France Ô

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

48° 49′ 16.55″ N 2° 17′ 54.66″ E / 48.8212639, 2.2985167

Image illustrative de l'article France Ô

Création 25 février 2005 (France Ô)
25 mars 1998 (création de RFO Sat)
Propriétaire France Télévisions
Slogan « La chaîne métisse »
Format d'image 16:9, 576i
Langue Français
Pays Drapeau de la France France
Statut Généraliste nationale publique
Ancien nom RFO Sat (1998-2005)
Siège social Malakoff
Site web www.franceo.fr
Diffusion
Diffusion TNT, satellite, câble et IPTV.
Chronologie
Précédent RFO Sat

France Ô est une chaîne de télévision généraliste communautaire et nationale française de service public créée le 25 février 2005, issue du réseau de RFO, qui exprime la place de la France d'outre-mer dans le paysage audiovisuel français. Depuis 2010, elle est diffusée par la télévision numérique terrestre française gratuite dans l'ensemble de la France métropolitaine, afin de faire connaître à l'ensemble du grand public français les territoires d'outre-mer et leurs cultures.

France Ô est la 5e chaîne du bouquet de chaînes publiques de France Télévisions. Sa couleur historique est l'orange.

Elle est accessible sur la TNTsur le canal 19, le câble, le satellite et la télévision IP.

Historique de la chaîne[modifier | modifier le code]

RFO Sat émet pour la première fois le 25 mars 1998. Elle est rebaptisée France Ô le 25 février 2005, pour marquer son adhésion au groupe France Télévisions.

RFO Sat (1998-2005)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : RFO Sat.

RFO Sat est créée le 25 mars 1998 par Jean-Marie Cavada, alors président de RFO, pour offrir aux Français de l'Outre-mer, vivant en métropole une fenêtre sur leurs régions. La chaîne ne diffuse quotidiennement que quelques heures chaque soir à partir de 21 heures sur le câble et le satellite.

France Ô (depuis 2005)[modifier | modifier le code]

Le 25 février 2005[1], Marc Tessier lance France Ô en remplacement de RFO Sat qui, avec neuf heures d’antenne seulement chaque jour, parvenait difficilement à jouer son rôle de vitrine de l’outre-mer en métropole. Son nouveau nom fait référence au groupe France Télévisions auquel est rattaché RFO depuis le 9 juillet 2004. La lettre « O » comme outre-mer, comme la filiation qui rattache la chaîne au réseau RFO et l'accent circonflexe pour souligner l'ouverture de la chaîne à tous les accents du monde, et plus simplement pour éviter une confusion possible avec le chiffre 0 (zéro).

Depuis le 24 septembre 2007, France Ô est diffusée sur la TNT en Île-de-France comme chaîne locale sur le multiplex R1.

Elle fait également partie de l'offre gratuite Fransat et TNTSAT qui permettent de recevoir les chaînes de la TNT par satellite, sans abonnement, dans les zones non couvertes par la TNT.

Le 13 novembre 2009, à l’issue du premier Conseil Interministériel de l’Outre-mer (CIOM), qui clôture les États Généraux de l’Outre-mer, le Président de la République, Nicolas Sarkozy a annoncé son souhait de voir France Ô devenir une chaîne nationale.

En 2010, dès la mi-juin, France Ô devient diffusée sur la TNT au niveau national[2] et non plus uniquement en Île-de-France[3]. France Ô est passée de diffusion régionale à nationale sur la fréquence de Arte SD TNT dans la nuit du 7 au 8 juin 2010 ; en conséquence, pour retrouver Arte, il faut faire une nouvelle recherche TNT. France Ô passe ainsi du canal 20 au canal 19 de la TNT nationale.

C'est le 14 juillet 2010 que, sous la direction de Luc Laventure, France Ô devient officiellement une chaîne nationale. Le 30 novembre 2010, elle est également lancée en Outre-mer en remplacement de la chaîne Tempo.

Ce passage au national est l'occasion pour France Ô de démultiplier le nombre de ses publics potentiels : jusqu’alors accessible à un bassin de population de 10 millions de personnes, France Ô devient au même titre que les autres chaînes de la TNT accessible à l’ensemble de la population française.

Le passage au national[modifier | modifier le code]

Diffusée nationalement sur la TNT depuis le 15 juin, France Ô a entamé sa mue le 14 juillet pour devenir "l'antenne de toutes les identités". C'est ainsi cette date, symbolique, du 14 juillet 2010, qui a été choisie comme date de lancement officielle de France Ô sur la TNT nationale. Ce lancement a débuté le 13 au soir par un grand concert organisé à la Bastille, et s’est poursuivi toute la journée du 14 juillet, où France Ô a cassé sa grille et proposé une programmation spéciale.

Le concert de lancement du 13 juillet[modifier | modifier le code]

C’est en musique et dans les festivités que France Ô a débuté sa nouvelle vie. Le 13 juillet à la Bastille, France Ô a invité ses téléspectateurs à fêter son arrivée sur la TNT nationale autour d’un grand concert de musiques du monde organisé à la Bastille en partenariat avec la Mairie de Paris.

Parrainé par Youssou N'Dour, présenté par Eddy Murté animateur de l’émission Ô Rendez-vous et Audrey Chauveau, animatrice de France 2 qui a fait son apparition sur la chaîne durant l’été 2010 dans le magazine quotidien de 2e partie de soirée Les étés de France Ô, ce concert a été diffusé en direct sur France Ô à 20h35.

Ce grand concert a rassemblé plus de 50 000 personnes autour d’une plateau d’artistes exceptionnel : Chimène Badi, Shy'm, Mike Ibrahim, Tom Frager, Khaled, Amadou et Mariam, Inna Modja, Nèg' Marrons, Sheryfa Luna, William Baldé, Singuila, Lord Kossity, Smod, Erik, Jean-Roch, etc.

La journée du 14 juillet[modifier | modifier le code]

Le 14 juillet, France Ô casse sa grille pour offrir une programmation spéciale et festive.

Logo france ô folies.jpg

La programmation comprend Les aventuriers des mers du sud, téléfilm en deux épisodes qui raconte les dernières années de la vie de l’écrivain Robert Louis Stevenson et de sa femme sur une ile des Samoa, au cours desquelles ils ont combattu auprès des indigènes contre les puissances coloniales, la retransmission en direct à 18h du concert final des France Ô Folies aux Francofolies de La Rochelle et le concert des 30 ans de Kassav' au stade de France, et enfin un spectacle avec Le chevalier de Saint George, symphonie équestre et pyrotechnique produite par l‘académie du spectacle équestre de Versailles, dirigée par Bartabas et présentée au château de Versailles.

France Ô réalise également une émission spéciale à partir du défilé militaire du 14 Juillet. Cette année-là, à l'occasion du cinquantenaire des indépendances africaines, des bataillons venus de plusieurs pays d'Afrique ont défilé sur les Champs-Élysées aux côtés de l'armée française.

Après la retransmission du défilé, Ahmed El Keiy et Alexandra Baldeh accompagnés de leurs nombreux invités hommes politiques, hauts responsables militaires, personnalités du monde artistique, sportif, ont débattu et échangé sur les nouvelles relations entre la France et l'Afrique, ou l'apport des diversités dans l'armée française. Ahmed el Keiy a notamment reçu Blaise Compaoré, Président du Burkina Faso au cours d’un entretien de 10 minutes sur le plateau.

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Le logo de France Ô s'inscrit dans la charte graphique de France Télévisions créée par l'agence Gédéon. Sa couleur est l'orange, héritée de la couleur du logo de RFO après son intégration à France Télévisions le 9 juillet 2004.

Organisation[modifier | modifier le code]

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Capital[modifier | modifier le code]

RFO Sat était détenue à 100 % par l'État français avec des participations des sociétés publiques ICV, R3o et TV5 Monde. France Ô appartient à 100 % à France Télévisions.

Mission[modifier | modifier le code]

À l'occasion de son passage au national, Luc Laventure a fait évoluer France Ô vers une ligne éditoriale plus grand public. L'objectif qu'il assigne à France Ô est d'être séduisante et festive.

Destinée à montrer les différentes facettes de l'outre-mer, elle a pour ambition de faire partager ses valeurs de tolérance et d’ouverture sur le monde moderne. Elle s’affirme comme l’antenne de la mixité et des valeurs universelles : la reconnaissance et le respect des autres autour de la République. Elle entend être, sur la TNT, l'antenne de toutes les cultures du monde.

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège de France Ô est situé au 35-37 rue Danton à Malakoff dans les Hauts-de-Seine qui est aussi le siège parisien d'Outre-Mer 1re.

Programmes[modifier | modifier le code]

Luc Laventure a mis en place sur France Ô à partir de l'été 2010, une grille rénovée, qui repose sur quatre piliers éditoriaux forts.

L'information[modifier | modifier le code]

France Ô se veut une vitrine de l’actualité des différents pays d’Outremer et participe ainsi à mieux faire connaitre leurs réalités économiques, culturelles et sociopolitiques. L‘information est présente à travers la reprise des journaux télévisés des stations régionales, et la diffusion des trois rendez-vous d’information quotidiens : le journal de l’Outre-mer, Infôsoir, Info Afrique. L’information sur France Ô se traduit également par un traitement de l’actualité sportive proposé par le magazine hebdomadaire Couleurs sport.

La culture[modifier | modifier le code]

La culture s’exprime sur France Ô à travers une offre de magazines d’actualité (L’hebdo, Toutes les France, Sinosphère) qui invitent le téléspectateur à s’interroger sur les enjeux du monde moderne et décryptent la complexité intrinsèque de la société ; une offre de magazines de rencontres et de découvertes (Archipels, Outremers) qui invitent le téléspectateur au rêve et au voyage à travers les richesses du globe ; une offre de magazines de société (Jackson tour) qui font partager les valeurs du vivre ensemble ; et enfin à travers une offre de documentaires riches et variés (Thématik spécial Haïti, Thématik nouvel an chinois, Thématik spécial élections présidentielles brésiliennes etc.).

France Ô propose également des programmes qui font découvrir les nouvelles influences, les nouveaux talents et les tendances qui traversent les sociétés urbaines et modernes, dans tous les domaines qu’ils soient artistiques, culturels, sportifs etc. (Ô rendez-vous, StudiÔ M, Ô Bout de la nuit, France Ô Folies, Riding Zone).

France Ô propose également l’émission culinaire les P’tits plats de Babette, au cours de laquelle Babette propose de manière ludique et conviviale de découvrir la cuisine du monde et les produits et saveurs d’ici et d’ailleurs.

Le divertissement[modifier | modifier le code]

Le divertissement s’incarne sur France Ô à travers un renforcement important de son offre de fiction notamment en proposant désormais une offre de cinéma du monde (Barber shop 1 et 2), et à travers une offre accrue de programmes musicaux et de spectacles vivants (Multiscénik, Dance Street, Ô spectacle, Ticket pour le soleil) et des week-ends 100 % festifs.

L'évènementiel[modifier | modifier le code]

L’évènementiel a toujours été au cœur de la ligne éditoriale de France Ô, car elle a l’ambition de faire vivre le téléspectateur au rythme des cinq continents.

Sa place sur l’antenne a donc été encore renforcée. Tout au long l’été 2010, le téléspectateur a pu vivre au rythme des grandes manifestations des pays d’Outremer, de la métropole et du monde, qu’il s’agisse de grands évènements sportifs (Tour des Yoles rondes de la Martinique, Billabong pro en Polynésie, Foire de rodéo de Bourail en Nouvelle Calédonie, Coupe de France), ou culturels (Carnavals du monde, Grand Ram Dam de la Villette, Mandela Day, Heiva i Tahiti, Festival Sakifo à la Réunion). Cette programmation estivale exceptionnelle a été l’occasion de faire rayonner les cultures de l’outre-mer et du monde sur le territoire métropolitain.

Émissions[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Émission diffusée sur France Ô.

Programmes pour la jeunesse[modifier | modifier le code]

France Ô diffuse des dessins animés du lundi au vendredi à partir de de 16h30.

Titre Année de diffusion Présentation Horaire
ôôôôÔ ! Depuis 2011 Il n'y a pas de présentateur Après-midi

Journaux télévisés[modifier | modifier le code]

  • JT des stations
  • Infô matin
  • Infô midi
  • Infô Soir
  • Infô Afrique

Anciennes émissions[modifier | modifier le code]

Séries[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France Séries françaises

Drapeau des États-Unis Séries américaines

Drapeau du Brésil Séries Brésiliennes

Drapeau de l'Australie Séries Australiennes

Drapeau du Japon Séries Japonaises

Drapeau du Canada Séries Canadiennes

Drapeau de la Colombie Séries Colombiennes

Drapeau du Mexique Séries Mexicaines

Drapeau du Venezuela Série Vénézuélien

Drapeau de l'Algérie Série Algérienne

Drapeau de l’Argentine Série Argentin

Drapeau du Royaume-Uni Séries Britanniques

Présentateurs[modifier | modifier le code]

Présentateurs actuels[modifier | modifier le code]

Anciens présentateurs ayant officié sur la chaîne[modifier | modifier le code]

  • Eddy Murté
  • Élise Chassaing (chroniqueuse)

Audiences[modifier | modifier le code]

La chaîne visait 1% d'audience au printemps 2011.

Dès le 1er septembre 2014, la chaîne sera mesuré par Médiamétrie[5].

Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Moyenne annuelle
2014 0,6 %

Diffusion[modifier | modifier le code]

France Ô est disponible sur la TNT française, les réseaux câblés français, belge, luxembourgeois, monégasque et suisses romands, les bouquets satellite français et mauricien et ceux de télévision IP en France, en Belgique, au Luxembourg et en Suisse romande.

Hertzien numérique[modifier | modifier le code]

France Ô fut d'abord diffusée sur le canal 20 de la TNT en Île-de-France comme chaîne locale sur le multiplex R1 (SGR1) au standard UHF PAL MPEG-2 (SDTV) à partir du 24 septembre 2007. Elle passe d'une diffusion régionale à nationale dans la nuit du 7 au 8 juin 2010 sur la fréquence précédemment attribuée à Arte SD, toujours sur le multiplex R1 (SGR1), et prend le numéro de présélection TNT 19.

France Ô est également diffusée sur le multiplex ROM 1 de la TNT outre-mer au standard UHF PAL MPEG-4 (SDTV) depuis le 30 novembre 2010.

Câble[modifier | modifier le code]

France Ô est diffusée sur les réseaux câblés français (Numericable et Zeop), belge (Numericable et VOO), luxembourgeois (Numericable), suisses (Cablecom, Naxoo et City TV) et monégasque (Monaco Télécom).

Satellite[modifier | modifier le code]

RFO Sat fut diffusée en exclusivité sur le tout nouveau bouquet satellite TPS. La loi obligeant tous les opérateurs français de diffusion à reprendre les chaînes publiques, France Ô fut diffusée à la fois sur TPS et Canalsat dès son lancement en 2005. Suite à la fusion de TPS et CanalSat en avril 2007, elle est maintenant diffusée sur le bouquet satellite Canalsat et ses déclinaisons ultramarines (Canalsat Caraïbes, Canalsat Calédonie et Canalsat Réunion), la TV d'Orange, Bis Télévisions, Parabole Réunion et Tahiti Nui Satellite. Elle fait également partie de l'offre gratuite Fransat et TNTSAT qui permettent de recevoir les chaînes de la TNT par satellite, sans abonnement, dans les zones non couvertes par la TNT.

France Ô est aussi diffusée sur le bouquet satellite Parabole Maurice, mais également sur l'opérateur belge et luxembourgeois TéléSAT.

Télévision sur IP[modifier | modifier le code]

France Ô est diffusée sur les bouquets de télévision IP par ADSL et FTTH en France (Freebox TV, la TV d'Orange, le Bouquet TV de SFR, Bbox TV, DartyBox, Box Mediaserv, OnlyBox et Izi TV), en Belgique (Belgacom TV), au Luxembourg (la Télé des P&T) et en Suisse romande (Swisscom TV).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Si le logo sans effet de 2002 a bel et bien disparu de l'antenne en 2008, il reste le logo officiel en "print", c'est-à-dire sur toutes les surfaces imprimées[4].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]