Sliders : Les Mondes parallèles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sliders :
Les Mondes Parallèles

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo original de la série

Titre original Sliders
Genre Série de science-fiction, fantastique, aventure
Création Tracy Tormé
Robert K. Weiss
Acteurs principaux Jerry O'Connell (Saisons 1 à 4)
Sabrina Lloyd (Saisons 1 à 3)
Cleavant Derricks(Saisons 1 à 5)
John Rhys-Davies (Saisons 1 à 3)
Kari Wuhrer (Saisons 3 à 5)
Charlie O'Connell (Saison 4)
Robert Floyd(Saison 5)
Tembi Locke(Saison 5)
Musique Danny Lux
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine Fox (Saisons 1 à 3)
Sci Fi Channel (Saisons 4 & 5)
Nb. de saisons 5
Nb. d'épisodes 88 (liste)
Durée 44 minutes
Diff. originale 22 mars 19954 février 2000

Sliders : Les Mondes Parallèles (Sliders) est une série télévisée de science-fiction américaine en 88 épisodes de 44 minutes, créée par Tracy Tormé et Robert K. Weiss, diffusée entre le 22 mars 1995 et le 16 mai 1997 sur le réseau Fox puis du 8 juin 1998 au 4 février 2000 sur Sci Fi Channel. La série suit un groupe de Sliders (glisseurs), qui utilisent un vortex pour « glisser » entre les différents univers parallèles.

Pour les deux premières saisons, la série a été produite à Vancouver, au Canada. Elle a ensuite déménagé à Los Angeles, où ont été filmées les trois dernières saisons. En France, les trois premières saisons de la série ont été diffusées à partir du 16 avril 1996 sur M6, la quatrième ainsi que la cinquième et dernière saison à partir du 28 février 2000 sur 13e rue. L'intégralité de la série a été diffusée courant 2006 sur Sci Fi et rediffusée du 4 janvier 2010 au 12 mars 2010 sur Virgin 17.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Quinn Mallory, un jeune étudiant véritable génie de la physique, invente dans son sous-sol un appareil capable de générer un vortex qui débouche sur des réalités parallèles, des mondes où l'histoire de la Terre a évolué de manière différente.

Pour montrer que son invention fonctionne à son amie Wade Wells et à son sceptique professeur de physique, Maximilian Arturo, il active un vortex qu'il peut contrôler à l'aide d'un Minuteur (Timer, en VO), un appareil ressemblant à une télécommande, qui détermine le temps restant à passer dans le monde parallèle. Rembrandt Brown, un chanteur sur le retour, est emporté avec eux par accident.

Malheureusement pour eux, ils atterrissent dans un monde froid et austère, qui a connu une ère glaciaire. Une tornade glacée s'abat sur eux, et Quinn ne respecte pas la règle du minuteur qui impose d'attendre la fin du décompte pour ouvrir un nouveau vortex et retourner sur leur Terre d'origine. Du coup, le vortex nouvellement créé ne les ramène pas dans leur monde, mais dans un autre monde parallèle.

Sans espoir de choisir leur chemin chaque fois que le vortex s'ouvre, ils « glisseront » (To Slide en VO) d'univers en univers, avec le risque, s'ils ratent la glisse, de rester bloqués dans le monde parallèle pendant 29 ans.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs et personnages principaux[modifier | modifier le code]

Acteurs et personnages semi-récurrents[modifier | modifier le code]

Source V. F. : Doublage Séries Database[1]

Changement de casting[modifier | modifier le code]

Au cours des trois dernières saisons, de nombreux changements ont été apportés au casting. En 1997, à la fin de la saison 3, la série a été annulée par la Fox et reprise par Sci Fi Channel ; John Rhys-Davies et Sabrina Lloyd n'ont pas renouvelé leurs contrats et ont quitté la série.

