Iourga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Iourga
Юрга
Blason de Iourga
Héraldique
Maison de la culture
Maison de la culture
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région économique Sibérie de l'Ouest
District fédéral Sibérien
Sujet fédéral Drapeau de l'Oblast de Kemerovo Oblast de Kemerovo
Maire Anatoli Tankov
Code postal 652050 — 652062
Code OKATO 32 449
Indicatif (+7) 38451
Démographie
Population 81 385 hab. (2013)
Géographie
Coordonnées 55° 44′ N 84° 54′ E / 55.733, 84.955° 44′ Nord 84° 54′ Est / 55.733, 84.9  
Fuseau horaire UTC+07:00 (OMST)
Heure d'Omsk
Divers
Fondation 1886
Statut Ville depuis 1949
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Oblast de Kemerovo

Voir sur la carte administrative de l'Oblast de Kemerovo
City locator 14.svg
Iourga

Géolocalisation sur la carte : Russie

Voir la carte administrative de Russie
City locator 14.svg
Iourga

Géolocalisation sur la carte : Russie

Voir la carte topographique de Russie
City locator 14.svg
Iourga
Liens
Site web www.adm.yrg.kuzbass.net
Sources
Liste des villes de Russie

Iourga (en russe : Юрга) est une ville de l'oblast de Kemerovo, en Russie, et le centre administratif du raïon de Iourga (Iourguinski raïon). Sa population s'élevait à 81 385 habitants en 2013.

Géographie[modifier | modifier le code]

Iourga est arrosée par la rivière Tom et se trouve à 87 km au nord-ouest de Kemerovo.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville est née en 1886, mais s'est développée pendant la Seconde Guerre mondiale pour accueillir les usines transférées depuis la partie européenne de l'Union soviétique, afin qu'elles soient hors de portée des avions allemands les plus performants. Pendant la Seconde Guerre mondiale et au cours des années qui suivirent Iourga comprenait un camp de prisonniers de guerre allemands. Ces prisonniers participèrent à la construction de nombreuses maisons de Iourga, dans un style architectural inspiré du sud de l'Allemagne. Ces maisons ont été rénovées et donnent à la ville une touche originale, à côté des nombreux bâtiments de l'ère soviétique. La petite ville a de plus la particularité d'avoir une église paroissiale catholique[1]. Iourga a le statut de ville depuis 1949.

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[2]

Évolution démographique
1959* 1970* 1979* 1989*
46 556 62 092 78 298 93 202
2002* 2010* 2012 2013
85 555 81 533 81 180 81 385


Économie[modifier | modifier le code]

La principale entreprise est :

  • OAO Iourguinski machzavod (ОАО "Юргинский машзавод"), qui fabrique des équipements miniers.

Les autres entreprises de Iourga produisent des matériaux de construction, des produits alimentaires et des meubles.

Religion[modifier | modifier le code]

  • Église de la Nativité-de-Saint-Jean-Baptiste (orthodoxe)
  • Église des Saints-Innocents (orthodoxe)
  • Église du Saint-Esprit (catholique)
  • Église luthérienne

Notes et références[modifier | modifier le code]

Gare de Iourga sur la ligne du Transsibérien
  1. La messe est célébrée le dimanche à 16 heures 30 et tous les mercredis, dans l'église dédiée au Saint-Esprit.
  2. « Recensements et estimations de la population depuis 1897 sur », sur pop-stat.mashke.org(en) « Recensements de 1959, 1970 et 1979 », sur www.webgeo.ru — Résultats préliminaires du recensement du 14 octobre 2010 [1][RAR] (ru) « Population résidente par municipalité de la Fédération de Russie au 1er janvier 2012 », sur gks.ru[RAR] (ru) « Population résidente par municipalité de la Fédération de Russie au 1er janvier 2013 », sur gks.ru

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :