Gremlins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gremlin (homonymie).

Gremlins

Titre original Gremlins
Réalisation Joe Dante
Scénario Chris Columbus
Acteurs principaux
Sociétés de production Amblin Entertainment, U.S.A.
Warner Bros., U.S.A.
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie fantastique
Sortie 1984
Durée 104 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Gremlins est un film américain réalisé par Joe Dante, sorti en 1984 et mettant en scène de petites créatures imaginaires nommées Gremlins. Une suite, également réalisée par Dante, Gremlins 2, la nouvelle génération (Gremlins 2: The New Batch), sort en 1990.

Résumé[modifier | modifier le code]

Randall Rand Peltzer (Hoyt Axton) est un inventeur farfelu aux créations des plus douteuses. De la ville fictive de Kingston Falls, il se rend dans le quartier de Chinatown à New York, pour tenter de vendre ses inventions et dénicher un cadeau de Noël original pour son fils Billy (Zach Galligan). Un jeune Chinois l'emmène au magasin de son grand-père, M. Wing. Rand, faute d'arriver à placer une de ses inventions comme la 'salle de bain de poche', se prend d'intérêt pour une petite créature à fourrure, un Mogwaï (qui en chinois se traduit littéralement par 'esprit malin'). Mais M.. Wing (Keye Luke) refuse catégoriquement de vendre le Mogwaï malgré l'offre de 200 dollars de Rand. Selon lui, prendre en charge le petit animal entraîne de trop lourdes responsabilités pour son acquéreur.

Finalement, le jeune Chinois se laisse convaincre par Rand, et il accepte de lui vendre le Mogwaï à l'insu de son grand-père. Mais il insiste sur certaines précautions à respecter impérativement : ne pas exposer l'animal à la lumière — et plus spécialement à celle du soleil qui le tuerait, ne pas le mouiller, et ne jamais lui donner à manger après minuit.

Rand baptise la créature Gizmo et la ramène chez lui pour son fils. Billy est un jeune homme qui travaille dans une banque afin d'aider ses parents, avec qui il vit toujours. Il a un chien nommé Barney, dont les dégâts les rendent cible, lui et Billy, d'un harcèlement permanent de Ruby Deagle (Polly Holliday), une femme acariâtre à l'influence et au pouvoir financier certains. Billy s'intéresse aussi à Kate Beringer (Phoebe Cates), une collègue de travail qui arrondit ses fins de mois grâce à un job de serveuse le soir dans un bar, et qui ne peut que constater amèrement la misère dont est victime sa ville, à cause des pratiques financières de Mme Deagle.

Billy reçoit Gizmo un peu avant Noël et est rapidement fasciné par son intelligence, sa faculté d'apprentissage et ses talents de chanteur. Gizmo se révèle être un compagnon très doux et très affectueux. Malheureusement, un ami de Billy, Pete Fountaine (Corey Feldman), renverse accidentellement de l'eau sur Gizmo. Celui-ci est rapidement pris de convulsions visiblement douloureuses et, à la grande surprise de Billy, il se multiplie, donnant naissance à cinq nouveaux Mogwaïs. Ceux-ci semblent beaucoup plus agressifs que Gizmo, et être dirigés par l'un d'entre eux qui a une mèche blanche sur la tête (La Raie). Au matin, Billy emmène un des nouveau-nés à un professeur de sciences, Roy Hanson (Glynn Turman). À l'aide d'une simple goutte d'eau, Billy clone le Mogwaï sous les yeux étonnés de Roy, qui souhaite faire quelques tests complémentaires en gardant l'un des deux. Billy repart avec l'autre, tandis que Hanson provoque un peu plus l'agressivité de son Mogwaï lorsqu'il lui enfonce une seringue pour lui faire un prélèvement de sang. Négligeant les recommandations de base à cause de la fatigue due à l'heure tardive, Roy quitte le laboratoire en laissant malencontreusement son sandwich à portée de main du Mogwaï en cage, qui le dérobe et le consomme après minuit. Le même soir, les cinq nouveaux Mogwaïs bernent Billy en débranchant son réveil, puis réclament avec insistance de la nourriture. Trompé par l'heure qui est fausse, et croyant leur donner à manger avant minuit, il leur apporte du poulet, que tous dévorent ardemment… excepté Gizmo, qui reste suffisamment sage pour refuser.

Au matin, tous les Mogwaïs - excepté Gizmo - se sont transformés en cocons visqueux, à l'intérieur desquels ils se métamorphosent. Alors que Billy est à la banque, tous les cocons, y compris celui qui s'est formé au laboratoire de Roy Hanson, éclosent et donnent naissance à des 'Gremlins', des créatures terrifiantes aux grandes oreilles, aux dents acérées, et à la peau de reptile, qui n'ont plus rien à voir avec les adorables peluches vivantes qu'étaient les mogwaïs. Billy se rend à l'école pour voir Roy, mais retrouve son corps sans vie, près du Gremlin qui l'a tué. Billy, comprenant alors le processus de métamorphose qui s'est opéré, est attaqué par la créature, et tente de prévenir sa mère (Frances Lee McCain) du danger qu'elle court. Elle est seule à la maison avec les cinq autres Gremlins, et se bat avec eux, essayant de se défendre avec ses ustensiles de cuisine. Elle parvient à en tuer trois : le premier est haché dans son mixer, le second brûlé dans son micro-ondes, le troisième poignardé, et alors qu'elle est en train de se faire étrangler par un quatrième, Billy arrive, décapite le monstre et sauve sa mère. Le seul Gremlin survivant, celui qui a la crête de punk blanche (le chef, La Raie), arrive à s'échapper. Poursuivi par Billy jusqu'au YMCA local, il parvient à plonger dans la piscine municipale, causant une multiplication phénoménale. Billy réalise ce qui se passe et qu'il ne pourra pas lutter, et prend la fuite. La piscine est envahie par un écran de fumée et des rires sadiques…

Billy emmène Gizmo à la taverne de Dorry pour retrouver Kate, qui est en service cette nuit-là. Les Gremlins ont envahi la taverne, et de façon très vulgaire, forcent Kate à les servir. Elle découvre qu'ils ne supportent pas la lumière lorsqu'elle allume une cigarette pour l'un d'entre eux. Elle parvient à s'échapper en utilisant le flash d'un appareil photo comme arme, et retrouve Billy. Le couple se réfugie dans la banque, alors que les Gremlins sèment la panique dans Kingston Falls. Ces derniers tuent Mme Deagle en la précipitant par une fenêtre, lancent un chasse neige contre la maison du couple Futterman. Quand Billy, Kate et Gizmo émergent, les Gremlins sont partis. Ils se sont tous réfugiés au cinéma de la ville, où ils regardent Blanche-Neige et les Sept Nains. Billy et Kate parviennent à les enfermer et à faire sauter le cinéma. Tous les Gremlins brûlent, sauf La Raie, qui avait quitté les lieux juste avant pour aller manger dans une confiserie car il n'y avait plus de pop-corn.

Billy poursuit La Raie jusqu'au centre commercial. À la recherche d'un point d'eau, La Raie parvient à trouver une petite fontaine où il va pouvoir se multiplier à nouveau et tout recommencer. Mais le jour est en train de se lever : alors que La Raie entame sa multiplication, Gizmo qui s'est échappé réussit à ouvrir une fenêtre, exposant La Raie à la lumière du jour, qui le consume.

M. Wing retrouve la ville qui a été le théâtre des ravages des Gremlins, et donc la famille Peltzer. Il reprend Gizmo pour éviter de nouveaux troubles, prétextant très moralement que la société occidentale n'est pas prête à accueillir un Mogwaï et que Billy sera prêt, un jour.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Le film a connu un très grand succès commercial, rapportant environ 148 168 000 $ au box-office en Amérique du Nord pour un budget de 11 000 000 $[2]. En France, il a réalisé 3 586 515 entrées[3].

Il a reçu un accueil critique favorable, recueillant 83 % de critiques positives, avec une note moyenne de 7,1/10 et sur la base de 53 critiques collectées, sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes[4].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Le film a remporté 5 Saturn Awards : meilleur film d'horreur, meilleure réalisation, meilleure musique, meilleurs effets visuels et meilleure actrice dans un second rôle (Polly Holliday). Il a été nommé dans 4 autres catégories lors de la même cérémonie : meilleur scénario, meilleur maquillage, meilleur acteur dans un second rôle (Dick Miller) et meilleur jeune acteur (Corey Feldman)[5].

Commentaire[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2010). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

La notion de Gremlins s'est développée pendant la Seconde Guerre mondiale. Murray Futterman l'aborde d'ailleurs dans le film. En 1943, Roald Dahl publie The Gremlins, roman mettant en scène des créatures espiègles. Les Gremlins apparaîtront également dans certains cartoons de la Warner.

Gremlins est le dernier franc succès de Joe Dante, qui faisait alors partie (comme Robert Zemeckis) des metteurs en scène qui travaillaient pour les productions de Steven Spielberg. Le film contient d'ailleurs des clins d'œil à Spielberg : le meneur des Gremlins pousse une peluche d'E.T. l'extra-terrestre dans un rayonnage de grand magasin pour observer Billy ; Spielberg lui-même apparaît conduisant une petite voiture au salon des inventeurs. De plus, lorsque Billy appelle sa mère pour lui dire de partir de la maison car les Gremlins ont éclos, l'un d'entre eux coupe la communication en disant « téléphone maison ».

Bien avant l'apparition et l'utilisation du numérique, le film représente à l'époque un véritable tour de force sur le plan des effets spéciaux, notamment grâce à l'utilisation de l'animatronique.

Joe Dante, trublion de Hollywood, a visiblement pris beaucoup de plaisir à organiser la mise à sac de la petite ville. Les autorités en prennent pour leur grade puisque la police se refuse à intervenir et ne pense qu'à fuir lorsque les Gremlins s'emparent de la ville.

Le message de la fin, qui avait été assez mal perçu par les critiques de l'époque, comme quoi « l'humanité n'est pas prête pour les mogwaïs, et qu'elle les traite comme elle a traité les autres bienfaits de la nature », semble être aujourd'hui plus pertinent, dans un monde où la dégradation de l'environnement par l'activité humaine entraîne de véritables bouleversements climatiques.

Joe Dante va réaliser pour Dreamworks en 1998 Small Soldiers, à l'origine destiné à la promotion de jouets. Mais son intéressante vision du film, pas assez promotionnelle concernant les marionnettes, et pas suffisamment blockbuster, fait qu'il entre en conflit avec Dreamworks. De plus le film sera un échec public. Il lui faudra attendre cinq ans avant de pouvoir tourner à nouveau pour le cinéma (Les Looney Tunes passent à l'action - 2003).

Durant la production, le script du film est passé par plusieurs changements. La version originale était plus sombre, incluant des scènes plus macabres, dont la mort de la mère de Billy par décapitation, son chien dévoré par les Gremlins et les Gremlins attaquant un McDonald's pour manger les consommateurs au lieu de burgers. La production a finalement supprimé ces scènes, estimant que ça rendait le film trop sombre et préférant s'axer sur l'humour noir que le gore. De même, le chef des Gremlins, La Raie, n'était initialement pas présent dans le script : Gizmo lui-même se transformait pour devenir le Gremlin à la crête blanche. Spielberg modifia le scénario sur ce point, estimant que Gizmo était suffisamment mignon pour attirer la sympathie des spectateurs et qu'ils préféreraient qu'il reste le long du film.[réf. souhaitée]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Clins d’œil[modifier | modifier le code]

  • Steven Spielberg fait un caméo dans la scène où Rand est au salon des inventeurs. On voit brièvement le réalisateur passer sur un fauteuil électrique.
  • Toujours au salon des inventeurs, on distingue également le compositeur Jerry Goldsmith, dans une cabine téléphonique, voisine à celle de Rand, avec un grand chapeau texan.
  • Durant le générique de fin, dans la section Special Vocal Effects, on peut lire le nom de toutes les personnes ayant participé au doublage ou au bruitage des Gremlins. Parmi celles-ci figurent Michael Winslow : ce spécialiste du bruitage apparaîtra dans la série des Police Academy dans le rôle du sergent Larvell Jones, capable d'imiter n'importe quel son.

Extraits de films dans le film[modifier | modifier le code]

Plusieurs extraits de films sont visibles à divers moments du film. Il s'agit de :

  • La vie est belle (1946) : la mère de Billy regarde ce film à la télé tout en faisant la cuisine (elle affirme que ce dernier est triste), juste avant que le père ne revienne avec le Mogwai.
  • Pour plaire à sa belle (1950) : Gizmo est très ému par ce film lorsqu'il le regarde à la télé dans la chambre de Billy. À la fin du film, il y repense lorsqu'il parcourt le magasin de jouets en voiture.
  • Orphée (1950): lors de l'attaque des Futterman; on peut voir avant que leur télé ne tombe en panne un extrait du film de Cocteau.

Références à d'autres films[modifier | modifier le code]

Parmi les références à d'autres films, on peut noter :

  • Hurlements (1981) : lorsque Billy descend à la cuisine afin de chercher de la nourriture pour les Gremlins affamés, on aperçoit un « souriard » sur la porte du frigo. Celui-ci annonçait la venue du loup-garou dans Hurlements du même réalisateur. Plus tard, des photos du film sont affichées dans le cinéma où les Gremlins regardent « Blanche-Neige ».
  • La Machine à explorer le temps (1960) : lorsque Rand appelle sa femme depuis le congrès des inventeurs, on aperçoit derrière lui la machine à explorer le temps en train de monter en puissance. Puis on voit les cocons, et lorsque la caméra revient au congrès, la machine a disparu, laissant des visiteurs perplexes.
  • Flashdance (1983) Dans la scène du bar, on peut voir un Gremlin en tenue de danseuse imiter la chorégraphie de l'héroïne de Flashdance.
  • Planète interdite (1956) : on aperçoit Robby le robot au congrès des inventeurs, notamment dans une conversation téléphonique où il parle avec un chapeau sur la tête. Ses paroles sont tirées de la fin de Planète interdite lorsqu'il discute de production d'alcool avec le cuistot du C57-D.
  • Le Magicien d'Oz (1939) : le personnage de Mme Deagle est très proche d'Almira Gulch, la voisine acariâtre de Dorothy. Elle vient d'ailleurs à la banque pour chercher le chien de Billy qu'elle accuse d'avoir démoli son bonhomme de neige importé de Bavière. La mort du dernier Gremlin est une référence à la mort de la vilaine sorcière de l'Ouest (la sorcière reçoit de l'eau et commence à fondre = le Gremlin sort de l'eau et, frappé par le soleil, fond).
  • Les Aventuriers de l'arche perdue (1981) : le panneau publicitaire géant de la radio « Rockn' Ricky Rialto » est fortement inspiré de l'affiche des Aventuriers de l'Arche perdue, comme de celle de Indiana Jones et le temple maudit sorti en 1984, deux semaines avant Gremlins.
  • James Bond : Chez Dorry, Gérald le vice-président commande une vodka martini au shaker et non à la cuillère, qui est la boisson préféré du célèbre agent secret.
  • Poltergeist : Lorsque Steven Spielberg fait son apparition sur un chariot avec la jambe plâtrée, il visionne une scène de Poltergeist. En faisant un arrêt sur image et en zoomant, on peut voir qu'il s'agit de la scène où la jeune Carol-Ann met ses mains sur l'écran de la télévision.
  • E.T. l'extra-terrestre  : Quand le Gremlin débranche la ligne téléphonique, il dit « téléphone maison ». On peut aussi distinguer une figurine de E.T. dans le magasin de jouet lorsque le Gremlin est caché dans les rayons.
  • La Quatrième Dimension : dans la chambre de Billy, on distingue un bout de l'affiche du film, dont Spielberg et Dante ont réalisé respectivement un sketch chacun.

Adaptation[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Récit de George Gipe, d'après le scénario de Chris Columbus. Chez Avon Books il existe une édition qui date de janvier 1984 en anglais.
Adaptation du film Gremlins 2, la nouvelle génération. Jamais traduit de l'anglais.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Jeux de société[modifier | modifier le code]

Édité par Golden. De 2 à 4 joueurs pour une durée moyenne de 30 minutes.

Jeux de carte[modifier | modifier le code]

  • Gremlins Card Game (1984)
Édité par International Games, Inc.. De 2 à 4 joueurs pour une durée moyenne de 20 minutes.

Publicité[modifier | modifier le code]

  • « BT's Gremlin infested tech support » (2008) : une publicité du groupe de télécommunication britannique BT mettant en scène les Gremlins
  • « Snickers Gremlins » (2013) : une publicité pour la barre chocolaté Snickers

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gremlins sur The Numbers.
  2. Gremlins sur Box Office Mojo.
  3. Gremlins sur JP‘s Box-Office.
  4. Gremlins sur Rotten Tomatoes.
  5. Awards for Gremlins sur IMDb.
  6. « L'inconscient », Boistel Conseil (consulté le 31 octobre 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]