Le Loup-garou de Londres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Le Loup-Garou de Londres)
Aller à : navigation, rechercher

Le Loup-garou de Londres

Titre original An American Werewolf in London
Réalisation John Landis
Scénario John Landis
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau des États-Unis États-Unis
Sortie 1981
Durée 97 min.

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Loup-garou de Londres (An American Werewolf in London) est un film americano-britannique réalisé par John Landis, sorti en 1981.

Synopsis[modifier | modifier le code]

David Kessler (David Naughton) est le seul survivant de l'agression d'un animal féroce qui a tué son ami Jack (Griffin Dunne) dans le nord de l'Angleterre.

Transféré à l'hôpital de Londres sous la direction du docteur Hirsch, l'américain essaye de reprendre des forces avec l'aide d'une jeune infirmière, Alex (Jenny Agutter), qui l'accueille bientôt chez elle. En proie à des hallucinations, il reçoit la visite de Jack, revenu d'entre les morts pour lui annoncer une terrible nouvelle : il serait atteint de lycanthropie. Se croyant fou, le jeune homme ignore les conseils de son ami mort-vivant. Mais lors d'une nuit de Pleine lune, il se transforme avec horreur en Loup-garou et se met en chasse dans la capitale britannique...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Le film a connu le succès commercial, rapportant environ 30 565 000 $ au box-office en Amérique du Nord pour un budget de 10 000 000 $[2]. En France, il a réalisé 932 212 entrées[1].

Il a reçu un accueil critique très favorable, recueillant 89 % de critiques positives, avec une note moyenne de 7,6/10 et sur la base de 44 critiques collectées, sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes[3].

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le tournage s'est déroulé en février et mars 1981 au Royaume-Uni.
  • Une suite, Le Loup-garou de Paris (An American Werewolf in Paris), fut réalisée par Anthony Waller en 1997.
  • Toutes les chansons de la bande originale comportent le mot moon (lune) dans leur titre.
  • Le scénario fut écrit en 1969 par John Landis, alors qu'il n'avait que 19 ans.
  • À la fin du générique, on peut lire un message de félicitations pour le mariage du Prince Charles et de la Princesse Diana, qui eut lieu le 29 juillet 1981.
  • Le cinéaste avait souhaité deux chansons supplémentaires sur la bande originale du film : le Moonshadow de Cat Stevens, ainsi que l'interprétation de Blue Moon par Bob Dylan, mais tous deux refusèrent.
  • Tout à la fin du générique, on peut lire le message Any resemblance to any persons living, dead, or undead is coincidental, qu'on pourrait traduire par Toute ressemblance avec des personnes vivantes, décédées ou revenues à la vie n'est qu'une coïncidence. John Landis reprit le même message à la fin du vidéo clip Thriller, qu'il réalisa en 1983.
  • David Naughton fut engagé après que John Landis l'ait vu dans une publicité pour Dr Pepper.
  • Le réalisateur apparaît brièvement vers la fin du film. Il s'agit du barbu qui a un accident de voiture et passe à travers le pare-brise à Piccadilly.
  • Les cadres du studio voulaient Dan Aykroyd dans le rôle de David, ainsi que John Belushi dans celui de Jack, mais John Landis refusa.
  • Il s'agit du premier film à remporter l'Oscar des meilleurs maquillages, récompense créée en 1981.
  • L'épisode du Muppet Show diffusé à la télévision lors du cauchemar de David est un véritable épisode, mais cette partie ne fut jamais diffusée à la télévision américaine, ce qui explique pourquoi il fut considéré comme étant un faux épisode et que Kermit et Miss Piggy soient crédités au générique.
  • On peut voir deux posters d'Humphrey Bogart dans l'appartement d'Alex. Le premier concerne l'affiche de Casablanca (1942) présente dans le salon, et le second, un portrait en noir et blanc de l'acteur, présent dans la cuisine.
  • C'est en voyant le film, et notamment la séquence de la transformation, que Michael Jackson, impressionné par les effets spéciaux, fit appel à John Landis pour réaliser le clip Thriller.

Lieux de tournage[modifier | modifier le code]

Bande originale[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]