Brigitte Fossey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fossey.

Brigitte Fossey

Description de cette image, également commentée ci-après

Brigitte Fossey en 1998 à la 23e cérémonie des César

Naissance (67 ans)
Tourcoing, France
Nationalité Drapeau de France Française
Profession Actrice
Films notables Jeux interdits, Les Valseuses, Un mauvais fils, La Boum, La Boum 2

Brigitte Fossey est une actrice française née le à Tourcoing.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa carrière débute alors qu'elle n'a que cinq ans, avec le rôle de Paulette dans le film Jeux interdits réalisé par René Clément. Le succès est tel qu'elle est même présentée à la reine Élisabeth II d'Angleterre.

Tenue éloignée des plateaux par ses parents, elle est cependant rappelée par la « profession » et continue en 1967 dans Le Grand Meaulnes.

Avec ses rôles dans les années 1970 (L'Ironie du sort, La Brigade, Les Valseuses, Calmos, Les Fleurs du miel, Le Pays bleu, L'Homme qui aimait les femmes), elle fut l'une des grandes vedettes de sa génération.

En 1980, elle a un grand succès dans le rôle de Françoise Beretton, la douce mère de Sophie Marceau dans La Boum. Ce film est suivi par La Boum 2 en 1982.

Elle a joué dans de nombreuses pièces de théâtre et connu le succès à la télévision grâce à deux sagas importantes : Les Gens de Mogador et Le Château des oliviers, pour lequel elle obtint le 7 d'or de la meilleure actrice en 1994. Brigitte Fossey soutient les actions d'ATD Quart Monde contre la pauvreté. Elle a notamment participé a la réalisation d'un disque « Parole pour demain » en mai 2000

Elle a été mariée avec le cinéaste Jean-François Adam. De cette union est née l'actrice Marie Adam[1].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Ouvrage publié[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Noël Mirande, « Le lumineux destin de Brigitte Fossey », sur lepoint.fr,‎ 3 novembre 2012 (consulté le 3 novembre 2012)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]