Cluedo (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cluedo

Titre original Clue
Réalisation Jonathan Lynn
Scénario
John Landis
Jonathan Lynn
adaptation:
Jonathan Lynn
Acteurs principaux
Sortie 1985
Durée 94 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Cluedo (Clue) est un film américain réalisé par Jonathan Lynn, sorti en 1985. Il est largement inspiré du jeu de société Cluedo, créé en 1945.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Six mystérieux invités sont accueillis et chacun d'entre eux se voit attribuer un pseudonyme pour la soirée.

Ils sont tous là : madame Blanche, une proxénète ; le professeur Violet, radié de l'ordre des médecins ; madame Pervenche, épouse d'un sénateur corrompu ; mademoiselle Rose, prostituée de luxe qui trouble beaucoup le colonel Moutarde ; et monsieur Olive. Invités par monsieur Moore, un hôte mystérieux, ils se retrouvent dans l'étrange manoir des Collines, en compagnie d'un maître d'hôtel surexcité et d'une pulpeuse soubrette. Monsieur Moore arrive en retard, pendant que les convives sont attablés.

Après le repas, les invités apprennent leur point commun : un maitre-chanteur leur soutire de l'argent. À partir de ce moment, plusieurs meurtres ont lieu. D'abord la cuisinière, assassiné d'un coup de couteau dans le dos. Puis Moore d'un coup à la tête. Un automobiliste dont la voiture est en panne qui est entrée pour téléphoné, assassiné avec la clé anglaise. Suivi par Yvette, l'employée de maison étranglée avec la corde. Ensuite, un policier venu s'enquérir de la voiture abandonné de l'automobiliste est tué à l'aide d'une matraque. Enfin, une femme venue présenter un télégramme chantant reçoit une balle de revolver.

Le majordome se met alors à retracer les évènements de la soirée, et déclare madame Blanche coupable de tous les meurtres. Acculée, elle menace le majordome avec le revolver. Mais la sonnette retentit. Le majordome profite de la surprise pour s'emparer du revolver. De nombreux policiers investissent alors le manoir : le majordome était un agent d'infiltration.

Un dénouement alternatif est ensuite proposé, où madame Pervenche est coupable de tous les meurtres. Elle se fait arrêter également.

Enfin, le vrai dénouement est présenté : le majordome était en réalité Moore, qui avait échangé pour l'occasion son rôle avec son majordome. Ainsi, le Moore assassiné est en réalité le majordome. L'objectif de la soirée était de provoquer les assassinats de ses complices, grâce auxquels il a obtenu les secrets de personnes à faire chanter. Chaque invité commet un meurtre, sauf monsieur Olive, qui abat le majordome armé. Monsieur Olive s'avère être un agent d'infiltration.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Commentaires[modifier | modifier le code]

Il s'agit du seul film à réellement proposer plusieurs fins alternatives[réf. nécessaire], trois en l'occurrence.

L'une des chansons récurrentes du film est Sh-Boom du groupe The Chords. Toute l'histoire est basée sur une affaire d'escroquerie et de chantage réalisée par monsieur Moore.

Tous les invités suspectés ont quelque chose à se reprocher :

  • Madame Pervenche a reçu des sommes d'argent en cachette pour influer sur les votes de son mari, président de la commission de la défense.
  • Madame Blanche a été mariée cinq fois et tous ses maris sont morts « accidentellement », sauf son deuxième, qu'elle aurait décapité et châtré.
  • Le professeur Violet, éminent représentant de l'OMS et ancien psychiatre radié de l'ordre pour avoir abusé de ses patientes.
  • Monsieur Olive est homosexuel et a peur de perdre son travail aux Affaires étrangères si cela vient à se savoir.
  • Mademoiselle Rose poursuit des activités de prostitution et dirige un bordel.
  • Le colonel Moutarde a été profiteur durant la guerre, et vendait au marché noir des pièces de radio volées à l'armée de l'air américaine.
  • La femme de Wadsworth avait des amis socialistes (l'action du film est située durant la « chasse aux sorcières », en 1954).
  • Yvette et la cuisinière étaient les informatrices de monsieur Moore.

Tous les invités suspectés ont également des informations intéressantes pour un maître-chanteur :

  • Madame Pervenche connaît bien du monde dans la politique et dans l'industrie de l'armement.
  • Madame Blanche avait pour mari un ponte de la physique nucléaire.
  • Le professeur Violet a un carnet d'adresse bien rempli à l'ONU.
  • Monsieur Olive travaillant aux Affaires étrangères et doit avoir accès à des documents classifiés.
  • Le colonel Moutarde travaille sur la bombe H.
  • Mademoiselle Rose a comme clients nombre de notables de Washington.

Mademoiselle Rose s'inquiète dans une scène du film du fait que tous iront probablement "à la chaise électrique". En Nouvelle-Angleterre en 1954, la peine de mort par chaise électrique existe dans les états du Massachusetts, le Vermont, ainsi que le Connecticut. Les trois autres états de Nouvelle-Angleterre (Maine, New Hampshire et Rhode Island) n'ont à cette date pas de peine de mort (elle y est abolie formellement ou informellement), et les divers meurtriers ne risquent donc pas de se voir condamnés à mort si l'action se déroule dans ces derniers (ainsi que semble l'indiquer le manque d'inquiétude paradoxal de Mlle Rose dans la fin où elle se révèle être la coupable).

Autour du film[modifier | modifier le code]

Différences notables avec le jeu de plateau[modifier | modifier le code]

Les événements et les personnages du film diffèrent quelque peu du jeu de société :

  • Madame Blanche semble être la cuisinière ou la bonne de la maison, dans le film il s'agit de personnages distincts.
  • Le personnage de monsieur Olive découle directement de la version américaine du jeu, Clue. En effet, en Europe et plus spécifiquement en France, Olive a toujours été soit un docteur (dans les premières éditions), soit un révérend, c'est-à-dire un homme d'église.
  • La victime principale est monsieur Moore (jeu de mot par homophonie avec mort), et non le docteur Lenoir comme dans la version française du jeu.
  • Le jeu de société nomme le domaine où a lieu le crime le manoir Tudor. Dans le film il est fait mention d'un manoir des Collines (Hill manor).
  • Cinq importants personnages n'appartiennent pas originellement au jeu de société. Tous ces personnages se retrouvent en position de victime au long du film : l'automobiliste tué avec la clef anglaise), le policier avec barre de plomb, la cuisinière avec poignard, la bonne Yvette avec la corde et la fille du télégramme chantant avec le revolver.
  • Le personnage du majordome Wadsworth joué par Tim Curry est également un ajout du film. Il se borne d'ailleurs la plupart du temps à un rôle d'enquêteur extérieur entraîné malgré lui par les évènements de la soirée, auquel le spectateur peut éventuellement s'identifier.
  • Certains légers détails du manoir diffèrent (mentionné en petit et entre parenthèses) :
Cuisine Salle de bal Véranda
Salle à manger Couloir central (avec accès à la cave et escaliers vers le premier étage) Salle de billard
Bibliothèque
Salle de séjour
(salon dans le jeu de société)
Hall
(ouvert sur le couloir)
Bureau

Aussi, le film rajoute à ces salles classiques du jeu un premier étage, où se situent fort logiquement des chambres à coucher avec salles de bain. Il y a également un grenier, au second étage.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]