Silicate d'alumine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Diagramme P-T montrant les domaines de stabilité des phases sillimanite, disthène (cyanite) et andalousite du composé chimique Al2SiO5.

Le groupe des silicates d’alumine est constitué des silicates d'aluminium qui répondent à la formule chimique Al2SiO5. Il comprend trois polymorphes :

À basse pression et haute température, à partir de sillimanite, andalousite ou disthène, on obtient la mullite[1] plus du quartz. La mullite est rare dans les roches naturelles, qui se sont formées sous des pressions élevées. En revanche, les polymorphes du Al2SiO5 se forment sous des pressions plus élevées et sont donc communs en nature. Le gisement de mullite le plus important est celui de l’île de Mull, en Écosse, où elle s’est formée dans des conditions exceptionnelles de hautes températures et de pressions relativement basses.


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La mullite est un silicate d'aluminium dans lequel le rapport Si/Al est variable : Les nésosilicates sur l'Encyclopædia Universalis.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • C. A Jouenne, Traité de céramiques et matériaux minéraux, Paris, Septima, , 657 p. (OCLC 34570760), p. 206, 629.
  • Giovanni Aliprandi, Dario Beruto, Roberto Colombo, M Coulomb et al., Matèriaux réfractaires et céramiques techniques, Paris, Ed. Septima, (réimpr. 1989) (OCLC 29854917), p. 225, 226, 233-236, 300, 331.

Articles connexes[modifier | modifier le code]