrochère cousu aussi de gueules, mouvant du flanc, tenant un glaive d’argent en barre.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  2. Dictionnaire des communes de la France, par Adolphe Joanne avec la collaboration d'une société d'archivistes, de géographes et de savants, Hachette, 1864, page 3
  3. Article L2121-2 du code général des collectivités territoriales, sur Légifrance, consulté le 12 septembre 2015.
  4. Résultats des élections municipales et communautaires 2014 sur le site du ministère de l'Intérieur, consulté le 12 septembre 2015.
  5. « DORDOGNE (24) - Abjat-sur-Bandiat », sur le site du ministère de l'Intérieur (consulté le 18 juin 2014).
  6. Ministère de l'Intérieur - Dordogne (Aquitaine), « Résultats de l'élection présidentielle de 2012 à Abjat-sur-Bandiat » (consulté le 17 juin 2014).
  7. Ministère de l'Intérieur - Dordogne (Nouvelle-Aquitaine), « Résultats de l'élection présidentielle de 2017 à Abjat-sur-Bandiat » (consulté le 18 mai 2017)
  8. Nom des habitants des communes françaises sur le site habitants.fr, consulté le 4 décembre 2016.
  9. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 29 janvier 2014)
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  12. « Les champions des conkers sont de retour », Sud Ouest édition Dordogne du 30 septembre 2016, p. 30.
  13. Fédération française de conkers (archive)
  14. Chiffres-clés - Emploi - Population active - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 13 octobre 2015.
  15. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 13 octobre 2015).
  16. Chiffres clés - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 13 octobre 2015.
  17. « Église Saint-André », notice no PA00132527, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 6 septembre 2014.
  18. Guy Penaud, Dictionnaire des châteaux du Périgord, éditions Sud Ouest, 1996, (ISBN 2-87901-221-X), p. 103.
  19. Hervé Lapouge, Châteaux du Nontronnais, dans Nontron & le Pays Nontronnais, vol.1, sous la coordination de Jacques Lagrange, Pilote 24, 1996, (ISBN 2-9509149-1-8), p. 192-195.