La Mouche (film, 1986)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Mouche.

La Mouche

Titre original The Fly
Réalisation David Cronenberg
Scénario David Cronenberg
Charles Edward Pogue
Acteurs principaux
Sociétés de production 20th Century Fox
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Horreur
Science-fiction
Sortie 1986
Durée 94 min.

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Mouche (The Fly) est un film américain réalisé par David Cronenberg, sorti en 1986. Il s'agit du remake de La Mouche noire, réalisé par Kurt Neumann en 1958[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Seth Brundle est un physicien très doué. Il met au point une invention qui doit révolutionner le monde : le télépod, qui consiste à transporter quasi-instantanément d'une cabine a une autre un objet ou un être vivant. Après avoir réussi à téléporter un babouin, il décide de tester la machine sur lui-même. Mais il ne s'aperçoit pas que pendant l'expérience, une mouche s'introduit dans la même cabine que lui. N'étant pas conçue pour reconstituer en même temps deux corps différents, la machine va fusionner Seth Brundle avec l'insecte. Ainsi, au terme de l'expérience, Brundle a toujours son apparence humaine, mais les gènes de la mouche vont progressivement modifier sa nature: sa force va d'abord s'en trouver décuplée, puis son comportement deviendra plus agressif, enfin des mutations vont apparaitre et changer totalement son apparence: un être vivant entre l'homme et la mouche. L’expérience lui ayant fait perdre tout raisonnement, il décide de fusionner avec sa petite amie, la journaliste Véronica Quaife (Geena Davis), enceinte, afin de créer l' "être parfait". Un collègue de Véronica intervient à temps pour empêcher la fusion, dans le feu de l'action Seth Brundle fusionne accidentellement avec le télépod et devient une aberration vivante. Désespéré, il implore Véronica de le tuer.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Drapeau des États-Unis États-Unis : 15 août 1986
Drapeau de la France France : 21 janvier 1987
  • Film interdit aux moins de 12 ans lors de sa sortie en salle.

Distribution[modifier | modifier le code]

Bande originale[modifier | modifier le code]

Toutes les musiques sont d'Howard Shore, qui deviendra compositeur habitué de David Cronenberg.

Liste des titres
  1. Main Title (1:54)
  2. Plasma Pool (1:54)
  3. The Last Visit (2:25)
  4. Stathis Enters (2:19)
  5. The Phone Call (2:07)
  6. Seth Goes Trough (2:03)
  7. Ronnie Comes Back (0:54)
  8. The Jump (1:20)
  9. Seth And The Fly (2:20)
  10. Particle Magazine (1:01)
  11. The Armwrestle (0:50)
  12. Brundlefly (1:43)
  13. Ronnie's Visit (0:35)
  14. The Street (0:43)
  15. The Stairs (1:25)
  16. The Fingernails (2:35)
  17. Baboon Teleportation (0:57)
  18. The Creature (2:08)
  19. Steak Montage (0:59)
  20. The Maggot / Fly Graphic (1:37)
  21. Success With Baboon (0:58)
  22. The Ultimate Family (1:59)
  23. The Finale (2:48)

Accueil[modifier | modifier le code]

Le film a connu un certain succès commercial, rapportant environ 60 629 000 $ au box-office mondial, dont 40 456 000 $ en Amérique du Nord, pour un budget de 15 000 000 $[4]. En France, il a réalisé 2 119 496 entrées[2].

Il a reçu un accueil critique très favorable, recueillant 91 % de critiques positives, avec une note moyenne de 8,2/10 et sur la base de 55 critiques collectées, sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes[5].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

  • Meilleure actrice (Geena Davis), meilleure réalisation et meilleure musique lors des Saturn Awards 1987
  • Prix Hugo du meilleur film 1987
  • Meilleur film, lors du festival Fantasporto 1987.
  • Meilleurs maquillages et meilleurs effets spéciaux (Chris Walas, Jon Berg, Louis Craig et Hoyt Yeatman), lors des BAFTA Awards 1988.

Production[modifier | modifier le code]

La 20th Century Fox avait confié ce film à Tim Burton alors qu'encore méconnu, il travaillait chez Disney mais il était occupé avec ses propres films[6],[1].

Le tournage s'est déroulé à Kleinburg et Toronto, en Ontario (Canada).

Il fallait presque cinq heures par jour de prothèses et maquillages pour Jeff Goldblum[1].

Casting[modifier | modifier le code]

Le personnage de Seth Brundle devait initialement être interprété par Michael Keaton, mais il refusa[1].

Geena Davis et Jeff Goldblum vivaient ensemble lorsqu'ils ont tourné La Mouche, David Cronenberg leur demanda de reproduire leur vie de couple à l'écran[1].

Suite et prolongement[modifier | modifier le code]

Le film eut droit à une suite, La Mouche 2, réalisée par Chris Walas en 1989, avec Eric Stoltz dans le rôle du fils de Seth Brundle, Martin. Le réalisateur Chris Walas, était le directeur des effets spéciaux de La Mouche[1].

Le film a fait également l'objet d'une adaptation à l'opéra en 2008 : The Fly. La première a eu lieu au Théâtre du Châtelet à Paris[1].

Alors qu'au départ, Todd Lincoln devait faire un remake du film en direct to video, David Cronenberg a évoqué l'idée de le faire lui-même prochainement et que cela pourrait être plus qu'un simple remake[7],[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]