Lamprophyre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la géologie
Cet article est une ébauche concernant la géologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

La minette est une roche peu résistante, en raison de sa richesse en biotites dont l'altération libère en surface des oxydes de fer à la couleur brune caractéristique.

Un lamprophyre est une roche magmatique filonienne ferromagnésienne, riche en biotite, à texture microgrenue. Cette roche est caractérisée par les présence de beaucoup de mica noir et/ou d'amphibole brune avec de l'olivine, des feldspaths, des clinopyroxènes. Il en existe trois formes : calc-alcalins, alcalins et mélilitiques.

Les filon de lamprophyre se mettent généralement en place lors des derniers épisodes magmatiques des orogenèses (phases distensives tardi-orogéniques correspondant à l’effondrement de chaînes).

Dans le Massif Central, cette roche a été exploitée pour la production d'uranium.

La composition des lamprophyres est variable allant du granite au gabbro.

Variétés[modifier | modifier le code]

Selon la nature des cristaux présents, on distingue :

On trouve ces roches en filon de quelques centimètres à quelques mètres d'épaisseur dont le cœur contient parfois des enclaves. Ces filons sont associés à des granitoïdes, des syénites ou des basaltes.

Étymologiquement, la racine grecque lampros (éclatant) dans lamprophyre est la même que l'on retrouve dans une autre roche appelée lamproïte.