  • John Rhys-Davies a été la première star à quitter la série, officiellement en raison de différences créatives, bien que d'autres versions circulent sur les raisons qui motivent ce départ. Rhys-Davies se montrait très critique envers les scénaristes et leur manque de créativité. Certaines sources laissent entendre qu'il a été congédié pour avoir insulté, lors d'une fête, un dirigeant de la Fox, qui fut plus tard promu à un poste de haut niveau dans le contrôle de la programmation, y compris Sliders[2], tandis que d'autres sources affirment qu'il a été remercié afin de faire place à Kari Wuhrer, dans le but d’accroître et regagner la popularité de la série auprès des garçons adolescents et des jeunes hommes.
  • Lorsque Sabrina Lloyd (Wade Wells) a quitté la série à la fin de la troisième saison, la production n'a souhaité faire aucun commentaire. Beaucoup plus tard, il a été révélé que Lloyd et Wuhrer ne s'entendaient pas à cause de l’ego de cette dernière et de certaines remarques qu'elle avait faites concernant l'engagement de Lloyd à l'égard de la série. Les discussions avec les producteurs, pour renouveler son contrat, n'aboutissent pas et il semble qu'elle ait décidé de quitter la série[3]. Comme David Peckinpah voulait retourner à une équipe composée de trois hommes et une femme, il a été décidé que Lloyd, après avoir demandé une augmentation de salaire, n'était plus nécessaire[3].
  • À la fin de la saison 4, les deux frères O'Connell n'ont, eux aussi, pas renouvelé leurs contrats pour la saison 5. Jerry et Charlie O'Connell ont quitté la série pour poursuivre une carrière au cinéma et parce que Jerry voulait devenir un producteur exécutif sur la série[4].

Seul l'acteur Cleavant Derricks aura fait partie de l'intégralité de la série.

Saisons[modifier | modifier le code]

Saison 1[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 1 de Sliders.

Quinn Mallory de San Francisco, en Californie, est un étudiant diplômé de physique spécialisé dans la théorie des cordes. Il crée dans sa cave un dispositif capable d'ouvrir des vortex menant vers ce qu'il pense être des univers alternatifs. Il développe son invention dans la mesure où non seulement il peut envoyer des objets par le biais de la passerelle qu'il a créée, mais aussi, avec l'utilisation d'une minuterie - sorte de télécommande de télévision qui contrôle l'ouverture des vortex et le temps à passer dans le monde parallèle, un dispositif d'espace-temps - de les faire revenir à leur point d'origine. Il décide donc d'être le premier humain à traverser le vortex. Après sa glisse initiale, qui s'est parfaitement déroulée, il revient à son point de départ et découvre un double de lui, provenant d'un autre univers. Ce double lui cause un peu de souci mais l'aide à résoudre la dernière pièce manquante dans l'équation du glissement, comprenant une solution à la théorie du champ unifié. Cependant, le double commence à avertir Quinn de quelque chose et disparaît dans le vortex avant que Quinn ait la possibilité d'entendre son avertissement en entier.

Sa meilleure amie Wade Wells et son professeur / mentor Maximillian Arturo se joindront à lui pour son deuxième essai. Toutefois, le vortex grandit de façon instable et devient hors de contrôle. Rembrandt Brown dit « Le Charmeur », qui conduit une automobile près de la maison de Quinn à ce moment précis, est accidentellement aspiré à travers le vortex avec eux.

Lorsqu'ils sont confrontés à une situation de vie ou de mort, la minuterie est activée à l'avance - plus de quatre heures avant l'échéance prévue. Son double avait essayé de prévenir Quinn de ne pas activer la minuterie avant la date indiquée sur la télécommande sinon il ne reviendrait pas sur le précédent portail (sa maison) mais glisserait de monde en monde sans pouvoir rentrer chez lui. Comme il l'a fait, les glisseurs sont désormais soumis à tout vortex s'ouvrant lorsque le compte à rebours de la télécommande arrive à son terme. Cela ne leur permet pas de contrôler les univers, le minuteur leur imposant chaque saut et la durée avant le prochain vortex. Les Sliders poursuivront dans cette voie, d'univers en univers, en espérant trouver le chemin du retour.

Les thèmes communs au cours de cette saison mentionnent l'exploration des questions politiques et les apparences des mêmes quatre personnages récurrents, en montrant comment leurs situations ont changé dans les réalités alternatives. Si on veut bien accepter le postulat de départ (les mondes parallèles sont quasiment tous construits sur le même modèle que le nôtre, une hypothèse évidemment très improbable), il permet une déclinaison aussi riche qu'intéressante sur le mode « et si ..? ». Le plus souvent traitées avec humour, les histoires s'amusent à secouer les codes de la société américaine, de façon parfois un peu caricaturale mais toujours inventive.

Saison 2[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 2 de Sliders.

À la fin du premier épisode de la deuxième saison : Un monde mystique, le groupe revient effectivement sur son monde d'origine, et a quelques minutes pour décider si oui ou non il y est vraiment revenu. En si peu de temps, Quinn Mallory dispose de très peu de moyens pour vérifier s'ils sont ou non chez eux. Il doit utiliser des indices contextuels pour décider. Malheureusement, pendant leur absence, de petits événements ont eu lieu qu'ils croient peu probables de s'être produits sur leur propre monde, tel un titre de journal qui annonce : OJ Simpson arrêté pour double assassinat. Lorsque le portail de sa maison ne grince pas, comme il le devrait dans son monde, Quinn émet l'hypothèse selon laquelle ils ne sont pas sur Terre, avant de lancer une nouvelle glisse. Il est alors révélé que le jardinier des Mallory avait huilé la porte peu de temps avant leur arrivée, et que la mère de Quinn est encore en deuil sur sa disparition.

Hormis cette visite de deux minutes sur leur monde originel, les Sliders ne sont toujours pas près de rentrer chez eux. Au cours de cette saison, ils rencontrent les Kromaggs pour la première fois, dans l'épisode Un monde d'envahisseurs. La présence des Kromaggs est de courte durée, mais ils deviennent une partie de l'intrigue principale de la série dans les saisons suivantes.

Vers la fin de la deuxième saison, le besoin d'élargir le champ d'action de la série se fait sentir : Wade rencontre un enchanteur qui la séduit dans ses rêves, les Sliders découvrent l'existence d'une race guerrière d'« humains alternatifs » appelés les Kromaggs... Les éléments fantastiques et surnaturels commencent à se frayer un passage, tendance qui ne fera que s'accentuer dans la troisième saison.

Saison 3[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 3 de Sliders.

Au début de la saison, Quinn rencontre une femme nommée Logan St. Clair, qui travaille sur la technologie mobile et décide de lui venir en aide. Plus tard, il est révélé qu'elle n'est pas seulement un double féminin de Quinn, mais poursuit un but néfaste. À la suite de leur interaction, un élément clé de la minuterie, qui assure normalement que des tourbillons de destination sont créés dans un rayon de deux miles du point de départ, a été remplacé par une version qui les pousse à glisser n'importe où dans un rayon de 400 miles. Avant cette date, leur dispositif les a emmenés dans des versions alternatives de San Francisco. Par la suite, ils pourraient arriver dans de nombreux endroits variés, mais la plupart des épisodes se déroulent dans des versions alternatives de Los Angeles. Au cours de la saison, Arturo est diagnostiqué avec une maladie en phase terminale, ce qui lui laisse peu de temps à vivre. Quinn est le seul autre membre du groupe qui est conscient de cela et est voué au silence par Arturo.

Au cours d'une glisse dans un monde qui va bientôt être détruit par des fragments d'un pulsar, les glisseurs se retrouvent au cœur d'une opération militaire commandée par le Colonel Angus Rickman, un vétéran de la guerre du Golfe, et le Capitaine Maggie Beckett. Le but de cette opération consiste à développer la technologie de la glisse afin d'évacuer les meilleurs et les plus brillants vers un nouveau monde. Tout en aidant à la réussite de l'opération, Quinn retrouve étonnamment ce qu'il croit être sa Terre, mais découvre aussi que Maggie est incapable d'y respirer. Pendant ce temps, les glisseurs découvrent que Rickman compte assassiner les personnes évacuées en vue d'en faire des donneurs compatibles pour conjurer une maladie du cerveau étrange qu'il a contractée pendant la guerre. Afin de protéger son secret et lui-même, Rickman tue le professeur Arturo et le Dr Stephen Jensen (le mari de Maggie) avant de s'enfuir avec la seule minuterie qui contient les coordonnées de la Terre des glisseurs.

Une nouvelle mission est née - la recherche de Rickman. Maggie veut se venger pour le meurtre de son mari, et Quinn, Wade et Rembrandt veulent arrêter Rickman avant qu'il nuise à d'autres. Les Sliders veulent récupérer le minuteur de Rickman et la chance qu'il offre de finalement les renvoyer peut-être chez eux. Maggie rejoint les Sliders, et ils continuent à chasser Rickman jusqu'à sa disparition dans l'épisode final de la saison. Le minuteur de Rickman à la main, l'épisode se termine avec Quinn bousculant Wade et Rembrandt dans le tourbillon qui peut finalement les ramener chez eux. Quinn prend alors une décision de dernière seconde pour rester avec Maggie car il craint qu'elle ne puisse survivre sur son monde. Refusant d'abandonner, Quinn convainc Maggie de tenter sa chance et glisse avec elle en utilisant un minuteur restant. Quinn et Maggie n'ont pas suivi leurs amis, qui ont débarqué sur une terre inconnue parallèle, et le duo pense que des dommages affectant le minuteur ont causé un dysfonctionnement.

La saison 3 est la plus longue de la série avec 25 épisodes. Elle marque l'arrivée à la production de David E. Peckinpah, qui représente l'antéchrist pour la plupart des fans de la série. Sa préoccupation majeure a été de remplir les épisodes d'action et d'effets spéciaux, et son attitude a mené au départ de John Rhys-Davies, qui était pourtant un pilier de la série. Des critiques s’élèvent contre la médiocrité de certains épisodes et des intrigues, trop proches de certains films plus ou moins à succès.

Durant le tournage de l'épisode Un monde d'eau pure, l'acteur Ken Steadman (Cutter) est tué dans un accident de buggy[5]. Le rôle de Ken impliquait de conduire un buggy dans le désert. Lors du troisième jour de tournage, le véhicule se retourne durant une prise de vue et écrase l'acteur, le tuant instantanément.

Saison 4[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 4 de Sliders.

Après trois mois et dix mondes, Quinn et Maggie retrouvent finalement la trace de leurs amis; mais le monde a changé depuis leur dernière visite. Maintenant conquis par la Dynastie Kromagg, ce monde a envoyé aux horreurs d'une prison Kromagg Rembrandt et Wade fut envoyé dans un camp de reproduction Kromagg sur une Terre parallèle. Capturé et envoyé en cellule, Quinn trouve sa mère emprisonnée qui lui dit qu'il est, en fait, son fils adoptif et est en réalité originaire d'un autre monde parallèle - la Terre d'origine des Kromaggs. Avec l'aide de la résistance locale, Quinn, Maggie et Rembrandt s'échappent avec comme objectif de trouver le frère de Quinn perdu depuis longtemps qui détient la clé de l'emplacement de la planète mère des Kromaggs et l'arme qui peut libérer la Terre Principale. Ils trouvent le frère de Quinn, Colin Mallory sur un autre monde, leurs parents les ayant envoyés dans des mondes différents pour leur protection après que leur monde, qui n'était plus sûr, ait été attaquée par les Kromaggs. Avec Arturo et Wells partis, Colin devient le quatrième Slider et ils essayent de retrouver leurs parents biologiques, espérant qu'ils auront les réponses qu'ils cherchent et les moyens de vaincre les Kromaggs. Cette guerre avec les Kromaggs est le thème principal tout au long de la saison.

Saison 5[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 5 de Sliders.

Avec Jerry O'Connell et Charlie rayé de la liste des acteurs, les auteurs ont décidé de tout simplement perdre Colin dans le tourbillon, et de faire fusionner Quinn avec son homologue sur le nouveau monde, qui sera par la suite surnommé Mallory, qui a pour particularité d'être le seul double qui ne ressemble en rien à Quinn (à l'exception de Logan Saint-Clair, le double féminin de Quinn, dans un épisode de la saison trois, "Double Cross"). Mallory a la personnalité combinée de lui-même et du Quinn original. Il reste avec le groupe tout au long de la saison. Tandis qu'au début Mallory semble combiner l'identité des deux Quinn, l'influence du Quinn original se dissipe jusqu'à sa disparition dans "Eye of the Storm". Dans le même épisode ("The Man Débloquer"), le chercheur docteur Diana Davis devient le dernier Slider à rejoindre l'équipe. Elle se sent responsable de ce qui est arrivé à Mallory. Ils découvrent que l'arme créée par le père de Quinn, Michael Mallory, pour vaincre les Kromaggs sur Kromagg Premier a eu pour conséquence involontaire de détruire l'écosystème de cette planète. Dans le milieu de la cinquième saison, Wade communique par télépathie avec Rembrandt, et est capable de le transporter avec les autres Sliders vers le monde où les Kromaggs la maintiennent prisonnière. Wade a été utilisée comme cobaye d'une des expériences des Kromaggs dans une tentative de libérer leur terre natale. Rembrandt n'est pas en mesure de sauver Wade, mais Wade parvient à saboter l'expérience. Rembrandt révèle qu'il sent que Wade s'en est allé. La série se termine sur un monde où les glisseurs sont l'objet d'un culte fanatique appelé glissologie, fondé par un homme doté de pouvoirs psychiques qui les a mentalement suivis dans leurs aventures interdimensionnelles. Rembrandt (le seul Slider du casting d'origine et présent durant toute la série) s'injecte un virus dans le sang capable de tuer les Kromaggs et glisse seul pour continuer la lutte contre les Kromaggs sur son monde natal.

L'équipe de production savait que la série ne serait pas renouvelée et avait économisé de l'argent provenant du budget de chaque épisode de la cinquième saison dans le but de l'utiliser dans la narration d'une dernière bataille épique pour l'épisode final de la saison. Au lieu de cela, l'argent a finalement été utilisé dans l'avant-dernier épisode, "Eye of the Storm", le dernier épisode prenant fin avec un cliffhanger en suspens.

Projet de film[modifier | modifier le code]

Robert K. Weiss, le cocréateur de Sliders déclara à ses fans son intention de porter Sliders sur grand écran entre fin 2000 et début 2001. Il fit ces commentaires en réponse aux questions posées par les fans dans un tchat en ligne. Weiss y expliqua qu'il souhaiterait replacer l'action du film dans les deux premières saisons et ainsi reprendre le casting initial, qui avait beaucoup plu aux téléspectateurs, bien qu'aucune négociation n'ait commencé avec les acteurs. Une fois le script terminé, il lui faudrait convaincre Universal, qui possède les droits sur la série, d'accepter de lancer le projet cinématographique[6].

Certains sites, comme Cinescape online, mettent en doute le fait de pouvoir réunir à nouveau le casting original qui a également réagit sur ce projet : "[...] Weiss espère réunir le cast original, ce qui sera sans doute difficile à faire avec la carrière ascendante de Jerry O'Connell. Quant à la possibilité de faire revenir dans le film le personnage d'Arturo, interprété par John Rhys-Davies, Weiss a simplement écrit : "Je ne peux rien dire... :-) " Weiss tenta d'écrire un script qui aurait permis aux initiés et non initiés de Sliders, de pouvoir être satisfait. Il ajouta : "Ne comptez pas sur un film où Quinn et ses amis rentreront nécessairement chez eux."

Le problème actuel est donc de réunir les acteurs originaux. Cleavant Derricks interprète de Rembrandt se montra enthousiaste quant à sa participation au film si on venait le lui demander "Robert Weiss, un des meilleurs producteurs avec qui j'ai eu la chance de travailler. Il a toujours conservé de la tendresse pour ce show. Lui et Tracy Tormé ont discuté. Je suis sur le point de m'entretenir avec Tracy cette semaine, parce que Tracy a précisé qu'il avait besoin de me parler à propos de quelques idées dont ils avaient débattu. J'espère que si cela se concrétise, cela se fera avec le cast original, car j'adorerais rendre ça aux fans. Mais ça ne me dérangerait pas de le faire également avec les nouveaux acteurs (Robert Floyd et Tembi Locke), parce que j'ai eu beaucoup de plaisir avec tous ces gens, et je pense qu'ils ont leur mot à dire en termes de glisse."

Jerry O'Connell, est l'acteur à qui la série rapporta le plus de succès. En plus de ses nombreuses apparitions à la télé et au cinéma, Jerry comme Cleavant ne serait pas contre l'idée de participer au film et aurait même rencontré les cocréateurs pour discuter de l'adaptation de la série au cinéma. Jerry a déclaré : "Je vais rencontrer Weiss la semaine prochaine pour discuter de la possibilité d'un film Sliders. Un film Sliders.... voilà qui pourrait être amusant ! Rappelons que Jerry a quitté la série depuis la fin de la saison 4 entre autres à cause d'une dispute lors de la renégociation de ses contrats de production relatifs à la série. Toutefois, Jerry a ajouté quelques réserves par la suite lors d'un tchat internet: "Ca m'intéresse, mais il n'y a rien de très sérieux pour l'instant. Je ne le ferai que si le scénario est bon ET si je peux jouer avec mon frère Charlie à nouveau.

John Rhys-Davies n'a fait aucune déclaration publique au sujet du projet de film. Tracy Tormé, le cocréateur a pour sa part déclaré qu'il n'utiliserait pas les personnages issue des saison 4 et 5 produites par Syfy, ni les Kromaggs. Il souhaitait revenir aux origines de Sliders, et rester fidèle à l'esprit des deux premières saisons. Tormé n'ayant pas travaillé sur les dernières saisons, il ne désire pas utiliser les intrigues qu'il ne connait pas bien avec des personnage dont il ne sait pas grand chose. Tormé a toutefois précisé que les fans, à l'affût, ne devraient pas "retenir leur souffle" en attendant un éventuel film Sliders[6].

Toutefois, aucune nouvelle information n'est venue étayer ces déclarations et aujourd'hui, un projet de film semble peu probable.

Uchronies[modifier | modifier le code]

Les scénaristes de la série ont créé une uchronie par épisode. En voici quelques exemples :

  • L'URSS a conquis les États-Unis.
  • Les dinosaures n'ont pas disparu.
  • Les Pharaons dominent le monde.
  • L'Amérique du Nord est restée une colonie britannique.
  • Le rôle des femmes et le rôle des hommes sont inversés.
  • L'État de Californie a fait sécession et est devenu une nation libre et indépendante.
  • L'État du Texas s'est agrandi, et a absorbé la Californie.
  • Les Français ont colonisé l'Amérique du Nord.
  • Les États-Unis sont entrés en guerre contre le Mexique et leur économie s'est effondrée.
  • Einstein n'a pas participé à la création de la bombe atomique (voir Robert Oppenheimer et Alan Turing) comme c'est le cas dans la réalité. Même dans le monde réel Einstein n'a jamais participé directement au projet.
  • La pénicilline n'a pas encore été découverte, et seules les personnes les plus riches ont accès aux remèdes disponibles. Les plus défavorisés finissent leur vie sans possibilité de se soigner et succombent aux maladies pourtant facilement guérissables.

Les différentes uchronies sont basées sur des spéculations cosmologiques et physico-quantiques. Dans un des univers visités, le temps s'écoule apparemment en sens inverse du temps habituel. Les héros vivent d'abord l'incarcération, puis les évènements qui les auront amenés là. Les scénarios dérivent tous des paradoxes développés dans la science-fiction depuis Savinien Cyrano de Bergerac. Les langues restent en général compréhensibles, et il n'y a pas de problème immunitaire.

Commentaires[modifier | modifier le code]

  • Les génériques commencent toujours par une image en spirale de terres parallèles et un monologue décrivant le principe de l'émission, suivi d'une succession d'images présentant les personnages et les évènements présents dans la saison :
    • générique S1 : « Et si on découvrait, ici sur Terre, d'autres mondes inexplorés, où tout serait possible ? La même planète dans des dimensions parallèles, j'ai trouvé le passage. »
    • générique S2 : « Et si on pouvait voyager dans des mondes parallèles ? La même Terre au même moment, mais dans des dimensions différentes. Un monde où les Russes règnent sur l'Amérique, où vos rêves de devenir une superstar se réalisent, où San Francisco est une prison de haute sécurité. J'ai découvert le passage, les amis ! Le seul problème, c'est de trouver un moyen de rentrer. »
    • générique S3, 4 et 5 : « Et si on découvrait un passage vers des mondes parallèles, si vous pouviez glisser vers des milliers d'univers différents ? Se retrouver la même année, être la même personne, mais que tout le reste soit différent ? Et si on ne trouvait plus le chemin de retour ? »
    • Au cours des quatre premières saisons, le monologue a été dit par Jerry O'Connell (Quinn). Après qu'il a quitté la série, Cleavant Derricks (Rembrandt) reprend le monologue lors de la dernière saison.
    • Le monologue est suivi par une musique, sans paroles. Les première et deuxième saisons avaient une musique propre à chacune, et les trois dernières saisons avaient à peu près la même musique.
  • La production a décidé de déménager, à la fin de la saison 2, le tournage de la série de Vancouver, en Colombie-Britannique, à Los Angeles, en Californie (en raison du désir d'une augmentation de la supervision du travail sur la série par les dirigeants du réseau Fox), ce qui nécessite un ajustement de créativité dans la climatologie des histoires futures. Alors que la région de Vancouver était très verte, « luxuriante » et pluvieuse, les paysages environnants de Los Angeles ont apporté une grande palette de couleurs « plus claires » à la série, y compris, pour la première fois, un désert.
  • La série a aussi été adaptée en comic books, dont une dizaine sont parus aux États-Unis. Aucun d'entre eux n'a été traduit et exploité en France[7]
  • Avant d'incarner Colin Mallory dans la saison 4, Charlie O'Connell avait fait des apparitions dans deux épisodes précédents : saison 2 : épisode 13 (Le Monde de Chronos) dans le rôle de Kit Richards et saison 3 : épisode 7 (Un monde enchanté) dans le rôle de l'officier O'Hara.
  • Les saisons 4 et 5 sont considérées par certains fans comme un détournement de la série : elles montrent en effet un changement d'esprit du scénario dû à l'arrivée du nouveau producteur David Pékinpah. D'autres fans pensent que c'est seulement à partir de ce moment-là que Sliders commence à devenir vraiment digne d'être une série culte, notamment grâce aux différents effets spéciaux.

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

DVD[modifier | modifier le code]

Intitulé du coffret DVD Nombre
d'épisodes
Sortie Nombre
de disques
Drapeau des États-Unis Drapeau de la France
Sliders - Saisons 1 & 2 10 & 13 27 août 2004 5 décembre 2006 6
Sliders - Saison 3 25 19 juillet 2005 24 avril 2007 6
Sliders - Saison 4 22 25 mars 2008 23 mai 2008 6
Sliders - Saison 5 18 17 janvier 2012 27 juillet 2010 5

Observations[modifier | modifier le code]

Les saisons 1 et 2, étant plus courtes que les autres, sont rassemblées dans le même coffret DVD. Ces quatre coffrets ont pour particularité leur packaging comportant un fourreau cartonné ayant en point commun le gris métallisé et une couleur dominante (« violet » pour les saisons 1 & 2, « orange » pour la saison 3, « vert » pour la saison 4 et « bleu » pour la saison 5) ainsi que trois boîtiers fins translucides groupant chacun deux DVD mais sans jaquette dans les boîtiers. Contrairement au premier coffret dont les boîtiers DVD sont simplement translucides, les trois autres adoptent la couleur dominante du fourreau.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e « Fiche de doublage de la série » sur Doublage Séries Database, consulté le 16 janvier 2014
  2. Why Did John Rhys-Davies Leave Sliders? sur Slider DoC:Behind the Scenes
  3. a et b Why Did Sabrina Lloyd Leave Sliders? sur Slider DoC:Behind the Scenes
  4. Why Did Jerry and Charlie O'Connell Leave Sliders? sur Slider DoC:Behind the Scenes
  5. http://www.kensteadman.com/
  6. a et b http://leminuteur.free.fr/sommaire.html
  7. http://www.t3kr0m.fr/2011/11/18/sliders-comics/

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]