Le Dieu d'osier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis The Wicker Man (film, 1973))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir The Wicker Man.

Le Dieu d'osier

Titre original The Wicker Man
Réalisation Robin Hardy
Scénario Anthony Shaffer
d'après David Pinner
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Policier
Fantastique
Drame

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Dieu d'osier (en anglais, The Wicker Man) est un film britannique réalisé par Robin Hardy, sorti en 1973.

Un remake intiulé The Wicker Man et réalisé par Neil LaBute avec Nicolas Cage est sorti en salle en mai 2007.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le sergent Neil Howie, de la police métropolitaine, reçoit une lettre lui signalant la disparition dans l'île de Summerisle (île fictive de l'archipel des Hébrides) d'une petite fille, May Morrison. Il s'y rend et découvre une île livrée au néo-paganisme où dominent les cultes païens, et où le sacrifice rituel a encore apparemment cours. La population locale semble ignorer l'existence de May, puis admet que la jeune fille est "partie" et que son corps a été enterré sans autopsie. Howie exhume le cercueil, mais ne trouve à l'intérieur qu'un lièvre mort.

Le sergent, chaste et puritain, réagit violemment à ces "vices" que le Lord local semble autoriser et même promouvoir. Incapable de repartir de l'île pour chercher du renfort, il tente seul de sauver May qu'il espère encore en vie. Et c'est en participant aux fêtes du 1er mai qu'il la découvre avant qu'elle ne soit sacrifiée. Mais le piège élaboré par Lord Summerisle se referme : la victime expiatoire n'est pas May, qui n'a jamais été qu'un appât consentant, mais bien le policier, homme chrétien et représentant l'état indésirable, qui doit être immolé pour que la récolte de l'île puisse être bonne.

C'est dans « l'homme en osier » du titre, gigantesque bûcher-mannequin, que Neil Howie est brûlé vif, face au soleil couchant.

Réception[modifier | modifier le code]

The Wicker Man est aujourd'hui considéré comme l'un des meilleurs films britanniques ; il est classé par le British Film Institute en 96e position dans sa liste des 100 meilleurs films jamais produits au Royaume-Uni[1]. Pourtant son succès n'était pas évident au départ, les producteurs obligeant le réalisateur à tourner d'octobre à décembre en pleine Écosse, ce qui ne fut pas sans mal pour les acteurs, alors que le film se déroule dans une ambiance printanière, cadre des réjouissances et rituels païens de la fête du 1er mai. Par ailleurs, une fois le film terminé, il a été amputé de plusieurs scènes, et aucune copie intégrale de la version originale n'a pu être préservée. Ces coupures et une mauvaise distribution à sa sortie en Angleterre n'empêchèrent pas les louanges des critiques et du public. Christopher Lee, qui accepta volontairement de jouer gratuitement, déclara que c'était le meilleur film de sa carrière. Pour son scénario, le scénariste Anthony Shaffer et le réalisateur Robin Hardy se documentèrent abondamment sur les croyances et rituels païens, dont le film, à mi-chemin, entre le thriller, le film fantastique et le film d'horreur, s'inspire librement.

Le chanteur Rod Stewart racheta les copies du film en raison du fait que sa compagne de l'époque, Britt Ekland, y apparaît nue[2].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

  • 1979 : Saturn Awards
    • « meilleur acteur » pour Christopher Lee ;
    • « meilleur réalisateur » pour Robin Hardy ;
    • « meilleure musique » pour Paul Giovanni ;
    • « meilleur scénario » pour Anthony Shaffer ;
  • 2006 : 11e cérémonie des Satellite Awards, catégorie « meilleur dvd classique »

Hommages[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2010). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Film culte, tant par son sujet que par sa bande-son folk psychedelic, ce film a influencé de nombreuses œuvres. il a notamment inspiré la chanson The Wicker Man de l'album Brave New World (2000) au groupe Iron Maiden.

Larry Harvey, initiateur du festival Burning Man, prétend n'avoir pas vu le film avant sa création, et qu'il n'y a donc aucun rapport entre les deux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.bfi.org.uk/features/bfi100/91-100.html
  2. Informations tirées du documentaire The Wicker Man Enigma (DVD, édition Studio Canal, 2003) avec des interviews du réalisateur, du scénariste et des acteurs.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • Dvd icon.svg zone 2 : The Wicker Man, StudioCanal « collection Cinéma de quartier », 2003, EAN 3-259130-126990. — L'édition 2 dvd comprend e.a. les 2 versions existantes du film, une présentation par Jean-Pierre Dionnet, un documentaire de 35 minutes, The Wicker Man Enigma, et une interview d'archive de Christopher Lee et Robin Hardy…