La Chapelle-Montbrandeix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Chapelle-Montbrandeix
La Chapelle-Montbrandeix
L'église de la Chapelle-Montbrandeix en 2016
Blason de La Chapelle-Montbrandeix
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Haute-Vienne
Arrondissement Rochechouart
Intercommunalité Communauté de communes Ouest Limousin
Maire
Mandat
Pascal Raffier
2020-2026
Code postal 87440
Code commune 87037
Démographie
Gentilé Chapelauds
Population
municipale
260 hab. (2018 en augmentation de 3,59 % par rapport à 2013)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 38′ 48″ nord, 0° 51′ 00″ est
Altitude Min. 319 m
Max. 482 m
Superficie 19,83 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Rochechouart
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine
Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
La Chapelle-Montbrandeix
Géolocalisation sur la carte : Haute-Vienne
Voir sur la carte topographique de la Haute-Vienne
City locator 14.svg
La Chapelle-Montbrandeix
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Chapelle-Montbrandeix
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Chapelle-Montbrandeix

La Chapelle-Montbrandeix (La Chapela e Mont Brandés en occitan) est une commune française située dans le département de la Haute-Vienne en région Nouvelle-Aquitaine.

Elle est intégrée au parc naturel régional Périgord Limousin.

Géographie[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

Situation de la commune de La Chapelle-Montbrandeix en Haute-Vienne.

Dans le quart sud-ouest du département de la Haute-Vienne, la commune de La Chapelle-Montbrandeix est arrosée par le Bandiat qui y prend sa source, au nord-est, sur les pentes sud-ouest du puy Chauvet.

L'altitude minimale, 319 mètres, se trouve localisée au sud-ouest, là où un affluent du Bandiat quitte la commune et entre sur celle de Marval. L'altitude maximale avec 482 mètres est située au nord-est, à l'ouest du lieu-dit le Grand Puyconnieux[1].

Traversé par les routes départementales (RD) 22 et 64, le bourg de La Chapelle-Montbrandeix est situé, en distances orthodromiques, dix-neuf kilomètres au nord-est de Nontron et vingt kilomètres au sud de Rochechouart.

La commune est également desservie par les RD 15, 33 et 100.

Entre Dournazac et Marval, un tronçon commun du GR 4 et du GR 654 borde le territoire communal sur plus d'un kilomètre au nord-est, avant de le traverser plus au sud — d'est en ouest — sur environ quatre kilomètres.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

La Chapelle-Montbrandeix est limitrophe de six autres communes, dont une dans le département de la Dordogne. Au nord-ouest, son territoire n'est limitrophe de celui de Champagnac-la-Rivière que sur 150 mètres.

Carte de La Chapelle-Montbrandeix et des communes avoisinantes.
Communes limitrophes de La Chapelle-Montbrandeix[2]
Cussac Champagnac-la-Rivière
Marval La Chapelle-Montbrandeix Dournazac
Pensol Mialet
(Dordogne)

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

La Chapelle-Montbrandeix est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[3],[4],[5]. La commune est en outre hors attraction des villes[6],[7].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (59,5 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (63,5 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (59,5 %), prairies (20,3 %), zones agricoles hétérogènes (18,4 %), zones urbanisées (1,8 %)[8].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans la 1re moitié du Ier siècle, un habitat gallo-romain est le siège d'une activité sidérurgique dans des bas-fourneaux[9].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[10]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
  mars 1959 M. Faure    
mars 1959 mars 1983 Jacques Charamnac PCF Artisan
mars 1983 mars 2008 Marcel Darcy ADS Conseiller général (1988-2001)
mars 2008
(réélu en mai 2020)
En cours Pascal Raffier[11] ECO Artisan

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de La Chapelle-Montbrandeix sont appelés les Chapelauds[12].


L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[13]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[14].

En 2018, la commune comptait 260 habitants[Note 2], en augmentation de 3,59 % par rapport à 2013 (Haute-Vienne : −0,71 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
516486581613689711661684749
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
717686673662693687714718757
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
763758733722685619563586516
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
452412352333293262254253252
2013 2018 - - - - - - -
251260-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine environnemental[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la Réserve de biosphère du bassin de la Dordogne[18].

ZNIEFF[modifier | modifier le code]

La commune présente quatre zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) de type 1.

  • L'étang de Vieulac au nord du village de la Nadalie (commune de Marval[19]).
  • Les landes et prairies humides du Theillaud et des Tuileries. La lande des Tuileries se trouve le long de la route des Trois Cerisiers et les zones humides du Theillaud le long du Bandiat. On y trouve, entre autres drosera intermedia et le crapaud calamite[20].
  • Landes et prairies du puy Doumeau[21]. Dans l'ancien inventaire ZNIEFF, ce site était dénommé : Landes de Masgiraud-Masselièvre.

Une ZNIEFF de type 2

  • Vallée de la Tardoire (du moulin de Cros à Peyrassoulat)[23].

Sentier de grande randonnée[modifier | modifier le code]

Le GR 4 qui va de Royan à Grasse traverse le sud de la commune puis la longe à l'est. Il est commun avec le GR 654, chemin de Saint-Jacques (Voie de Vézelay).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de La Chapelle-Montbrandeix Blason
D'azur à trois châtaigniers d'or.
Détails

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes et cartes[modifier | modifier le code]

  • Notes
  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.
  • Cartes
  1. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 20 avril 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « 482 » sur Géoportail (consulté le 10 février 2018)..
  2. Carte IGN sur Géoportail
  3. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 5 avril 2021).
  4. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 5 avril 2021).
  5. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 5 avril 2021).
  6. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 5 avril 2021).
  7. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 5 avril 2021).
  8. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statitiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 20 avril 2021)
  9. « Bas-fourneaux gallo-romains à La Chapelle-Montbrandeix (Haute-Vienne),G. Belligaud, Revue archéologique du Centre de la France, Année 1987, Volume 26, Numéro 26-2, pp. 165-175 », sur Persée, revues scientifiques, (consulté le 23 mars 2012)
  10. « Les maires de la commune » (consulté le 12 mars 2011).
  11. Site officiel de la préfecture de Haute-Vienne - liste des maires (doc pdf)
  12. « Nom des habitants », sur www.habitants.fr (consulté le 30 septembre 2020).
  13. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  14. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  17. « Gisement gallo-romain dit des Couvents (portion) », notice no PA00100274, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  18. Liste des communes de la réserve de biospère du bassin de la Dordogne
  19. ZNIEFF 740120149 étang de Vieulac, INPN.
  20. ZNIEFF 740120140 Landes et prairies humides du Theillaud et des Tuileries, INPN.
  21. ZNIEFF 740000065 Landes et prairies du puy Doumeau, INPN.
  22. ZNIEFF 740008249 Bois des Essarts, INPN.
  23. ZNIEFF 740000072 Vallée de la Tardoire (du moulin de Cros à Peyrassoulat), INPN.