Philippe Besson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Besson.

Philippe Besson

Naissance 29 janvier 1967 (47 ans)
Barbezieux-Saint-Hilaire
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession

Philippe Besson, né à Barbezieux-Saint-Hilaire le 29 janvier 1967, est un écrivain, dramaturge et scénariste français, anciennement homme d'affaires. Il a été également critique littéraire et animateur de télévision.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un père instituteur et d'une mère clerc de notaire (il n'a aucun lien de parenté avec Patrick Besson), Philippe Besson est diplômé de l'École supérieure de commerce de Rouen et titulaire d'un DESS de droit. En 1989, il s'installe à Paris où il exerce la profession de juriste et enseigne le droit social. Pendant 5 ans, il sera le bras droit de Laurence Parisot, en tant que DRH, puis secrétaire-général de l'Institut français d'opinion publique. Par la suite, il sera DRH de T-Online France – Club Internet.

En 1999, la lecture de récits d'anciens combattants de la Première Guerre mondiale, l'incite à écrire son premier roman : En l'absence des hommes. Ce premier ouvrage est publié en 2001 par les éditions Julliard. Le roman, qui met en scène le personnage de Marcel Proust, est récompensé par le prix Emmanuel-Roblès. La même année, en août 2001, Philippe Besson publie Son frère qui sera retenu pour la sélection du Prix Femina. L'adaptation cinématographique qu'en fera Patrice Chéreau en 2003, recevra l'Ours d'argent au festival de Berlin.

L'Arrière-saison, roman publié en 2002, est récompensé par le Grand prix RTL-Lire 2003, année où paraît Un garçon d'Italie qui se voit sélectionné pour les Prix Goncourt et Médicis. Conforté par l'intérêt que suscitent ses ouvrages, Philippe Besson décide alors de se consacrer exclusivement à l'écriture.

Édité en 2004, son cinquième roman, Les Jours fragiles — centré sur les derniers jours d'Arthur Rimbaud —, retient l'attention du cinéaste François Dupeyron. Les droits du livre sont acquis par Gérard Depardieu et Claude Berri, pour une éventuelle adaptation au cinéma.

En mars 2007, il a signé avec 150 personnes un texte qui appelait à voter pour Ségolène Royal, candidate à l'élection présidentielle, « contre une droite d'arrogance », pour « une gauche d'espérance »[1].

En 2011, il soutient l'action de l'association Isota qui milite pour le mariage et l'adoption d'enfants par des couples homosexuels[2].

Son style dépouillé est fortement inspiré de l'écrivain Marguerite Duras.

Prix[modifier | modifier le code]

Philippe Besson au salon du livre Radio France, 26 novembre 2011

Œuvre et carrière[modifier | modifier le code]

Œuvres littéraires[modifier | modifier le code]

Nouvelles

Filmographie : scénarios[modifier | modifier le code]

Philippe Besson a participé à l'écriture de plusieurs scénarios :

En 2005, Philippe Besson apparaît, jouant son propre rôle, dans le film Caché de Michael Haneke, comme écrivain invité d'une émission littéraire.

Télévision[modifier | modifier le code]

Il a animé sur Paris Première l'émission Paris Dernière de 2010 à 2013.

Il avait précédemment participé à l'émission Ça balance à Paris, en tant que chroniqueur et critique littéraire.

Il réalise en 2014 le documentaire "Homos, la haine" sur France 2[5].

Radio[modifier | modifier le code]

En 2008, il est critique littéraire sur Europe 1 dans l'émission Y en aura pour tout le monde[6].

Depuis 2012, il participe régulièrement à l'émission "On refait le monde" animée par Marc-Olivier Fogiel sur RTL.

Adaptations de ses œuvres[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Au théâtre[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Avant qu'il ne soit trop tard », Le Nouvel Observateur, 27 février 2007.
  2. "Pourquoi nous créons l'association Isota", Pascal Houzelot et Caroline Mecary, lemonde.fr, 17 mai 2011
  3. Roman inspiré par une toile d'Edward Hopper : Nighthawks.
  4. L'affaire Grégory en est le sujet.
  5. [1] Rentrée 2014 de France Télévisions
  6. « Philippe Besson sur Europe 1 », Livres-Hebdo, 1er septembre 2008 (la photo illustrant l'article est une erreur, c'est celle du ministre Éric Besson et non de l'écrivain).
  7. [2] Critique sur Télérama

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :