Harbin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Idéogrammes chinois Cette page contient des caractères chinois. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Harbin (bière).
Harbin
哈尔滨
Drapeau de Harbin
Drapeau
De haut en bas : Sun Island, Harbin grande roue, Tour du dragon, monument d'inondation, Cathédrale Sainte-Sophie de Harbin, Songpu pont.
De haut en bas : Sun Island, Harbin grande roue, Tour du dragon, monument d'inondation, Cathédrale Sainte-Sophie de Harbin, Songpu pont.
Administration
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Province Heilongjiang
Statut administratif Ville sous-provinciale
Maire Song Xibin (宋希斌) depuis 2012
Code postal Ville : 150000[1]
Code aéroport HRB
Indicatif 0451[1]
Démographie
Population 10 635 971 hab. (2010)
Densité 198 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 45′ 00″ N 126° 38′ 00″ E / 45.75, 126.633333 ()45° 45′ 00″ Nord 126° 38′ 00″ Est / 45.75, 126.633333 ()  
Superficie 5 377 500 ha = 53 775 km2
Divers
PIB total 501 milliards de yuans (2013)
PIB par habitant 49 565 yuans (2013)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte administrative de Chine
City locator 14.svg
Harbin

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte topographique de Chine
City locator 14.svg
Harbin
Liens
Site web www.harbin.gov.cn

Harbin (ou Haerbin, chinois simplifié : 哈尔滨 ; chinois traditionnel : 哈爾濱 ; pinyin : Hā'ĕrbīn) est la capitale de la province du Heilongjiang, située en Mandchourie, dans le nord de la Chine. Elle a le statut administratif de ville sous-provinciale. Le dialecte de Harbin (groupe nord-est du mandarin) y est parlé. La ville est également le siège de la Harbin Aircraft Manufacturing Corporation qui produit des petits avions, des hélicoptères et emploie 16 000 personnes. Le siège de la ville est le district de Daoli.

Elle se situe sur les rives méridionales du fleuve Songhua. Harbin est une ville industrielle florissante, c'est aussi le plus important centre politique, économique, scientifique, culturelle et le nœud de communications de la Chine du nord-est. Harbin est connue pour être une des villes principales en Chine et en Asie du Nord-Est. Elle porte le surnom de « Perle du cou (du cygne) » en raison de la forme générale du Heilongjiang (en forme de cygne) mais également de « Moscou d'Orient » ou de « Paris d'Orient », en raison de l'architecture de la ville. Mais elle est également surnommée Ville de Glace en raison du long hiver qui y règne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premières traces d'occupation humaine dans la région de Harbin datent d'au moins 2200 av. J.-C. (fin de l'âge de la pierre). Cette zone s'appelait auparavant Pinkiang. La fondation de la ville actuelle de Harbin date de 1898, avec la construction du chemin de fer de l’Est chinois par la Russie. Après la défaite russe lors de la Guerre russo-japonaise (1904-1905), l'influence de la Russie a diminué, et 160 000 ressortissants de trente-trois pays (notamment les États-Unis, l'Allemagne et la France) émigrèrent à Harbin. Seize pays y établirent des consulats, et implantèrent plusieurs milliers d'entreprises industrielles, commerciales et bancaires dans la ville. Les Chinois s'y établirent aussi, en ouvrant notamment des entreprises de brassage, de production alimentaire, et des industries textiles. Harbin avait dès lors assis son statut de métropole du nord-est de la Chine.

En décembre 1918, pendant la guerre civile russe, le général Khorvat aidés de gardes blancs et de troupes chinoises prit la ville. La ville est devenue par la suite un centre majeur de la communauté juive, et de Russes blancs émigrés. La présence russe est à l'origine de l'implantation de l'Église orthodoxe dans la région[2] dont l'ancienne cathédrale Sainte-Sophie est aujourd'hui un vestige. L'armée impériale japonaise occupa Harbin à partir du 4 février 1932. Elle implanta au village de Ping Fang, près de Harbin, l'unité 731, où des médecins nippons pratiquaient des expérimentations sur des cobayes humains sous la direction de Shiro Ishii. La ville est incluse dans le Mandchoukouo créé le 18 février 1932. L'Armée rouge prit la ville le 20 août 1945. Après une période sous l'administration du Kuomintang, la ville tomba sous la domination de l'armée populaire de libération chinoise en avril 1946. Les Russes qui n'avaient pas pris la fuite ont été déportés vers la Sibérie.

Les huit cantons de Harbin étaient à l'origine une partie de la préfecture du Songhuajiang (松花江地区), et se virent incorporés à la ville le 11 août 1996, faisant de Harbin une cité sous-provinciale.

Pollution[modifier | modifier le code]

Catastrophe écologique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Catastrophe écologique à Harbin.

Le 23 novembre 2005, une importante nappe de benzène dans le fleuve Songhua, dans le nord de la Chine, menace les habitants de la ville de Harbin, l'une des plus peuplées du pays avec près de 4,6 millions d'habitants. Une explosion dans une usine pétrochimique de Jilin, dix jours plus tôt, est à l'origine de cette pollution. L'agence chinoise de l'environnement ne confirme l'accident environnemental que 10 jours après l'explosion à l'usine publique China National Petroleum Corporation. L'explosion, qui a fait 5 morts, a provoqué la formation d'une nappe de benzène, un solvant toxique, de 80 km de long.

Pollution atmosphérique[modifier | modifier le code]

La ville fait face en 2013 à une pollution de l'air, qui se traduit par un pic de pollution lié à l'arrivée de l'hiver et à l'utilisation du chauffage domestique le 21 octobre 2013. Les relevés atmosphériques indiquaient un indice de 1 000 pour les particules fines PM2,5 (particules dont le diamètre est de 2,5 micromètres)[3]. la visibilité s'est réduite à 50 mètres dans certaines parties de la ville, et à moins de 500 mètres dans les villes voisines de la province de Jilin[4]. Les médias locaux dont un lien avec cette pollution et les systèmes de chauffage mis en marche durant l'hiver[5].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Bière Harbin faite de glace au Festival de sculptures sur glace et de neige de Harbin.

En 2013, le PIB total a été de 501 milliards de yuans, et le PIB par habitant de 49 565 yuans[6].

Harbin profite du tourisme en hiver grâce au Festival de sculptures sur glace et de neige de Harbin. La brasserie Harbin est une des plus grosse brasserie de Chine.

Climat[modifier | modifier le code]

Harbin bénéficie d'un climat de type continental avec influence de la mousson. Les hivers sont froids et très secs car des conditions anticycloniques règnent sur l'extrême-orient russe et les régions périphériques. Bien que situé à la même latitude que la ville de Lyon en France les températures hivernales sont sibériennes. D'ailleurs tous les ans un festival de sculpture sur glace et de neige est organisé à Harbin. Les œuvres restent en place plus d'un mois. Les étés sont par contre chauds et pluvieux. Si on se réfère à la classification de Koppen, le climat de Harbin est de type Dwa (climat tempéré froid avec hiver sec et été chaud)

Relevé météorologique de Harbin (période 1961-1990)
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −24,5 −20,9 −11 −0,9 7,3 14,2 17,9 16,2 8,5 −0,7 −12 −21,2 −2,3
Température moyenne (°C) −19,2 −14,8 −4,5 6,1 14,4 20,3 22,8 20,9 14 4,8 −7,1 −16,2 3,5
Température maximale moyenne (°C) −12,7 −7,8 2,3 12,9 21 26,2 27,8 26,1 20,1 11,1 −1,3 −10,4 9,6
Précipitations (mm) 1,3 1,8 4,7 15,1 30,5 64,2 137,5 94 44,8 19,2 4,2 2,6 419,9
Nombre de jours avec précipitations 0,2 0,5 1,2 2,6 4,3 7,3 11,2 8 6,2 3 1,4 0,7
Source : Le climat à Harbin (en °C et mm, moyennes mensuelles) Hong-Kong Observatory


Subdivisions administratives[modifier | modifier le code]

Cathédrale Sainte-Sophie.
Place Hongbo.

La ville sous-provinciale de Harbin exerce sa juridiction sur dix-huit subdivisions - huit districts, trois villes-districts et sept xian :

  • le district de Daoli - 道里区 Dàolǐ Qū ;
  • le district de Nangang - 南岗区 Nángǎng Qū ;
  • le district de Daowai - 道外区 Dàowài Qū ;
  • le district de Xiangfang - 香坊区 Xiāngfáng Qū ;
  • le district de Pingfang - 平房区 Píngfáng Qū ;
  • le district de Songbei - 松北区 Sōngběi Qū ;
  • le district de Hulan - 呼兰区 Hūlán Qū ;
  • le district d'Acheng - 阿城区 Āchéng Qū ;
  • la ville de Shuangcheng - 双城市 Shuāngchéng Shì ;
  • la ville de Shangzhi - 尚志市 Shàngzhì Shì ;
  • la ville de Wuchang - 五常市 Wǔcháng Shì ;
  • le xian de Yilan - 依兰县 Yīlán Xiàn ;
  • le xian de Fangzheng - 方正县 Fāngzhèng Xiàn ;
  • le xian de Bin - 宾县 Bīn Xiàn ;
  • le xian de Bayan - 巴彦县 Bāyàn Xiàn ;
  • le xian de Mulan - 木兰县 Mùlán Xiàn ;
  • le xian de Tonghe - 通河县 Tōnghé Xiàn ;
  • le xian de Yanshou - 延寿县 Yánshòu Xiàn.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Codes postaux et téléphoniques du Heilongjiang, (en) China Zip Code/ Telephone Code, ChinaTravel
  2. [1]
  3. « La mégalopole chinoise Harbin paralysée par la pollution de l'air », Le Monde, AFP,‎ 21 octobre 2013 (lire en ligne).
  4. (en) « Smog closes schools, highways in NE China », sur Xinhua,‎ 21 octobre 2013 (consulté le 23 octobre 2013).
  5. (en) Northern China smog closes schools and airport in Harbin. BBC. 21 octobre 2013.
  6. (zh) 2013年哈尔滨市国民经济和社会发展统计公报 (actualisation 04/2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :