Khabarovsk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Khabarovsk
Хабаровск
Blason de Khabarovsk
Héraldique
Drapeau de Khabarovsk
Drapeau
Fontaine sur la place Lénine
Fontaine sur la place Lénine
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région économique Extrême-Orient
District fédéral Extrême oriental
Sujet fédéral Drapeau du Kraï de Khabarovsk Kraï de Khabarovsk
Maire Aleksandr Sokolov
Code OKATO 08 401
Indicatif (+7) 4212
Démographie
Population 601 043 hab. (2014)
Densité 1 616 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 28′ N 135° 06′ E / 48.467, 135.1 ()48° 28′ Nord 135° 06′ Est / 48.467, 135.1 ()  
Altitude 72 m
Superficie 37 200 ha = 372 km2
Fuseau horaire UTC+11:00 (VLAT)
Heure de Vladivostok
Cours d'eau Amour, Oussouri
Divers
Fondation 1858
Statut Ville depuis 1880
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Kraï de Khabarovsk

Voir sur la carte administrative du Kraï de Khabarovsk
City locator 14.svg
Khabarovsk

Géolocalisation sur la carte : Russie

Voir la carte administrative de Russie
City locator 14.svg
Khabarovsk

Géolocalisation sur la carte : Russie

Voir la carte topographique de Russie
City locator 14.svg
Khabarovsk
Liens
Site web khabarovsk.kht.ru
Sources
Liste des villes de Russie

Khabarovsk (en russe : Хабаровск, chinois 伯力 ; pinyin : Bólì) est la capitale administrative du kraï de Khabarovsk. C'est la deuxième plus grande ville de l'Extrême-Orient russe après Vladivostok, avec 601 043 habitants en 2014.

Géographie[modifier | modifier le code]

Khabarovsk est située dans l'Extrême-Orient russe, au confluent du fleuve Amour avec son affluent l'Oussouri, à 30 km environ de la frontière chinoise, et à 800 km au nord de Vladivostok.

S'étendant sur 40 km, la ville se développe sur trois collines verdoyantes, le long de la rive droite de l'Amour, large à cet endroit de 3 km. De la crête de chacune des collines dévale une rue perpendiculaire au fleuve; ce sont du nord au sud, les rues Sericheva, Mouravieva-Amourskova et Lenina. En face, sur la rive gauche de l'Amour, se trouve l'oblast autonome juif.

Histoire[modifier | modifier le code]

La rue Mouraviov-Amourski vue depuis la place Lénine.

La fondation de la ville russe de Khabarovsk remonte à 1858 lorsque la région passa sous souveraineté russe avec le traité d'Aigun. Le poste militaire, nommé Khabarovka en honneur de l'explorateur russe Ierofeï Khabarov, passa au rang de ville en 1880. La ville se développa rapidement après la construction d'une ligne de chemin de fer en 1905.

En 1894, la Société géographique de Russie fut implantée à Khabarovsk, et permit le développement de bibliothèques, théâtres et musées dans la ville.

Une nouvelle phase de développement économique, social et culturel commença pour la région après la révolution bolchevique de 1917. L'économie ayant été affaiblie par cinq années de guerre civile, la période de reconstruction fut difficile et le niveau d'avant-guerre ne fut retrouvé que vers 1927. En 1938 après la création de l'unité administrative du raï de Khabarovsk la ville est devenue un des principaux centres administratifs, industriels et culturels de l'Extrême-Orient russe.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Khabarovsk fournit un effort militaire considérable; ses habitants prirent part aux combats contre les troupes allemandes près de Moscou, à Leningrad, à Stalingrad et sur le Don. Le quartier-général du district militaire d'extrême-orient de l'armée russe se trouve actuellement dans cette ville[1].

En 1949, la ville de Khabarovsk fut aussi le lieu des Procès de Khabarovsk, où furent jugés douze criminels de guerre japonais, anciens membres de l'Armée impériale japonaise du Guandong pour l'utilisation d'armes biologiques produites par l'Unité 731 dans la région de Changde pendant la Seconde Guerre mondiale.

Depuis les années 1990, la région occupe une place de premier plan en Extrême-Orient russe, tant dans le domaine économique que culturel.

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population [2] :

Évolution démographique
1880 1884 1897* 1913 1926
1 400 5 000 14 971 52 000 46 100
1939* 1959* 1970* 1979* 1989*
207 347 322 744 435 962 527 848 600 623
2002* 2010* 2012 2013 2014
583 072 577 441 585 556 593 636 601 043


Économie[modifier | modifier le code]

Khabarovsk est un grand centre industriel sur la ligne du Transsibérien, on y fabrique du fer et de l'acier, du pétrole raffiné, des véhicules à moteur et des machines.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Vu d'Outes

Ville pittoresque, Khabarovsk fait l'objet d'un tourisme intensif. Les visiteurs peuvent flâner sur le large boulevard Amourski avec ses magasins flamboyants puis visiter le marché local. Les cinq districts de la ville s'étendent sur 45 km le long de l'Amour.

Plus récemment, de nombreuses rénovations dans le centre ville ont été entreprises pour restaurer un aspect plus historique. L'une des attractions les plus populaires aujourd'hui est un tour à pied depuis la place Lénine jusqu'à Outes (ce qui signifie la falaise en français) via la rue Mouraviov-Amourski où les visiteurs pourront trouver des restaurants de cuisine traditionnelle et des magasins de souvenirs. On y trouve aussi des clubs et des pubs.

Khabarovsk est une ville verte. Il y a beaucoup d'espaces verts et de parcs, les cours des maisons sont souvent entourées d'arbres. À proximité du centre-ville se trouve l'arboretum, où sont rassemblées les espèces végétales locales et exotiques sur 12 hectares. A l'extrémité de la ville se trouve le jardin zoologique Sissoïev, qui se consacre à la réhabilitation des animaux sauvages : ours, loups, renards, chouettes, aigles, tigres, ratons, chevreuils de Manchourie.

Le pont de Khabarovsk après sa reconstruction en 1999.

Contrairement à Vladivostok, la ville n'a jamais été fermée aux visiteurs étrangers et a conservé sa saveur internationale. Une minorité asiatique de plus en plus nombreuse y est présente. Un million de Chinois y voyagent chaque année, et les investissements japonais, coréens et chinois ont fortement crû ces dernières années.

Par le Transsibérien, Moscou est à 8 523 km. Le pont de Khabarovsk, construit en 1916, fut pendant un temps le plus long de Russie impériale et d'Eurasie. Il a été complètement rebâti en 1999 pour être emprunté par la circulation routière et ferroviaire. L'aéroport de Khabarovsk assure des vols directs vers Dalian et Harbin (Chine), Aomori et Niigata (Japon), Séoul (Corée du Sud), et Ho Chi Minh Ville (Saigon) (Viêt Nam).

Quelques îles sur l'Amour ont fait l'objet de différends territoriaux avec la Chine, notamment les îles Yinlong et Haixiazi[3].

Climat[modifier | modifier le code]

Khabarovsk bénéficie d'un climat de type continental caractérisé par des hivers très froids et secs et des étés chauds et pluvieux. En hiver des conditions anticycloniques règnent sur la Sibérie extrême-orientale tandis qu'en été le phénomène de mousson se fait ressentir jusqu'à ses hautes latitudes. La neige se maintient au sol en moyenne 114 jours par an.

  • Température record la plus froide : -38,9 °C (janvier 1980)
  • Température record la plus chaude : 35,7 °C (juillet 1974)
  • Nombre moyen de jours avec couverture neigeuse au sol dans l'année : 140
  • Nombre moyen de jours de pluie dans l'année : 89
  • Nombre moyen de jours avec de l'orage dans l'année : 20
  • Nombre moyen de jours avec du blizzard dans l'année : 12
Relevé météorologique de Khabarovsk
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −24,1 −20,2 −11,4 −0,2 6,8 12,9 17 15,7 9,2 0,7 −10,8 −20,8 −2,1
Température moyenne (°C) −20,5 −16 −6,8 4,3 12 17,9 21,4 19,6 13,5 4,6 −7,5 −17,6 2,1
Température maximale moyenne (°C) −16,5 −11,3 −1,9 9,7 19,1 23,5 26,6 24,4 18,6 9,7 −3,2 −13,8 7
Précipitations (mm) 12 11 18 45 60 78 132 151 86 52 24 17 686
Source : Le climat à Khabarovsk (en °C et mm, moyennes mensuelles) Pogoda.ru.net


Culture[modifier | modifier le code]

Musées[modifier | modifier le code]

Le Musée des Beaux-Arts, situé dans la partie la plus ancienne du centre-ville expose des œuvres de la peinture européenne du XVIe au début du XXe siècle, y compris des œuvres de Rembrandt, Rubens, Durer, Corot, ainsi que la peinture russe du XVe au début du XXe siècle (Repine, Tropinine, Polenov). Les collections du musée comprennent en outre une collection rare de vieilles icônes russes et des objets d'art décoratif des peuplades de l'Extrême-Orient russe.

Le Musée régional a été fondé en 1894 par le gouverneur de la région N.I. Grodekov dont il porte le nom aujourd'hui. Ce musée présente une vaste exposition sur la flore et la faune régionales, ainsi que sur l'histoire du pays et ses différentes ethnies. L'histoire indigène est aussi présentée dans le Musée national d'histoire naturelle.

Théâtres[modifier | modifier le code]

Théâtre de la jeunesse

Fondé en 1926, le Théâtre de la comédie musicale est le plus ancien théâtre de la ville. On y met en scène des opérettes et des comédies musicales.

Le Théâtre de la jeunesse, fondé en 1944, propose de nombreux spectacles et manifestations culturelles pour les enfants.

Le Théâtre lyrique est fondé en 1946. Son répertoire est composé essentiellement des œuvres classiques russes et européennes.

Le Théâtre municipal de pantomime de Khabarovsk Triada, fondé en 1989, est connu en Extrême-Orient, en Russie et à l’étranger. Son nom vient du grec et signifie « trinité ». Et c’est bien un triple objectif que poursuit sa troupe de dix acteurs : faire rire, faire penser, émouvoir. La troupe propose des pantomimes classiques et modernes, des sketches de clowns, des ballets, etc.

Le Théâtre des poupées ou Théâtre de Marionnettes est un jeune théâtre (fondé en 1997) pour jeunes spectateurs et leurs parents.

Le Théâtre-atelier Biely (théâtre blanc)est un théâtre d`avant-garde, un espace expérimental et véritablement libre, où artistes, musiciens, décorateurs et metteurs en scène collaborent dans une recherche constante et créative.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Khabarovsk possède plusieurs établissements d'enseignement supérieur, tels que

  1. Université de médecine (site)
  2. Université d'État des sciences humaines de l'Extrême-Orient (site)
  3. Université de chemin de fer (site)
  4. Université Pacifique d'État (site)
  5. Académie de service d'État
  6. Académie de culture physique
  7. Institut des affaires internationales de l'Extrême-Orient(site)
  8. Institut de droit de l'Extrême-Orient (site)
  9. Institut de ménagement, affaires et droit de l'Extrême-Orient
  10. Institut juridique de Ministère des affaires intérieures
  11. Académie d'économie et de droit (site)
  12. Institut des beaux-arts
  13. Institut de communication
  14. Institut d'affaires internationales
  15. Institut de langues étrangères
  16. Institut d'agriculture

Sports[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Warfare : Khabarovsk
  2. (ru) Recensements de 1959, 1970 et 1979 sur www.webgeo.ru — Résultats préliminaires du recensement du 14 octobre 2010 [1]
  3. Voir la section « Politique Extérieure » de l'article sur la Chine

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :