Edmund Ironside (pièce de théâtre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Edmund Ironside.
La bataille d'Assandun, affrontement final entre Edmond et Knut (Matthieu Paris, début du XIIIe siècle).

Edmund Ironside, ou bien War Hath Made All Friends, est une pièce de théâtre élisabéthaine anonyme. Elle est parfois considérée comme l'une des pièces apocryphes de William Shakespeare, mais cette interprétation ne fait pas l'unanimité.

Résumé[modifier | modifier le code]

La pièce compte dix-huit scènes et n'est pas divisée en actes. Son sujet est le conflit qui éclate en 1016 entre les deux prétendants au trône d'Angleterre : Canutus, prince de Danemark, fils du roi Sven à la Barbe fourchue, et Edmond, le personnage éponyme, fils du roi Ethelred. Entre ces deux personnages louvoie le « duc de Mercie » Edricus, qui trahit Edmund au profit de Canutus. Après plusieurs batailles, il est décidé que l'issue du conflit sera tranchée par un combat singulier entre les deux princes. Edmund l'emporte, mais les deux rois se réconcilient et conviennent de se partager l'île, au grand dam d'Edricus.

Texte[modifier | modifier le code]

La seule copie connue de la pièce apparaît dans le manuscrit MS. Egerton 1994, qui appartient à la collection Egerton de la British Library. Le manuscrit, qui semble dater du milieu du XVIIe siècle, comprend treize autres pièces et un masque, tous anonymes.

Lien externe[modifier | modifier le code]