John Belushi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Belushi.

John Belushi

Description de cette image, également commentée ci-après

John Belushi en 1967 alors qu'il était au lycée

Nom de naissance John Adam Belushi
Naissance 24 janvier 1949
Chicago, Illinois
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Décès 5 mars 1982 (à 33 ans)
Hollywood, Californie
Profession Acteur
Films notables Animal House
1941
Les Blues Brothers

John Adam Belushi est un acteur américain né le 24 janvier 1949 à Chicago (Illinois) et mort le 5 mars 1982 à Hollywood (Californie), au Château Marmont. Il est principalement connu pour son interprétation de Jake Blues dans Les Blues Brothers.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son enfance[modifier | modifier le code]

John Belushi est l'un des fils d'une famille de quatre enfants dont James, son frère, deviendra également comédien. Son père Adam, immigrant venu d'Albanie en 1934 à l'âge de 15 ans, se fera alors restaurateur. Le jeune adolescent se rendra vite très populaire auprès de ses camarades du fait de sa triple activité : d'abord en tant que joueur de l'équipe de football de son école secondaire, ensuite comme batteur dans un groupe de rock 'n' roll et, enfin, en tant qu'acteur aux dons comiques déjà fort prometteurs. En 1967, John se produira dans une tournée estivale de spectacles puis ira s'inscrire à l'Université du Wisconsin afin d'y obtenir un diplôme en Art Dramatique auquel il devra ensuite renoncer à cause de quelques ennuis financiers familiaux. Il ira alors suivre les cours du collège de DuPage où, avec deux autres étudiants, il formera un trio comique, The West Compass Players qui, au terme de leurs études en 1970, se rendront vivre et travailler à Chicago.

Les débuts[modifier | modifier le code]

John Belushi est d'abord remarqué par un membre de la célèbre troupe d'improvisateurs de Chicago, The Second City, où son futur acolyte Dan Aykroyd, ainsi que Chevy Chase et Bill Murray font leurs premières classes. Il s'y produit pendant un an et demi jusqu'à ce que son imitation désopilante de Joe Cocker lui vaille d'être ensuite engagé dans la troupe de la revue Off-Broadway Lemmings du magazine National Lampoon. Acclamé par la critique, il participe quelque temps en tant qu'acteur, scénariste et réalisateur à l'émission radiophonique Radio Hour également produite par le magazine National Lampoon.

La consécration[modifier | modifier le code]

En 1975, sa carrière prend un tournant décisif lorsqu'il rejoint l'équipe d'une nouvelle émission de télévision Saturday Night Live qui deviendra l'une des émissions humoristiques les plus populaires de la télévision. Cumulant les doubles fonctions d'acteur et de scénariste jusqu'en 1979, il y recevra un Emmy Award en 1977.

En 1978, il débute au cinéma avec le film En route vers le Sud réalisé par Jack Nicholson, où il joue le rôle d'un shérif-adjoint mexicain. Mais ce sera le rôle de Bluto qu'il tiendra dans le film comique loufoque de John Landis, Animal House et dans lequel il interprète une sorte de colosse imbécile, brutal et vulgaire que sa carrière cinématographique sera enfin lancée. En effet, le film obtient un important succès, engrangeant 141 millions de dollars de recettes pour un budget de production plutôt modeste, estimé à 3 millions de dollars.

Après une participation dans le film Old Boyfriends, suivi du doublage pour la version américaine de Tarzoon, la honte de la jungle, il tourne dans 1941 réalisé par Steven Spielberg où il joue le rôle d'un pilote de chasse complètement dément proche du personnage de Bluto. Mais le film, sorti en 1979, s'avèrera un échec commercial.

Il reprend pour le film Les Blues Brothers de Landis le personnage de « Joliet » Jake Blues qu'il avait créé dans le cadre de l'émission Saturday Night Live. Ce film, où il forme un duo loufoque avec Dan Aykroyd, connaît un immense succès commercial au second semestre 1980.

Cependant, Belushi n'entend pas rester confiné aux personnages burlesques de ses débuts et en tant que grand admirateur de Marlon Brando, il souhaite changer de registre : jouer des personnages plus riches, plus complexes, notamment celui d'un journaliste sympathique dans la comédie romantique Continental Divide, ou celui d'un bourgeois strict et passablement « coincé » dans la comédie satirique Les Voisins où il retrouve Aykroyd pour une troisième et ultime fois, puisqu'il s'agira de son dernier film.

Décès[modifier | modifier le code]

Le 5 mars 1982, John est retrouvé mort d'une intoxication massive après une nuit de consommation de drogue. Grand consommateur de cocaïne durant les années 1970, Belushi s'était mis à l'héroïne puis à l'alcool, fin 1981, dans son bungalow du Château Marmont de Sunset Boulevard à Los Angeles. Le décès aurait été accidentellement provoqué par une overdose de speedball par injection. Ce cocktail fatal fut préparé puis injecté par sa petite amie, la chanteuse Cathy Evelyn Smith qui s'enfuira d'abord au Canada puis finira par se rendre à la justice américaine. Accusée d'homicide involontaire, elle plaidera coupable devant un tribunal de Los Angeles, qui la condamnera à une peine de trois ans d'emprisonnement. Elle n'en purgera finalement que la moitié.

Un film sur sa vie, Wired, sera réalisé en 1989 par Larry Peerce d'après la biographie posthume écrite par le journaliste Bob Woodward.

Récompense posthume[modifier | modifier le code]

John Belushi recevra son étoile à titre posthume le 1er avril 2004 sur le Hollywood Walk of Fame au 6355 Hollywood Boulevard.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Avec The Blues Brothers[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]