Canada Lee

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lee.

Canada Lee

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Dans Un enfant du pays
(1941, photo Carl van Vechten)

Nom de naissance Leonard Lionel Cornelius Canegata
Naissance 3 mars 1907
New York
État de New York, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès 9 mai 1952 (à 45 ans)
New York
État de New York, États-Unis
Profession Acteur
Films notables Lifeboat (1944)
Sang et Or (1947)
Pleure, ô pays bien-aimé (1952)
Site internet http://www.canadalee.org/

Canada Lee est un acteur américain, né Leonard Lionel Cornelius Canegata le 3 mars 1907 à New York (État de New York), ville où il est mort le 9 mai 1952.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'abord boxeur (catégorie poids welters) de 1926 à 1933, il entame une carrière d'acteur au théâtre en 1934, sous le pseudonyme de Canada Lee.

En particulier, il joue à Broadway (New York) dans dix-huit pièces, entre 1934 et 1948. La troisième en 1936 est Macbeth de William Shakespeare, mise en scène par Orson Welles qui transpose l'action aux Caraïbes, la distribution étant exclusivement afro-américaine, lui-même interprétant Banquo (cette adaptation est également connue sous le titre de Voodoo Macbeth (en)). Le même Welles dirige en 1941 Un enfant du pays, adaptation du roman éponyme de Richard Wright, avec notamment John Berry, Joseph Pevney et Erskine Sanford (cette production de John Houseman et Orson Welles étant reprise en 1942-1943). Mentionnons encore La Tempête de Shakespeare en 1945 (où il personnifie Caliban), avec Arnold Moss et Vera Zorina, ainsi que La Duchesse d'Amalfi (en) de John Webster en 1946, avec Elisabeth Bergner et John Carradine (lequel débute alors à Broadway).

Au cinéma — outre quatre documentaires comme lui-même —, Canada Lee contribue à quatre films américains, le premier sorti en 1939 étant un film de boxe. Le deuxième est Lifeboat d'Alfred Hitchcock (1944, avec Tallulah Bankhead et William Bendix). Le troisième, Sang et Or de Robert Rossen (1947, avec John Garfield et Lilli Palmer), est également un film de boxe.

Son dernier film américain (Frontières oubliées d'Alfred L. Werker, avec Mel Ferrer) sort en 1949, année où il est dénoncé en tant que communiste — pourtant, il est avant tout un militant des droits civiques des afro-américains, à un moment où sévit la ségrégation —. Lorsque s'ouvre la période du maccarthysme en 1950, il se retrouve alors sur liste noire.

Aussi, son cinquième et ultime film, Pleure, ô pays bien-aimé de Zoltan Korda, est britannique. Dans cette adaptation du roman éponyme d'Alan Paton dénonçant l'apartheid, il tient le rôle principal de Stephen Kumalo (repris par James Earl Jones dans le remake de 1995), aux côtés de Sidney Poitier.

Durant le tournage en 1951, il est victime d'une première crise cardiaque. Ce dernier film est présenté le 23 janvier 1952 dans sa ville natale de New York, où il meurt prématurément à peine plus de trois mois après, d'une nouvelle crise cardiaque cette fois fatale.

Notons encore qu'à la télévision, Canada Lee apparaît dans une série américaine dédiée au théâtre (deux épisodes, diffusés en 1950).

Théâtre à Broadway (intégrale)[modifier | modifier le code]

Poster original pour le Macbeth de 1936
Casting de Lifeboat (1944), de g. à d. : Walter Slezak, John Hodiak, Tallulah Bankhead, Henry Hull, William Bendix, Heather Angel, Mary Anderson, Canada Lee et Hume Cronyn

Filmographie complète[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

(films américains, sauf mention contraire)

À la télévision[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 2004 : Mona Z. Smith, Becoming Something : The Story of Canada Lee (en), Faber & Faber, New York, 448 pp. (biographie).

Liens externes[modifier | modifier le code]