Novokouznetsk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Novokouznetsk
Новокузнецк
Blason de Novokouznetsk
Héraldique
Drapeau de Novokouznetsk
Drapeau
Siège du combinat sidérurgique NKMK
Siège du combinat sidérurgique NKMK
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région économique Sibérie de l'Ouest
District fédéral Sibérien
Sujet fédéral Drapeau de l'Oblast de Kemerovo Oblast de Kemerovo
Maire Sergueï Martine
Code OKATO 32 431
Indicatif (+7) 3843
Démographie
Population 549 182 hab. (2013)
Densité 1 294 hab./km2
Géographie
Coordonnées 53° 45′ N 87° 07′ E / 53.75, 87.117 ()53° 45′ Nord 87° 07′ Est / 53.75, 87.117 ()  
Superficie 42 430 ha = 424,3 km2
Fuseau horaire UTC+07:00 (OMST)
Heure d'Omsk
Divers
Fondation 1622
Statut Ville depuis 1931
Ancien(s) nom(s) Kouznetski Ostrog (1622-1929)
Kouznetsk (1929-1932)
Stalinsk (1932-1961)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Oblast de Kemerovo

Voir sur la carte administrative de l'Oblast de Kemerovo
City locator 14.svg
Novokouznetsk

Géolocalisation sur la carte : Russie

Voir la carte administrative de Russie
City locator 14.svg
Novokouznetsk

Géolocalisation sur la carte : Russie

Voir la carte topographique de Russie
City locator 14.svg
Novokouznetsk
Liens
Site web www.admnkz.ru
Sources
Liste des villes de Russie

Novokouznetsk (en russe : Новокузнецк) est une ville industrielle de l'oblast de Kemerovo, en Russie. Sa population s'élève à 549 182 habitants en 2013.

Géographie[modifier | modifier le code]

Novokouznetsk se trouve dans le Kouzbass, en Sibérie occidentale, à 187 km au sud de Kemerovo et à 3 120 km à l'est de Moscou[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Cosaques créèrent cet avant-poste sur la rivière Tom en 1618. Il fut longtemps appelé Kouznetsk. C'est dans cette localité que l'écrivain Dostoïevski épousa Maria Dmitrievna Issaïeva en 1857.

Kouznetsk était une petite localité endormie, peuplée de 4 000 habitants à peine (recensement de 1926) lorsque le premier plan quinquennal en fit un centre minier et y établit un grand complexe sidérurgique, le Combinat métallurgique de Kouznetsk (KMK). Le bassin houiller du Kouzbass fournissait le charbon tandis que le minerai de fer venait de l'Oural. En 1932, Kouznetsk prit le nom de Stalinsk. D'autres industries lourdes (métallurgie des non-ferreux, chimie) furent développées dans la ville qui connut une expansion fulgurante. En 1964, un second complexe sidérurgique, le Combinat métallurgique de Sibérie occidentale (ZapSib) fut construit au nord de la ville.

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[2]

Évolution démographique
1897* 1926* 1931 1939* 1959* 1970*
3 117 4 000 45 000 165 666 376 730 499 183
1979* 1989* 2002* 2010* 2012 2013
541 356 599 947 549 870 547 904 549 589 549 182


Économie[modifier | modifier le code]

Après la dislocation de l'Union soviétique, les deux grandes usines sidérurgiques de Novokouznetsk, le Combinat métallurgique de Novokouznetsk (NKMK) et l'usine ZapSib furent privatisées. Elles dépendent aujourd'hui du groupe Evraz, premier producteur d'acier de Russie, et emploient environ 70 000 travailleurs dans la ville[3].

Novokouznetsk et ses environs sont une des régions les plus polluées au monde, tant par le rejet de métaux lourds par les cheminées des usines métallurgiques que par la combustion du charbon dans les centrales thermiques ou les rejets de matières toxiques dans le sol ou la rivière Tom[4].

Les mines de charbon de Novokouznetsk ont connu plusieurs catastrophes ces dernières années, dues à des coups de grisou :

  • le 9 février 2005 : explosion dans la mine Essaoulskaïa, 25 morts[5].
  • le 19 mars 2007, une explosion dans la mine Oulianovskaïa, la plus grande de la région, fit 106 victimes[6].
  • le 24 mai 2007, dans la mine Ioubileïnaïa, un autre accident entraîna la mort de 38 mineurs[7].

Ces deux dernières mines dépendant de l'union « Ioujkouzbassougol », qui appartient pour moitié au groupe Evraz.

Religion[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Relevé météorologique de Novokouznetsk
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −18,5 −16,7 −10 −1,8 5,8 11,1 13,7 11,2 5,3 −0,6 −9,5 −16,5 −2,2
Température moyenne (°C) −15,2 −13 −5,9 2,8 11,5 16,4 18,8 16,4 9,9 2,9 −6,7 −13,2 2,1
Température maximale moyenne (°C) −11,1 −8 −0,7 8,5 18,3 22,7 24,8 22,7 15,9 7,9 −2,9 −9,1 7,4
Record de froid (°C)
date du record
−47,7
2001
−42,2
1957
−33,9
1961
−26,1
1969
−8,9
1960
−1,4
2007
2,2
1970
0,2
2007
−6,1
1969
−23
1976
−37,7
1987
−40
1976
−47,7
2001
Record de chaleur (°C)
date du record
4,1
1997
7,2
2002
18,3
1989
28,5
1997
34,8
2004
35
1977
36
1975
35,9
2002
31
2010
24,3
2010
15,1
2001
7,3
1996
36
1975
Précipitations (mm) 24 18 16 26 38 54 69 56 36 42 38 30 447
Humidité relative (%) 81 78 74 66 60 68 73 75 75 77 82 82 74
Nombre de jours avec neige 20 18 15 11 2 0,03 0 0 1 11 19 23 120
Nombre de jours d'orage 0 0 0 0,4 3 8 10 6 1 0,1 0,1 0,1 29
Nombre de jours avec brouillard 3 3 2 2 1 3 7 9 7 3 3 3 46
Source : http://www.pogoda.ru.net/climate/29846.htm
Diagramme climatique
J F M A M J J A S O N D
 
 
 
−11,1
−18,5
24
 
 
 
−8
−16,7
18
 
 
 
−0,7
−10
16
 
 
 
8,5
−1,8
26
 
 
 
18,3
5,8
38
 
 
 
22,7
11,1
54
 
 
 
24,8
13,7
69
 
 
 
22,7
11,2
56
 
 
 
15,9
5,3
36
 
 
 
7,9
−0,6
42
 
 
 
−2,9
−9,5
38
 
 
 
−9,1
−16,5
30
Moyennes : • Temp. maxi et mini °CPrécipitation mm

Jumelages[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Edouard Zelenine (1938-2002), peintre russe émigré à Paris, est né à Novokouznetsk.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Paul Depretto, « Un grand chantier du premier plan quinquennal soviétique : Kuznetsktroï », Genèses, no 39, juin 2000, pp. 5-26. [6]
  • Carine Clément, « Kouzbass : un mouvement ouvrier aux prises avec le despotisme oriental », Regard sur l'Est, 1er avril 2002 [7]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Distances à vol d'oiseau ou distances orthodromiques.
  2. « Recensements et estimations de la population depuis 1897 sur », sur pop-stat.mashke.org(en) « Recensements de 1959, 1970 et 1979 », sur www.webgeo.ru — Résultats préliminaires du recensement du 14 octobre 2010 [1](ru) « Population résidente par municipalité de la Fédération de Russie au 1er janvier 2012 » [rar], sur gks.ru(ru) « Population résidente par municipalité de la Fédération de Russie au 1er janvier 2013 » [rar], sur gks.ru
  3. Site officiel du groupe EVRAZ (en anglais). [2]
  4. Glenn Garelik, « Russia's legacy of death - environmental destruction », National Wildlife, juin-juillet 1996. [3]
  5. Agence Novosti, 26 juin 2007 [4]
  6. « Coup de grisou en Sibérie, 106 morts », L'Express, 20 mars 2007.
  7. Récents accidents dans des mines russes : la série noire se poursuit, agence RIA Novosti, 26 juin 2007. [5]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :