Élisabeth Quin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Quin.

Élisabeth Quin

Description de cette image, également commentée ci-après

Elisabeth Quin aux commandes de l'émission 28 minutes.

Naissance 23 mars 1963 (51 ans)
Tunis, Tunisie Tunisie
Nationalité Drapeau : France française
Profession Journaliste
Activité principale animatrice de radio et de télévision
Autres activités
Conjoint
Famille
1 fille adoptive

Élisabeth Quin, née le 23 mars 1963 à Paris, est une critique de cinéma, écrivaine et journaliste de presse, animatrice de radio et de télévision française, également actrice occasionnelle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élisabeth Quin fait ses premiers pas sur « Ça bouge dans ma tête », radio FM associative créée par SOS Racisme[1] en 1986[2] et transformée ensuite en Oui FM, à laquelle elle travaille également, avant de rejoindre Radio Nova où elle anime l'ouverture d'antenne le matin puis RTL où elle collabore avec Remo Forlani, pour animer les rendez-vous consacrés au cinéma[3]. Cette émission marque le début de la spécialisation dans l'univers du septième art pour la journaliste.

Elle anime ou collabore à des émissions cinématographiques et culturelles, telles Rappetout présentée par Bernard Rapp sur France 3, Comme au cinéma sur France 2, avant de rejoindre la chaine Paris Première et les émissions Rive Droite / Rive Gauche animée par Thierry Ardisson, puis Courts particuliers, Ça balance à Paris et enfin CinéQuin. Elle présente actuellement le magazine quotidien « 28 minutes » sur la chaîne Arte.

Elle fait son entrée en littérature en 2002 avec La Peau dure.

Elle est éditorialiste mode à Madame Figaro[4].

Elle est nommée, en 2009, par Christian Estrosi, chargée de mission pour les industries de haute couture et du prêt-à-porter[5].

Jurys[modifier | modifier le code]

  • Elle est membre du jury du Grand prix de l'héroïne Madame Figaro[6].
  • Elle la présidente du jury du Festival « Close Up », édition 2009, consacré aux jeunes talents du cinéma[7].
  • Elle fut la présidente du jury de l'édition 2011 de la Queer Palm attribuée à Cannes pour les films promouvant la cause LGBT, « combat qui [la] motive »[8]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle a été mariée avec le scénariste et réalisateur Laurent Chouchan.

Elle fit l'objet de plusieurs articles et interviews dans les médias lors de la sortie de son livre à propos de sa fille adoptive d'origine cambodgienne, qui porte le prénom Thavery auquel elle adjoignit un prénom irlandais, Ouna[9].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Romans
Cinéma
  • Cannes. Ils & elles ont fait le festival, avec Noël Simsolo, Cahiers du cinéma, 2007.
  • Préface à 501 réalisateurs, sous la direction de Steven Jay Schneider, Omnibus, 2009.
Arts et mode
  • Dreams are my Reality, catalogue d'exposition, collectif, Fondation Atelier de Sèvres, 2005.
  • Le Livre des vanités, avec Isabelle d'Hauteville et Olivier Canaveso, éditions Regard, 2008.
  • Karl Lagerfeld, parcours de travail, catalogue d'exposition, collectif, Maison européenne de la photographie, 2010.
  • C'est la vie ! Vanités de Pompéi à Damien Hirst, collectif, Flammarion, 2010.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]